La langue française

Privatif

Sommaire

  • Définitions du mot privatif
  • Étymologie de « privatif »
  • Phonétique de « privatif »
  • Citations contenant le mot « privatif »
  • Images d'illustration du mot « privatif »
  • Traductions du mot « privatif »
  • Synonymes de « privatif »

Définitions du mot privatif

Trésor de la Langue Française informatisé

PRIVATIF, -IVE, adj.

A. − Qui est caractérisé par la privation, le manque de quelque chose. Synon. négatif; anton. positif.Sens privatif; ambition privative. Ce n'est cependant pas la philosophie ni des habitudes de pensée graves, lentes, mathématiques, qui font poids et ralentissent l'allure de mon discours, car je n'ai pas un grain de tout cela; c'est un défaut de nature qu'il faut porter sur la longue liste des qualités privatives dont il a plu au ciel de m'enrichir (M. de Guérin, Corresp., 1833, p.87).Ici la pauvreté cessait d'être seulement privative, comme la croient trop souvent les riches; on la sentait réelle, agressive, attentionnée, elle régnait affreusement sur les esprits et sur les coeurs, s'insinuait partout, touchait aux endroits les plus secrets et les plus tendres, et faussait les ressorts délicats de la vie (Gide, Si le grain, 1924, p.473).
B. − DR. Dont une ou plusieurs personnes déterminées peuvent avoir la jouissance. Droit privatif; jardin privatif; jouissance privative. Il importe de préciser la notion d'espace libres. Cela signifie tout ce qui n'est pas construit ou clôturé à des fins privatives; ce sont donc essentiellement: −les voies, aires de stationnement, plans, le faisceau des réseaux divers, les espaces verts, les cours et jardins d'écoles et lycées, les stades (Gds ensembles habit., 1963, p.19).Il est courant de voir (...) une fraction des partisans des formules supranationales rajeunir les cultes de l'intérêt personnel, de la propriété férocement privative (Perroux, Écon. XXes., 1964, p.391).
Parties privatives. Anton. parties communes.V. partie I A 1 dr. civil.
C. − GRAMM. [En parlant d'un préf.] Qui marque la privation, la négation, le manque de. Particule privative; préfixe privatif. Il a été, de tout temps, si généralement reconnu que le caractère essentiel de l'homme, celui qui le distingue des animaux, est la parole, expression de son intelligence, que l'enfant n'est désigné que par la privation de la parole, infans, d'in privatif, et de fari, parler (Bonald, Législ. primit., t.2, 1802, p.10).Ferdinand (...) dit que je suis immoral. Pff... Je suis a-mo-ral, mes garçons −vous entendez: a privatif. −Il vaut mieux ne pas avoir de morale que d'en avoir une mauvaise (Duhamel, Nuit St-Jean, 1935, p.189).
Empl. subst. Le vocabulaire de nouveaux privatifs français (début du titre d'un ouvrage de Pougens de 1794).
REM.
Privativement, adv.a) D'une manière privative. On mise sur des primes ajoutées à un salaire de base et excluant les gains de spéculation et les accroissements des patrimoines appropriés privativement (Perroux, Écon. XXes., 1964, p.612).Privativement (et exclusivement) à tous autres. À une personne en particulier. Le genre humain s'étant multiplié, les hommes partagèrent entre eux la terre et la plupart des choses qui étaient sur sa surface: ce qui échoit à chacun d'eux commença à lui appartenir privativement à tous autres (Proudon, Propriété, 1840, p.179).Le privilège de fabriquer toutes sortes d'ouvrages et pièces de porcelaine (...) appartiendra à Éloy Brichard pour en jouir privativement et exclusivement à tous autres dans toute l'étendue du royaume (G. Fontaine, Céram. fr., 1965, p.120).b) Synon. en particulier.Quand j'aurai généralisé les mots plaisir, bien, service, qui sont encore l'expression spéciale des effets particuliers de cette fraise sur moi; quand je les aurai étendus à d'autres effets produits par d'autres êtres, effets qui sont analogues à ceux-ci, mais qui ne sauraient être exactement les mêmes, il ne me reste plus de moyen d'exprimer privativement le plaisir que me fait cette fraise, le bien qu'elle me cause, le service qu'elle me rend (Destutt de Tr., Idéol. 1, 1801, p.100).
Prononc. et Orth.: [pʀivatif], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) 1514 [éd.] peine privative (p.oppos. à peine positive) (Fabri, Dial. en l'honn. de Dieu et sa mère, fo14 vods Gdf. Compl.); b) dr. 1544 privatif à «à l'exclusion de» (Arch. législ. de Reims, ibid.); c) gramm. 1570 [éd.] particule privative (G. Hervet, La Cité de Dieu, trad., I, fo31a); 1794 subst. masc. (Pougens, Vocab. des Privatifs fr.); d) 1555 privatif de «qui prive de» (Philieul, trad. Pétrarque, I, 19 ds Hug.). Empr. au lat. privativus, dér. de privare (priver*). Fréq. abs. littér.: 14.

Wiktionnaire

Adjectif

privatif \pʁi.va.tif\

  1. (Grammaire) Qui marque l’absence, la privation d’une chose.
    • Particule privative.
    • En français, la particule in- est privative au commencement de plusieurs mots, comme inaction, infidélité, injustice, incorrigible, insoutenable, etc. L’alpha a souvent le même rôle dans la langue grecque, et on l’appelle alpha privatif.
  2. (Droit) Qui accorde une faculté, un usage, un droit à une personne, à l’exclusion des autres.
    • Une disposition privative.
  3. Qui entraîne ou se caractérise par la privation de.
    • Si des étrangers sont punis de l’expulsion judiciaire exécutoire après subissement de la peine privative de liberté, il ne reste pas de place pour la libération conditionnelle avec patronage; […]. — (Actes du Congrès pénitentiaire international de Londres, 1925 Commission internationale pénale et pénitentiaire, Berne, 1927)
    • Un établissement privatif de liberté.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PRIVATIF, IVE. adj.
T. de Grammaire. Qui marque l'absence, la privation d'une chose. Particule privative. En français, la particule in est privative au commencement de plusieurs mots, comme Inaction, infidélité, injustice, incorrigible, insoutenable, etc. L'Alpha a souvent le même rôle dans la langue grecque, et on l'appelle Alpha privatif. Il s'emploie aussi en termes de Jurisprudence et signifie Qui accorde une faculté, un usage, un droit à une personne, à l'exclusion des autres. Une disposition privative.

Littré (1872-1877)

PRIVATIF (pri-va-tif, ti-v') adj.
  • 1Qui indique privation. Ces expressions privatives ne peuvent représenter aucune idée réelle et positive, Buffon, De l'homme. Les idées privatives sont comme la couleur noire, qui n'a besoin d'aucune clarté, Marmontel, Œuv. t. x, p. 529.
  • 2 Terme de grammaire. Se dit des particules qui marquent privation. In est une particule privative au commencement de certains mots français, comme infidèle, incorrigible.

    En grec, alpha privatif, particule qui, placée devant un nom, indique la privation de la qualité.

    S. m. Particule privative. Un traité des privatifs.

  • 3 Terme de législation. Qui exclut entièrement, qui accorde une chose exclusivement à telle personne. Disposition privative. Il fut convenu que les évêques abandonneraient la prétention aussi nouvelle que monstrueuse d'avoir l'autorité privative à toute autre de permettre l'impression des livres concernant la religion, Saint-Simon, 114, 245.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRIVATIF, adj. quantité privative en terme d’Algebre, est la même chose que quantité négative ; on l’appelle ainsi pour s’opposer à la quantité positive ou affirmative. Voyez Quantité, Négatif, &c. Le mot négatif est aujourd’hui le seul usité.

Les quantités privatives se désignent par le signe de soustraction −, qui les précede. Chambers. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « privatif »

(Siècle à préciser) Du latin privativus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Priver 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « privatif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
privatif privatif

Citations contenant le mot « privatif »

  • A cette incivilité bruyante s’ajoute : des stationnements de véhicules sur le domaine public et privatif bloquant l’accès des propriétaires et ayant droits à leurs biens, gênant également le ramassage des ordures ménagère. Ainsi que des vols de carburant (réservoir de poids lourds siphonnés…). C’est la triste réalité qu’un chauffeur, d’une grande entreprise de TP du canton, n’a pu que constater par trois fois. midilibre.fr, Les nuisances et incivilités se multiplient dans le village - midilibre.fr
  • 7 chambres, 6 salles de bain, de nombreuses terrasses, un personnel dédié (compris dans le tarif)... cette villa somptueuse de 450 m² lovée dans un jardin de 5000 m² a de quoi faire rêver. Disposant d'une piscine, d'une plage et d'un ponton privatifs, elle fera le bonheur de ceux qui souhaitent s'évader en Corse-du-Sud en toute intimité. Votre budget est plus limité ? Découvrez les meilleurs campings en Corse selon les voyageurs. , Villas avec plage privée : nos adresses en France
  • Si vous avez la chance de posséder un jardin privatif, vous pouvez également improviser des jeux sur mesure, par exemple une partie de bowling avec des bouteilles en plastique vides et une balle de tennis, ou encore une chasse au trésor.  ladepeche.fr, Trois activités pour éloigner les enfants des écrans cet été - ladepeche.fr
  • Avec deux "n", le verbe détonner est composé du préfixe privatif dé- et du latin tonus, "son d’un instrument". D’abord terme de musique, il qualifie au figuré quelque chose qui n’est pas en harmonie avec un ensemble. , Ne dites plus "ça dénote !" à la place de "ça détonne !" - L'Etudiant
  • Tout comme dans les pays anglo-saxons, où les propriétaires de pavillons scrutent d’un œil torve la qualité de la tonte herbeuse chez le voisin, les habitants du Bade-Wurtemberg ont pareillement cessé de négliger la qualité de l’ornementation du jardin privatif entourant leur gentilhommière, au nom du respect de l’environnement. L'Alterpresse68, Dans le Bade-Wurtemberg : des écologistes jettent la pierre aux propriétaires de jardins, plutôt qu'aux industries polluantes... - L'Alterpresse68

Images d'illustration du mot « privatif »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « privatif »

Langue Traduction
Anglais private
Espagnol privado
Italien privato
Allemand privat
Chinois 私人的
Arabe نشر
Portugais privado
Russe частный
Japonais 民間
Basque pribatuak
Corse privatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « privatif »

Source : synonymes de privatif sur lebonsynonyme.fr
Partager