La langue française

Procrastiner

Définitions du mot « procrastiner »

Trésor de la Langue Française informatisé

Procrastiner, verbe trans.,littér., rare. Remettre quelque chose au lendemain. Synon. ajourner.Je remercie à présent chacun des contretemps qui m'empêchèrent d'approfondir ma connaissance de la forêt rambolitaine: la paresse, l'âge, le penchant à procrastiner, et aussi le plaisir que j'eus d'habiter trop peu de temps (...) un de ses sommets (Colette, Pays connu,1949, p.8).

Wiktionnaire

Verbe

procrastiner \pʁɔ.kʁas.ti.ne\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Reporter au lendemain, remettre à plus tard quelque chose, généralement par manque de motivation ou par paresse.
    • Si vous croyez que Dieu tarde trop, attendez le, & asseurez vous qu’il viendra, & qu’il n’arrestera pas. Il vous est advis qu’il procrastine, mais en vérité non fait. — (R.P. Alphonse Rodriguez, Practique de la perfection & des vertus chrestiennes & religieuses, 2e partie, traduction par le R.P. Paul Duez, 1624, page 727)
    • Sa difficulté à choisir, à se décider, le fait parfois attendre jusqu’au dernier moment : il procrastine, selon le mot de Proust (= repousse au lendemain). — (Michel Pouquet, L’Adolescent et la Psychologie, page 75, 1997)
    • Chacun porte en lui un nombre variable mais toujours excessif de sujets délicats : décisions procrastinées, projets auxquels on n’a pas consacré assez de temps, interrogations métaphysiques auxquelles on n’a jamais eu le courage de répondre. — (Jean-Christophe Rufin, Immortelle randonnée, Éditions Guérin, 2013, page 135)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « procrastiner »

(Date à préciser) Du latin procrastinare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « procrastiner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
procrastiner prɔkrastɛ̃e

Citations contenant le mot « procrastiner »

  • Comme les bonnes raisons de ne plus procrastiner demandaient un peu de recherche (et de conviction), j'ai dû trouver en vitesse quelque chose d’autre. Mais tout doux... D’abord, un petit café. Les Echos Start, 4 bonnes raisons de CONTINUER à procrastiner (et une mauvaise) | Les Echos Start
  • Pourquoi faire aujourd’hui ce que je pourrais tout aussi bien faire demain? Nous avons tous entendu un jour ou l’autre cette petite voix intérieure qui nous incite à la procrastination - cette tendance à différer ce que nous devrions accomplir dès maintenant. Nous serions ainsi près de 50% à procrastiner une heure par jour au travail, et 22% plus de deux heures, selon un sondage OpinionWay pour JeChange en mars 2018. À la faveur du développement des nouvelles technologies et des distractions numériques, ce comportement aurait même augmenté de 300 à 400% en l’espace de quarante ans, assure Diane Ballonad Rolland, auteur de J’arrête de procrastiner, 21 jours pour arrêter de tout remettre au lendemain (Eyrolles, 2016). Le Figaro.fr, Pourquoi procrastiner est bon pour notre cerveau
  • Attention tout de même à ne pas trop procrastiner en remettant toujours tout à plus tard, vous pourriez vite perdre tous les effets d’une procrastination maîtrisée. NeozOne, Selon ces psychologues, "procrastiner" serait excellent pour notre santé, la créativité et les performances - NeozOne

Traductions du mot « procrastiner »

Langue Traduction
Anglais procrastinate
Espagnol aplazar
Italien procrastinare
Allemand zögern
Chinois 拖延
Arabe يماطل
Portugais procrastinar
Russe откладывать
Japonais 先延ばしにする
Basque atzeratu
Corse procrastinà
Source : Google Translate API

Procrastiner

Retour au sommaire ➦

Partager