Récrier : définition de récrier


Récrier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RÉCRIER (SE), verbe pronom.

A. −
1. Pousser une exclamation sous le coup d'une émotion, d'une surprise. Se récrier d'enthousiasme, de surprise. Tous les assistants se récrièrent d'admiration sur le prix de la matière et sur la beauté du travail (Thierry, Récits mérov., t. 2, 1840, p. 315).Ma tante Chausson se récria sur ma bonne mine et me fit remarquer judicieusement que l'étude ne nuisait pas à la santé (A. France, Vie fleur, 1922, p. 330).
2. S'indigner avec force. Se récrier de mécontentement, de protestation. Ils se récrièrent contre la longueur des repas (Brillat-Sav., Physiol. goût, 1825, p. 270).Elle se récria sur la dette (Flaub., MmeBovary, t. 2, 1857, p. 145).
P. ext. Protester, réclamer. Synon. fam. rouspéter.On se récriera peut-être, qu'il est bien connu que, dans la langue courante, et notamment dans celle des orateurs politiques, on peut, avec assez d'habileté, convaincre de n'importe quoi à partir de n'importe quelles affirmations, mais que la logique des sciences ne le tolère pas (Couffignal, Mach. penser, 1964, p. 118).
B. − VÉN. [Le suj. désigne un chien, une meute] Redoubler ses aboiements en retrouvant la trace d'un animal poursuivi. Les chiens se récrient lorsqu'ils rapprochent la voie pour lancer l'animal (E.V.F., 1961ds Duchartre 1973).
Prononc. et Orth.: [(sə)ʀekʀije], (il se) récrie [-kʀi]. Ac. 1694, 1718: rescrier; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. 1. Ca 1160 pronom. « pousser un cri de guerre » (Eneas, 3749 ds T.-L.); 2. ca 1210 trans. « appeler quelqu'un » (Folque de Candie, éd. O. Schultz-Gora, 10364, ibid.); 3. a) 1663 pronom. « pousser une exclamation de surprise, d'admiration » (Molière, Critique de l'École des femmes, V ds Œuvres, éd. E. Despois, t. 3, p. 335); b) 1672 « protester vigoureusement contre quelque chose » (Id., Femmes savantes, V, 4, ibid., t. 9, p. 201); 4. 1834 vén. (Baudr. Chasses). Dér. de écrier*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 490. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 735, b) 879; xxes.: a) 1 059, b) 343.
DÉR.
Récri, subst. masc.Action de se récrier. a) Littér. [Corresp. à supra A] L'enfant se faisait traîner, non passibus aequis, comme dit Virgile, et trébuchait à chaque moment, au grand récri de sa mère (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 242).b) Vén. [Corresp. à supra B] Un chien hurla derrière lui; et aussitôt, comme sur un signal, l'immense récri de la meute déferla (Genevoix, Dern. harde, 1938, p. 71).Derrière l'animal fuyant ou rusant, le marquis chassait réellement (...). Il prêtait l'oreille aux récris des chiens (Druon, Chute corps, 1950, p. 22). [ʀekʀi]. 1resattest. a) 1832 « action de se récrier, exclamation » (Hugo, loc. cit.), b) 1938 vén. (Genevoix, loc. cit.); déverbal de se récrier.

Récrier : définition du Wiktionnaire

Verbe

récrier \ʁe.kʁi.je\ pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se récrier)

  1. Faire une exclamation sur quelque chose qui surprend et qui paraît extraordinaire, soit en bien, soit en mal.
    • On me surprit - ou je me fis surprendre - on se récria, on décida qu’il était temps de m’enseigner l’alphabet. — (Jean-Paul Sartre (1905-1980), les Mots, 1964, Gallimard)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Récrier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉCRIER (SE). v. pron.
Faire une exclamation sur quelque chose qui surprend et qui paraît extraordinaire, soit en bien, soit en mal. Il ne put entendre une proposition si injuste sans se récrier. Tout le monde s'est récrié contre cette opinion. Il s'est récrié d'admiration à la vue de ce tableau. Il n'y a pas de quoi se récrier. Il se dit, en termes de Chasse, des Chiens qui redoublent de voix lorsque, après avoir relevé un défaut et rapproché l'animal, Ils viennent à le relancer. Les chiens se récrient.

Récrier : définition du Littré (1872-1877)

RÉCRIER (ré-kri-é) v. réfl.

Il se conjugue comme crier.

  • 1Faire une exclamation sur quelque chose qui surprend, qui frappe, qui plaît. Le galant se récrie Comme la dame était jeune et jolie, La Fontaine, Confid. J'enrage de voir de ces gens… qui, dans une comédie, se récrieront aux méchants endroits, et ne branleront pas à ceux qui sont bons, Molière, Critique, 6. On ne vous demande pas… de vous récrier : c'est un chef-d'œuvre de l'esprit, La Bruyère, I. À peine ouvrait-il la bouche, que tout le monde se récriait pour admirer ce qu'il allait dire, Fénelon, Tél. XI. Tous les vieillards qui avaient connu Pisistrate se récriaient sur la ressemblance [de Périclès avec lui], Courier, Lett. II, 328.

    Absolument. Aimez qu'on vous conseille et non pas qu'on vous loue ; Un flatteur aussitôt cherche à se récrier ; Chaque vers qu'il entend le fait extasier, Boileau, Art p. I. Pour sa figure, il n'y avait pas de quoi se récrier, Hamilton, Gramm. 6.

    Avec ellipse du pronom personnel. Ce palais, ces meubles, ces jardins, ces belles eaux vous enchantent, et vous font récrier d'une première vue sur une maison si délicieuse, La Bruyère, VI.

  • 2Réclamer, protester contre quelque chose. …Il a tort en effet, Et vous vous êtes là justement récriée, Molière, F. sav. V, 4. Ceux qui se récriaient contre un scandale si public, Hamilton, Gramm. 11.
  • 3 Terme de chasse. Redoubler de voix, en parlant des chiens relançant l'animal qui les avait mis en faute. Les chiens se récrient.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « récrier »

Étymologie de récrier - Littré

Re…, et écrier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de récrier - Wiktionnaire

(Date à préciser) Dérivé de crier avec le préfixe ré-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « récrier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
récrier rekrie play_arrow

Conjugaison du verbe « récrier »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe récrier

Citations contenant le mot « récrier »

  • On pourrait, certes, disserter à l’envi sur le lieu imaginaire de ses exploits. Se récrier sur les références à « la vieille Allemagne » et la Bavière, comme à la rive droite du Rhin, alors qu’à l’époque de sa publication (1863), l’Alsace était bien française. Mais Erckmann et Chatrian, en écrivains populaires, puisant dans la tradition historique, mais toujours libres de leurs choix, ont tous les droits. Ce qui est sûr, c’est que l’Alsace et ses marches lorraines, singulièrement Phalsbourg, Sarrebourg et Abreschviller, se reconnaissent dans le roman. Au point de s’être appropriés le nom du héros non seulement pour les festivités, mais aussi pour leurs multiples cafés, winstubs, tavernes. Le blog de Gilles Pudlowski - Les Pieds dans le Plat, L'Ami Fritz par Erckmann-Chatrian | Le blog de Gilles Pudlowski - Les Pieds dans le Plat
  • Vous allez vous récrier : c’est absurde, à quoi sert-il de prélever une taxe si on la rend immédiatement au contribuable ? Attendez, vous ne m’avez pas laissé terminer ! Le chèque que reçoivent les Lachance est un chèque forfaitaire, qui sera versé chaque année (ou chaque mois par douzième) avec le même montant. Connaissance des Énergies, Une taxe carbone sans gilets jaunes ? | Connaissances des énergies

Images d'illustration du mot « récrier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « récrier »

Langue Traduction
Corse gridà
Basque oihu
Japonais 叫ぶ
Russe окрик
Portugais gritar
Arabe يصيح، يصرخ، صيحة
Chinois
Allemand schreien
Italien grido
Espagnol gritar
Anglais shout
Source : Google Translate API

Synonymes de « récrier »

Source : synonymes de récrier sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires