La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « rock »

Rock

Définitions de « rock »

Trésor de la Langue Française informatisé

ROCK1, subst. masc.

Oiseau fabuleux des contes et légendes orientaux, ressemblant à un aigle d'une taille et d'une force prodigieuse (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɔk]. Homon. roc, roque. Ac. 1798, 1835: rouc, rock; 1878: rock, vieilli rouc; 1935: rock (id. ds Littré et Lar. Lang. fr.); Rob.: rock, roc. Plur. des rocks. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p. 294: rok, plur. roks. Étymol. et Hist. Ca 1298 ruc (Rusticien de Pise, Marco Polo, éd. L. F. Benedetto, p. 207); 1653 roc (P. Le Moyne, Saint-Louys, p. 78: un roc qui va dans l'air); 1705 roc (Les Mille et une nuits, trad. en fr. par A. Galland, 57enuit, t. 2, p. 213); 1741 rock (Caylus, Féeries nouvelles ds Le Cabinet des fées, t. 24, 1786, p. 352). Empr. à l'ar.ruḫḫ , même sens (cf. Devic; Lammens, pp. 208-209; Dozy, t. 1, p. 518a).

ROCK2, ROCK AND ROLL, ROCK'N'ROLL, subst. masc. et adj. inv.

I. − Subst. masc. ,,Musique populaire de style swing s'effectuant sur un rythme de jazz à quatre temps`` (Höfler Anglic. 1982); morceau de cette musique. Rock and roll blanc, noir. À l'origine, le rock est l'expression d'un courant populaire jeune, de milieu social économiquement faible ou moyen, souvent de pratique marginale (bandes de blousons noirs par exemple) (H.-S. Torgue, La Pop-music, 1978, p. 35).
P. méton. Danse exécutée sur cette musique. Le rock'n'roll (...), dominé par le rythme plutôt que par la mélodie, les pas étant entrecoupés de voltiges acrobatiques de la danseuse (A. Machabey, La Musique de danse, 1966, p. 78).La danse par couples, celle qui se pratique dans les dancings, peut fort bien correspondre à un appauvrissement de la culture (...). Cela, pourtant, ne prouve pas que le tango, le slow, le rock and roll ou le cha-cha-cha manifestent moins la tendance ludique que ne le font le quadrille ou le menuet (Jeux et sports, 1967, p. 739).
II. − Adj. inv. [Sous la forme rock] Relatif au rock and roll, propre au rock and roll. Chanteur, groupe, opéra rock. Sur un accord électrique d'Elvis Presley, c'est le départ en rétro-fusée pour une autre planète, dans des giclées de décibels « nucléaires », de néons stridents, de halètements rock, rock, rock (Le Point, 3 janv. 1977, p. 60, col. 1).
REM. 1.
Rock and roller, rock'n'roller, verbe intrans.Chanter, danser le rock and roll; p. anal., exécuter un mouvement comparable à cette danse. Des chaussures qui vous emmènent jogger sans forcer, des chaussures qui rock and rollent comme des folles (Le Nouvel Observateur, 6 sept. 1980, p. 45, col. 2).[Avec un compl. d'obj. interne] Ce camionneur (...) s'était mis à « rock'n'roller », « Heartbreak Hotel », « Mystery Train », ou « Love me tender » pour des millions de jeunes Américains en quête de messie (Le Point, 22 août 1977, p. 55, col. 2).
2.
Rocker, rockeur, rock and roller, subst. masc.a) Chanteur de rock and roll. Il n'y a pas une note, une intonation, une seule seconde de tout ce qui a pu être joué par les rockers (...) qui n'ait été créé auparavant par des musiciens de jazz (Salut les copains, 3, 1963, p. 55 ds Höfler Anglic. 1982).Johnny [Hallyday] (...) est rockeur, twisteur, beatnik... (Le Nouvel Observateur, 22 oct. 1979, p. 72, col. 3).b) Amateur de rock and roll. Les rockers des années 1950 ne se trompaient pas quand ils se jetaient sur ses 45 tours (Le Nouvel Observateur, 14 mai 1973, p. 20 ds Rey-Gagnon Anglic. 1981).
3.
Rockeuse, subst. fém.Chanteuse de rock and roll. [Diane Dufresne] une « rockeuse » canadienne sensuelle et puissante (Le Nouvel Observateur, 5 janv. 1976, p. 14, col. 4).
4.
Rocky, -ies, subst. masc.Synon. de rocker (supra rem. 2).L'univers des rockies me passionne: c'est un monde qui vit sans prétexte culturel passéiste (Le Nouvel Observateur, 26 juill. 1980, p. 5, col. 3).
5.
-rock, élém. de compos.a)
Hard(-)rock,(Hard rock, Hard-rock) subst. masc.Rock dur et agressif, par les paroles et par les sonorités. Trust. Enfin, un vrai groupe de hard rock français! Et quel groupe! Les quate méchants loulous de Trust jouent et chantent un rock and roll puissant et dévastateur (L'Express, 12 janv. 1980, p. 14, col. 2).
b)
Jazz-rock, subst. masc.Jazz influencé par l'instrumentation et le rythme du rock and roll. Le public sage, connaisseur, enthousiaste, et plutôt branché sur le jazz-rock, vient [à Montreux] à parts égales de Suisse − par l'autoroute, Genève, Berne, Zurich ne sont pas loin − et de l'étranger (L'Express, 28 juill. 1979, p. 15, col. 1).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɔk(εnʀ ɔl)]. Homon. roc, roque. Rob., abrév. amér. rock'n'roll. Plur. des rocks. Étymol. et Hist. 1955 rock-and-roll (Jazz-Magazine, 7 août, 10a ds Höfler Anglic.); 1956 Rock, R n'R, Rock n'Roll (L'Aurore, 6-7 oct., p. 4, col. d et 15 oct., p. 4, col. d-c). Empr. à l'anglo-amér.rock and roll, signifiant « balance (to rock « bercer, balancer » v. rocking-chair) et (and) roule (to roll « rouler » issu de l'a. fr. roler, roller, rouler) » att. en 1934 dans un titre de chanson (NED Suppl.2) et désignant dep. les années 50 un type de musique de danse (1954, ibid.). Bbg. Johnson Mots angl. 1986, pp. 357-366. − Humbley t. 2 1974, pp. 684-685. − Quem. DDL t. 24, 25.

ROCK2, ROCK AND ROLL, ROCK'N'ROLL, subst. masc. et adj. inv.

I. − Subst. masc. ,,Musique populaire de style swing s'effectuant sur un rythme de jazz à quatre temps`` (Höfler Anglic. 1982); morceau de cette musique. Rock and roll blanc, noir. À l'origine, le rock est l'expression d'un courant populaire jeune, de milieu social économiquement faible ou moyen, souvent de pratique marginale (bandes de blousons noirs par exemple) (H.-S. Torgue, La Pop-music, 1978, p. 35).
P. méton. Danse exécutée sur cette musique. Le rock'n'roll (...), dominé par le rythme plutôt que par la mélodie, les pas étant entrecoupés de voltiges acrobatiques de la danseuse (A. Machabey, La Musique de danse, 1966, p. 78).La danse par couples, celle qui se pratique dans les dancings, peut fort bien correspondre à un appauvrissement de la culture (...). Cela, pourtant, ne prouve pas que le tango, le slow, le rock and roll ou le cha-cha-cha manifestent moins la tendance ludique que ne le font le quadrille ou le menuet (Jeux et sports, 1967, p. 739).
II. − Adj. inv. [Sous la forme rock] Relatif au rock and roll, propre au rock and roll. Chanteur, groupe, opéra rock. Sur un accord électrique d'Elvis Presley, c'est le départ en rétro-fusée pour une autre planète, dans des giclées de décibels « nucléaires », de néons stridents, de halètements rock, rock, rock (Le Point, 3 janv. 1977, p. 60, col. 1).
REM. 1.
Rock and roller, rock'n'roller, verbe intrans.Chanter, danser le rock and roll; p. anal., exécuter un mouvement comparable à cette danse. Des chaussures qui vous emmènent jogger sans forcer, des chaussures qui rock and rollent comme des folles (Le Nouvel Observateur, 6 sept. 1980, p. 45, col. 2).[Avec un compl. d'obj. interne] Ce camionneur (...) s'était mis à « rock'n'roller », « Heartbreak Hotel », « Mystery Train », ou « Love me tender » pour des millions de jeunes Américains en quête de messie (Le Point, 22 août 1977, p. 55, col. 2).
2.
Rocker, rockeur, rock and roller, subst. masc.a) Chanteur de rock and roll. Il n'y a pas une note, une intonation, une seule seconde de tout ce qui a pu être joué par les rockers (...) qui n'ait été créé auparavant par des musiciens de jazz (Salut les copains, 3, 1963, p. 55 ds Höfler Anglic. 1982).Johnny [Hallyday] (...) est rockeur, twisteur, beatnik... (Le Nouvel Observateur, 22 oct. 1979, p. 72, col. 3).b) Amateur de rock and roll. Les rockers des années 1950 ne se trompaient pas quand ils se jetaient sur ses 45 tours (Le Nouvel Observateur, 14 mai 1973, p. 20 ds Rey-Gagnon Anglic. 1981).
3.
Rockeuse, subst. fém.Chanteuse de rock and roll. [Diane Dufresne] une « rockeuse » canadienne sensuelle et puissante (Le Nouvel Observateur, 5 janv. 1976, p. 14, col. 4).
4.
Rocky, -ies, subst. masc.Synon. de rocker (supra rem. 2).L'univers des rockies me passionne: c'est un monde qui vit sans prétexte culturel passéiste (Le Nouvel Observateur, 26 juill. 1980, p. 5, col. 3).
5.
-rock, élém. de compos.a)
Hard(-)rock,(Hard rock, Hard-rock) subst. masc.Rock dur et agressif, par les paroles et par les sonorités. Trust. Enfin, un vrai groupe de hard rock français! Et quel groupe! Les quate méchants loulous de Trust jouent et chantent un rock and roll puissant et dévastateur (L'Express, 12 janv. 1980, p. 14, col. 2).
b)
Jazz-rock, subst. masc.Jazz influencé par l'instrumentation et le rythme du rock and roll. Le public sage, connaisseur, enthousiaste, et plutôt branché sur le jazz-rock, vient [à Montreux] à parts égales de Suisse − par l'autoroute, Genève, Berne, Zurich ne sont pas loin − et de l'étranger (L'Express, 28 juill. 1979, p. 15, col. 1).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɔk(εnʀ ɔl)]. Homon. roc, roque. Rob., abrév. amér. rock'n'roll. Plur. des rocks. Étymol. et Hist. 1955 rock-and-roll (Jazz-Magazine, 7 août, 10a ds Höfler Anglic.); 1956 Rock, R n'R, Rock n'Roll (L'Aurore, 6-7 oct., p. 4, col. d et 15 oct., p. 4, col. d-c). Empr. à l'anglo-amér.rock and roll, signifiant « balance (to rock « bercer, balancer » v. rocking-chair) et (and) roule (to roll « rouler » issu de l'a. fr. roler, roller, rouler) » att. en 1934 dans un titre de chanson (NED Suppl.2) et désignant dep. les années 50 un type de musique de danse (1954, ibid.). Bbg. Johnson Mots angl. 1986, pp. 357-366. − Humbley t. 2 1974, pp. 684-685. − Quem. DDL t. 24, 25.

Wiktionnaire

Nom commun 2 - français

rock \ʁɔk\ masculin singulier

  1. (Mythologie) Aigle fabuleux des contes arabes, qui est supposé être d’une force et d’une grandeur prodigieuses.
    • C’est moi, l’oiseau Rock, qui dois être,
      De ce monde, seigneur et maître,
      Et je suis roi de par mon vol.
      — (Théophile Gautier, Qui sera roi ?, 1838)
    • [Une statue] a une tête d'aigle, et il nous paraît très vraisemblable qu'elle nous offre l'image vulgaire du nesrokh, l'aigle tout-puissant, divinité primordiale de la théogonie assyrienne, le prototype de l'oiseau fabuleux des contes arabes, de cet aigle gigantesque qui a conservé le nom de rock, finale du nom primitif de la divinité oubliée. — (Revue des Deux-Mondes, 1847)
    • Alors, du côté de la mer, un âcre appel déchira la nuit : c’était comme la plainte d’un jeune cyclope en dentition — ou le cri de guerre de l’oiseau appelé rock quand il se précipite sur une foule d’éléphants. — (Paul-Jean Toulet, Mon Amie Nane, 1922)

Nom commun 1 - français

rock \ʁɔk\ masculin (Indénombrable)

  1. (Musique) Style de musique caractérisé par une pulsation basique — en général 4/4 — avec des guitares le plus souvent électriques, une guitare basse, une batterie et au moins un chanteur.
    • Il est vrai qu’à l’époque le jazz — ou plus précisément sa version allégée, la musique syncopée, dernière vogue venue des États-Unis — constitue (comme le fera le rock plus tard) l’ossature de la variété. — (Serge Loupien, Trenet, le centenaire, Libération, 20 février 2001 & 16 février 2013)
    • Nous nous lançons dans un rock déchaîné. Crado tient un rythme d'enfer. Dany crie autant qu'il chante, et ça déménage. Il bondit, sautille, tombe à genoux et lance un pick dans la foule. Il joue même assez bien. — (Ted Staunton, Accord de puissance, Orca Book Publishers, traduit de l'anglais par Lise Archambault, 2012, page 111)
  2. (Danse) Danse pratiquée sur cette musique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ROCK. n. m.
Oiseau fabuleux des contes arabes, qui est supposé être d'une force et d'une grandeur prodigieuses.

Littré (1872-1877)

ROCK (rok) s. m.
  • Oiseau gigantesque et fabuleux dont parlent les Mille et une Nuits (arabe, rokh). L'une d'elles [statues] a une tête d'aigle, et il nous paraît très vraisemblable qu'elle nous offre l'image vulgaire du nesrokh, l'aigle tout-puissant, divinité primordiale de la théogonie assyrienne, le prototype de l'oiseau fabuleux des contes arabes, de cet aigle gigantesque qui a conservé le nom de rock, finale du nom primitif de la divinité oubliée, Saulcy, le Musée assyrien du Louvre, dans la Revue des Deux-Mondes, 1847, t. XX, p. 457.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ROCK. Ajoutez : - ÉTYM. En malais, rouq-roūq désigne un oiseau de proie ; on ne peut douter que ce ne soit le rock des Arabes, Devic, Dict. étym.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rock »

(Nom commun 1) (1955) De l’anglais rock.
(Nom commun 2) (XIXe siècle) De l’arabe رخّ, rukhkh, lui-même du persan رخ, rukh ; attesté sous la forme ruc, en ancien français, chez Marco Polo[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rock »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rock rɔk

Citations contenant le mot « rock »

  • En septembre, les associations SLBFEST et Sono-Tonne organisent un grand festival rock en plein air. Les organisateurs veulent offrir à des jeunes groupes et musiciens l’opportunité de se produire sur scène. La Voix du Nord, Saint-Laurent-Blangy : jeunes amoureux du rock, à vos vidéos !
  • Pour mettre l’ambiance, ce jeudi, les huit musiciens de Red Rembal, un groupe de pop rock "made in Aveyron" qui joue fort et qui joue bien, avec le village de Camarès qui les suit. Le temps d’un warm up au blanc frais pour se refaire une bouche, et les voilà en rythme. "Le plus dur, c’est de les arrêter" reconnaît Bernard Auque. Le jeudi 6 août, la soirée sera New Orleans, très cuivrée, et le 13 août, "muy latina", avec les meilleurs salseros du département pour accompagner. ladepeche.fr, Gaillac. Un haut lieu du pop rock - ladepeche.fr
  • Originaires de Rennes, les membres du groupe Le P’tit Son, composé de six musiciens multi-instrumentistes, diffuse à travers tout l’Hexagone une musique festive du genre manouche-rock. Quant à coller une étiquette ! Même si celle-ci n’est pas gênante, au contraire. , Culture - Loisirs | Rock manouche festif à la sauce bretonne ce vendredi soir place des Vosges
  • On savait qu'il luttait courageusement contre un cancer, auquel Dominique Garreau, alias Dominic Sonic, a succombé jeudi 23 juillet à l'âge de 56 ans. Personnage incontournable du rock rennais depuis les années 1980, on avait découvert ce chanteur et musicien, né à Dinan en 1964, dans le groupe punk Kalashnikov, qui avait publié le mini-album USSR In Back (1985) et écumé les salles de concert de l'Hexagone avec près de 300 dates. Les Inrockuptibles, Dominic Sonic, figure du rock rennais, est mort
  • L’aventure a commencé en 2009 lorsque s’est fait sentir le besoin de « mettre le dawa au Pouldu », se souvient Gwénaël. Sur les cendres d’une fête locale naît cette envie de « repartir avec un projet musical éclectique ». Un voyage. L’idée est belle. Le premier rendez-vous se construit à l’arrache. « Ça d’ailleurs failli être le nom du festival ! ». À l’arrache et avec quelques musicos : Blackfire, groupe navajo de punk rock, Geoffrey Oryema, Bob Bevano et Les Ramoneurs de Menhirs. Tout est parti d’une rencontre avec Lorans, ancien Béru. « T’imagines, pour une première, des Amérindiens, un Ougandais et un Haïtien, cela te donne le ton de la diversité ». « Geoffrey Oryema n’était même pas sur l’affiche. Comme il habitait Ploemeur, il est venu jouer deux-trois morceaux avec son pote Bob. Pour créer notre identité, c’était parfait, ça nous ressemblait ». La patte de Rock-Land est née là. Le Telegramme, Rock-Land à Clohars-Carnoët : « Notre ADN, c’est de vendre du rêve » - Clohars-Carnoët - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « rock »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rock »

Langue Traduction
Anglais rock
Espagnol rock
Italien roccia
Allemand felsen
Chinois
Arabe صخرة
Portugais rocha
Russe рок
Japonais
Basque rock
Corse scogliu
Source : Google Translate API

Synonymes de « rock »

Source : synonymes de rock sur lebonsynonyme.fr

Rock

Retour au sommaire ➦

Partager