La langue française

Réalgar

Définitions du mot « réalgar »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉALGAR, subst. masc.

MINÉR. Monosulfure d'arsenic, de formule AsS, généralement associé à l'orpiment dans les roches argileuses ou dolomitiques, cristallisant dans le système monoclinique en prismes, en masses compactes granulaires ou sous forme d'incrustations de couleur jaune orangé, et qui était autrefois utilisé en pyrotechnie comme pigment coloré jaune (d'apr. Encyclop. Sc. Techn. t. 9 1973, p. 384). Vers 750, Geber mit au point la purification des corps par cristallisation (...); il obtint de l'anhydride arsénieux par le grillage du réalgar, et parvint à isoler l'acide azotique (Caron, Hutin,Alchimistes, 1959, p. 86).
Prononc. et Orth.: [ʀealga:ʀ]. Ac. 1762: réalgal; dep. 1798: réalgar. Étymol. et Hist. Ca 1300 realgar (La Chirurgie de l'abbé Poutrel, éd. Ö Södergård, f o41 r o10). Empr. à l'ar.rahǧ (ou rahaǧ) al-ǧār, même sens (littéral. « poussière de caverne » parce que, d'apr. Dozy cité ds Lammens, p. 201, cette matière était tirée des mines d'argent). Le mot est prob. parvenu en fr. par l'intermédiaire de l'esp. rejalgar (xiiies. ds Cor.) ou du cat. realgar (fin xiiies. ds Alc.-Moll.). Cf. également le lat. médiév. realgar (av. 1250 d'apr. Latham), le vénit. realgar (1258 ds Pellegr. Arab., p. 588) et l'a. prov. realgar (déb. xives. ds Romania t. 40, p. 359). En a. fr. et m. fr., le mot a connu de nombreuses formes, v. notamment FEW t. 19, pp. 144-145 et T.-L., s.v. riagal. D'apr. Lammens, pp. 201-202 (repris par J. J. Hess ds Vox rom. 1937, t. 2, pp. 475-476), l'ar. rahǧ al-ǧār serait une erreur de lecture pour rahǧ al-fār « poudre des rats » (les lettres ar. f et sont de forme très voisine), cette substance étant effectivement utilisée comme mort-aux-rats. Bbg. Kidman. Esp. 1969, pp. 218-224.

Wiktionnaire

Nom commun

réalgar \ʁe.al.ɡaʁ\ masculin

  1. (Minéralogie) Sulfure d’arsenic de formule As4S4, de couleur rouge.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉALGAR. n. m.
T. de Chimie. Nom vulgaire du Sulfure rouge d'arsenic.

Littré (1872-1877)

RÉALGAR (ré-al-gar) s. m.
  • Nom vulgaire du sulfure rouge d'arsenic. On emploie quelquefois le réalgar comme couleur ; en Chine, on en fait des vases qui communiquent au vinaigre des propriétés purgatives, Thenard, Traité de chimie, t. I, p. 424, dans POUGENS. Le réalgar est composé de 0,25 de soufre, de 0,75 d'arsenic à l'état métallique, Brongniart, Traité de min. t. II, p. 88, dans POUGENS.

    On a dit anciennement réalgal. On met ensemble les portions d'arsenic qui se trouvent de même couleur ; ils portent tous les noms de réalgal, réagal, risigal et celui d'arsenic avec l'épithète de la couleur qu'ils ont, Dict. des arts et mét. Mines.

HISTORIQUE

XIVe s. Faire tourtellés de paste et fromage frit ensemble, et poudre de riagal, et mettre en leur repaire [des rats] où ils n'aient que boire, Ménagier, II, 3. [Pierre Rue confesse que] Le roy de Navarre fit empoisonner messire Seguin en coings ou en poires succrées, ne scet lequel, et mourut ledit Seguin dedans six jours après ou environ, et ne sut quelles furent les poisons, fors que il pense que ce fut par reagal, Chr. de St-Denis, an 1377, dans LACURNE.

XVIe s. De la mielleuse et fielleuse pasture, De qui le nom s'appelle trop aimer, Qui m'est et sucre et riagas amer, Sans me saouler je pren ma nourriture, Ronsard, 81.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RÉALGAR, s. m. (Hist. nat.) c’est le nom qu’on donne à une mine d’arsenic, qui est d’un rouge ou d’un jaune plus ou moins vif. Il y en a d’un jaune-orangé ; il y en a d’opaque, de demi-transparent ; il est quelquefois rouge comme du cinnabre ; enfin il y en a qui est transparent comme un rubis. Le plus ou le moins de rougeur de cette substance, vient du plus ou du moins de soufre qui est combiné avec l’arsenic ; c’est un poison très-vif. Ce minéral se trouve en Transilvanie & en Turquie ; on en rencontre aussi en Suede, dans la Dalie orientale. Voyez la Minéralogie de Wallerius.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « réalgar »

(1747) Mot inventé par le minéralogiste Johan Gottschalk Wallerius. Il viendrait de l’arabe rhag al-ghar (« poussière de caverne »), ou de rhag al-far (« poudre des rats ») du fait d’une erreur de lecture : le réalgar était effectivement utilisé comme mort-aux-rats.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. risigallo ; de l'espagn. rejalgar, qui vient de l'arabe rahdj-algâr, poudre de caverne, ainsi dit d'après M. Dozy, auteur de cette étymologie, parce qu'on tirait cet arsenic des mines d'argent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « réalgar »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réalgar realgar

Citations contenant le mot « réalgar »

  • Voilà encore un pigment orangé, très prisé dans les ateliers d’enluminure médiévaux, mais bien toxique : le réalgar. , Le réalgar
  • « En réalgar, en arsenic rocher, en orpiment, en salpêtre et chaux vive. » C'est dans un poème de François Villon qu'il trouve l’inspiration pour nommer sa galerie. Le réalgar, un cristal de souffre et d'arsenic, se trouve principalement dans les mines de charbon de la Ricamarie. « Je cherchais un nom, qui soit en relation avec Saint-Étienne », explique-t-il avant d'ajouter « et en général, les gens se rappellent que c'est un mot bizarre, un peu difficile à retenir. Quand ils essayent de le prononcer, ça ressemble plutôt à "ras-la-gare" ou quelque-chose comme ça ! » , Animations Saint-Etienne : Daniel Damart, lu et approuvé - article publié par Antoine Desvoivre
  • Encore de l’arsenic dans ce sulfure de formule  As4S4.  Sous l’effet de la lumière, le réalgar devient du pararéalgar, parfois confondu avec de l’orpiment (As2S3) du fait d’une structure similaire. La teinte de ce minéral est rouge et il était utilisé comme pigment jusqu’à la fin du 19ème. Le réalgar tient son nom de son autre utilisation plus radicale en tant que mort-aux-rats. Techniques de l'Ingénieur, Et les 7 minéraux les plus toxiques sont... | Techniques de l'Ingénieur

Traductions du mot « réalgar »

Langue Traduction
Anglais realgar
Espagnol realgar
Italien realgar
Allemand realgar
Chinois 雄黄
Arabe رهج الغار
Portugais realgar
Russe реальгар
Japonais リアルガー
Basque realgar
Corse affare
Source : Google Translate API

Réalgar

Retour au sommaire ➦

Partager