La langue française

Rabbinat

Sommaire

  • Définitions du mot rabbinat
  • Étymologie de « rabbinat »
  • Phonétique de « rabbinat »
  • Citations contenant le mot « rabbinat »
  • Traductions du mot « rabbinat »

Définitions du mot « rabbinat »

Trésor de la Langue Française informatisé

rabbinat, -

Rabbinat, subst. masc.a) Dignité, fonction de rabbin. L'imposition des mains, rite juif de l'ordination du rabbinat (Renan, Marc-Aurèle, 1881, p. 527).À l'époque talmudique, aussi bien en Palestine qu'en Babylonie, le rabbinat n'était pas une profession organisée, car « il est interdit de faire de la Torah un instrument de travail ». (...) la plupart des sages (honorés du titre de rab, rabban ou 'hakham) exerçaient des métiers d'artisans (forgerons, cordonniers, scribes) ou s'adonnaient au commerce ou à l'agriculture. Le « rabbinat classique » est apparu en Europe vers le XIIesiècle et s'est caractérisé essentiellement comme un phénomène urbain (Encyclop. univ.t. 201975, p. 1603).b) Ensemble, corps de rabbins. Le rabbinat traditionnaliste; français. Chacune (...) [des] trois grandes divisions actuelles du judaïsme religieux possède ses propres institutions, son rabbinat, ses synagogues, ses écoles, − séminaires rabbiniques ou universités de type moderne, ou écoles talmudiques de type traditionnel (yeshivôt), − ses associations et organisations diverses (P. Démann, Les Juifs, 1960, p. 45).Les membres du rabbinat consistorial reconnaissent l'autorité du Grand Rabbin de France et se soumettent à son arbitrage pour tout ce qui concerne l'application du règlement général du corps rabbinique (R. Berg, M. Urbah-Bornstein, Les Juifs devant le dr. fr., 1984, p. 40).Grand Rabbinat de France. Services qui dépendent directement du Grand Rabbin de France. Traditionnellement habitués à recourir à leurs cadres religieux, les rapatriés [d'Afrique du Nord] s'adressèrent au Grand Rabbinat de France et au Consistoire Central de France et d'Algérie pour trouver une solution à leurs problèmes (B. Blumenkranz, Hist. des Juifs en France, 1972, p. 429). [ʀabina]. 1resattest. a) 1842 « dignité, fonction de rabbin » (A. Cerfberr in Les Français peints par eux-mêmes, Province III, p. 189 ds Quem. DDL t. 12), b) 1883 « ensemble des rabbins » (A. Cahen, Le rabbinat de Metz pendant la période fr. [1567-1871] ds R. des ét. juives t. 7); de rabbin, suff. -at*. L'ital. rabbinato est att. au xviies. d'apr. DEI, et l'angl. rabbinate en 1702 au sens a et en 1892 au sens b d'apr. NED.

Wiktionnaire

Nom commun

rabbinat \ʁa.bi.na\ masculin

  1. Dignité de rabbin.
    • L’arrivée de Makhir en France marque le premier pas vers l’affranchissement du rabbinat français. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937, p. 38)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

RABBINAT (ra-bi-na) s. m.
  • Dignité de rabbin.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rabbinat »

(Siècle à préciser) Mot composé de rabbin et -at.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rabbinat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rabbinat rabina

Citations contenant le mot « rabbinat »

  • L’Allemagne approuve la création d’un rabbinat militaire. 70 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, cet événement est qualifié d’historique. La Croix, Des aumôniers juifs bientôt au sein de la Bundeswehr, 75 ans après la Seconde Guerre mondiale
  • En Israël, l’ouverture prochaine des études rabbiniques pour les femmes suscite la colère et l'opposition très ferme du grand rabbinat. L’autorité religieuse suprême du judaïsme orthodoxe menace de se mettre en grève. La Croix, Le grand-rabbinat d’Israël s’oppose à la formation rabbinique des femmes
  • Dans un communiqué, le rabbinat a dit qu’il pourrait cesser d’administrer tous les examens pour ordonner des rabbins certifiés par l’État. The Times of Israël, Le rabbinat refuse de former les femmes aux lois rabbiniques | The Times of Israël
  • Le rabbinat a ensuite déclaré que les réponses n’étaient pas autorisées et les a supprimées. The Times of Israël, Excuses du Grand Rabbinat après des insultes postées sur son compte Facebook | The Times of Israël
  • En effet, le grand rabbinat est une entité ultra-orthodoxe reconnue par la loi comme l'autorité rabbinique suprême du judaïsme en Israël. L'entité craint pour son monopole sur toutes les questions de religion et d'Etat face à la croissance impressionnante du nombre de courants réformistes et conservateurs locaux du judaïsme qui ont vu le jour cette dernière décennie. AlianceFR.com, Le Grand Rabbinat d’Israël menace de déclencher une grève | Alliance le premier magazine de la communauté juive, actualité juive, israel, antisémitisme info
  • En effet, le grand rabbinat est une entité ultra-orthodoxe reconnue par la loi comme l’autorité rabbinique suprême du judaïsme en Israël. L’entité craint pour son monopole sur toutes les questions de religion et d’Etat face à la croissance impressionnante du nombre de courants réformistes et conservateurs locaux du judaïsme qui ont vu le jour cette dernière décennie. IsraelValley, Les femmes et le processus de formation rabbinique en Israël. Un conflit ouvert. - IsraelValley
  • Une anecdote qui illustre de manière douloureuse cette erreur historique commise par celui qui tout en étant un amoureux d’archéologie dédaigna pourtant le coeur historique du peuple juif : le 15 août 1967, premier Tich’a Be’Av après la libération de Jérusalem, le rav Goren et des officiers du rabbinat de Tsahal pénétraient sur l’Esplanade du Temple par la Porte des Moughrabim, munis d’un chofar et d’une arche sainte transportable et prièrent sur place. Trois jours plus tard, le Chabbat « Nah’amou », le rav Goren voulut y organiser une grande prière collective afin d’y créer un précédent. Mais Moché Dayan l’en empêcha. LPH INFO, Mont du Temple : le rav Goren avait vu juste... - LPH INFO
  • En ce qui concerne le judaisme, il y a des femmes rabbins mais dans le mouvement libéral (qui existe depuis 1903). Danièla Touati est ainsi devenue la quatrième femme rabbin de France en 2019. Il faut cependant nuancer cette avancée car pour les traditionalistes et orthodoxes, le rabbinat ne peut être confié à une femme car cela n'est pas conforme à la loi juive - la halakha. Début juillet, l’autorité religieuse suprême du judaïsme orthodoxe, dépendant de l’État israélien, a manifesté son opposition à la décision du procureur général du pays de vouloir créer un parcours d’étude rabbinique pour les femmes dans le pays. aufeminin, Menacée de mort, une candidate au poste d'évêque se bat pour la place des femmes dans l'Église
  • Pour de nombreux immigrés en Israël, arrivés dans les années 1990 après la chute de l’Union soviétique – certains provenant de communautés décimées par la Shoah – cette authentification peut alors se révéler impossible à fournir. Mais sans l’approbation du rabbinat, ils ne peuvent légalement se marier, divorcer ou être enterrés dans un cimetière juif en Israël. The Times of Israël, Les tests ADN de judéïté exigés par le rabbinat deviennent une pomme de discorde | The Times of Israël
  • Dans un incident, il est soupçonné que Cohen Arazi a donné l'approbation du cashrout du grand rabbinat à une autorité frauduleuse de produits alimentaires cachères . AlianceFR.com, Israël: corruption du grand rabbinat de la cacherout, pots de vins contre certification | Alliance le premier magazine de la communauté juive, actualité juive, israel, antisémitisme info

Traductions du mot « rabbinat »

Langue Traduction
Anglais rabbinate
Espagnol rabinato
Italien rabbinato
Allemand rabbinat
Chinois 拉比酸盐
Arabe الحاخامية
Portugais rabinar
Russe раввинат
Japonais ラビネート
Basque rabbinate
Corse rabbinate
Source : Google Translate API
Partager