La langue française

Silique

Définitions du mot « silique »

Trésor de la Langue Française informatisé

SILIQUE, subst. fém.

BOT. Fruit sec, déhiscent, allongé, caractéristique des plantes crucifères, s'ouvrant par deux valves auxquelles les graines sont attachées. Parmi les Crucifères dont la silique est le plus caractéristique, il faut citer: la Moutarde blanche (Plantefol,Bot. et biol. végét., t. 2, 1931, p. 362).V. gousse ex. 2.
Prononc. et Orth.: [silik]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. Ca 1271 siliqe « gousse, cosse » (Daniele di Cremona, Ms. Venise, S. Marco, Gallicus XIV, f o39 ds Fonds Barbier); 1372 silique « id. » (Corbichon, Propr. des choses, XVII, 152, ms. fr. BN 216, f o276 v ods DG); 2. 1549 « fruit des crucifères formé de deux valves allongées qui s'écartent à maturité pour libérer les graines » (Fousch, Hist. des plantes, chap. 281). Empr. au lat.siliqua « silique ».
DÉR.
Siliqueux, -euse, adj.,bot. [En parlant d'une plante] Dont le fruit est une silique. Empl. subst. fém. Les siliqueuses (Ac.1835, 1878). [silikø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1835.1resattest. 1549 « qui est en forme de silique » (J. Meignan, Hist. des plantes ds Delb. Notes mss), 1798 « dont le fruit est une silique » (E. P. Ventenat, Tableau du règne végétal, t. 1, p. 505); de silique, suff. -eux*.

Wiktionnaire

Nom commun

silique \si.lik\ féminin

  1. (Botanique) Fruit déhiscent constitué par une capsule plus ou moins longue, formée de deux parties unies par des sutures longitudinales où les semences sont attachées, et divisée en deux loges par une cloison membraneuse. Il a quatre fentes de déhiscence.
    • Le chou porte des siliques.
    • Les fruits des crucifères sont des siliques.
  2. (Numismatique) Ancienne monnaie d'argent en usage dans le monde romain à partir du IV ème siècle.
  3. (Antiquité) Poids valant 0,189 gramme, utilisé à Rome.

Nom commun

silique

  1. (Botanique) Silique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SILIQUE. n. f.
T. de Botanique. Fruit constitué par une sorte de capsule plus ou moins longue, formée de deux parties unies par des sutures longitudinales où les semences sont attachées, et divisée en deux loges par une cloison membraneuse. Le chou porte des siliques.

Littré (1872-1877)

SILIQUE (si-li-k') s. f.
  • 1 Terme de botanique. Fruit sec allongé, bivalve, dont les graines sont attachées à deux trophospermes suturaux, ordinairement séparés en deux loges par une fausse cloison qui n'est qu'un prolongement des trophospermes, et qui persiste souvent après la chute des valves. La silique et la silicule caractérisent particulièrement la famille des crucifères.
  • 2Silique douce, fruit du caroubier et de l'arbre de Judée ; cette silique est non une silique, mais une gousse.
  • 3Petit poids des Romains.
  • 4Genre de coquilles bivalves.

HISTORIQUE

XVIe s. Au rang des plantes tousjours verdoiantes, nous logerons le garrobier, ainsi appellé en Provence, par d'aucuns silique, De Serres, 556.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SILIQUE. - HIST. XVIe s. Ajoutez : Et il l'envoya en sa mettairie pour paistre les pourceaux ; et convoitoit remplir son ventre des siliques que les pourceaux mangeoient, et nul ne luy en donnoit, Luc, XV, 16, Nouv. Testament, éd. Lefebvre d'Étaples, Paris, 1525.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SILIQUE, s. f. (Hist. nat. Botan.) siliqua, terme synonyme à gousse.

La silique ou la gousse est le fruit des légumes & des plantes qui ont la fleur légumineuse. Il faut remarquer que la silique est ou simple, ou double, ou composée.

La silique simple est formée de deux lames convexes en dehors, plates dans quelques espaces, collées par les bords l’une contre l’autre, & laissant entre ses lames appellées cosses, un espace occupé par les semences.

La silique double se forme aussi par deux lames, mais qui ne sont pas collées sur les bords, comme celles de la gousse simple ; ces deux lames se replient chacune en-dedans, & forment une cloison mitoyenne qui divise la silique dans sa longueur en deux loges remplies de semences.

La troisieme espece de silique, est composée de quelques pieces attachées bout-à-bout, & l’on trouve une semence dans chacune de ces pieces.

On voit aussi quelques siliques de plantes légumineuses qu’on prendroit d’abord pour siliques simples, parce qu’elles sont à deux cosses ; mais la différence consiste en ce que les cosses de celles-ci sont divisées en cellules par des cloisons posées au-travers, & ces cellules sont remplies par des semences.

J’ai dit ci-dessus que gousse & silique étoient synonymes dans notre langue, j’ajoute, avec M. de Tournefort, qu’il seroit à souhaiter qu’on fixât le nom de gousse, pour signifier les fruits des plantes qui ont les fleurs légumineuses, comme sont les pois, les feves, les astragales ; & qu’on n’employât celui de silique, que pour signifier les fruits qui sont à-peu-près de pareille structure, mais qui succedent à des fleurs qui ne sont pas légumineuses ; cependant on n’a point encore pu engager les botanistes à adopter cette distinction, & les deux mots sont restés entierement synonymes. (D. J.)

Silique, s. f. (Monnoie.) ancienne petite monnoie d’Alexandrie, valant une quinzaine de sous de la nôtre. Il en est parlé dans l’histoire ecclésiastique de M. Fleury.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « silique »

Lat. siliqua, gousse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin siliqua (« silique, cosse, gousse »), en particulier les fruits du caroubier dont la graine à servi de poids de mesure du fait de la constance de sa masse, de la dérive le mot dans son acceptation en tant que monnaie et poids.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin siliqua (« silique, cosse, gousse »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « silique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
silique silik

Citations contenant le mot « silique »

  • Chacune des mères peut pondre dans la journée d’accouplement jusqu’à une trentaine d’œufs, qui éclosent au bout de 4 jours. La larve va se développer durant 10 à 15 jours, en traversant trois stades avant de quitter la silique pour rejoindre le sol et devenir nymphe. L’adulte apparait au bout de quelques jours ou de plusieurs semaines. Wikiagri.fr, Les cécidomyies des siliques
  • Le colza est la principale victime des attaques du charançon des siliques. Mais le coléoptère est également friand d’autres crucifères.  Wikiagri.fr, Le charançon des siliques
  • L’alternaria est un nom scientifique qui définit un champignon deutéromycètes (se multipliant de façon non sexué), véritable parasite pour toutes les parties supérieures du Colza. Cette spore colonisatrice très néfaste infecte la plante à n’importe quel stade de la culture et entraine l’explosion des siliques (capsules contenant les fruits secs ou graines). Wikiagri.fr, Alternaria sur colza, comment le repérer et le combattre ?
  • « Les pailles des variétés récentes restent plus vertes plus longtemps (résistance phoma, protection fongicide), il existe des disparités entre variétés. Il est alors important pour la culture du colza d’observer et d’attendre l’arrivée à maturité quand les siliques du bas ont changé de coloration. La maturité de la plante se produit du haut vers le bas », rappelle Nina Rabourdin, ingénieur recherche et développement à Terres Inovia. En cas de battage avec des siliques proches du sol encore vertes, les pertes à l’arrière de la moissonneuse seront importantes, alors que « les siliques du bas sont les plus productives, on peut ainsi gagner 1 à 2 q/ha en récoltant à bonne maturité des pailles de colza ». Journal Paysan Breton, Observer les changements de couleur du colza | Journal Paysan Breton
  • D’une façon générale, les symptômes de gel sur les cultures de colza s’observent préférentiellement sur les bords de parcelle: hampes courbées en train de se dessécher ou de jaunir, boutons et siliques avortés, feuilles présentant parfois des blanchiments ou fanées. Entraid' : le média des cuma et du matériel agricole, Repérer les dégâts du gel sur les cultures - Entraid
  • Le cresson appartient à la famille des crucifères comme le chou, le navet, le radis, la moutarde, le colza, la corbeille d’argent et la giroflée. Scientifiquement appelé Nasturtium officinale, il se nomme aussi cresson officinal, cresson d’eau, cresson de fontaine, voire "santé du corps" ! Cette plante vivace se cueillait autrefois à l’état sauvage dans les ruisseaux et les endroits humides. Ses tiges sont vertes, luisantes et anguleuses. Ses feuilles galbées, alternées, épaisses et pétiolées, sont découpées en folioles arrondies ou ovales. Ses fleurs blanches apparaissent de juin à septembre. Le fruit est une silique recourbée et ses graines sont disposées sur deux rangs dans chaque fausse loge. Cette plante se multiplie par une sélection classique des graines effectuées par les cressiculteurs eux-mêmes. La conduite culturale et la récolte restent très traditionnelles. Elles nécessitent surtout main-d’œuvre et savoir-faire. , Le Mag | A l’eau claire
  • Grecs, Romains et Chinois ont depuis longtemps broyé la graine de sénevé, fruit de la plante crucifère du même nom et dont la fleur est jaune et le fruit en silique. Ils en ont fait une pâte aromatique mêlée déjà à du vinaigre pour relever leurs mets. Les Romains y ajoutaient du moût de raisin d'où le nom dans notre langue. D'autres substances aromatiques pouvaient être utilisés comme le miel. Et ce fut l'ancêtre de nos moutardes. Le De re coquinaria du cuisiner romain Apicius en fait mention. Mais on suppose que l'usage de la moutarde remonte plus avant dans le temps, fruit de la cueillette au paléolithique puis d'une culture au néolithique. , Baume de Bouteville - Le Safran - La moutarde - Version été 2018
  • Une superbe monnaie carthaginoise au nom de Théodose (590-602) a été échangée 1.890 euros, soit un peu plus que son estimation. Cette demi-silique est une pièce très rare qui date d’avant l’assassinat de Théodose et de son père Maurice Tibère. On y voit Théodose portant un ornement trifolié sur la couronne et au revers ses parents, Maurice et Constantina de part et d’autre d’une longue croix (lot 706). Parmi les pièces byzantines, on retiendra un histamenon (pièce concave en or) frappé à Constantinople sous Eudocia en 1067, date de sa première régence effectuée au nom de ses fils Michel et Constantin (qui figurent d’ailleurs au revers, de part et d’autre de leur mère) enlevé le double de son estimation (lot 916, adj. 2.000 euros). Le Soir, Médailles et décorations brillent - Le Soir
  • Le laurier rose a un port dressé à latex translucide et en touffe dense. Les feuilles sont lancéolées, raides, et disposées en verticille de 3 ou 4 avec une couleur vert-cendre, brillant sur la face supérieure et mât sur la face inférieure. Les limbes sont entiers, glabres et mesurant 10 à 15 cm de long pour 1,5 à 3 cm de large ; le pétiole est long de 5 à 12 mm. Les inflorescences sont terminales et disposées en cymes avec de grandes fleurs roses, rouges, jaunes ou blanches, simples ou doubles au parfum très subtil. Le calice à 5 segments comportant des glandes à la base interne et la corolle en tube cylindrique élargi vers le haut possède une forme d’entonnoir. L’androcée compte 5 étamines épipétales et le gynécée est formé de 2 carpelles. Le fruit est une silique linéaire dressée, longue de 10 à 12 cm, large de 12 à 15 mm, lisse, contenant de nombreuses petites graines et non comestible. Dans sa zone méditerranéenne d’origine, elle fructifie et les fruits comportent 2 follicules allongés et divergents ; leurs graines sont poilues et portent des aigrettes. On dit qu’elles sont duveteuses est surmontée d’une aigrette sessile qui facilite la diffusion (photo 1). , Les lauriers, plantes décoratives mais également toxiques - leFaso.net, l'actualité au Burkina Faso

Traductions du mot « silique »

Langue Traduction
Anglais silique
Espagnol silique
Italien silique
Allemand silique
Chinois 西里奇
Arabe silique
Portugais silique
Russe стручок
Japonais シリック
Basque silique
Corse siluette
Source : Google Translate API

Silique

Retour au sommaire ➦

Partager