La langue française

Sibilance

Sommaire

  • Définitions du mot sibilance
  • Étymologie de « sibilance »
  • Phonétique de « sibilance »
  • Citations contenant le mot « sibilance »
  • Traductions du mot « sibilance »

Définitions du mot sibilance

Trésor de la Langue Française informatisé

Sibilance, subst. fém.,pathol. Caractère sibilant; p. ext., bruit sibilant et, en partic., râle sibilant. Sibilance des râles; sibilance des bronches, des poumons. Un syndrome respiratoire avec dyspnée, sibilances et fièvre s'observe également chez l'enfant (B. Halpern, L'Allergie, 1969, p. 83).

Wiktionnaire

Nom commun

sibilance \Prononciation ?\ féminin

  1. (Médecine) Caractère des râles qui sont sibilants ou sifflants.
    • Sibilance de la poitrine, se dit pour indiquer que le poumon fait entendre partout des râles sibilants.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

SIBILANCE (si-bi-lan-s') s. f.
  • Terme de médecine. Caractère des râles qui sont sibilants ou sifflants.

    Sibilance de la poitrine, se dit pour indiquer que le poumon fait entendre partout des râles sibilants.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sibilance »

De sibilant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sibilance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sibilance sibilɑ̃s

Citations contenant le mot « sibilance »

  • Mieux encore, cette très forte présence des hauts médiums n'empêche pas les extrêmes aigus de se faire entendre avec beaucoup de clarté. Tout juste peut-on leur reprocher une très légère perte de contrôle lorsque le signal devient très chargé : sans virer à la sibilance, le haut du spectre perd tout de même alors un peu de sa définition. Les effets de pièce notamment ne sont plus restitués avec une totale rigueur, et la scène sonore se brouille sensiblement — d'autant plus que l'accentuation des hauts médiums a aussi pour effet de renforcer la sensation de proximité des sources sonores, ce qui limite donc la largeur stéréophonique perçue. C'est une faiblesse assez commune sur le marché des écouteurs true wireless, mais c'est précisément ce qui fait la différence entre des écouteurs "juste très bons" sur le plan audio, et des références comme les Sennheiser Momentum True Wireless 2 ; et c'est aussi le seul point qui fait que les Fly TWS ratent de peu leur cinquième étoile. , Test Harman/Kardon Fly TWS : des intras sans fil de haut vol ? - Les Numériques
  • Le MSR7 naît d'un mariage entre monitoring et nomadisme, et ça se sent : le rendu global est équilibré, légèrement tourné vers le haut du spectre, avec une définition extrêmement plaisante et des basses justes et percutantes. Attention toutefois aux légères sibilances qui peuvent apparaître à fort volume ou lors de l'écoute de fichiers compressés : le MSR7 ne pardonne pas. , Basseux, clair, neutre... À chacun son casque nomade - Les Numériques
  • La voix de Petra Magoni est captée de manière très précise, et l'écouter avec une enceinte ou un casque trop prompts à générer des sibilances est proprement insupportable !  , La Playlist ultime des testeurs audio - Les Numériques
  • On remarque notamment la très belle extension des extrêmes aigus et leur présence parfaitement mesurée qui participent à l'établissement d'une largeur de scène très plaisante — et, encore une fois, assez inhabituelle provenant d'écouteurs sans aucun fil. Certes, on peut tout de même leur reprocher un niveau de détail un peu léger, mais on ne déplore en revanche aucune agressivité excessive, aucune sibilance ou acidité, même à fort volume. , Test JBL Tune 120TWS : des intras true wireless qui câlinent les oreilles et la bourse - Les Numériques
  • Le casque propose un rendu relativement fidèle, avec des basses bien présentes, contrôlées et réactives. On perçoit cependant rapidement le principal défaut dans les aigus. Nos tests mettent d'ailleurs bien en évidence les sifflantes très prononcées (ou sibilance), ici vers 7 à 10 kHz à +10 dB. Elles perturbent le rendu sonore et l'écoute, fatiguant ainsi l'auditeur très rapidement. À titre d'exemple, une sensation doublée s'exprime par une différence de 3 dB ; on monte ici à plus de 11 dB sur ces fréquences. , Test MTX iX1, un nouveau concurrent dans l'audio nomade - Les Numériques
  • Sur l’intro à la guitare, les deux casques sont vraiment très proches, avec un équilibre relativement similaire et c’est assez difficile de donner l’avantage à l’un ou à l’autre. Quand la voix de Cash débarque, on ressent sur les sibilances que le 990 accentue les aigus un peu plus tôt que le 1990, et du coup la voix est retranscrite de manière un peu moins naturelle. C’est subtil, ça se passe aux environs de 4/5 kHz, mais c’est présent malgré tout. De même, le tout nous semble plus neutre, et c’est sûrement dû au parcours un peu moins accidenté de la courbe de réponse en fréquences du DT 1990. En revanche, quand la guitare acoustique commence son strumming lors du refrain, on entend légèrement plus d’agressivité dans le haut du spectre sur le 1990, sûrement à cause de la grosse bosse (9 dB) entre 6 et 10 kHz. Audiofanzine, Test du casque audio ouvert Beyerdynamic DT 1990 PRO pour le studio - Audiofanzine

Traductions du mot « sibilance »

Langue Traduction
Anglais sibilance
Espagnol carácter sibilante
Italien suono sibilante
Allemand zischlaute
Chinois 稳定
Arabe صفير
Portugais sibilância
Russe шипение
Japonais 歯擦音
Basque sibilance
Corse sibilanza
Source : Google Translate API
Partager