La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « sentimentaliser »

Sentimentaliser

Définitions de « sentimentaliser »

Trésor de la Langue Française informatisé

Sentimentaliser, verbe,littér. a) Empl. trans. Donner un caractère sentimental à. Je sais bien que pourtant leur conseil peut être excellent, mais à condition de le rectifier sans cesse et de l'expurger de cette part de passion et d'émotivité qui, presque toujours, chez la femme, vient sentimentaliser la pensée (Gide, Journal, 1940, p. 61).b) Empl. intrans. S'exprimer de manière (trop) sentimentale. Ce barbare [Gluck] ne sait pas se borner, en dépit de sa mine classique (...). Bref il sentimentalise et ne cesse pas de sentimentaliser (Suarès, Debussy, 1936, p. 35). [sɑ ̃timɑ ̃talize], (il) sentimentalise [-i:z]. 1resattest. a) 1801 verbe intrans. « faire du sentiment » (Mercier Néol., p. 383), b) 1845 verbe trans. « rendre sentimental, donner du sentiment à » (Besch.); de sentimental, suff. -iser*.

Wiktionnaire

Verbe - français

sentimentaliser \sɑ̃.ti.mɑ̃.ta.li.ze\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner un caractère sentimental à.
    • Autant que les relations des pères et des fils, il refuse de « sentimentaliser » celles des hommes et des femmes. — (Louis Tillier, Arnold Bennett et ses romans réalistes, 1968)
  2. Se comporter de façon sentimentale.
    • Dans ce livre de Nos Fils, comme il a bien vu là une occasion de s’attendrir et de sentimentaliser ! — (Jules Barbey d’Aurevilly, Les philosophes et les écrivains religieux, 1887)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « sentimentaliser »

De sentimental, avec le suffixe -iser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sentimentaliser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sentimentaliser sɑ̃tɛ̃ɑ̃talize

Citations contenant le mot « sentimentaliser »

  • A l’instant, vous opposez un allégué aryanisme (que je n’ai pas pour ma part) à un assumé hystérisme (pour la forme). Je respecterais votre pugnacité, si elle ne prétendait pas sentimentaliser les hommes pour se les farcir, mais nous ne sommes de loin pas tous des Alain Souchon (Caterpillar). C’est votre fantasme seul. — Un équilibre (forcément instable) est à trouver entre sexes, c’est inexorable, et tant mieux, mais vos termes ne sont pas bons : comme disait Sasha Guitry, la femme, je suis contre, tout contre, et vous définissez morbidement d’un hystérisme contre l’aryanisme. Je le regrette amèrement. AgoraVox, De la saint Patrick à notre Marianne républicaine : francheté de la grande déesse celtique - AgoraVox le média citoyen
  • Bien que nous ne soyons pas dans la grande finesse littéraire aussi bien dans la construction dramatique que dans l'écriture, j'ai aimé la tentative de Robert Littell de sentimentaliser cette guerre froide à travers Koba, ce personnage de vieillard. J'ai quand même eu un plaisir certain à lire ce livre. Jean-Christophe Brianchon  France Culture, Littérature : Comme une version arty de la réunion de couture, "un guide de la routarde punk"
  • La seconde raison est que si le soin est attention aux vulnérabilités et donc aux différences des personnes selon qu’elles sont fortes ou non, malades ou bien-portantes, issues de telle catégorie ou telle autre (racialisées ou gendrées, comme on dit), etc., on nie plus ou moins rapidement l’universalité des principes d’adhésion à la communauté politique en tant que « République », c’est-à-dire « chose de tous et pour tous ». On introduit avec les meilleures intentions du monde des communautarismes proliférants en faisant acception des personnes dans leurs différences. Or si certaines différences doivent être absolument protégées (liberté d’expression ou d’opinion), d’autres n’ont aucun droit à figurer parmi les principes républicains (par exemple les différences religieuses ou de préférence sexuelle). A considérer chacun comme un cas à part, on fait exploser la communauté politique et transforme l’État en guichet auquel chacun vient réclamer ce à quoi « il a droit ». Tel est le fond de mon argument « contre la bienveillance » dans mon livre du même titre : non seulement on ne gagne rien à « moraliser » et « sentimentaliser » la politique mais on y perd...la communauté politique. Libération.fr, Non, une philosophie du soin ne peut pas servir un projet politique - Libération
  • On a en effet un texte un peu vieilli qui résonne d’une modernité des années 1990. Or, je suis de ceux qui sont devenus dingues de littérature par les auteurs de ces années, ce qui m’a fait entrer dedans pleinement. Je n’avais encore jamais trouvé de livre qui fasse aussi bien la dépiction du rien, qu'elle arrive à sentimentaliser. Les personnages ne sont jamais des faire-valoir. On nous parle du monde tout en parlant réellement des personnages. Jean-Christophe Brianchon France Culture, Littérature : Mauvais joueurs, "le rien occupe toute la place"

Traductions du mot « sentimentaliser »

Langue Traduction
Anglais sentimentalize
Espagnol ponerse sentimental
Italien sentimentalize
Allemand sentimentalisieren
Chinois 感化
Arabe عاطفي
Portugais sentimentalizar
Russe сентиментальничать
Japonais 感傷的な
Basque sentimentalize
Corse sentimentalizza
Source : Google Translate API

Synonymes de « sentimentaliser »

Source : synonymes de sentimentaliser sur lebonsynonyme.fr

Sentimentaliser

Retour au sommaire ➦

Partager