La langue française

Saïque

Sommaire

  • Définitions du mot saïque
  • Étymologie de « saïque »
  • Phonétique de « saïque »
  • Traductions du mot « saïque »

Définitions du mot « saïque »

Trésor de la Langue Française informatisé

SAÏQUE, subst. fém.

HIST. DE LA MAR. Bâtiment de charge du Levant, ayant deux mâts sans perroquets. Les armes de Satan c'est la courbe saïque, Souple vaisseau de charge et c'est l'art chaldaïque (Péguy, Tapisserie Ste Geneviève et J. d'Arc, 1913, p. 91).
Prononc. et Orth.: [saik]. Att. ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. Ca 1628 saiq (Mém. de Ph. Prévost de Beaulieu-Persac, éd. Ch. de La Roncière, Paris, 1913, p. 84 ds Z. rom. Philol. t. 104, p. 304); 1648 saique (J. de La Haye, lettre de Constantinople, Arch. des Affaires Étrangères, Cor. dipl., Turquie, V, 373 v o, ibid.). Empr., prob. par l'intermédiaire de l'ital.saica (xviies. saicca d'apr. DEI), au turc [s????aika] « barque » (Devic; Lok., n o1780; FEW t. 19, p. 149b; DER, n o7345; Nasser Thèse compl. 1967, pp. 110-111). Cf. angl. saic (1667 saich ds NED), lat. saica (fin xvies., Leunclavius ds Du Cange). Bbg. Kemna 1901, p. 227.

Wiktionnaire

Nom commun

saïque \sa.ik\ féminin

  1. (Marine) Nom d’une espèce de vaisseau du Levant qui n’a ni misaine, ni perroquet, ni haubans, mais qui porte un beaupré, un petit artimon, et un grand mât avec son hunier d’une hauteur extraordinaire.
    • Elle [la petite flotte de Pierre le Grand] battit les saïques turques envoyées de Constantinople, et en prit quelques-unes. — (Voltaire, Histoire de l’empire de Russie sous Pierre le Grand, I, 8)
    • La Providence vint à mon secours. Le surlendemain de mon arrivée à Jaffa, comme je me préparais à partir pour Saint-Jean-d’Acre, on vit entrer dans le port une saïque. — (François-René de Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem, 1811)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

SAÏQUE (sa-i-k') s. f.
  • Terme de marine. Nom d'une espèce de vaisseau du Levant qui n'a ni misaine, ni perroquet, ni haubans, mais qui porte un beaupré, un petit artimon, et un grand mât avec son hunier d'une hauteur extraordinaire. Elle [la petite flotte de Pierre le Grand] battit les saïques turques envoyées de Constantinople, et en prit quelques-unes, Voltaire, Russie, I, 8.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « saïque »

(Date à préciser) De l’italien saica, emprunté du turc shaika « barque ».
Note : Il y a en ancien occitan sagetia, en espagnol saetia, en italien saettia qui désignent un bâtiment léger et qui paraissent venir d’un mot arabe; selon Littré, ce n’est pas la saïque qu’ils désignent, mais il est contredit par François Raynouard dans son grand dictionnaire d’ancien occitan.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Turc, shaica. Il y a en provençal sagetia, en espagn. saetia, en ital. saettia qui désignent un bâtiment léger et qui paraissent venir d'un mot arabe ; en tout cas ce n'est pas la saïque qu'ils désignent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « saïque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
saïque saik

Traductions du mot « saïque »

Langue Traduction
Anglais saic
Espagnol saic
Italien saic
Allemand saic
Chinois 上汽
Arabe saic
Portugais saic
Russe саик
Japonais saic
Basque saic
Corse saic
Source : Google Translate API
Partager