La langue française

Sinisation

Définitions du mot « sinisation »

Trésor de la Langue Française informatisé

Sinisation, subst. fém.Action de siniser; résultat de cette action. Sa sculpture échappe à l'art chinois malgré la sinisation des visages (Malraux, Voix sil., 1951, p. 167).Cette consolidation du pouvoir mandchou (...) s'est accompagnée d'une sinisation de l'aristocratie mandchoue (Encyclop. univ.t. 41969, p. 289). [sinizasjɔ ̃]. 1reattest. 1942 (J. Auboyer, op. cit., p. 18); de siniser, suff. -(a)tion*.

Wiktionnaire

Nom commun

sinisation \si.ni.za.sjɔ̃\ féminin

  1. Processus par lequel le mode de vie, la langue etc. deviennent plus chinois.
    • Même les Tibétains au Tibet, malgré la sinisation endémique, ont encore droit à des radios Tibétaines. — (Renaud Camus, Vue d'œil [Journal 2012], jeudi 19 janvier ; Librairie Arthème Fayard, Paris, 2013, page 42.)
    • La présence massive de Chinois dans certaines régions en-dehors de la Chine peut renforcer la sinisation de ces régions.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « sinisation »

 Dérivé de siniser avec le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sinisation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sinisation sinizasjɔ̃

Citations contenant le mot « sinisation »

  • Située à plus de 6 500 km de Moscou, Vladivostok, fenêtre de la Russie sur l’extrême orient, terminus sur la gigantesque ligne ferroviaire du transsibérien, sert aussi de base pour la flotte russe du Pacifique depuis les années 1860. La ville constitue ainsi un site militaire d’importance et était fermée aux étrangers du temps de l’Union Soviétique. Elle ne s’est ouverte aux touristes qu’à la chute de l’URSS en 1991 et a connu, depuis, des investissements énormes dans les infrastructures. Voilà donc que la Chine revendique Vladivostok, a-t-on appris en ce mois de juillet 2020 ! La sinisation de cette vaste région sous-peuplée et le risque à long terme d’une annexion par la Chine de ces territoires longtemps délaissés par Moscou sont des craintes profondément ancrées dans l’imaginaire politique russe. L’ambassadeur de Chine a déclaré que « la ville s’appelait Haishenwai en tant que territoire chinois, avant que la Russie ne l’annexe par le biais d’un traité inéquitable ». Il nous étonnerait que le tsar Poutine soit d’accord… , Vladivostok   | La semaine de Castres
  • Le gouvernement aura le pouvoir d’extrader des personnes accusées dans le cadre de la nouvelle loi, pour être jugées sur le territoire chinois. La nouvelle législation permettra aux autorités de contrôler tout établissement scolaire. Les écoles seront également soumises à une loi votée le 12 juin par le Conseil législatif hongkongais, pénalisant les insultes envers l’hymne national chinois. Le 18 juin, le département de l’Education hongkongais a ordonné aux écoles primaires et aux collèges d’afficher le drapeau national chinois et de faire chanter l’hymne national pour certaines occasions. Ce sont les mêmes exigences qui sont imposées, à la faveur du déconfinement, pour la réouverture « des lieux d’activité catholique » en Chine. Les conditions de réouverture semblent vouloir renforcer la sinisation des religions et la loyauté envers le Parti communiste chinois, prévient Eglises d’Asie.  FSSPX.Actualités / FSSPX.News, Chine : Pékin promulgue la loi sur la “sécurité nationale” à Hong Kong  - FSSPX.Actualités / FSSPX.News
  • Leur sinisation consiste donc à exalter le patriotisme national contre les religions «étrangères» comme le christianisme. Selon les observateurs, cette campagne contre le christianisme est due aux craintes que la Chine devienne «le plus grand pays chrétien au monde» d’ici 2030, comme l’ont prédit certains sociologues. Selon les critiques, la sinisation sert également de boucliers contre la démocratie, les droits de l’homme, et l’État de droit. (cath.ch/eda/bh) cath.ch, Chine: sinisation des religions par la censure littéraire – Portail catholique suisse
  • Le gouvernement chinois fait pression sur les « associations patriotiques » qui servent de relais entre le parti et les cinq grandes religions officiellement reconnues, pour que chacune adopte et mette en œuvre un plan de « sinisation » de leur culte. La Croix, « Sinisation » de l’Église : « le risque de voir se multiplier les tensions est réel »
  • Adopté en 2015 et réaffirmé en 2017 par le président Xi Jinping, le plan de « sinisation » de l’Église catholique chinoise commence à être mis en œuvre afin de rendre compatible la religion avec la culture communiste chinoise. La Croix, Le gouvernement chinois cherche à « siniser » les religions
  • Sans avoir renoncé à la sinisation de l’Eglise, les autorités chinoises semblent vouloir donner des gages de bonne volonté au Vatican. Un calcul politique qui ne saurait endormir la vigilance qui s’impose face à un pouvoir athée et antichrétien.  FSSPX.Actualités / FSSPX.News, Chine : deux évêques clandestins reconnus par le pouvoir officiel - FSSPX.Actualités / FSSPX.News
  • Parallèlement, la sinisation du catholicisme est une réalité qui progresse en Chine, soutenue par le Parti communiste chinois, afin de correspondre aux directives lancées par le président Xi Jinping en 2015. Selon ces directives, précise Eglises d’Asie (EDA), apparaissent des censures et des modifications de textes classiques dans les manuels scolaires. Des mots comme « Dieu », « Bible » ou « Christ » ont ainsi été retirés d’extraits de Hans Christian Andersen, Daniel Defoe, Anton Tchekhov, Léon Tolstoï ou Victor Hugo, supprimant toute référence religieuse. Au début de l’année, explique l’agence des Missions Etrangères de Paris (MEP), les Editeurs de l’Education populaire, liés au gouvernement, ont publié un manuel scolaire pour les élèves de CM2, contenant quatre extraits d’auteurs étrangers expurgés afin de correspondre à la volonté du Parti communiste chinois. Censure qui s’est répandue dans l’éducation chinoise, jusqu’à l’université où certains enseignants condamnent et confisquent les classiques contenant des mots religieux. En effet, désormais les religions doivent s’assimiler à la culture chinoise et se soumettre au Parti. La sinisation consiste à exalter le patriotisme national contre les religions « étrangères » comme le christianisme. Selon les observateurs, cette campagne contre le christianisme est due aux craintes que la Chine devienne « le pays le plus chrétien au monde » d’ici 2030, comme l’ont prédit certains sociologues, tel l’Américain Fenggang Yang de l’université de Purdue. (cf. DICI n°375, août 2018) Pour des observateurs plus critiques, la sinisation sert également de bouclier contre la démocratie, les droits de l’homme, et l’Etat de droit.  FSSPX.Actualités / FSSPX.News, Chine : sinisation de l’Eglise catholique, censure et répression - FSSPX.Actualités / FSSPX.News

Traductions du mot « sinisation »

Langue Traduction
Anglais sinization
Espagnol sinización
Italien sinization
Allemand sinisierung
Chinois 罪化
Arabe الإثم
Portugais sinização
Russe sinization
Japonais 罪化
Basque sinization
Corse sinizizazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « sinisation »

Source : synonymes de sinisation sur lebonsynonyme.fr

Sinisation

Retour au sommaire ➦

Partager