La langue française

Sofi, sophi

Définitions du mot « sofi, sophi »

Trésor de la Langue Française informatisé

SOFI, SOPHI, subst. masc.

HIST. [Titre des schahs de Perse] Quand on a comme moi détrôné le sofi de Perse, arraché par sa barbe l'Armorabaquin du milieu de son camp et tué de l'autre main dix mille Turcs infidèles (Gautier,Fracasse, 1863, p. 114).
Prononc. et Orth.: [sɔfi]. Ac. 1798-1878: sofi ou sophi. Étymol. et Hist. 1507 sophy (Négociations diplomatiques entre la France et l'Autriche, éd. Le Glay, t. 1, p. 215 ds Fonds Barbier: un seigneur sophy, roy de Perse); 1511 sophy (J. Lemaire de Belges, Le traictie Intitule de la difference des scismes [...] Avec [...] La vraye histoire [...] du prince Syach Ysmail dit Sophy, Lyon ds Humpers, p. 223); 1515 Sophie (P. Desrey, Les Croniques de France, f o232 r o: Sophie roy des perses); ca 1535 Sophi (G. Affagart, Relation de Terre-Sainte, p. 90 ds Fonds Barbier: tributaires au grand Sophi); 1687 Sofi (F.T. de Choisy, J. du voyage de Siam, p. 406: faire au Sofi les mêmes honneurs qu'à Louïs le Grand). Empr. au persanṣafawι ̄ « Séfévide », dér. du nom du cheikh Ṣafι ̄-al-Dι ̄n, d'Ardabil (1253-1334) ancêtre d'Ismaïl Ier(1487-1524), schah de Perse (1502-24), fondateur de la dynastie des Séfévides (1501-1736). Bbg. Nasser Thèse compl. 1967, p. 156.

Wiktionnaire

Nom commun

sofi \Prononciation ?\ masculin

  1. (Désuet) Souverain séfévide, roi de la Perse.
    • Ismaël sofi envoya au Kaire une ambassade solennelle, pour obtenir la paix. — (Joseph Fourier, Description de l’Égypte (2nde édition), C.-L.-F. Panckoucke, 1821, pages i-clxxvii)
    • Hé ! qu'avons-nous affaire Du turc ni du sophy ?
      Pourvu que j'aye à boire, Des grandeurs je di : fy !
      — (Basselin, XVe s.)
    • Sophiz, voyant qu’il avoit subjugué et mis en obeissance la region et pays dudit Usson Cassan, et mis seurement et stablement chacun en son endroit, retourna en la dicte ville de Thauriz, qui est la cité principale du pays. — (Pierre Desrey)
    • Quand je suis seul, je fais au plus brave un défi ;
      Je m’écarte, je vais détrôner le Sophi ;
      On m’élit roi, mon peuple m’aime ;
      — (Jean de La Fontaine, La Laitière et le Pot au lait, 1678)

Nom commun 1

sophi \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de sofi
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun 2

sophi \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de soufi
    • les devots qu'ils appellent sophis. — (Du Loir, Voyages, 1654)

Forme d’adjectif

sophi \Prononciation ?\

  1. Génitif masculin et neutre singulier de sophus.
  2. Nominatif masculin pluriel de sophus.
  3. Vocatif masculin pluriel de sophus.

Nom commun 1

sophi \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de sofi
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun 2

sophi \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de soufi
    • les devots qu'ils appellent sophis. — (Du Loir, Voyages, 1654)

Forme d’adjectif

sophi \Prononciation ?\

  1. Génitif masculin et neutre singulier de sophus.
  2. Nominatif masculin pluriel de sophus.
  3. Vocatif masculin pluriel de sophus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

SOFI (so-fi) s. m.
  • Nom qu'on donnait autrefois dans l'Occident au schah de Perse. Quand je suis seul, je fais au plus brave un défi ; Je m'écarte, je vais détrôner le sophi ; On m'élit roi, mon peuple m'aime, La Fontaine, Fabl. VII, 10.

HISTORIQUE

XVe s. Hé ! qu'avons-nous affaire Du turc ni du sophy ? Pourvu que j'aye à boire, Des grandeurs je di : fy ! Basselin, XVIII. Sophiz, voyant qu'il avoit subjugué et mis en obeissance la region et pays dudit Usson Cassan, et mis seurement et stablement chacun en son endroit, retourna en la dicte ville de Thauriz, qui est la cité principale du pays, P. Desrey, à la suite de Monstrelet, p. 106, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SOFI, s. m. (Science étymolog.) ce mot signifie proprement en arabe, un homme vêtu de laine ; car sof ou suf, veut dire de la laine. C’est pourquoi on donne ce titre chez les Mahométans, à celui qui vit retiré du monde, & qui par une espece de profession religieuse est grossierement habille. Ainsi sofi désigne un religieux mahométan, qui porte aussi le nom de dervis en turc & en persan, & que les Arabes appellent fakir. Shah-Ismaël, roi de Perse, est le premier qui prit de ses ancêtres le surnom de sofi ; & de-là vient que plusieurs de nos historiens & de nos voyageurs, donnent aux rois de Perse le nom de sofi ou de grand-sohi. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sofi »

(XVIe siècle) Emprunté au turc ottoman, lui-même du persan صفی, ṣafī (« pur, clair, brillant »), surnom de Chah Ismaïl, fondateur de la dynastie des Safavides (voir safavide, séfévide) en référence à son ancêtre, le cheik Safi al-Din Ardabili, littéralement « pur de la religion », composé de صاف, ṣāfin (« pur »), ال, al et دين, din (« religion »). Sans lien étymologique avec soufi [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Persan sefewy, adj. patronymique dérivé du nom du cheik Sefy, sixième ancêtre de Chah Ismaïl, fondateur de la dynastie des sophis.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sofi »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sofi sɔfi

Traductions du mot « sofi »

Langue Traduction
Anglais sofi
Espagnol sofi
Italien sofi
Allemand sofi
Chinois 索菲
Arabe صوفي
Portugais sofi
Russe sofi
Japonais ソフィ
Basque sofi
Corse sofi
Source : Google Translate API

Sofi

Retour au sommaire ➦

Partager