La langue française

Romanisme

Sommaire

  • Définitions du mot romanisme
  • Étymologie de « romanisme »
  • Phonétique de « romanisme »
  • Citations contenant le mot « romanisme »
  • Traductions du mot « romanisme »
  • Synonymes de « romanisme »

Définitions du mot « romanisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

Romanisme, subst. masc.a) [Corresp. à romain I et II] Rare. Caractère de la civilisation romaine ou de ce qui en découle. [Ce livre] contient toute l'aventure du jeune bourgeois alsacien à la caserne allemande, mais ce grand drame moral n'est qu'une scène, dans la longue tragédie qui se joue sur le Rhin entre le Romanisme et la Germanie (Barrès, Serv. All., 1905, p. xi).b) [Corresp. à romain III] Relig. Doctrine de l'Église romaine. J'y vois [dans Tolède] à chaque pas la plus belle lutte du romanisme et du sémitisme, un élément arabe ou juif qui persiste sous l'épais vernis catholique (Barrès, Greco, 1911, p. 84).

Romanisme, subst. masc.Branche de la linguistique qui s'intéresse aux langues romanes, qui les étudie. Dès 1816 Raynouard publie son Choix de Poésies de langue d'oc et oriente ses recherches du côté d'(...) un romanisme scientifique. Il a, dit Gaston Paris « eu le premier l'idée d'embrasser dans une grammaire et un lexique l'ensemble des langues romanes », d'où le « romanisme » des universités germaniques (Thibaudet, Hist. litt. fr., 1936, p. 66).

Trésor de la Langue Française informatisé

Romanisme, subst. masc.a) [Corresp. à romain I et II] Rare. Caractère de la civilisation romaine ou de ce qui en découle. [Ce livre] contient toute l'aventure du jeune bourgeois alsacien à la caserne allemande, mais ce grand drame moral n'est qu'une scène, dans la longue tragédie qui se joue sur le Rhin entre le Romanisme et la Germanie (Barrès, Serv. All., 1905, p. xi).b) [Corresp. à romain III] Relig. Doctrine de l'Église romaine. J'y vois [dans Tolède] à chaque pas la plus belle lutte du romanisme et du sémitisme, un élément arabe ou juif qui persiste sous l'épais vernis catholique (Barrès, Greco, 1911, p. 84).

Romanisme, subst. masc.Branche de la linguistique qui s'intéresse aux langues romanes, qui les étudie. Dès 1816 Raynouard publie son Choix de Poésies de langue d'oc et oriente ses recherches du côté d'(...) un romanisme scientifique. Il a, dit Gaston Paris « eu le premier l'idée d'embrasser dans une grammaire et un lexique l'ensemble des langues romanes », d'où le « romanisme » des universités germaniques (Thibaudet, Hist. litt. fr., 1936, p. 66).

Wiktionnaire

Nom commun

romanisme \ʁɔ.ma.nism\ masculin

  1. (Christianisme) Nom donné en Angleterre à l’Église romaine.
  2. (Droit) Spécialiste du droit romain.
  3. (Linguistique) Philologue ou linguiste spécialisé dans l'étude des langues romanes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ROMANISME (ro-ma-ni-sm') s. m.
  • Nom donné en Angleterre à l'Église romaine.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « romanisme »

→ voir romain
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « romanisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
romanisme rɔmanism

Citations contenant le mot « romanisme »

  • Aujourd'hui il n'est plus un secret pour personne de comprendre ce qu'etait l'eglise catholique et le role nefaste qu'elle a joue dans la soumission des peuples et leurs Etats. Comprendre qu'on avait affaire-la, a une ideologie ou un mouvement de pensee; qu'ils ont evite d'appeler romanisme... Au sortir de la chute occidentale de l'empire de Rome! En 453. Le catholicisme c'est comme le mondialisme, l'imperialisme... Et donc ce n'est pas l'Eglise de Dieu! Monsieur le president. , mediacongo.net - Actualités - Relation RDC-Vatican: “Je suis un enfant de l’Eglise catholique” (Felix Tshisekedi)
  • Après l’encyclique Mortalium Animos de 1928, qui met fin à tout espoir d’unité, Monod, qui avait très douloureusement vécu l’absence de Rome aux grandes Conférences œcuméniques de 1925 et 1927, mais salué de manière vibrante la présence des orthodoxes, écrit dans Après la journée : « Insondable tristesse. Ineffable scandale ». Découragé par de vaines discussions doctrinales, combattant le « romanisme » et non le catholicisme en tant que tel, Monod n’en continuera pas moins de lutter inlassablement pour l’intercommunion, manifestation « sans phrases de l’unité spirituelle de la chrétienté ». Reforme.net, Série "Wilfred Monod (3/4)" : l'origine du mal ou celle du bien ? - Reforme.net
  • Le Séminaire français est au service des évêques de France. L’avenir leur appartient en grande partie. A la fin de cette année, il y aura un renouvellement important de la communauté. Nous verrons plus clair, en fonction de la rentrée prochaine, sur la place que pourrait prendre le Séminaire français dans la formation des prêtres de France. Nous avons des atouts indéniables : une formation de qualité, à Rome, avec une expérience de l’Eglise sans commune mesure avec ce qui se vit ailleurs. Je crois qu’en France disparaît petit à petit la crainte d’un ›romanisme’ trop étroit. Aucune Eglise ne peut se fermer sur elle-même. Vivre à Rome donne une expérience ›dilatée’ de l’Eglise et des manières d’accomplir sa vocation chrétienne. (cath.ch/imedia/ap/rz) cath.ch, Père Siret: Pour les séminaristes, «vivre à Rome donne une expérience dilatée de l'Eglise»     – Portail catholique suisse
  • Oui, on a joué le trio pour piano, opus 11, qui est assez inhabituel à l’époque, je pense même que c’est le premier. C’est une œuvre particulière, un mariage heureux : clarinette, et violoncelle, ça marche très bien, on a un mélange de tons, c’est bien choisi…Les concerts de Beethoven sont toujours très enthousiasmants, il y en a pour tous les goûts, c’est à la fois profond, recherché et méticuleux. Il y a beaucoup d’humour et en même temps, c’est très brillant et assez varié. Pour le reste, ce sont des morceaux connus -clarinette et piano- de grands compositeurs comme Brahms ou Schuman, ce sont de très belles œuvres du romanisme allemand, et puis, Poulenc c’est très lyrique aussi, un concert chargé d’émotion. , Raphaël Sévère « Quand je compose, j’évite de tomber dans les répétitions » !
  • J’évoquais plus haut le fondamentalisme religieux qui empoisonne souvent les relations entre catholiques et protestants, un discours relayé très souvent par certains représentants de la classe politique protestante. À cet égard, j’ai retrouvé dans les archives de notre gazette ce discours de Martin Smyth, pasteur présbytérien de son état et ancien député unioniste, fustigeant le «romanisme» (comprenez: le catholicisme) qu’il comparait au «communisme» en 1982. , Couleurs irlandaises - Irlande du Nord: embrasement sur fond de bûchers orangistes - Libération.fr

Traductions du mot « romanisme »

Langue Traduction
Anglais romanism
Espagnol catolicismo
Italien romanismo
Allemand romanismus
Chinois 浪漫主义
Arabe الرومانية
Portugais romanismo
Russe католицизм
Japonais ルーマニズム
Basque erromanismoaren
Corse u romanisimu
Source : Google Translate API

Synonymes de « romanisme »

Source : synonymes de romanisme sur lebonsynonyme.fr
Partager