La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « rouennerie »

Rouennerie

Variantes Singulier Pluriel
Féminin rouennerie rouenneries

Définitions de « rouennerie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ROUENNERIE, subst. fém.

Toile en laine ou en coton, d'abord fabriquée à Rouen, où dominent des couleurs comme le rose, le violet et le rouge et dont les dessins ou les reliefs résultent de la disposition des fils teints avant le tissage. Ce marchand tient de la rouennerie, ne vend que de la rouennerie, des rouenneries (Ac.). Je voulais (...) faire un voyage dans Rouen, voir la draperie d'abord (mais il n'y a plus de draperie), la rouennerie ensuite (mais il n'y a plus de rouennerie à Rouen; elle se fait surtout à Yvetot) (Michelet, Journal, 1842, p. 474).Ce magasin, avec ses comptoirs d'épicerie et de rouennerie, donnait par de nombreuses fenêtres sur la route (Alain-Fournier, Meaulnes, 1913, p. 224).
REM. 1.
Rouenne, adj. fém.,hapax. Elle la regarda donc avec courage, cette eau qui brasillait, chatoyante comme une écharpe de soie rouenne (Montherl., Songe, 1922, p. 197).
2.
Rouennier, subst. masc.Fabricant, marchand de rouennerie. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [ʀwanʀi]. Tous les dict.: [ʀwa-] mais Martinet-Walter 1973 (12/17): [ʀwε-] sous l'infl. de l'orth., tendance déjà notée par Mart. Comment prononce 1913, p. 75: ,,rouennerie, sinon rouennais est mal protégé par Rouen``. Voir G. Straka ds Trav. Ling. Litt. Strasbourg t. 19 n o1 1981, pp. 186. Étymol. et Hist. 1799 (Peuchet, Dict. de la géogr. commerçante, I, introd., p. 249 ds DG). Dér. de rouen « espèce de toile fabriquée à Rouen et aux environs » (1609, Frain de la Gaulayrie, Les Vitréens et le commerce international, 52 ds Höfler 1967, p. 55); suff. -erie*. Fréq. abs. littér.: 17.

rouennerie (< Rouen). « Tissu en laine, en coton »

Wiktionnaire

Nom commun - français

rouennerie \ʁwan.ʁi\ féminin

  1. Toile de coton peinte, que l’on fabrique surtout à Rouen.
    • Ce marchand tient la rouennerie, ne vend que de la rouennerie, des rouenneries.
    • Puis, ils tournèrent dans la rouennerie et la bonneterie, où le même ordre régnait. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Figure et tenue d’un ancien mercier, d’un sage marchand de rouennerie qui a ménagé toutes les pratiques, qui a été à la messe et a lu le Charivari, attentif à faire son chemin, mais par la filière, à la façon des bœufs ; ayant pour souverain plaisir de manger un melon en famille, agissant peu, patient, pliant le dos, jamais révolté, fonctionnaire de cœur et de naissance, avec un sourire discret et des yeux ternes ; solidement fourré dans un bon habit et solidement établi sur ses larges pieds ; le plus médiocre des hommes, utile, durable, plat, vulgaire et propre comme un trottoir. — (Hippolyte Taine, Carnets de voyage : Notes sur la province, 1863-1865, Hachette, 1897)
    • Ce magasin, avec ses comptoirs d'épicerie et de rouennerie, donnait par de nombreuses fenêtres sur la route et par la porte vitrée sur la grande place de l'église — (Alain Fournier, Le Grand Meaulnes, 1913)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ROUENNERIE. (On prononce Rouanerie.) n. f.
Il se dit des Toiles de coton peintes, que l'on fabrique surtout à Rouen. Ce marchand tient la rouennerie, ne vend que de la rouennerie, des rouenneries.

Littré (1872-1877)

ROUENNERIE (rou-a-ne-rie) s. f.
  • Toiles de coton peintes fabriquées à Rouen ou, par imitation, dans d'autres fabriques. Vendre de la rouennerie, des rouenneries.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rouennerie »

Rouen.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du nom de la ville de Rouen.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rouennerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rouennerie rwanri

Citations contenant le mot « rouennerie »

  • Lorsque son grand-père en était le gérant, le lieu faisait également office de quincaillerie, d’hôtel, de poterie et de rouennerie, Taupont : clap de fin pour « Mimi » et son bar-épicerie | Le Ploërmelais
  • Les fêtes du ventre de naguère offrent aussi d’autres spectacles à consonance fortement régionale, donnant une visibilité à l’histoire locale. Commerçants et commis, le temps de la manifestation, présentent les traditionnels vêtements normands : coiffe, corselets, foulards paysans et mouchoirs en rouennerie, blaudes et casquettes à ponts. Tous semblant être tirés des Contes de la Bécasse ou de Madame Bovary. www.paris-normandie.fr, Aux origines de la fête du ventre à Rouen, née dans les années 30
  • À l’origine, le café disposait d’une activité d’épicerie-rouennerie (toile de coton peinte fabriquée à Rouen) et farines tenu par la famille Bizet-Segond. La famille Minet-Ligouzat prend la suite avant une reprise par la famille Hibon-Feuillet en septembre 1938. Le couple investit dans un camion pour faire la tournée des blés dans les fermes et les transformer en farine au moulin de Mombreux. Après la guerre, l’activité se diversifie avec charbon, essence et matériaux. En 1960, Jacqueline, la fille, et son mari Pierre Routier... La Voix du Nord, Setques Le Die N Die, le dernier café du village
  • bouchers, pâtissiers, rouennerie, chapellerie etc…). Cette place était Unidivers, Journées du patrimoine à Brissac Loire Aubance Eglise Saint-Vincent Brissac-Quincé samedi 21 septembre 2019

Traductions du mot « rouennerie »

Langue Traduction
Anglais rouennerie
Espagnol rouennerie
Italien rouennerie
Allemand rouennerie
Chinois rouennerie
Arabe rouennerie
Portugais rouennerie
Russe rouennerie
Japonais ルーアンリー
Basque rouennerie
Corse rouennerie
Source : Google Translate API

Synonymes de « rouennerie »

Source : synonymes de rouennerie sur lebonsynonyme.fr

Rouennerie

Retour au sommaire ➦

Partager