La langue française

Rhumb

Sommaire

  • Définitions du mot rhumb
  • Étymologie de « rhumb »
  • Phonétique de « rhumb »
  • Citations contenant le mot « rhumb »
  • Traductions du mot « rhumb »
  • Synonymes de « rhumb »

Définitions du mot « rhumb »

Trésor de la Langue Française informatisé

RHUMB, subst. masc.

MAR., vieilli. Rhumb (de vent). Mesure de l'angle d'un quart, compris entre deux des trente-deux divisions du compas de marine et correspondant à 11o15'. Synon. aire* de vent, quart de vent (v. quart2).Nos compas (...), influencés par le voisinage du pôle magnétique, variaient à chaque instant de sept à huit rhumbs de vent (Dumont d'Urville, Voy. Pôle Sud, t. 8, 1845, p. 344).Au début l'aiguille était montée sur pivot au centre d'une carte portant les aires ou rhumbs de vent (Charcot, Chr. Colomb, 1928, p. 87).
P. métaph. Ce nom marin de Rhumbs a intrigué quelques personnes (...). Les remarques et les jugements qui composent ce livre me furent autant d'écarts d'une certaine direction privilégiée de mon esprit: d'où Rhumbs (Valéry, Œuvres, t. 2, Tel quel II, Rhumbs, Paris, Gallimard, 1960 [1926], p. 597).
Ligne de rhumb. Courbe décrite par un navire lorsqu'il coupe tous les méridiens sous le même angle. (Dict. xixeet xxes.). Synon. loxodromie.
Prononc. et Orth.: [ʀ ɔ ̃:b]. Ac. 1694-1878: rumb; 1935: rh-. Étymol. et Hist. 1554 [éd.] rumb « espace angulaire qui sépare l'une de l'autre les 32 aires de vent de la boussole » (L'Art de naviguer de maistre Pierre de Medine... trad. de cast. en fr. par Nicolas de Nicolay, tiers livre, chap. V, p. 25; l'ouvrage esp. date de 1545); fig. 1827 rumb « espace de mer où le bateau arrivé le premier a seul droit de pêche » (Baudr. Pêches). Altér., sous l'infl. de l'esp. rumbo (1494 ds Cor.-Pasc.) et de l'angl. rhumb (1578 ds NED), tous deux empr. au lat. rhombus (rhombe*), de rym de vent (1483, ryn ou rin de vent, P. Garcie, Grant Routtier, f o3 r o, 5 ro, 6 ro, éd. Rouen, s.d.), lequel est empr. à l'angl. rim « cercle extérieur d'une roue; coin extérieur d'un objet, d'un objet circulaire ». Au xviies., la prononc. hésite entre rumb (1611, Cotgr.) et rum (1606, Nicot), comme en attestent aussi les dér. arrumer « désigner les huit vents principaux dans les cartes marines » (1606, Nicot) et rumer « id. » (1636, Monet).

Wiktionnaire

Nom commun

rhumb \ʁɔ̃b\ masculin

  1. (Navigation) Quantité angulaire comprise entre deux des trente-deux aires de vent de la boussole.
    • Rhumb de vent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RHUMB. (On prononce Rombe.) n. m.
T. didactique. Quantité angulaire comprise entre deux des trente-deux aires de vent de la boussole. Rhumb de vent.

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RHUMB, s. m. (terme de Navigation.) c’est un cercle vertical quelconque d’un lieu donné, ou l’intersection de ce cercle avec l’horison. Voyez Vertical.

Par conséquent les différens rhumbs répondent aux différens points de l’horison. Voyez Horison.

C’est pour cela que les marins donnent aux différens rhumbs les mêmes noms qu’aux différens vents & aux différens points de l’horison. Voyez Vent.

On compte ordinairement 32 rhumbs, que l’on représente par 32 lignes tirées sur la carte, & qui partant d’un même centre, occupent à distances égales, toute l’étendue du compas. Voyez Compas.

Aubin définit le rhumb, une ligne tirée sur le globe terrestre, ou sur une carte marine, pour représenter un des 32 vents qui peuvent conduire un vaisseau. De sorte que le rhumb que suit un vaisseau, est regardé comme sa route.

Les rhumbs se divisent & se subdivisent d’une maniere analogue aux points auxquels ils répondent. Ainsi le rhumb répond à un point cardinal, le demirhumb au point collatéral, c’est-à-dire, qui est éloigné du premier de 45 degrés ; le quart de rhumb fait avec celui-ci un angle de 22°. 30′, & le demi-quart de rhumb fait un angle de 11°. 15′ avec le quart de rhumb. Voyez Cardinal, Collatéral, &c.

Ligne du rhumb ou loxodromie, terme de navigation, qui signifie la courbe que décrit un vaisseau, en conservant toujours le même rhumb, c’est-à-dire, en faisant toujours le même angle avec le méridien.

Cet angle est appellé angle de rhumb ou angle loxodromique. Voyez Loxodromie & Loxodromique.

L’angle que fait la ligne du rhumb avec une parallele quelconque à l’équateur, est appellé complément du rhumb. Voyez Complement.

Si le vaisseau fait voile nord & sud, il fait alors un angle infiniment petit avec le méridien, c’est-à-dire, il lui est parallele, ou plutôt il vogue sur le méridien même. S’il fait voile est & ouest, il coupe tous les méridiens à angles droits.

Dans le premier cas, il décrit un grand cercle ; dans le second, il décrit, ou l’équateur, ou un parallele ; si le chemin du vaisseau est entre les points cardinaux, ce n’est point un cercle qu’il parcourt, puisqu’un cercle décrit sur la surface du globe ne peut couper à angles égaux tous les méridiens. Par conséquent il décrit une autre courbe dont la propriété est de couper tous les méridiens sous le même angle. Cette courbe est celle qu’on nomme loxodromie, ou ligne du rhumb.

C’est une espece de spirale analogue à la spirale logarithmique, & qui, comme elle, fait une infinité de tours, avant d’arriver à un certain point vers lequel elle tend, & dont elle s’approche continuellement. Voyez Spirale & Logarithmique.

Le point asymptotique de la loxodromique est le pole, auquel elle ne peut jamais arriver, quoiqu’elle s’en approche aussi près qu’on veut. Voyez Pole.

La ligne que décrit un vaisseau poussé par un vent qui fait toujours le même angle avec le méridien, est une loxodromie, excepté dans les deux cas dont nous avons parlé ci-dessus. Cette ligne est l’hypothenuse d’un triangle rectangle dont les deux autres côtés sont le chemin du vaisseau en latitude & en longitude. La latitude est connue par observation. Voyez Latitude ; & l’angle du rhumb avec l’un ou l’autre des deux côtés du triangle, est connu par le compas qui sert à cet usage. Voyez Compas.

Par conséquent tout ce qu’il est nécessaire de calculer, est la longueur de la ligne du rhumb, ou, ce qui est la même chose, le chemin que le vaisseau parcourt. Voyez Navigation & Lock.

Si PA, PF, PG, Planch. navig. fig. 7, sont supposés des méridiens, AI l’équateur, BE, KL, M N des paralleles, AO représentera la loxodromique dont les angles avec les méridiens sont égaux, & différens par conséquent de ceux d’un grand cercle, puisqu’un grand cercle coupe les méridiens à angles inégaux ; d’où il s’ensuit que cette courbe n’est point un grand cercle de la sphere. Par conséquent, si la premiere direction du vaisseau est vers E (ensorte que l’on fasse passer par cette premiere direction un grand cercle qui coupe en E le méridien PE), & que le vaisseau continue à courir sous le même rhumb, il n’arrivera jamais en E, mais à un point O, qui sera plus éloigné de l’équateur.

Or comme le plus court chemin d’un point à un autre de la surface d’une sphere est un arc de grand cercle qui passe par les deux points, il est évident que la loxodromie n’est pas le plus court chemin entre deux points donnés, ou la plus courte distance d’un lieu à un autre.

Usage de la loxodromie dans la navigation. 1°. Les parties de courbe AI & AG, fig. 8, sont entr’elles comme les latitudes AL & AN des lieux I & G. 2°. Si les arcs AB, IK, HF, sont égaux en grandeur, & par conséquent d’un nombre inégal de degrés, la somme de ces arcs appellée côté mécodynamique, ou milles de longitude, n’est point égale à la différence en longitude des lieux A & G. Voyez Mécodynamique.

3°. La longueur de la courbe AG est à la différence de latitude GD, comme le sinus total est au cosinus de l’angle du rhumb.

Donc 1°. le rhumb que l’on suit étant donné, avec la différence en latitude réduite en milles, on aura par une simple regle de trois, la longueur correspondante de la loxodromique, c’est-à-dire, la distance du lieu A au lieu G, sous le même rhumb.

2°. Le rhumb de vent étant donné avec le chemin parcouru par le vaisseau, c’est-à-dire, la longueur de la loxodromique, on aura par une regle de trois, la différence en latitude, exprimée en milles, qu’on réduira en degrés d’un grand cercle. 3°. La différence en latitude & la longueur de la courbe ou le chemin du vaisseau étant donné en milles, on aura par une simple regle de trois, l’angle que la courbe fait avec le méridien, & par conséquent le rhumb de vent sous lequel on court. 4°. Puisque le cosinus d’un angle est au sinus total, comme le sinus total à la secante du même angle, il s’ensuit que la différence en latitude GD est à la longueur correspondante de la loxodromique, comme le sinus total est à la secante de l’angle de rhumb.

3°. La longueur de la loxodromique, ou le chemin parcouru par le vaisseau, en suivant le même rhumb AG, est au côté mécodynamique AB+IK+ HF, comme le sinus total est au sinus de l’angle loxodromique GAP.

Donc 1°. le rhumb ou angle du rhumb étant donné, avec le chemin du vaisseau sur la même loxodromie AG, on aura par une regle de trois, le côté mécodynamique qu’on réduira en milles, c’est-à-dire, à la même mesure que le chemin du vaisseau. 2°. De même le côté mécodynamique AB+IK+HF étant donné, avec le chemin parcouru par le vaisseau, on trouvera par une regle de trois, l’angle du rhumb.

4°. Le changement en latitude est au côté mécodynamique, AB+IK+HF, comme le sinus total est à la tangente de l’angle loxodromique PAG ou AIB.

Donc la loxodromique PAG & le changement en latitude étant donné, on trouvera par une regle de trois, le côté mécodynamique.

5°. Le côté mécodynamique AB+IK+HF est moyen proportionnel entre la somme de la ligne courbe AG, & du changement en latitude GD, & la différence de ces deux lignes.

Donc si le changement en latitude GD, & la loxodromie AG sont donnés en milles, le côté mécodynamique pourra aussi être déterminé en milles.

6°. Le côté mécodynamique & la différence en latitude étant donnés, on propose de trouver la longitude AD.

Multipliez la différence en latitude GD par 6, ce qui réduira le produit en parties de 10 minutes chacune : divisez par ce produit le côté mécodynamique, le quotient donnera les milles de longitude répondant à la différence de latitude de dix en dix minutes : réduisez les milles de longitude répondans à chaque parallele, en différences en longitudes par le moyen de la table loxodromique ; la somme de ces milles de longitude ainsi réduits sera la longitude cherchée. Voyez Longitude. Chambers. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rhumb »

Ou rumb, de l’espagnol rumbo (« cap ») ; voir rum en moyen français. Le \h\ est une hypercorrection étymologique, le mot provenant du latin rhombus (« rhombe, losange »), la boussole ayant une forme de losange.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rhumb »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rhumb rɔ̃b

Citations contenant le mot « rhumb »

  • Outre les indications de lieux inscrites de manière perpendiculaire le long des côtes, ces cartes maritimes permettent de se repérer sur les océans puisqu’elles matérialisent les lignes de vent (ou de rhumb) comme une sorte de quadrillage. Ainsi, des roses des vents permettent de repérer la route et de déterminer le cap à suivre. Il s’agit donc de cartes très différentes de ce que l’on peut voir habituellement, car réellement destinées à la navigation. Sciencepost, Les portulans, ces fascinantes cartes maritimes du Moyen-Age
  • Un vaisseau est au plus près du vent lorsque la quille fait un angle de 6 rhumbs ( 67°30. 1 rhumb fait 11°15, 4 rhumbs font 45°) avec la direction du vent. "Quand la mer est belle, il oriente même à 5 rhumbs et demi (61°52). La théorie veut que la tangente de l'angle d'incidence sur la voile soit double de la tangente de l'angle que la vergue fait avec la quille. Ainsi on ne peut brasser les vergues sous un angle plus petit que 22° avec la direction de la quille, car il faut compter que la girouette marque de 10 à 12° les vents plus de l'avant que la direction réelle". Club de Mediapart, Les catégorisations de la conduite d'un voilier | Le Club de Mediapart

Traductions du mot « rhumb »

Langue Traduction
Anglais rhumb
Espagnol rumbo
Italien rhumb
Allemand rhumb
Chinois 隆鼻
Arabe عيني
Portugais rumo
Russe румб
Japonais びしょぬれ
Basque rhumb
Corse rombo
Source : Google Translate API

Synonymes de « rhumb »

Source : synonymes de rhumb sur lebonsynonyme.fr
Partager