Reps : définition de reps


Reps : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

REPS, subst. masc.

A. − TEXTILE
1. Combinaison de croisement de fils de trame et chaîne. Reps. − Si, le raccord en chaîne restant le même, on lance plusieurs duites dans la même foule du tissu lisse, on obtient une nouvelle armure désignée sous le nom de reps ou cannelé effet de chaîne, qui, sur le tissu, donne un sillon net allant d'une lisière à l'autre (Thiébaut, Fabric. tissus, 1961, p. 68).Faux reps. Pour arriver à un grain à peu près semblable, tout en conservant le montage d'un métier d'uni, on fabrique, très souvent, une armure dite « faux reps » (très employée pour étoffes de chemiserie et lingerie: cols, manchettes) (Thiébaut, Fabric. tissus, 1961, p. 68).
2. P. méton. Étoffe de soie ou de rayonne, de laine, de laine et de coton, à côtes perpendiculaires aux lisières, employée souvent pour l'ameublement (rideaux, fauteuils). De petites culottes collantes en gros reps de soie vert (Cendrars, Dan Yack, Plan de l'Aiguille, 1929, p. 19).
B. − TECHNOL. ,,Type de tissage des toiles métalliques fines utilisées dans les filtres microtamiseurs`` (Colas-Cab. 1968).
Prononc. et Orth.: [ʀ εps]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1730 retz « linon rayé, à Bapaume et dans le reste de l'Artois » (Savary Suppl., p. 1176 et 1250); 1812 reps « étoffe de soie, de laine ou de coton très forte, à côtes transversales » (Journal des Dames et des Modes d'apr. A. Weil ds R. Philol. fr. t. 45, p. 36). Empr. à la forme du plur.ribs de l'angl. rib « côte », prob. d'apr. la var. dial. du nord de l'Angleterre et d'Écosse reb (FEW t. 18, p. 104b), la forme ribs étant à l'orig. de l'all. Rips (Kluge). L'angl. rib n'est att. que dep. 1834-36 en parlant de textiles mais il est certainement plus anc. (cf. av. 1548 ribbed « rayé, marqué avec des raies en côtes » ds NED, s.v. to rib, 1756 ribbed stockings « bas à côtes », 1782 ribbed stuff « tissu à côtes » ds NED Suppl.2). Les formes angl. rep, repp, reps sont dues au réempr. au fr. Fréq. abs. littér.: 55.

Reps : définition du Wiktionnaire

Nom commun

reps \ʁɛps\ masculin

  1. Étoffe de soie et laine, de laine et coton, ou simplement de coton, très forte, à côtes transversales, et qui sert surtout pour l’ameublement.
    • La petite personne […] passa ses bras autour du cou de son guide, qui la posa sur le trottoir, sans avoir chiffonné la garniture de sa robe en reps vert. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Cependant, il plongeait à l’intérieur de la voiture, tendue de reps bleu, avec des passementeries et des effilés de soie. — (Gustave Flaubert, L’Éducation sentimentale, 1869)
    • Jamais le salon de Mme Paulhat-Durand ne me parut plus triste ; pourtant Dieu sait s’il me glaçait l’âme, chaque fois que j’y entrais. Oh ! ces meubles de reps bleu, jaunis par l’usure ; ce grand registre étalé, comme une carcasse de bête fendue, sur la table qu’un tapis de reps, bleu aussi, recouvrait de taches d’encre et de tons pisseux. — (Octave Mirbeau, Le Journal d’une femme de chambre, 1900. p. 370.)
    • Parce que j’avais trop chaud l’été sous les courtines de reps du grand lit — (Marcel Proust, Du côté de chez Swann, 1913 ?)
    • Les robes vertes enfin sont celles des grisettes, Caroline Crochard installée par M. de Granville, Ida Gruget (Ferragus), Suzanne (La Vieille Fille) qui porte une robe de reps vert et un délicieux chapeau vert doublé rose. — (Jeanne Reboul, « Balzac et la « Vestignomonie » », dans la Revue d’histoire littéraire de la France, no 2, dirigée par Maurice Tourneux, éd. Armand Colin, 1950, p. 221)
    • Il lui tendit ensuite une allumette, fuma lui-même, s’assit dans un des fauteuils de reps vert. — (Georges Simenon, La Disparition d’Odile, ch. 2, Le Club français du livre, Paris, 1971)
    • Durant l’été de 1879 ou 1880, le poète, dans son beau costume de reps blanc, et portant sans doute un chapeau de paille acheté en Italie, s’avance sur la plage de Heyst. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 263)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Reps : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REPS. n. m.
Étoffe de soie et laine, de laine et coton, ou simplement de coton, très forte, à côtes transversales, et qui sert surtout pour l'ameublement.

Reps : définition du Littré (1872-1877)

REPS (rèps') s. m.
  • Êtoffe de soie très forte et façonnée.

    Il y a aussi des reps en laine, en laine et coton.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « reps »

Étymologie de reps - Wiktionnaire

De l’anglais rib, « côte », dans sa forme plurielle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « reps »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
reps rɛps play_arrow

Images d'illustration du mot « reps »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « reps »

Langue Traduction
Corse ripertorii
Basque saltzaileak
Japonais 担当者
Russe репс
Portugais representantes
Arabe ممثلين
Chinois 代表
Allemand wiederholungen
Italien ripetizioni
Espagnol representantes
Anglais reps
Source : Google Translate API

Synonymes de « reps »

Source : synonymes de reps sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires