La langue française

Septénaire

Sommaire

  • Définitions du mot septénaire
  • Étymologie de « septénaire »
  • Phonétique de « septénaire »
  • Citations contenant le mot « septénaire »
  • Traductions du mot « septénaire »

Définitions du mot septénaire

Trésor de la Langue Française informatisé

SEPTÉNAIRE, adj. et subst. masc.

I. − Adj., vx. Qui est relatif au nombre sept, qui comporte sept éléments. Série septénaire (Lar. 19e). Prêtres, ravivez la flamme septénaire des chandeliers d'or! Qu'on allume les sept chandeliers des conjurations funèbres (Villiers de L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 383).Le nombre septénaire des sacrements (Théol. cath.t. 14, 11939, p. 548).
En partic.
Qui dure sept jours. La première période septénaire d'une maladie (DG).
Qui dure sept ans. Synon. septennal.À vingt-huit ans, moment de la quatrième révolution septénaire (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 239).La septennalité fut mon œuvre, mais je la voulais avec le changement d'âge. Admettre des députés de quarante ans pour une période septennaire, dans une chambre renouvelée intégralement, c'était despotisme de ministres et radotage de Gérontes (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, p. 234).[En parlant d'une pers., d'un ensemble de pers.] Dont la charge, le mandat dure sept ans. Professeur septénaire (Lar. 19e). Un parlement septénaire (DG).
II. − Subst. masc.
A. − OCCULT. Le nombre sept. La philosophie numérique, où, pour exprimer Minerve ou le Démiourgos, on se servait quelquefois du septenaire, de même que réciproquement le nombre 7 s'appelait la Vierge ou Pallas (P. Leroux, Humanité, 1840, p. 606).Le septénaire résume (...) la totalité de la vie morale, en additionnant les trois vertus théologales, la foi, l'espérance et la charité et les quatre vertus cardinales, la prudence, la tempérance, la justice et la force (Symboles1969).
B. − Ensemble de sept éléments. Types de septénaires: les sept jours de la semaine, les sacrements, (...) les péchés capitaux (Foit. 11968).Le septénaire sacramentel (Théol. cath.,t. 14, 11939, p. 551).
En partic.
[Dans la vie hum.] Période de sept ans. On dit que les hommes changent de tempérament à chaque septenaire (Besch.1845).
MÉD. [Dans l'évolution d'une maladie] Période de sept jours. Le premier, le second septénaire dans une fièvre typhoïde (Littré).
MÉTR. LAT. Vers de sept pieds et demi. Les septénaires ïambique et trochaïque sont employés par les comiques pour les parties déclamées avec accompagnement musical (Nouv. Lar. ill.).L'origine du décasyllabe dans le septénaire trochaïque (Thieme, Hist. vers fr., 1916, p. 320).
Prononc. et Orth.: [sεptenε:ʀ]. Ac. 1694, 1718: -te-; dep. 1740: -té-. Forme septennaire ds Chateaubr., loc. cit. Étymol. et Hist. A. Adj. a) fin du xiiie-déb. du xives. [ms.] « qui contient, qui dure sept jours, sept mois, sept ans... » (Secrets d'Aristote, ms. BN fr. 571, fol. 139b ds Gdf. Compl.: le circuit de la lune est setenaire); b) 1740-55 parlement septénaire (Saint-Simon, Mém., éd. A. de Boislisle, t. 30, p. 118). B. Subst. 1. 1568 « nombre sept » (Le Roy, Les Politiques d'Aristote, V, 12 ds Hug.); 2. 1694 « chacune des périodes de sept ans par lesquelles on divise la vie de l'homme, à compter de sa naissance » (Ac.); 3. 1824 méd. (Nysten); 4. 1875 métr. (Lar. 19e; aussi comme adj.). Empr. au lat.setpenarius « composé de sept, septénaire (en poésie) » et comme subst. « vers septénaire »; dér. de septem, v. sept. Fréq. abs. littér.: 17.

Wiktionnaire

Adjectif

septénaire \sɛp.te.nɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui contient sept.
    • Nombre septénaire.
  2. Se dit des vers latins ïambiques et trochaïques.

Nom commun

septénaire \sɛp.te.nɛʁ\ masculin

  1. Un des espaces de la vie de l’être humain, quand on en divise tout le cours en périodes de sept ans, à compter du jour de la naissance.
    • Premier septénaire.
    • Second septénaire.
  2. Ensemble de sept éléments.
    • La confession ainsi renouvelée prend place dans une nouvelle conception des sacrements qui s'organise en septénaire à l'intérieur d'un nouveau système qui comprend aussi le septénaire des péchés capitaux et celui des dons du Saint Esprit. — (Jacques Le Goff, Saint François d'Assise, Gallimard, « Folio histoire », 1999, p. 28)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SEPTÉNAIRE. adj. des deux genres
. T. didactique. Qui contient sept. Nombre septénaire. Il s'emploie aussi comme nom masculin et désigne Un des espaces de la vie de l'homme, quand on en divise tout le cours en périodes de sept ans, à compter du jour de la naissance. Premier septénaire. Second septénaire.

Littré (1872-1877)

SEPTÉNAIRE (sè-pté-nê-r') adj.
  • 1Qui vaut, qui contient sept. Nombre septénaire.
  • 2 S. m. Espace de sept jours. Le premier, le second septénaire dans une fièvre typhoïde.
  • 3Espace de sept ans dans la vie de l'homme.

    Adj. Qui dure sept ans. Le bill qui rendait le parlement [anglais] septénaire avait enfin passé, Saint-Simon, 442, 164. Sans doute que les Anglais ont découvert qu'il leur était plus avantageux d'avoir un parlement septénaire que triennal ; mais j'avoue que je ne devine point leurs raisons, Condillac, Étud. hist. II, 5.

    On dit aujourd'hui plutôt : parlement septennal.

  • 4Professeur qui avait enseigné pendant sept ans dans l'université de Paris.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « septénaire »

(Date à préciser) Du latin septenarius.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. setenari ; espagn. setenario ; it. settenario ; du lat. septenarius, de septem, sept.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « septénaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
septénaire sɛptenɛr

Citations contenant le mot « septénaire »

  • Ils sont neuf qui s'ingénient dans les Alberes : 7 astres du septénaire et 2 axes sur un linteau à l'équinoxe... lindependant.fr, Pyrénées-Orientales : le Far West s’invite au Barcarès dès ce mercredi soir - lindependant.fr
  • Seules deux personnes célèbrent la messe porte fermée, le prêtre et le Frère aîné. Il y a quelques jours, les émissions diffusées en streaming lors du septénaire en l’honneur de la Vierge de l’Espoir, ont été suivies par 29 600 spectateurs sur YouTube et Facebook, un beau succès. Autre initiative : la Fraternité de la Macarena a décidé de laisser en streaming l’image de la Vierge aux heures d’ouverture habituelles de la basilique tant que le confinement durera. La Croix Africa, Coronavirus en Espagne, une Semaine sainte sans processions - La Croix Africa
  • LE RYTHME INFRADIEN couvre des périodes de plus de 24 heures. Il peut être circa-septénaire (de 7 jours), circa-mensuel (30 jours, comme le cycle des règles féminines) ou circannuel (365 jours, à l'instar du blues hivernal, à la mauvaise saison). Pleinevie.fr, Qu'est-ce que la chronobiologie ? - Pleine vie
  • Ce septénaire prend de l’importance avec la confession auriculaire rendue obligatoire une fois l’an par le concile de Latran en 1215. « L’examen de conscience et la confession exigent en effet une meilleure connaissance des péchés, tant pour les pécheurs qui doivent les identifier et les avouer que pour les prêtres qui doivent conseiller de manière adéquate leurs fidèles et les réorienter dans le droit chemin », explique l’auteur. C’est dans ce contexte qu’apparaissent manuels des confesseurs et carnets de pénitences qui définissent les comportements fautifs à éviter et les remèdes à y apporter. La Croix, Péchés d’hier, vertus d’aujourd’hui ?
  • Ce matin le 26 décembre Nouvelle Lune avec éclipse de soleil dans un contexte où les 7 astres du septénaire sont groupés en position tropique sud en moins de 90° d'arc. La lunaison qui s'annonce sur un mois pourrait bien être à risque sismique élevé, ceci d'autant que le grand axe (apogée-périgée) est en équatorial... lindependant.fr, Un léger séisme ressenti dans les Pyrénées-Orientales - lindependant.fr
  • Non. Je pense que c’est très traditionnel. C’est nous qui avons complètement oublié ce qu’est le symbolisme, alors que les symboles et les chiffres sont des éléments extrêmement présents dans la liturgie et dans l’Écriture. Nos anciens du Moyen Âge étaient très attentifs à ces signes. Prenons les péchés capitaux, qui sont 8 sur la clef de voûte du cloître de Saint-Wandrille, mais que saint Grégoire le Grand a absolument voulu rapporter à un septénaire parce qu’il était fasciné par la symbolique parfaite du chiffre 7. Il voulait 7 péchés capitaux, 7 dons du Saint-Esprit, 7 demandes du Notre Père, 7 béatitudes, 7 vertus. Ensuite, il a fait des correspondances. À tel péché correspondent telle vertu et tel don. Nous avons complètement oublié cela. Le Figaro.fr, «L’appartenance à la famille bénédictine était importante pour Huysmans»
  • Soit, mais à + de 5 ce ne sont pas des petits séismes comme chaque jour. De plus la Pleine Lune c'est demain le 12 vers 14h T.U. et le groupement du septénaire en face s'opère en 81 degrés d'arc (et de cet ordre jusqu'à la fin de l'année), dont Mercure ce jour devant le soleil... Pour moi ce n'est pas un hasard ce séisme, c'est Mercure-PL... lindependant.fr, MISE À JOUR - Séisme de magnitude 5,4 : Montpellier et Nîmes ont tremblé - lindependant.fr
  • Le prophète Daniel précisa ensuite de manière très étonnante le temps de l’avènement du Messie par la prophétie des soixante-dix septénaires. Ce fameux passage du chapitre neuf de Daniel commence ainsi : « Sont fixés 70 septénaires pour ton peuple et ta ville sainte, pour faire cesser la perversité et mettre un terme au péché, absoudre la faute et amener la justice éternelle, pour sceller vision et prophétie et pour oindre le Saint des Saints. »Le monde nouveau (l’iniquité qui cesse et est expiée, le péché qui est « mis sous scellés », la justice éternelle qui règne) adviendra donc quand le Christ aura « reçu l’onction ». Alors prendront fin les visions des prophètes mêmes. Et tout cela se produira après « 70 septénaires ».Cette indication temporelle, la seule de tout l’Ancien Testament, n’a jamais suscité de polémiques excessives parmi les interprètes. Il est clair qu’il s’agit de septénaires, c’est-à-dire de périodes de sept, et l’on compte a priori en années, donc la prophétie désigne la venue du Messie au bout de 490 années.Mais à partir de quoi doit-on commencer à les compter ? « Depuis le surgissement d’une parole en vue de la reconstruction de Jérusalem » après l’exil à Babylone, selon le texte biblique.Certains calculaient à partir du décret d’Artaxerxès, en 458 avant Jésus-Christ, d’autres à partir de la première mission de Néhémie, en 445, d’autres à partir de Cyrus, en 538, dès la libération d’Israël, certains en années solaires, d’autres en années lunaires. La découverte de parchemins du 1er siècle avant notre ère retrouvés à Qumran montre que la communauté qui vivait là-bas se préoccupait beaucoup des signes des temps et qu’ils s’appuyaient aussi sur la prophétie des « 70 septénaires ». Ils avaient calculé que les temps du Messie devaient commencer en 26 avant Jésus-Christ et c’est à cause de cette attente qu’ils se retiraient au désert. Il y avait encore une petite « erreur » de vingt ans dans leur calcul, mais comme le dit Hugh Schonfield, « nous voyons bien aujourd’hui à quel point – presque à la lettre – Jésus pouvait proclamer en inaugurant sa mission : « Les temps sont accomplis et le royaume de Dieu est proche » » (Marc 1,15). , Pourquoi une attente spéciale du Messie au temps de la Vierge Marie ? - Aleteia

Traductions du mot « septénaire »

Langue Traduction
Anglais septenary
Espagnol septenario
Italien settenario
Allemand septenary
Chinois 七十年代
Arabe سبتمبر
Portugais setenário
Russe семеричный
Japonais 九月
Basque zazpinako
Corse septenariu
Source : Google Translate API
Partager