La langue française

Ruminant

Sommaire

  • Définitions du mot ruminant
  • Étymologie de « ruminant »
  • Phonétique de « ruminant »
  • Citations contenant le mot « ruminant »
  • Images d'illustration du mot « ruminant »
  • Traductions du mot « ruminant »
  • Synonymes de « ruminant »

Définitions du mot ruminant

Trésor de la Langue Française informatisé

RUMINANT, -ANTE, part. prés., adj. et subst. masc.

I. − Part. prés. de ruminer*.
II. − Adj. [En parlant d'un animal] Qui rumine. Herbivore ruminant. On a pu soupçonner chez certaines espèces, et notamment chez quelques animaux ruminants, l'existence d'un organe approprié à la recherche de leurs aliments (Cournot, Fond. connaiss., 1851, p. 146).Un tableau représentant des vaches, qui est un objet d'une certaine espèce, ne saurait se comparer à des vaches qui sont d'une autre espèce, à savoir celle des mammifères ruminants (Cassou, Arts plast. contemp., 1960, p. 15).
III. − Subst. masc.
A. − Au plur., ZOOL. ,,Sous-ordre de Mammifères artiodactyles qui mâchent leur nourriture après son transit dans une partie de l'estomac, où elle a déjà subi une transformation chimique`` (Animaux 1981). Contrairement aux équidés, les ruminants possèdent un estomac à plusieurs poches d'inégales contenances (Garcin, Guide vétér., 1944, p. 54).
B. −
1. Animal qui appartient à ce sous-groupe. Peaux de carnassiers ou laine de ruminants, c'était ce qu'il fallait se procurer à tout prix (Verne, Île myst., 1874, p. 206).Un estomac de ruminant (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p. 208).
2. P. anal., qqf. au fém., gén. péj. Personne placide et molle. Une douce ruminante qui aurait dans la tête à peu près les idées d'une tulipe (Goncourt, Journal, 1865, p. 177).C'est Maheu, le brave homme, le ruminant résigné et raisonnable qui peu à peu devient enragé (Lemaitre, Contemp., 1885, p. 273).
Prononc. et Orth.: [ʀyminɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1553 adj. « qui rumine » (P. Belon, Observations, I, 45 ds R. Philol. fr. t. 43, p. 201); 1688 subst. « bête qui rumine » (G. Perrault, Essais de physique, 3, 213 d'apr. FEW t. 10, p. 564b). Part. prés. adjectivé et substantivé de ruminer*. Fréq. abs. littér.: 341. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 230, b) 404; xxes.: a) 134, b) 102.

Wiktionnaire

Adjectif

ruminant \ʁy.mi.nɑ̃\ masculin

  1. (Histoire naturelle) Qui rumine.
    • Les bœufs sont des animaux ruminants.

Nom commun

ruminant \ʁy.mi.nɑ̃\ masculin

  1. Animal qui rumine.
    • Bien que les ruminants soient les mieux armés stomacalement pour digérer la cellulose, il n'arrivent pas à la transformer complétement, […]. — (La culture de l'esparcette dans le canton de Vaud, page69, Association pour le développement de la culture fourragère, 1950)
    • Les bœufs, les buffles, les moutons, et les chèvres sont des ruminants. Leur estomac se compose de quatre poches : le rumen, le réseau, le feuillet et la caillette. (Seule la quatrième poche, la caillette, est comparable à l’estomac des autres animaux). Les ruminants utilisent les autres poches pour la digestion des plantes. — (Bill Forse, Christian Meyer, et al., Que faire sans vétérinaire ?, Cirad / CTA / Kathala, 2002, page 34)

Forme de verbe

ruminant \ʁy.mi.nɑ̃\

  1. Participe présent de ruminer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RUMINANT, ANTE. adj.
T. d'Histoire naturelle. Qui rumine. Les bœufs sont des animaux ruminants. Il s'emploie aussi comme nom masculin. Le bœuf est un ruminant.

Littré (1872-1877)

RUMINANT (ru-mi-nan, nan-t') adj.
  • Terme d'histoire naturelle. Qui rumine. Les animaux ruminants.

    S. m. Les ruminants, famille de mammifères comprenant ceux qui ont les membres en colonnes, terminés par des sabots, avec ou sans semelle calleuse. Les ruminants forment le septième ordre de la classification des mammifères de Cuvier. Je doute qu'on eût deviné, si l'observation ne l'avait appris, que les ruminants auraient tous le pied fourchu, et qu'ils seraient les seuls qui l'auraient, Cuvier, Révolutions, p. 104.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RUMINANT, s. m. terme d’Histoire naturelle, se dit d’un animal qui remâche ce qu’il avoit avalé. Voyez Rumination.

Reyer a fait un traité de ruminantibus & ruminatione, où il fait voir qu’il y a des animaux qui ruminent effectivement ; tels que le bœuf, la brebis, le cerf, la chevre, le chameau, le lievre, l’écureil ; & d’autres qui ne ruminent qu’en apparence, & qu’il appelle faux-ruminans, ruminantia spuria ; tels que les taupes, les grillons, les abeilles, les escarbots, les cancres, les surmulets & autres poissons.

Les animaux de cette seconde classe ont l’estomac composé de fibres musculaires, par le moyen desquelles l’aliment monte & descend comme dans ceux qui ruminent effectivement.

M. Ray observe que les animaux ruminans sont tous quadrupedes velus & vivipares. Quelques-uns ont les cornes creuses, & n’en changent point ; d’autres en changent. Voyez Quadrupede, Corne, Poil, &c.

Les animaux ruminans à cornes ont tous quatre estomacs. Le premier qui est le κοιλία μεγάλη d’Aristote, le rumen, venter magnus, ou ce que nous appellons vulgairement panse ou herbier : c’est où la mangeaille entre immédiatement après avoir été grossierement mâchée, & d’où elle remonte dans la bouche pour être mâchée une seconde fois. Le second est le κεκρύφαλος, en latin reticulum, & vulgairement le bonnet ; les auteurs anglois l’appellent rayon, parce que sa membrane interne est divisée en cellules, à-peu-près semblables à celles d’un rayon de miel. Le troisieme est l’ἐχῖνος, que M. Ray croit être mal traduit par omasus, & qu’il aimeroit mieux qu’on appellât echinus ; on l’appelle vulgairement le millet. Le quatrieme est l’ἤνυστρον d’Aristote, que Gaza appelle œbomasus, & que nous appellons en françois caillete. Voyez Panse, Bonnet, Millet, &c.

On remarque aussi que les animaux ruminans à cornes n’ont point de dents de devant, ou dents incisives à la mâchoire supérieure, & qu’ils ont tous une espece de graisse, appellée en grec στέαρ, sebum, suif, qui est plus dure, plus ferme, & en même tems plus fondante que celle des autres animaux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ruminant »

De ruminer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ruminant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ruminant ryminɑ̃

Citations contenant le mot « ruminant »

  • Le boeuf n'est pas particulièrement intelligent, c'est un ruminant, ses pensées sont nourries de foin. De Driss Chraïbi / Une enquête au pays
  • Je n'ai qu'une ironie de ruminant. Je ne m'amuse qu'au souvenir des choses. De Jules Renard / Journal
  • Il y a deux sortes de ruminants : les bovidés, qui ruminent l'herbe, et les humains qui ruminent du verbe. De Jacques Sternberg / Dictionnaire des idées revues
  • « Adieu, Madame Rosa… Toi, notre star. » C'est le troupeau landais Labat, propriétaire de Rosa, qui a annoncé la triste nouvelle ce jeudi 16 juillet : le ruminant le plus célèbre du PAF, propulsé devant les projecteurs grâce à l'émission Intervilles, est décédé mardi 14 juillet. Rosa est passée de vie à trépas sur ses terres de Buglose, à Saint-Vincent-de-Paul (Landes). Elle avait 20 ans. Le Point, Télévision : Rosa, célèbre vachette d'« Intervilles », est morte - Le Point
  • Autre pays où le prix du mouton est monté en flèche à l’approche du jour j, l’Algérie. A raison de 30 000 dinars, soit 198 euros, le ruminant était hors de portée, représentant 45 jours de labeur pour un salarié indexé au SMIG. Au Maroc, le mouton s’achetait 1 500 dirhams (150 euros ) en moyenne, soit 16 jours de travail pour un ouvrier payé au SMIG. En Tunisie, il fallait 1000 dinars DT, soit 403 euros, correspondants à 74 jours de travail pour un ouvrier payé au SMIG. Financial Afrik, Aid El Adha (Tabaski): le mouton, moins cher en France qu'au Maghreb et en Afrique subsaharienne | Financial Afrik
  • Le rapport de recherche sur le marché mondial des mélangeurs d’aliments pour ruminants est une analyse approfondie de l’industrie universelle qui démontre principalement une évaluation authentique ainsi que des perspectives futuristes de l’industrie respective. En outre, il comprend des aspects substantiels tels que la demande du marché des machines à mélanger les aliments pour ruminants, la part des revenus, le volume des ventes, les coûts de production, les taux de croissance annuels et bien plus encore. Le rapport sur le marché des mélangeurs d’aliments pour ruminants élabore également des segments importants, présente la rivalité de l’industrie des mélangeurs d’aliments pour ruminants, l’environnement marketing, ainsi que les principaux concurrents sur le marché mondial des mélangeurs d’aliments pour ruminants. L’étude aide les acteurs du marché des machines à mélanger les aliments pour ruminants, les clients, les dirigeants de l’industrie et les parties prenantes à acquérir les connaissances indispensables sur certains secteurs. Instant Interview, Recherche sur le marché des machines de mélange d’aliments pour ruminants (impact du COVID-19) 2020-2026: Anderson, Henan Longchang Machinery Manufacturing – Instant Interview
  • Un mystérieux petit ruminant d’Asie, le chevrotain, que les biologistes avaient perdu de vue depuis plus de vingt-cinq ans, a été repéré par un piège photographique au Vietnam. La Croix, Un petit ruminant réapparaît au Vietnam
  • Vous vous souvenez peut-être de Winter (photo), cette femelle lama, en Belgique, capable de produire un anticorps qui est étudié contre la COVID-19. Pendant que ces chercheurs poursuivent leurs travaux, d’autres scientifiques, britanniques ceux-là, explorent aussi les capacités immunitaires de ce mammifère ruminant. Les spécialistes affiliés au Rosalind Franklin Institute affirment avoir découvert des anticorps, dérivés aussi des lamas, capables de neutraliser le SARS-CoV-2. On les appelle des nanocorps en raison de leur petite taille. Selon des tests en laboratoire, une fois modifiés, ils ont la capacité de se lier à la protéine en pointe du SARS-CoV-2, l’empêchant de pénétrer dans les cellules humaines.  Le Journal de Québec, La course aux remèdes: le remdésivir sur le point d’être approuvé par Santé Canada | JDQ
  • Le rapport sur le marché Flux ruminant fournit des informations à jour sur les changements du marché et les menaces potentielles, ainsi qu’une connaissance approfondie des produits et services, ce qui peut aider à la planification et à l’exécution des activités de gestion des catégories. De plus, il se concentre sur les aspects de réduction des coûts de l’approvisionnement et sur la fourniture d’informations pouvant conduire à l’optimisation des dépenses par catégorie. Il fournit également des informations sur la segmentation du marché, les principaux fabricants, les types, les applications et les régions. Le rapport sur le marché Flux ruminant partage la capacité du marché, la production, la consommation, les ventes et les revenus. , Le marché Flux ruminant 2023 couvre le scénario de marché actuel, la dynamique du marché avec les moteurs du marché, les contraintes et les opportunités à venir – Commune Magazine
  • Un deuxième cerveau ! Les chercheurs n’hésitent pas à qualifier ainsi le microbiote intestinal. Nos intestins sont colonisés par plus de 100 000 milliards de bactéries et autres micro-organismes qui constituent un écosystème avec lequel nous vivons en symbiose. Les chercheurs, de plus en plus nombreux à s’y intéresser, le voient comme un organe à part entière mais dont les fonctions sont encore assez méconnues. Les ruminants ne sont pas en reste. « Chez l’humain, plus on descend dans l’intestin, plus il fourmille de bactéries, champignons, etc. Chez le ruminant, c’est l’inverse : le maximum de bactéries se trouve dans le rumen », expliquait le Dr Bernard Schmitt, directeur de recherche au CERNh et cofondateur de Bleu Blanc Cœur, lors d’une conférence organisée par Schils et Original Process au Sommet de l’élevage. Réussir lait, Les considérables pouvoirs du microbiote | Réussir lait
  • La liste des bactéries, virus ou parasites responsables d’avortements est longue. Citons parmi les plus fréquents l’ehrlichiose, la fièvre Q, la BVD, la néosporose pour les bovins, la salmonellose, la chlamydiose ou la toxoplasmose pour les petits ruminants. Ces agents infectieux sont les plus redoutables car contagieux et doués d’un grand pouvoir d’expansion intra et inter élevages. Ils sont souvent difficiles à combattre (échecs thérapeutiques) et persistants par les animaux porteurs asymptomatiques et excréteurs avec, pour certains, un risque pour l’humain et, plus encore, la femme enceinte. , Avortements des ruminants. Une méthodologie précise à appliquer, Elevage - Pleinchamp
  • Wisium — marque au sein de laquelle sont regroupées les activités des firmes services Inzo et Prisma depuis septembre 2019 — affine le concept des « glucides ruminaux ». Ces derniers sont les glucides qui sont accessibles à la microflore du rumen, que ces glucides soient d’origine « fibres » ou « amidon ». La fermentation de ces glucides ruminaux permet la production d’AGV (Acides gras volatils), première source d’énergie pour le ruminant, mais un apport excessif provoque des déviations de fermentation vers une production d’acide lactique, non valorisable et néfaste au bien-être du ruminant. Un essai a permis d’affiner les données dont l’entreprise disposait déjà, et de définir le niveau optimum de glucides ruminaux à apporter à des jeunes bovins en engraissement. Trois niveaux — 374 grammes, 400 grammes et 430 grammes de glucides ruminaux par kilo de matière sèche — ont été testés sur trois lots de 24 jeunes bovins charolais, dans des rations apportant le même niveau d’UF et de PDI. "L’optimum s’établit à 400 grammes de glucides ruminaux par kilo de matière sèche", annonce Erik Sulmont, responsable ruminants chez Wisium. L’essai montre qu’il est le même pour le début, le milieu et la fin d’engraissement. Sur la période du milieu, la sensibilité au niveau de glucides ruminaux est moins nette. Avec la ration à 400 g de glucides ruminaux par kilo de matière sèche, la marge s’est établie à 468 euros par jeune bovin. Elle était inférieure de 10 euros avec la ration à 374 g de glucides ruminaux et de 50 euros pour celle à 430 g, pour cause de dégradation des poids et rendement de carcasse. Ces données sont intégrées dans Aliplan, l’outil de rationnement avec démarche d’optimisation économique. Attention, cette année, la tendance sera d’intégrer davantage de blé dans les rations pour jeunes bovins pour des raisons de prix. Il faut considérer aussi les performances des animaux dans le calcul. Réussir bovins viande, Wisium - La marque optimise le niveau de "glucides ruminaux" pour jeunes bovins | Réussir bovins viande
  • En ce début d’hivernage, les maladies animales notamment la peste des petits-ruminants, déciment des cheptels entiers au Fouta Djallon avec des pertes inestimables. La rédaction régionale de Guinéenews basée à Labé, est allée à la rencontre de l’inspecteur régional de l’élevage de Labé. Guinéenews©, Labé : vaccination anti peste des petits ruminants, le cheptel, l’Inspecteur de l’élevage fait le point (entretien) | Guinéenews©
  • Jean-Louis Peyraud : L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) estime que les bovins représentent 14,5% des gaz à effet de serre (GES) à l’échelle de la planète. Ce chiffre intègre les émissions directes imputables à la vache – les ruminants émettent du méthane –, et les indirectes liées à l’usage du sol pour nourrir les animaux. Par exemple, si on retourne une prairie pour la transformer en terre arable, on va déstocker une grande partie du carbone présent dans le sol et libérer du CO2. Autre exemple, pour produire du soja et nourrir les cheptels, on déforeste en Amazonie… En Europe, l’ensemble de ces émissions de l’élevage représentent 15 à 16% du total des GES, les directes, 8 à 9%. C’est beaucoup, mais contrairement à ce qu’on peut lire souvent, c’est moins que les transports ! Capital.fr, Gaz à effet de serre : les bovins européens ne pèsent que 8% du cheptel mondial - Capital.fr
  • Pour diminuer la quantité de méthane émise par les ruminants, des scientifiques de l’Université d’Otago en Nouvelle-Zélande proposent de modifier leur alimentation, dans une étude publiée le 26 juin dans la revue scientifique ISME. Ce n'est pas la première fois que des scientifiques imaginent des manières de modifier la digestion des moutons ou des vaches. , Mettre les vaches au régime pour lutter contre les gaz à effet de serre ?
  • Ce petit mammifère, de la taille d'un lapin, pesant environ 5 kilos, est un chevrotain à dos argenté (Tragulus versicolor), un herbivore ruminant présent seulement au Viêt Nam et très rarement étudié. leparisien.fr, Disparu depuis 29 ans, le cerf-souris du Viêt Nam a reparu - Le Parisien
  • Pour une consommation alimentaire optimale chez les vaches laitières, le rumen est l’organe le plus sensible de la digestion des ruminants. Une symbiose délicate de bactéries, de champignons et de protozoaires décompose les composants de l’aliment et fournit des nutriments au ruminant. Ce système nécessite une consommation alimentaire continue et une interaction optimale entre l’ingestion et la rumination. Les perturbations du système entraînent une réduction de la stabilité du rumen et de l’apport de nutriments. Le résultat est une réduction de la performance des animaux et une augmentation de la probabilité de maladies. Les problèmes commencent souvent par une consommation alimentaire et une activité de régurgitation réduite, ce qui peut engendrer diverses maladies. Le vêlage peut être un facteur déterminant de baisse d’appétit tout comme des changements de composition des rations alimentaires. Journal Paysan Breton, Gérer correctement la stabilité du rumen. Mais comment ? | Journal Paysan Breton
  • Qu’en est-il de notre vie intérieure si nous sommes constamment accaparés par le butinage, et si, le reste du temps, nous ruminons de mauvais sentiments ou des pensées tristes ? Elle est desséchée, en friche. Aucun ordre dans un tel intérieur puisque nous sommes négligents pour rassembler. Chaque élément de notre existence devrait trouver sa juste place dans notre âme et ne point se retrouver jeté en vrac. À vouloir vivre trop vite, nous passons à côté de ce qui est la force de la vache par rapport à notre complexité : sa capacité à ne pas se lasser, y compris des gestes les plus ordinaires et des actions les plus humbles. Il est probable que la vache trouve un plaisir égal à chaque bouchée et qu’elle y prend goût, jusqu’à vouloir prendre une retraite paisible dans son étable, ruminant encore et toujours, jusqu’à son dernier souffle. Hélas, nous ne lui en laissons pas le loisir et nous l’envoyons un jour à l’abattoir, sans forme de procès et sans l’ombre de la moindre gratitude. Cependant, ses consœurs prennent toujours la relève pour inscrire en ce monde la vertu de la rumination sous le ciel ensoleillé ou pluvieux. Imperturbables, elles perpétuent ce que Dieu attend d’elles, sans impatience et sans révolte. Elles ne feront jamais la grève de la rumination sous prétexte d’émancipation. Aleteia, Quand les hommes ruminent
  • Sur la rive d’en face, au-delà de la route qui descend vers le marché de Saïd Touati, des gamins excités traînent un ruminant imposant aux cornes impressionnantes et au front maculé de henné, rappelant les moutons de combat, vers une petite forêt en contrebas du cimetière d’El Kettar. Dans les interstices de la cité, des moutons broutent ce qu’ils trouvent sous le regard amusé de mômes enchantés. El Watan, Préparatifs de la fête du sacrifice : Un Aïd sous contrôle | El Watan
  • Les herbivores digèrent mieux leur nourriture si elle a été bien fragmentée par une mastication intensive. Pour les ruminants (vaches, moutons, chèvres, lamas, chameaux, cerfs), manger et ruminer sont deux processus distincts : quelque temps après consommation de nourriture, ils régurgitent une partie des aliments avalés et la mâchent de nouveau avec des mouvements plus rythmés. Le processus de rumination permet aux ruminants de favoriser leur digestion en fragmentant leur ingurgitation de nourriture. Sciencepost, Les chevaux mastiqueraient de la même manière que les ruminants
  • En septembre dernier, Michel Vagneur, docteur vétérinaire et consultant en nutrition, est intervenu sous forme de conférence auprès des techniciens ruminants Triskalia sur le thème de l’efficacité alimentaire. Il ne suffit pas d’apporter le bon aliment en bonne quantité pour être efficace, il faut aussi s’assurer que la ration est bien ingérée et bien valorisée. Une ration trop fibreuse exige plus de temps d’ingestion. Une surconsommation de fibres longues encombrantes entraîne un risque de déficit énergétique. Tandis que le manque d’ingestion de fibres suite au tri des longs morceaux entraîne un risque d’acidose. Il faut s’assurer que la ration soit bien homogène et que les particules ne soient pas trop longues afin de limiter le tri par les vaches. Pour cela, les techniciens ruminants disposent du tamis ration Penn State et peuvent faire des diagnostics en élevage. Le confort à l’auge est également un facteur clé. Un manque de places disponibles entraîne une compétition à l’auge. Pour favoriser une bonne ingestion, il est intéressant de multiplier les distributions et de repousser régulièrement la ration. Journal Paysan Breton, Les facteurs clés de l’efficacité alimentaire | Journal Paysan Breton
  • Depuis qu'il existe, le chevrotain est resté quasi-inchangé. C'est même le ruminant le plus primitif sur Terre. En conséquence, il est dénué des attributs des ruminants modernes, comme les cornes et les sabots. C'est aussi l'un des plus petits ruminants au monde : il pèse de un à treize kilos selon les espèces, mais aucune ne dépasse la taille d'un petit chien. Autre attribut préhistorique : ses canines, qui poussent en permanence. Franceinfo, Le cerf-souris, le ruminant le plus primitif sur Terre
  • La notion de « broutard préparé », souvent résumée à une vaccination pour les principales valences respiratoires, va bien au-delà. Les points essentiels sont la préparation du veau à se nourrir avec des aliments grossiers et un sevrage au moins 30 jours avant la vente pour qu’il soit un vrai ruminant capable d’ingérer rapidement et efficacement des rations d’engraissement. Un plan antiparasitaire ou une complémentation oligoéléments pour une meilleure efficacité vaccinale peuvent compléter le dispositif. La morbidité (taux d’animaux malades) respiratoire passe de 20 % sur des animaux de moins de 300 kg mis à l’engraissement à 6 % sur des animaux de plus de 400 kg. Ce « préconditionnement » est le plus efficace s’il est effectué chez le naisseur, permettant la mise sur le marché d’animaux un peu plus lourds mais qui demandent à être bien valorisés ! , Broutard : une production stratégique avec des enjeux sanitaires, Elevage - Pleinchamp
  • En outre, le rapport Ruminant Animal Nutrition présente une segmentation détaillée des tendances du marché par application du marché mondial en fonction de la technologie, du type de produit, de l’application et de divers processus et systèmes. Le rapport sur la nutrition animale des ruminants fournit des informations sur le marché mondial de la nutrition animale des ruminants qui comprend plusieurs organisations, fabricants et commerçants réputés. Le rapport fournit en outre un résumé détaillé des principaux acteurs détenant des participations considérables au niveau mondial en ce qui concerne la demande, les ventes et les revenus en fournissant de meilleurs produits et services, ainsi que des pratiques après-vente. Electroziq, Volume et revenus du marché mondial de la nutrition animale des ruminants 2020-2026 Adisseo, Novus International, CJ Group, DSM – Electroziq
  • De très nombreux hindous considèrent la vache comme un animal sacré et ont répandu au cours des dernières années des assertions selon lesquels l'urine de ce ruminant aurait des vertus thérapeutiques. Le Point, Inde: des dévots hindous boivent de l'urine de vache pour se protéger du coronavirus - Le Point
  • Le cerf est un herbivore ruminant dont le régime alimentaire est basé sur la végétation disponible au fil des saisons (10 à 15 kg / jour) : herbe, jeunes pousses, fleurs, fruits durant les beaux jours, puis champignons, glands, châtaignes, feuilles de ronce ou de lierre, écorces pendant l’automne et l’hiver. Binette & Jardin, Le cerf élaphe, grand ruminant des forêts
  • Après la peste bovine, c’est celle des petits ruminants que l’OIE et la FAO souhaitent éradiquer d’ici 2030. Actuellement présente en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient, cette maladie très contagieuse a récemment été détectée en Bulgarie à la frontière turque. Une publication parue le 27 juillet dans la revue PNAS propose un modèle permettant de prioriser les zones à vacciner. Ces résultats constituent une alternative providentielle aux campagnes massives de vaccination qui sont à la fois coûteuses et très compliquées à mettre en œuvre. , Peste des petits ruminants : un modèle pour éradiquer la maladie - CIRAD
  • « Outre le fait de transformer des protéines végétales et des hydrates de carbone complètement indigestes pour les humains, les ruminants nous rendent un tas d’autres services, comme la production de lait,... SillonBelge.be, SillonBelge.be - Votre spécialiste de l'agriculture en Belgique
  • L'ATM Eleveurs de ruminants a recruté un chargé de mission pour répondre par téléphone aux éleveurs souhaitant avoir des informations et/ou régulariser leur situation. Ils peuvent s'adresser à Gabriel Boilil au 01 44 87 44 48. La France Agricole, Equarrissage : Les éleveurs de ruminants incités à régler leur CVO
  • Pour la première fois, des scientifiques ont prouvé que des poteries ressemblant à des biberons, découvertes dans d’anciennes tombes d’enfants, avaient contenu du lait de ruminants. Il semblerait donc que les bébés préhistoriques buvaient du lait animal lorsqu’ils n’étaient pas nourris au sein. Soirmag, Ces récipients en céramique sont les biberons de la Préhistoire - Soirmag
  • N'avez-vous jamais procédé à des vérifications sans fin sur un dossier ?Ne vous est-il pas arrivé de vous mettre la rate au court-bouillon par peur de l'échec ? Notre mental passe parfois en mode surchauffe à notre insu, échafaudant, exagérant, ruminant des obsessions. «Pour gagner en légèreté, il faut prendre conscience de nos comportements cachés, affirme Matthieu Poirot, fondateur de Midori Consulting, auteur de Développez votre leadership positif (Vuibert). Et se libérer de nos propres exigences, aussi néfastes pour la charge mentale que la pression extérieure.» Pour s'en dégager et se recentrer sur les enjeux de son job, encore faut-il les connaître… Voici les plus fréquentes. Capital.fr, Perfectionnisme, surcontrôle, catastrophisme... 6 défauts à gommer au boulot - Capital.fr
  • Les aliments complémentaires pourraient être mieux valorisés par le ruminant s'ils transitaient par le rumen sans y être dégradés (effet by-pass). Certains mélanges d'huiles essentielles réduiraient la vitesse de dégradation de l'azote dans la panse en limitant l'activité de certaines bactéries. La France Agricole, Les huiles essentielles dans les aliments pour ruminants
  • Au Canada, les farines animales d’origine bovine sont légales. Les bovins peuvent être nourris avec du lait, du sang, de la gélatine et des graisses animales "de toutes les espèces". Autrement dit, les ruminants peuvent être nourris avec des sous-produits provenant de ruminants. Pour leur alimentation, ainsi que pour celle des autres ruminants - comme les moutons, les chèvres, les cerfs ou encore les wapitis, seules sont autorisées les farines animales à base de porcs et d’équidés. "Le lait, le sang, la gélatine et les graisses animales de toutes les espèces" sont aussi autorisés, nous précise l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) par courriel.  L'ACIA ajoute que "la production des farines animales est autorisée au Canada seulement si les tissus proviennent d’animaux élevés pour la consommation humaine". TV5MONDE, Farines animales : sont-elles vraiment interdites dans l'Union européenne ?
  • « Contenir le réchauffement sous 2 oC est déjà un défi considérable, mais un tel objectif deviendra de plus en plus difficile à tenir si l'on ne réduit pas les émissions de méthane fortement et rapidement », disent-ils dans le bulletin « Environmental Research Letters ». Ces rejets sont liés pour 60 % aux activités humaines. Un cinquième vient de l'exploitation du charbon, du pétrole et du gaz, dont l'extraction se traduit par de nombreuses fuites. Mais plus d'un tiers est dû au traitement des déchets et de l'agriculture, plus précisément de la digestion des ruminants. Que la jolie Marguerite ait des gaz après son déjeuner, on l'en excuse. Mais quand 1,5 milliard de bovins ont des renvois en même temps sur la planète, le compteur à méthane s'affole. « Les ruminants contribuent aujourd'hui pour 25 à 30 % des sources de méthane liées aux activités humaines », souligne le climatologue Jean Jouzel. D'ailleurs les chercheurs associent l'emballement des émissions de méthane à l'augmentation effrénée de la population de vaches dans le monde : en vingt ans, le nombre de têtes de bétail a augmenté de 200 millions ! « La Chine et beaucoup de pays en voie de développement se tournent vers une alimentation de plus en plus carnée », constate ce spécialiste, membre du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec). leparisien.fr, Les gaz des vaches inquiètent les climatologues - Le Parisien
  • Après avoir obtenu un numéro d’élevage auprès de l’EDE de Plérin (22), première étape obligatoire, le GDS Bretagne sera informé de l’existence de l’atelier. Cette action déclenche l’organisation de la prophylaxie obligatoire pour la qualification du troupeau. Le vétérinaire sanitaire, déclaré auprès de la DDPP ou GDS Bretagne, effectuera les mesures de dépistage, de surveillance et de lutte contre la brucellose, seule maladie zoonotique réglementée en petits ruminants, provoquant des avortements. Journal Paysan Breton, Des obligations dès le premier ovin | Journal Paysan Breton
  • Fil de fer, plastiques, clous, barbelés abandonnés dans les campagnes se retrouvent dans la panse des ruminants, qui peuvent tomber gravement malades. Le Monde.fr, Les « vaches-poubelles », victimes de la « maladie des déchets »
  • Les conclusions des scientifiques sur les émotions des vaches vont plus loin. Yves Christen, biologiste et éthologue, explique : « Ces ruminants ont des cornes, ils peuvent par conséquent se blesser entre eux. Il a été montré que, de ce fait, ces animaux de grande taille et pourvus d'instruments redoutables se comportent de manière très délicate entre eux. Le scientifique Donald Broom en déduit même une notion de morale chez ces bêtes d'élevage. Ainsi, selon lui, ce que nous croyons être spécifiquement humain est en réalité largement répandu dans le monde vivant. » Le Point, L'intelligence des animaux d'élevage #2 : la vache - Le Point
  • Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le méthane provenant des rots et flatulences liés à la digestion des ruminants représenterait près de 40% des émissions de gaz à effet de serre dans l’agriculture, ce qui en fait la première source d’émissions de ce secteur. Les rejets de méthane n’ont pas cessé d’augmenter depuis une dizaine d’années, contribuant à aggraver la crise climatique. Le Temps, Comment rendre les vaches moins polluantes - Le Temps
  • La peste des petits ruminants est une maladie animale très contagieuse réapparue alors qu'elle était considérée comme éradiquée. Le Monde.fr, Deux milliards d'ovins menacés par la peste des petits ruminants
  • « Avec des ruminants, le principe est d’obtenir un maximum de lait avec les surfaces fourragères. Atteindre 8 500 L/VL est faisable en bio ou en système autonome », commence Marine Lemasson, experte en nutrition bovine (Proélys EIRL). Elle a animé en mars une session de la formation « Découvrir l’agriculture biologique & envisager une conversion » proposée par Agrobio 35. « La ration doit être valorisée entièrement. Dans beaucoup d’élevages, seuls 70 % sont utilisés, le reste allant dans les bouses, les urines, la sueur… Un déséquilibre ou une ration trop importante peuvent aussi entraîner des problèmes sur les organes (mamelle, poumons, utérus…). » Journal Paysan Breton, D’abord éleveur de bactéries | Journal Paysan Breton
  • En effet, l’étude du microbiote intestinal des animaux s’annonce tout aussi prometteuse que celle du microbiote humain. Avec même un espoir de rendre la planète un peu plus verte. C’est que les vaches et autres ruminants sont de véritables usines à gaz. Leurs rots et leurs pets rejettent dans l’atmosphère du méthane, un gaz à effet de serre 25 fois plus puissant que le CO2. Et pas en petites quantités. En France, le méthane émis par le bétail représente 7,4 % des émissions totales de gaz à effet de serre, rappelait Le Monde en novembre dernier. , Modifier le microbiote, une solution d'avenir pour rendre les pets de vaches plus verts?
  • La grande douve (Fasciola hepatica) et le paramphistome (Calicophoron daubneyi) sont deux trématodes avec des cycles parasitaires très semblables. Les œufs excrétés par les ruminants vont éclore en milieu aquatique, libérant une larve. Ce miracidium va rechercher son hôte intermédiaire, un petit escargot aquatique. Des études récentes ont révélé que la limnée tronquée n’est plus la seule contaminée et que d’autres limnées, voire des planorbes sont également infestées. Les cercaires libérées se fixent sur un brin d’herbe et s’enkystent sous forme métacercaire qui sera ingérée par le ruminant. , Bovins : grande douve et paramphistome… L’analyse est automatique !, Elevage - Pleinchamp
  • Science le confirme dans une étude parue en juin 2018, les produits carnés et laitiers fournissent 18 % des calories consommées et seulement 37 % des protéines, mais utilisent une écrasante majorité des terres agricoles (83 %) et émettent 60 % des rejets de gaz à effet de serre. Parmi les animaux d’élevage, les ruminants (vaches, chèvres et agneaux) sont de loin les plus émetteurs de gaz à effet de serre. Et dégager l’espace nécessaire au pâturage et aux cultures indispensables à leur alimentation entraîne de la déforestation. Le Monde.fr, La demande de viande pèse sur les ressources de la planète
  • Les minéraux et plus particulièrement les macroéléments participent à la constitution des hormones, des vitamines et à la régulation de la physiologie de l’animal. Les ruminants hébergeant une population microbienne importante qui assure la digestion, le maintien de l’activité microbienne nécessite un apport continu de minéraux pour bovins, pour assurer un bon fonctionnement du rumen. Agro Media, Élevage : Connaître et optimiser l’apport des minéraux pour ses bovins, ovins et caprins | Agro Media
  • Dans son règlement d’exécution du 22 juin 2016, la Commission européenne autorise l’utilisation du chlorure d’ammonium en tant qu’additif pour l’alimentation des ruminants, des chiens et des chats. Il était déjà autorisé pour les agneaux d’engraissement depuis 2012, malgré les risques accrus de calculs urinaires. La France Agricole, Nutrition animale : Le chlorure d’ammonium autorisé comme additif pour les ruminants
  • Le ministère de l’Agriculture a, jusque-là, enregistré 2000 ovins décimés par la peste des petits ruminants à travers 13 wilayas du pays. Mais les vétérinaires s’inquiètent de la propagation de l’épidémie. TSA, Peste des petits ruminants : peut-on consommer la viande des animaux infectés ? — TSA
  • François Feer : "C'est un rongeur géant, qui fait presque 5 kilos. Il y a des rongeurs géants en Amazonie, comme le cabiaï qui en fait 50, mais l'agouti est déjà assez gros. C'est un coureur des bois. Contrairement au rat, il a de grandes pattes, une croupe très puissante, des cuisses énormes, et il illustre le phénomène de convergence morphologique chez les mammifères : il a plusieurs points communs avec les petites antilopes forestières qu'on voit en Afrique, qui font entre 3 et 20 kilos. Il a la même démarche, les membres allongés, la même façon de marcher comme s'il était sur un champ de mines... On peut dire qu'il les remplace, car il y a très peu de ruminants dans la forêt amazonienne, il n'y a que deux cervidés... il y avait donc une niche écologique inoccupée dans laquelle l'agouti s'est installé. France Culture, 6 animaux remarquables (et menacés) de la forêt amazonienne
  • Les gaz produits en une journée peuvent aussi faire fonctionner un frigo de 100 litres durant vingt-quatre heures. Un juste retour des choses : les flatulences des 51 millions de ruminants argentins représentent 30 % des gaz à effet de serre du pays. Courrier international, INSOLITE. Les flatulences de la vache, nouveau carburant
  • Le mouton plus intelligent qu'un chien ? C'est ce que laisse penser l'étude que vient de publier l'université de Cambridge (Royaume-Uni). Elle soutient que ce ruminant possède des capacités de reconnaissance faciale comparables à celles des primates... et des humains. leparisien.fr, Pas si bêtes, les moutons : ils sont capables de reconnaître Obama sur une photo - Le Parisien
  • La peste des petits ruminants, qui touche principalement les ovins et les caprins, continue de se propager dans plusieurs wilayas du pays. Deux premiers foyers ont été confirmés ce samedi 5 janvier par les services vétérinaires à Oran. TSA, La peste des petits ruminants se propage en Algérie : les conseils d'un vétérinaire aux éleveurs — TSA
  • Les ruminants sont peu touchés par la déficience en thiamine, parce que cette substance est produite dans le rumen. Toutefois, l’intoxication peut survenir aussi bien chez les bovins que chez les équins, après une consommation de foin contenant plus de 5 % de prêles. Web-agri, Plantes toxiques - pâturage et fourrges conervés - bovin - ovin
  • C’est une maladie provoquée par la bactérie Anaplasma marginale. Pathologie endémique de certaines régions d’Europe, notamment dans le sud, avec un foyer connu de longue date en Sicile, le problème se déplace vers le nord, touchant l’Italie, la Suisse, l’Autriche. En France, des cas sporadiques sont décrits depuis les années 80 sur les bovins, les moutons, les chèvres et certains ruminants sauvages. Ce n’est pas une zoonose (maladie transmissible à l’homme). L’anaplasmose est transmise par plusieurs espèces de tiques : Rhipicéphale, Dermacentor, Ixodes… Une fois la maladie transmise par morsure, les symptômes apparaissent après 15 à 30 jours, selon la charge infectieuse initiale. , Maladies sanguines liées aux tiques. Piroplasmose, anaplasmose, Elevage - Pleinchamp
  • Au Mali, informe le vétérinaire, la campagne annuelle de lutte contre les maladies légalement réputées contagieuses prend en compte la pasteurellose à travers la vaccination annuelle des petits ruminants. Malheureusement, cette maladie infectieuse contagieuse, mortelle touche encore des troupeaux de petits ruminants. En cas d’atteinte donc, conseille Dr Amadou Ousmane Traoré, il faut faire vacciner son cheptel entier contre la pasteurellose des petits ruminants avec le Pastovin, un vaccin efficace produit au Mali par le Laboratoire Central Vétérinaire. JSTM, Pasteurellose caprine: Comment traiter efficacement cette maladie qui peut décimer votre troupeau de ruminants | | JSTM
  • « La vache était couchée sur le dos. Elle semblait en difficulté. » Des promeneurs se sont inquiétés du sort d’un ruminant, dans un pré le long du sentier de la Roselière dans le secteur d’Offemont, dimanche après-midi. « Elle était couchée sur le flanc », soutient l’un des promeneurs. « Elle était grosse comme si elle allait vêler. » , Edition Belfort-Héricourt-Montbéliard | Une vache gonfle sous l’effet du gaz
  • Aujourd’hui, 250 tonnes d’aliments sortent par semaine, soit 13 000 tonnes annuelles. L’usine fabrique de l’aliment pour la ponte, le ruminant, le cochon et la volaille de chair. , Nutrition animale. A Grâces, l'usine Sanders s’est convertie à la production biologique - Saint-Brieuc.maville.com

Images d'illustration du mot « ruminant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ruminant »

Langue Traduction
Anglais ruminant
Espagnol rumiante
Italien ruminante
Allemand wiederkäuer
Chinois 反刍动物
Arabe مجتر
Portugais ruminante
Russe жвачный
Japonais 反すう動物
Basque abeltzaintza
Corse ruminante
Source : Google Translate API

Synonymes de « ruminant »

Source : synonymes de ruminant sur lebonsynonyme.fr
Partager