La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « protéine tau »

Protéine tau

Définitions de « protéine tau »

Wiktionnaire

Locution nominale - français

protéine tau \pʁɔ.te.in to\ féminin

  1. (Biochimie) Protéine associée aux microtubules, abondante dans les axones, qui stabilise les microtubules et les réunit en faisceaux parallèles.
    • Dans un cerveau malade, les protéines tau s’affaissent et s’enroulent, et forment ainsi des enchevêtrements qui empêchent les nutriments d’atteindre les neurones, ce qui entraîne la mort des cellules. — (Radio-Canada, « Le lien entre l’alzheimer et le microbiote intestinal confirmé », 19 novembre 2020)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « protéine tau »

Locution composée de protéine et de tau (« Abréviation de tubulin-associated unit »)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « protéine tau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
protéine tau prɔtein to

Évolution historique de l’usage du mot « protéine tau »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « protéine tau »

  • La réponse a été trouvée par les chercheurs de l'université de Lund en Suède qui ont testé le liquide céphalo-rachidien pou le plasma sanguin de 356 adultes âgés mais sans troubles cognitifs pour y mesurer les niveaux de bêta-amyloïde et de protéine tau. Et chez les personnes qui avaient les niveaux les plus élevés de ces protéines, ils ont observé des niveaux eux aussi plus élevés d'anxiété et d'apathie. Ce qui les a amenés à la conclusion suivante : puisque des personnes sans troubles cognitifs mais souffrant d'anxiété et d'apathie abritaient les deux marqueurs -bêta-amyloïde et tau- d'Alzheimer, c'est que ces symptômes neuropsychiatriques se développaient indépendamment de la maladie d'Alzheimer et non en raison de la déficience cognitive. Même si l'étude montre qu'il existe d'une certaine façon un lien entre ces symptômes parce que la maladie d'Alzheimer "affecte de vastes zones du cerveau". www.pourquoidocteur.fr, Alzheimer : anxiété et apathie, premiers signes de la maladie ?
  • D’autre part, certaines agressions au cerveau détruisent ou endommagent ses cellules. Le mécanisme de l’accumulation de déchets produits par les cellules comme l’amyloïde ou la protéine tau sont moins bien connus. En revanche, celui des atteintes vasculaires, traumatiques ou inflammatoires est bien démontré. Le lien entre les démences et l’hypertension, l’hyperlipidémie, le diabète, l’obésité et les traumatismes crâniens s’explique par cette voie. La Presse, Vieillir mieux | Des clés pour prévenir les troubles cognitifs | La Presse
  • D'après les résultats obtenus, il y aurait effectivement une interaction entre la protéine tau et l'alpha-synucléine dans les cellules, venant ainsi confirmer de précédents résultats obtenus à partir d'études réalisées sur des cerveaux humains et des recherches in vitro. www.pourquoidocteur.fr, Parkinson : la protéine tau n'est pas en cause, contrairement à Alzheimer

Images d'illustration du mot « protéine tau »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Protéine tau

Retour au sommaire ➦

Partager