Salicine : définition de salicine

chevron_left
chevron_right

Salicine : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SALICINE, subst. fém.;SALICOSIDE, subst. masc.

CHIM. Glucoside, présent dans l'écorce des saules et de certains peupliers, utilisé en pharmacie comme fébrifuge et antirhumatismal. La salicine est un principe cristallisé qui existe dans plusieurs espèces de saules et de peupliers (Wurtz,Dict. chim., t. 2, vol. 2, 1876, p. 1390).Les oxy-hétérosides phénoliques sont très répandus dans la nature. Nous ne citerons que les principaux: (...) le salicoside de l'écorce de Saule (Encyclop. Sc. Techn.t. 61971, p. 407).
Prononc.: [salisin], [-kozid], [-kɔ-]. Étymol. et Hist. 1. 1830 salicine (Ann. chim. et phys., 2esérie, t. 43, p. 441); 2. 1932 salicoside (Lar. 20e, s.v. salicine). 1 dér. sav. du lat. salix, salicis « saule »; suff. -ine, v. -in. 2 formé à partir du rad. de salicine, et de oside*.

Salicine : définition du Wiktionnaire

Nom commun

salicine \sa.li.sin\ féminin

  1. Composé naturel extrait de l’écorce de saule aux propriétés anti-inflammatoires.
    • SALICINE. Nouveau principe immédiat des végétaux découvert dans l’écorce de diverses espèces de saules, d’où il a tiré son nom ; trouvé ensuite dans celle de plusieurs peupliers et auquel on rapporte les propriétés fébrifuges du genre Salix (voy. ce mot). Entrevue peut-être par M. Bouillon Lagrange, qui, dans son analyse du saule blanc, y indiquait une résine (Ann. de chimie, LIV, 287) ; méconnue par [Georges-Charles] Bartoldi [sic : Bartholdi], de Colmar, et par MM. Pelletier et Caventou dans leurs recherches sur les analogues des alcaloïdes du quinquina dans divers végétaux (Journ. de pharm., VII, 123), la salicine a été signalée dès 1825, sous ce nom, dans le Salix alba, par Fontana, pharmacien à Laziza, qui, l’ayant prise pour un alcaloïde, crut reconnaître à son sulfate des propriétés remarquables, soumises dès lors par le docteur Pollini à l’expérimentation (Journ. de chimie méd., I, 216). — (François Victor Mérat de Vaumartoise, Adrien Jacques de Lens, Dictionnaire universel de matière médicale et de thérapeutique générale, tome quatrième, Société belge de librairie, Bruxelles, 1837)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Salicine : définition du Littré (1872-1877)

SALICINE (sa-li-si-n') s. f.
  • Terme de chimie. Substance qui se trouve dans l'écorce du saule, salix alba, L.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « salicine »

Étymologie de salicine - Wiktionnaire

(1825) Dérivé de l’italien salicina, nom donné au principe actif par le chimiste et pharmacien véronais Francesco Fontana (1794–1867), composé de salice (« saule ») issu du latin salix avec le suffixe -ina.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « salicine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
salicine salisin play_arrow

Citations contenant le mot « salicine »

  • Le principe actif de l’aspirine a été découvert en 1825 dans l’écorce de saule blanc par un pharmacien italien, Francesco Fontana, qui l’a baptisé salicine. Puis, la salicine donnera naissance à l’acide salicylique, et enfin à l’acide acétylsalicylique, l’aspirine produite par un procédé de synthèse. Cette dernière est plus efficace, et plus facilement assimilable par l’organisme. L’apport de la chimie de synthèse, c’est aussi de proposer une version gastro-résistante de l’aspirine (la « PH8 »), dont les comprimés ne sont pas dissouts au niveau de l’estomac, mais dans l’intestin. Avis aux amateurs d’écorce pilée de saule, souffrant d’ulcères ou de maux d’estomac. Contrepoints, L’utilité de la chimie de synthèse : l’exemple de l’aspirine | Contrepoints
  • Reconnue pour ses formulations irréprochables, REN propose désormais une lotion exfoliante à base d’acide lactique extrait de levures (qui élimine les cellules mortes tout en stimulant le renouvellement cellulaire naturel de la peau) et de salicine d’écorce de saule (qui travaille plus en profondeur et réduit progressivement la production de sébum afin de prévenir de nouvelles imperfections). Un troisième type d’acide, l’acide azélaïque, uniformise le teint, réduit l’apparence des marques d’hyperpigmentation et redonne de l’éclat aux carnations ternes et fatiguées. Le soin au format pompe en coupelle, ludique et hygiénique, a été formulé pour être utilisé quotidiennement sans crainte d’irritation. “Ready Steady Glow AHA Lotion Tonique”, REN. 32 euros les 250 ml.  Numéro Magazine, Coup de cœur de la semaine, la lotion exfoliante de Ren, un tonique resurfaçant et boosteur d'éclat à base d'acides extraits de levures végétales, de céréales et d'écorce de saule.
  • Autre force de l’aspirine : la possibilité de reproduire synthétiquement sa molécule. Plus besoin de retirer des extraits de saule ou de reine des prés, les deux plantes qui possèdent son modèle actif, la salicine, pour la produire. Ce qui facilite sérieusement sa commercialisation. "Ça a fonctionné, et du coup, on a cru dans les années 60 qu’on pourrait recréer la plupart des molécules naturelles et fabriquer tous les médicaments par synthèse pour éviter le long et coûteux processus d’isolement et d’identification des produits contenus dans les plantes", ajoute Michel Frédérich. "Mais on a dû constater que ce n’était pas toujours possible. Et aujourd’hui, environ la moitié de nos médicaments sont encore des produits naturels ou dérivés de plantes, micro-organismes ou organismes marins." "L’arrivée de la chimie et l’élaboration de médicaments ont donc été une excellente chose", reconnaît le professeur en pharmacognosie. "Elles ont permis d’éliminer des maladies qui tuent, comme la méningite ou la leucémie contre lesquelles les plantes ne peuvent pas lutter. Beaucoup d’anticancéreux, par exemple, sont issus de plantes naturelles, mais n’étaient contenus qu’en très petites quantités ou ne pouvaient pas être directement utilisés, car ladite plante contenait également d’autres produits qui, eux, se révélaient toxiques." LaLibre.be, Ces plantes qui nous soignent - La Libre
  • Après divers essais et études au cours du XIXe siècle pour identifier et isoler la salicine pure, puis pour la transformer en acide salicylique, la première forme stable d’acide acétylsalicylique est créée en 1897 par Félix Hoffmann, chimiste allemand chez Bayer. The Good Life, Aspirine : leader incontesté malgré les effets secondaires
  • Dernier épisode de notre série sur les personnages qui ont marque le territoire vitryat. Originaire de la cité rose, il a découvert la salicine en 1829. Une découverte qui mènerait plusieurs décennies plus tard à la commercialisation de l’aspirine. Journal L'Union abonné, Pierre Leroux, le pharmacien innovateur de Vitry-le-François
  • La technologie croissante sur le marché salicine est également décrite dans ce rapport de recherche. Les facteurs qui stimulent la croissance du marché et qui donnent une impulsion positive pour prospérer sur le marché mondial sont expliqués en détail. Il comprend l’analyse des tendances du marché, des parts de marché et des modèles de croissance des revenus, ainsi que du volume et de la valeur du marché. Il repose également sur une méthodologie minutieusement structurée. Ces méthodes aident à analyser les marchés sur la base de recherches et d’analyses approfondies. , Marché salicine 2020 par part, taille, principaux fabricants, croissance, revenus et prévisions Rapport de recherche 2026 – InFamous eSport

Traductions du mot « salicine »

Langue Traduction
Corse salicina
Basque salicin
Japonais サリシン
Russe салицин
Portugais salicina
Arabe ساليسين
Chinois 水杨素
Allemand salicin
Italien salicina
Espagnol salicina
Anglais salicin
Source : Google Translate API

Mots similaires