La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « savantasse »

Savantasse

Définitions de « savantasse »

Trésor de la Langue Française informatisé

SAVANTASSE, subst.

Vieilli, littér., péj.
A. −
1. Personne qui se targue d'être savante, qui affecte de l'être dans ses paroles, dans son comportement; médiocre savant. Synon. pédant, pédantasse (s.v. -ace; péj.).Je voudrais tenir un de ces savantasses qui me traitent d'obscurantiste, je lui dirais: « Ce n'est pas ma faute si je porte un costume de croque-mort. Après tout, le Pape s'habille bien en blanc, et les cardinaux en rouge (...) » (Bernanos,Journal curé camp., 1936, p. 1046).
2. Rare. Cuistrerie. Synon. savantasserie (infra rem.).La nouvelle cuistrerie apparue vers 1960 (...) a perdu de sa virulence, sitôt calmés les épigones de Roland Barthes, qui, sans prôner la savantasse, y incitait par sa séduisante manie de l'étymologie (Le Monde, 24 janv. 1990, p. 10, col. 1).
3. Adj. [Appliqué à des pers. ou à des choses] Qui manifeste un faux savoir, de la pédanterie. Nous sentions un besoin vif de dire des bêtises communes, afin de nous assurer que ce jargon savantasse, cette cantilène doctrinaire ne s'était pas attachée à notre gorge (Delécluze,Journal, 1825, p. 118).Un tailleur homme du monde, ami des lettres, furieux et savantasse de musique (Goncourt,Journal, 1854, p. 136).
B. − Arg. milit., vx. Militaire instruit. Sous l'Empire, les militaires instruits, réfléchis (...) s'appelaient des savantasses; trente ans plus tard (...) des avocats (Général Trochu, Lettre à J. Claretie, 31 août 1875ds Titeux, St-Cyr, 1898, p. VIII).
REM.
Savantasserie, subst. fém.,fam., péj., rare. Fait d'être savantasse. [L'âne:] Dans ce dock du grimoire universel (...) où s'entasse La savantasserie avec le savantasse (...) Il faut les voir rangés [les volumes] (Hugo,Âne, 1880, p. 292).
Prononc. et Orth.: [savɑ ̃tas]. Ac. 1694: sçavantas; 1718: sçavantasse; 1740, 1762: savantasse; 1798: savantasse ,,quelques-uns écrivent savantas et ils ont tort``; 1835, 1878: savantasse ,,en poésie, on écrit quelquefois, savantas``; 1935: savantasse. Littré: savantas ,,ou plus souvent aujourd'hui, savantasse``; Lar. Lang. fr.: savantas [-tɑ] ou savantasse; Rob. 1985: savantasse ,,on a écrit aussi savantas``. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p. 216: savantasse. Étymol. et Hist. 1617 sabantas pour savantas (D'Aubigné, Avantures du Baron de Faeneste, I, IV, Œuvres, éd. Réaume et Caussade, t. 2, p. 398); 1646 sçavantasse (Costar, Lettres, I, 968 ds Livet Molière). Dér. de savant*; suff. -asse*. Montaigne avait empl. ant. sçavanteau comme dimin. dépréc. (1580, Essais, I, 25, éd. P. Villey, p. 139). Fréq. abs. littér.: 11. Bbg. Hasselrot 1957, p. 211. − Quem. DDL t. 15.

Wiktionnaire

Nom commun - français

savantasse \sa.vɑ̃.tas\ masculin

  1. (Vieilli) (Péjoratif) Homme qui affecte de paraître savant, mais qui n’a qu’un savoir confus.
    • La réalité est qu'Ursus était savantasse, homme de goût, et vieux poëte latin. — (Victor Hugo, L'Homme qui rit, 1869)
    • Quoiqu’il fit : « brum ! brum ! » tout le temps en redressant sa longue taille, au tremblement de son bras sur le mien, surtout à la pâleur insolite de son nez, un bon gros nez de savantasse, cramoisi par l’étude et la bière de Munich, je sentais combien il était ému… — (Alphonse Daudet, L’empereur aveugle, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, pages 230-231.)
    • Il est très important que ce soient des battements ; mais que la diastole soit un repos de la systole, et que ces petites morts entretiennent la vie, explication qui n'est qu'une constatation, Sengle s'en foutait comme du savantasse, son quelconque auteur. — (Alfred Jarry, Les Jours et les Nuits : roman d'un déserteur, Paris : Gallimard, 1897)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SAVANTASSE. n. m.
Il se dit, par dénigrement, d'un Homme qui affecte de paraître savant, mais qui n'a qu'un savoir confus. C'est un savantasse.

Étymologie de « savantasse »

 Dérivé de savant, avec le suffixe -asse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « savantasse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
savantasse savɑ̃tas

Citations contenant le mot « savantasse »

  • Alors pourquoi ne pas les sortir des tiroirs? N’y a-t-il pas plus précis que le «savantasse» pour décrire cette «personne qui se targue d’être savante, qui affecte de l’être dans ses paroles, dans son comportement»? Qu’en est-il de l’adjectif «languide», pour qualifier «celui qui dépérit, qui se trouve dans un état d’abattement, de grande faiblesse physique et psychologique»? Le Figaro.fr, Aurez-vous un 10/10 à ce test sur les mots rares de nos dictionnaires?
  • Il y aurait beaucoup de choses à dire, et surtout à redire, au sujet de cet entretien d'un soi-disant "spécialiste du bilinguisme français-occitan". Les Toulousains pourront juger par eux-mêmes de la réalité de ce "bilinguisme"! Pour faire court, rappelons que l'"occitan", le mot en tous cas, est une création relativement récente imposée par des universitaires. Il n'a pas de véritable légitimité historique et n'a jamais été adopté par le peuple contrairement au catalan, au breton, au basque etc. Il y a une réalité: c'est la langue d'oc; et les Provençaux qui ne sont pas les moins légitimes à la revendiquer ne s'y sont pas trompés, refusant ce terme post-romantique, "savantasse", aux relents de tambouille universitaire régionale et "séparatiste" en mal d'identité. Aussi, lors de la création du CAPES d'"occitan" ils ont imposé qu'y soit accolé la mention "langue d'oc... La réalité, c'est aussi cette "babélisation", le fait qu'il y ait presque autant de formes différentes de la langue d'oc que de locuteurs, c'est une grande faiblesse de la langue, qui n'est en rien imputable au français ni aux politiques successives de la France. Cela a été d'ailleurs fort bien relevé par quelqu'un de neutre, le grand universitaire allemand Bodo Muller qui a bien étudié le français et la langue d'oc entre autres. Pour en venir à "l'accent", il ne gêne véritablement que ceux qui sont complexés de l'avoir. On peut préférer, comme moi, sans vouloir pour autant "déposséder" qui que ce soit de quoi que ce soit, entendre parler le français avec les caractéristiques phonétiques, phonologiques et syntaxiques du parler de l'Ile de France qu'avec celles du patois toulousain, aussi truculent qu'il puisse être par ailleurs. " Quand on aura compris que les séparatismes sont une richesse, on aura gagné". Cette citation était dans l'article d'hier, elle a disparu aujourd'hui, comme c'est bizarre, ainsi que mon commentaire que je reformule ici. Courage fuyons! ladepeche.fr, Toulouse. Pourquoi les Toulousains parlent-ils avec l'accent ? - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « savantasse »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « savantasse »

Langue Traduction
Anglais scholar
Espagnol erudito
Italien studioso
Allemand gelehrte
Chinois 学者
Arabe مختص بمجال علمي
Portugais estudioso
Russe ученый
Japonais 学者
Basque scholar
Corse eruditu
Source : Google Translate API

Savantasse

Retour au sommaire ➦

Partager