La langue française

Puerpéral

Sommaire

  • Définitions du mot puerpéral
  • Étymologie de « puerpéral »
  • Phonétique de « puerpéral »
  • Citations contenant le mot « puerpéral »
  • Traductions du mot « puerpéral »

Définitions du mot puerpéral

Trésor de la Langue Française informatisé

PUERPÉRAL, -ALE, -AUX, adj.

MÉD. Relatif à l'accouchement. Accidents puerpéraux. Accidents mentaux de la période puerpérale. Les « psychoses puerpérales » désignent tous les troubles psychiques, qu'ils soient psychotiques ou névrotiques, majeurs ou mineurs, qui frappent les accouchées ou les allaitantes (Lar. Méd.t. 31972).
P. métaph. Je suis, quand j'écris, dans la situation d'un enfantement interminable, d'un travail puerpéral qui se contrarierait obstinément lui-même, et ne garderait que la souffrance de l'accouchement sans s'accorder la délivrance finale (Amiel, Journal, 1866, p. 132).
Fièvre, infection puerpérale. Grave affection ayant pour cause une infection de l'utérus au moment de l'accouchement. On a donné le nom de fièvre puerpérale, ou fièvre des accouchées, à une fièvre aiguë qui survient aux femmes en couche, ordinairement du second au troisième jour de leur couche, et quelquefois le premier jour, peu d'heures après l'accouchement (Geoffroy, Méd. prat., 1800, p. 891).[Widal] attribua [au streptocoque] la responsabilité de l'érysipèle, de l'infection puerpérale et de la phlébite des accouchées (Bariéty, Coury, Hist. méd., 1963, p. 695).
État puerpéral. Synon. de puerpéralité (infra dér.).
Éclampsie*, scarlatine* puerpérale.
Prononc. et Orth.: [pɥ ε ʀpeʀal], plur. masc. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1783 (Delaroche, Rech. sur la nature et le traitement de la fièvre puerpérale, Paris, p. 2: Cette maladie, à laquelle j'ai donné le nom d'inflammation d'entrailles, [...] a été nommée par les Auteurs Anglois Fièvre puerpérale); 2. 1855 « propre, relatif à la période qui suit l'accouchement » (Littré-Robin). Empr. à l'angl.puerperal fever (att. dep. 1763 ds NED), dér. du lat. puerpera « accouchée, femme en couches », comp. de puer « enfant » et de parĕre « enfanter ».
DÉR.
Puerpéralité, subst. fém.Période allant de l'accouchement au retour des règles. Synon. état puerpéral.En raison du contraste entre la relative rareté des manifestations articulaires et la banalité de l'infection gonococcique, on a invoqué le rôle du froid, du surmenage, des traumatismes, de la puerpéralité pour expliquer leur éclosion (Ravault, Vignon, Rhumatol., 1956, p. 521). [pɥ ε ʀpeʀalite]. 1reattest. 1845 (Besch.); de puerpéral, suff. -ité (v. -té).

Wiktionnaire

Adjectif

puerpéral \pɥɛʁ.pe.ʁal\ masculin

  1. (Médecine) Relatif à l’accouchement, ou à la puerpéralité (période après l’accouchement).
    • Faut-il s’étonner si, en une population aussi entichée de ses habitudes, la mortalité puerpérale et la mortalité infantile sévissent au delà des moyennes connues ! — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PUERPÉRAL, ALE. adj.
T. de Médecine. Il n'est guère usité que dans cette expression : Fièvre puerpérale, Fièvre qui atteint les femmes en couches.

Littré (1872-1877)

PUERPÉRAL (pu-èr-pé-ral, ra-l') adj.
  • Terme de médecine. Qui tient à l'accouchement. État puerpéral. Accidents puerpéraux.

    Fièvre puerpérale, fièvre qui attaque les femmes en couche.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « puerpéral »

Lat. puerpera, femme en couche, de puer, enfant (voy. PUÉRIL), et parere, enfanter (voy. PART, s. m.).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin puerpera (« femme en couche, accouchée »), lui-même de puer (« enfant »), et du verbe pario (enfanter).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « puerpéral »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
puerpéral pyɛrperal

Citations contenant le mot « puerpéral »

  • Qu'à cela ne tienne, le médecin hongrois étendit ses mesures d'hygiène aux instruments sollicités pour l'accouchement et éradiqua quasiment la fièvre puerpérale. Craignant l'influence croissante du Hongrois, le professeur Johann Klein le chassa de son service en 1849. Slate.fr, Semmelweis, le médecin hongrois qui apprit au monde à se laver les mains | Slate.fr
  • La mère de famille jugée en appel est-elle coupable d'infanticide ou d'assassinat, et sa responsabilité est-elle diminuée du fait de l'influence de l'état puerpéral, période qui suit l'accouchement? C'est tout l'enjeu du procès qui s'est déroulé jeudi matin au tribunal cantonal valaisan. , Dix ans de prison requis contre la mère infanticide - Le Matin
  • Selon les juges de Mon-Repos, le TC a retenu à juste titre l’infraction d’infanticide, celle-ci tenant compte de la situation spécifique de la mère lorsqu’elle agit alors qu’elle accouche ou qu’elle est encore sous l’influence de l’état puerpéral. La loi prévoit une peine de trois ans de prison au maximum pour l’infanticide. , Sierre: la mère infanticide n’ira pas en prison
  • Un choix que la cour justifie par l’état psychique momentanément perturbé de la maman au moment du crime. «Cet état puerpéral, qui peut survenir de la gestation jusqu’à peu après l’accouchement, a été constaté par l’expert», relève Mme Métrailler. , La maman tueuse ne fera pas de prison en Valais
  • Nommé chef de clinique à la maternité de Port-Royal, il améliora nettement les conditions d’hygiène, en isolant les femmes malades, soignées par un personnel distinct de celui soignant les femmes saines, et en introduisant pour la première fois en France des produits antiseptiques à l’hôpital. Ces mesures d’hygiène engendrèrent une chute spectaculaire de la mortalité des jeunes mères. La mortalité par infection puerpérale à la Maternité de Port-Royal est passée de 93/1000 à 23/1000 entre 1870 et 1880, puis à 7/1000 au cours de la décennie suivante, selon l’article du Professeur Peter M. Dunn de l’Université de Bristol. Aleteia, Stéphane Tarnier, le médecin qui a « consacré sa vie aux mères et aux enfants »
  • Assassinat. Ou infanticide. 10 ans de prison minimum. Ou 3 ans maximum. C'est la question à laquelle le Tribunal cantonal valaisan va devoir répondre. Florence a-t-elle étouffé son bébé, sorti de ses entrailles quelques heures plus tôt, de sang-froid? Ou était-elle dans un désordre physique et psychique lié à sa grossesse et à son accouchement, en jargon judiciaire «sous l'influence de l'état puerpéral»? En septembre 2017, les juges de première instance du Tribunal de Sierre ont précisément penché pour cet état de détresse et retenu l'infanticide (ndlr. de 3 ans au plus à une peine pécuniaire). Et ont condamné la mère de famille à deux ans de prison, assortis du sursis complet. Du côté de l'accusation, le Ministère public avait requis la peine minimale pour assassinat, soit 10 ans ferme. , Valais: libre, la mère infanticide va être rejugée - Le Matin
  • Les attentes du public vis-à-vis de la médecine augmentent avec le sentiment d’une menace sanitaire. L’affaire Raoult montre que, dans des situations marquées par l’incertitude et le désarroi, les médecins qui répondent à la demande d’espoir thérapeutique du public font figure de gourous, de maîtres de vérité et de sauveurs. Ils sont dotés d’un pouvoir charismatique comparable à celui des guérisseurs célèbres ou des chamans. Lorsqu’ils ne sont pas reconnus et soutenus par l’establishment politique et médical, ils apparaissent à la fois comme des Robin des Bois défiant le pouvoir en place et comme des bienfaiteurs de l’humanité. En remplaçant la référence à l’infection puerpérale par la mention de la pandémie de Covid-19, on pourrait attribuer à Didier Raoult, avec un zeste d’ironie, ces propos de Philippe Ignace Semmelweis cités par Céline dans sa thèse de médecine : « Le destin m’a choisi pour être le missionnaire de la vérité quant aux mesures qu’on doit prendre pour éviter et combattre le fléau puerpéral. » L’affaire Raoult présente l’intérêt de dévoiler l’antagonisme de deux logiques d’action : celle des défenseurs de la méthode scientifique, impliquant des essais cliniques qui prennent du temps, et celle des partisans de l’urgence thérapeutique, illustrant une médecine pragmatique dont Didier Raoult s’est fait le chantre. Ici encore, nous avançons sur un chemin de crête : il s’agit d’éviter autant le dogmatisme scientiste de la bureaucratie médicale que la démagogie des faiseurs de miracles, qui n’hésitent pas à solliciter la méfiance du public à l’égard de la « science officielle » coupée du terrain, prenant ainsi le risque d’alimenter l’imaginaire complotiste accompagnant la crise sanitaire (« on nous cache tout », « on nous mène en bateau », etc.). […] Conspiracy Watch | L'Observatoire du conspirationnisme, La pandémie entre peurs et rumeurs | Conspiracy Watch | L'Observatoire du conspirationnisme

Traductions du mot « puerpéral »

Langue Traduction
Anglais puerperal
Espagnol puerperal
Italien puerperale
Allemand wochenbett-
Chinois 产后
Arabe النفاس
Portugais puerperal
Russe родильный
Japonais 産褥
Basque puerperal
Corse puerperale
Source : Google Translate API
Partager