La langue française

Saint-simonien, saint-simonienne

Sommaire

  • Définitions du mot saint-simonien, saint-simonienne
  • Étymologie de « saint-simonien »
  • Phonétique de « saint-simonien »
  • Citations contenant le mot « saint-simonien »
  • Images d'illustration du mot « saint-simonien »
  • Traductions du mot « saint-simonien »

Définitions du mot « saint-simonien, saint-simonienne »

Wiktionnaire

Nom commun

saint-simonien \sɛ̃.si.mɔ.njɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : saint-simonienne)

  1. Partisan des doctrines du philosophe réformateur Claude Henri de Rouvroy de Saint-Simon.
    • Cependant le socialisme ne méritait pas un tel honneur. Il ne soutient pas l’examen comme doctrine ; comme fait, il n’a pu réussir dans aucune circonstance, ni sur aucun point. Tous les essais qu’on en a faits en Amérique et en Europe ont tristement avorté. Robert Owen a éprouvé, dans sa longue et laborieuse carrière, deux échecs avérés, ceux de New-Harmony et d’Orbiston [en Écosse], sans compter une foule de mécomptes d’un ordre secondaire ; les saint-simoniens ont dû se retirer devant les huées du public, après avoir donné le spectacle d’un grand scandale et d’une triste bouffonnerie ; les disciples de Charles Fourier ont eu à Condé-sur-Vègres et à Citeaux deux expériences des plus malheureuses, et n’ont disparu qu’après avoir mis leur doctrine d’abord en commandite, puis en liquidation ; M. [Étienne] Cabet a promené ses infortunés adhérents de misères en misères, et semé de leurs ossements les solitudes de l’Amérique du Nord ; M. Louis Blanc, quoiqu’il s’en défende, a donné dans son atelier social l’idée rudimentaire de l’atelier national, dont nous avons tous pu apprécier les mérites ; M. [Pierre-Joseph] Proudhon a eu sa banque d’échange, célèbre par le dénoûment le plus malencontreux ; M. Pierre Leroux est le seul qui n’ait pas poussé sa doctrine jusqu’aux honneurs d’une application ; mais comment appliquer le cône, la sphère, le cylindre, la triade et les inventions coprologiques de M. Pierre Leroux ? — (Charles Coquelin, Charles Guillaumin, directeurs, Dictionnaire de l’économie politique, tome second (J–Z), Meline, Cans et compagnie, Libraires-Éditeurs, Bruxelles, 1854, article « Socialistes, Socialisme »)
    • Où va-t-il ainsi, cet ex-saint-simonien ? Où peut-il aller si ce n’est rue du Croissant, pour manger quelques prêtres en salade ? — (Alfred Delvau, Les Heures parisiennes, 1865)
    • Le charlatanisme des saints-simoniens [sic] fut aussi dégoûtant que celui de Murat ; d’ailleurs l’histoire de cette école est inintelligible quand on ne la rapproche pas des modèles napoléoniens. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chap. VII, La Morale des producteurs, 1908, note en bas de page 360)
    • Que sa dénomination dérive d’un nom commun ou d’un nom propre, l’adepte ne prend jamais de majuscule initiale. L’adhérent, le disciple, le fidèle, le membre pas davantage. Toutes les catégories sont concernées (religion, philosophie, littérature, arts, politique, etc.) : un anglican, sept bouddhistes, trois catholiques, un dadaïste, deux existentialistes, un gnostique, un hindou, deux impressionnistes, trois jansénistes, quelques kharidjites, soixante laxistes, trois marxistes, quatre nudistes, deux oulipistes, dix presbytériennes, un quiétiste, un rexiste, des saint-simoniens, deux trotskistes, dix ultras, une voltairienne, un wahhabite, un zoroastrien. — (« Adepte », in Jean-Pierre Lacroux, Orthotypographie : D’Accolade à Allemand, aussi Orthotypo : Orthographe & typographie françaises : Dictionnaire raisonné, 2007)

Adjectif

saint-simonien \sɛ̃.si.mɔ.njɛ̃\

  1. Qui se rapporte à Saint-Simon, qui appartient à ses doctrines.
    • Au début de 1840, George Sand prit la tête du mouvement saint-simonien, partisan d’un socialisme humaniste. Elle apprit à faire la différence entre les « cultistes » et les « rationalistes », avec une préférence pour ces derniers […] — (Herbert R. Lottman, L’Écrivain engagé et ses ambivalences : De Chateaubriand à Malraux, L’Harmattan, 2003, p. 191)
  2. Relatif à Saint-Simon, commune française située dans le département de l’Aisne.
  3. Relatif à Saint-Simon, commune française située dans le département du Cantal.
  4. Relatif à Saint-Simon, commune française située dans le département de la Charente.

Nom commun

saint-simonienne \sɛ̃.si.mɔ.njɛn\ féminin (pour un homme on dit : saint-simonien)

  1. Partisane des doctrines du philosophe réformateur Claude Henri de Rouvroy de Saint-Simon.
    • Longtemps, dans les livres d'histoire, les saint-simoniennes comme les quarante-huitardes ont représenté la partie féminine du socialisme à laquelle on avait retiré l'aspect subversif de la « femme libre ». Inversement, les prises de position misogynes d'un Proudhon ont été laissées dans l'ombre de sa figure de père du socialisme et de l'anarchisme modernes. — (Michèle Riot-Sarcey, Le Réel de l'utopie: Essai sur le politique au XIXe siècle, éd. Albin Michel, 1998, p. 260)

Forme d’adjectif

saint-simonienne \sɛ̃.si.mɔ.njɛn\

  1. Féminin singulier de saint-simonien.

Nom commun

saint-simonienne \sɛ̃.si.mɔ.njɛn\ féminin (pour un homme on dit : saint-simonien)

  1. Partisane des doctrines du philosophe réformateur Claude Henri de Rouvroy de Saint-Simon.
    • Longtemps, dans les livres d'histoire, les saint-simoniennes comme les quarante-huitardes ont représenté la partie féminine du socialisme à laquelle on avait retiré l'aspect subversif de la « femme libre ». Inversement, les prises de position misogynes d'un Proudhon ont été laissées dans l'ombre de sa figure de père du socialisme et de l'anarchisme modernes. — (Michèle Riot-Sarcey, Le Réel de l'utopie: Essai sur le politique au XIXe siècle, éd. Albin Michel, 1998, p. 260)

Forme d’adjectif

saint-simonienne \sɛ̃.si.mɔ.njɛn\

  1. Féminin singulier de saint-simonien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SAINT-SIMONIEN, IENNE. n.
Partisan des doctrines du philosophe réformateur Saint-Simon. Les saint-simoniens. Une saint-simonienne. Il est aussi adjectif et se dit de Ce qui se rapporte à Saint-Simon, de ce qui appartient à ses doctrines. L'école saint-simonienne.

Littré (1872-1877)

SAINT-SIMONIEN (sin-si-mo-niin, niè-n') s. m.
  • Partisan de Saint-Simon. Quand il s'agit de me donner un grade parmi les saint-simoniens, Reybaud, Jérôme Paturot, II.

    Adj. Qui appartient à Saint-Simon ou à ses doctrines. Les fonds saint-simoniens marchaient vers une baisse, et Malvina pressentait une déconfiture prochaine, Reybaud, ib. II.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « saint-simonien »

(Date à préciser) De Saint-Simon, avec le suffixe -ien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « saint-simonien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
saint-simonien sɛ̃tsɛ̃ɔ̃jɛ̃

Citations contenant le mot « saint-simonien »

  • Un autre commissaire Maigret apparaît aussi dans les almanachs royaux de 1831 et 1832, mais en poste hors de Paris cette fois. Il s'agit peut-être du même fonctionnaire, affecté en banlieue, à Belleville (quartier hors les murs à l'époque). Rien ne le prouve cependant. Ce commissaire a eu plusieurs fois affaire aux saint-simoniens, qui organisaient des fêtes illégales pour se réunir. Le Figaro.fr, Le commissaire Maigret existait bel et bien... avant Simenon !
  • Le macronisme réel s'appuie exclusivement sur la haute fonction publique issue de l'ENA, pas sur les ingénieurs comme le feraient de vrais saint-simoniens.On le voit bien avec le démantèlement de Fessenheim où les considérations politiciennes conduisent à une vraie rupture avec la periode pompidolienne qui, elle, était véritablement saint-simonienne, donc pro-industrielle.Idem avec l'hostilité affichée à l'égard de l'automobile de la part de ce gouvernement.Ce qui est le plus frappant, c'est le discours contre les rentes de la part des personnes qui jouissent de la plus belle des rentes, celle de la haute fonction publique d'Etat : de fait, c'est devenu la noblesse d'Etat. Le Figaro.fr, Christophe de Voogd:«“Le jour d’après” : Saint-Simon 2.0 au pouvoir?»
  • Depuis l’élection d’un outsider ambitionnant de transcender les antagonismes partisans, son apparentement saint-simonien est en passe de devenir une idée reçue. Ou une forme de légitimation, d’autant plus tentante que la référence reste pour beaucoup une sorte de mystère. Libération.fr, Le macronisme est-il un saint-simonisme ? - Libération
  • Mais la nomination du nouveau Premier ministre, homme à l’assise politique encore incertaine et en conséquence, à l’autonomie forcément réduite, a surtout pour effet immédiat tout en conservant la coloration idéologique d’Édouard Philippe de réinstaller le Président au centre du jeu majoritaire en dévitalisant la fonction très politique du chef du gouvernement qui est aussi le chef de la majorité. Castex administrera, extension supplémentaire du domaine de la technostructure en ces temps de crise, renforçant le poids des administratifs sur le politique, validant encore plus l’essence saint-simonienne du macronisme, ramenant la direction du pays à une ingénierie d’ordre technique, disant peut-être aussi que l’on est loin encore d’avoir tiré toutes les leçons d’une crise sanitaire qui a pourtant mis à jour les dérèglements de l’État «profond», là où nous avons d’abord besoin d’une volonté d’État bien plus qu’un état des volontés des grands corps et autres aristocraties ... d’État . Le Figaro.fr, Arnaud Benedetti: «Jean Castex, l’inconnu le plus célèbre de France»
  • Il serait assurément incongru d’assimiler le président de la République à un simple disciple, mais la philosophie de l’action politique qu’il semble épouser témoigne d’une idéologie saint-simonienne moderne qui, prenant acte des faiblesses structurelles des Etats dans notre économie-monde, reconnaît l’entreprise comme l’institution primaire du capitalisme certes, mais aussi de la société et de l’administration de la vie de la cité. Le Monde.fr, « Le saint-simonisme moderne » d’Emmanuel Macron
  • Mais la nomination du nouveau Premier ministre, homme à l’assise politique encore incertaine et en conséquence, à l’autonomie forcément réduite, a surtout pour effet immédiat tout en conservant la coloration idéologique d’Édouard Philippe de réinstaller le Président au centre du jeu majoritaire en dévitalisant la fonction très politique du chef du gouvernement qui est aussi le chef de la majorité. Castex administrera, extension supplémentaire du domaine de la technostructure en ces temps de crise, renforçant le poids des administratifs sur le politique, validant encore plus l’essence saint-simonienne du macronisme, ramenant la direction du pays à une ingénierie d’ordre technique, disant peut-être aussi que l’on est loin encore d’avoir tiré toutes les leçons d’une crise sanitaire qui a pourtant mis à jour les dérèglements de l’État «profond», là où nous avons d’abord besoin d’une volonté d’État bien plus qu’un état des volontés des grands corps et autres aristocraties ... d’État . Le Figaro.fr, Arnaud Benedetti: «Jean Castex, l’inconnu le plus célèbre de France»

Images d'illustration du mot « saint-simonien »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « saint-simonien »

Langue Traduction
Anglais saint-simonian
Espagnol saint-simonian
Italien sansimoniana
Allemand saint-simonian
Chinois 圣西蒙尼
Arabe القديس سيمونيان
Portugais saint-simonian
Russe санкт-симонян
Japonais 聖シモニアン
Basque saint-simonian
Corse santu-simone
Source : Google Translate API
Partager