La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « prendre à revers »

Prendre à revers

Définitions de « prendre à revers »

Wiktionnaire

Locution verbale - français

prendre à revers \pʁɑ̃.dʁ‿a ʁə.vɛʁ\ transitif (se conjugue → voir la conjugaison de prendre)

  1. (Militaire) Attaquer par derrière ou de côté.
  2. (Par extension) Prendre à contrepied.
    • Joe Manchin n’éprouve manifestement aucun état d’âme à prendre son camp à revers. Il dispose il est vrai d’une carte majeure dans son jeu : quel autre démocrate peut se targuer d’avoir été réélu en 2018 dans un Etat remporté avec près de 70 % des suffrages par Donald Trump lors de ses deux candidatures présidentielles ? — (Gilles Paris, Aux États-Unis, un “démocrate conservateur” pivot du Sénat, dans Le Monde, 26 février 2021 [texte intégral])
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « prendre à revers »

(Siècle à préciser) Composé de prendre, à et revers.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « prendre à revers »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prendre à revers prɑ̃drœ a rœvɛr

Citations contenant le mot « prendre à revers »

  • Le policier au volant décide d’aller vers le stade Paul-Delique et bien lui en a pris. Le GSP aperçoit trois jeunes marchant tranquillement. Un policier descend de la voiture et les jeunes détalent comme des lapins à sa vue. Le conducteur qui connaît parfaitement sa ville et les habitudes des petits délinquants se rend au pied du carré de six pour les prendre à revers. Et il tombe nez à nez avec l’un d’eux. actu.fr, Reportage. Un samedi soir en immersion avec les policiers d'Abbeville | Le Journal d'Abbeville
  • Voznessensk n’a l’air de rien. Un bourg aux bâtiments bas, dans un paysage d’herbes rases et de champs aux repos, à la confluence de la rivière Miortvovod et du fleuve Boug méridional. En réalité, une localité d’importance stratégique : sa prise ouvrirait la voie vers la deuxième centrale nucléaire la plus puissante du pays, 35 kilomètres plus au nord. Elle permettrait aussi aux Russes de prendre à revers les troupes ukrainiennes défendant Mykolaïv, la capitale régionale, située une centaine de kilomètres plus au sud, verrou décisif pour le contrôle du pourtour de la mer Noire. La Croix, Guerre en Ukraine : à Voznessensk, la déroute des troupes russes au coin de la rue
  • A moins que les généraux russes ambitionnent de remonter vers le nord le long du fleuve Dniepr, une possible future frontière naturelle. Cette manœuvre permettrait de prendre à revers l’armée ukrainienne retranchée face aux républiques séparatistes du Donbass soutenues par Moscou depuis le début du conflit dans l’est ukrainien en 2014. On sait peu de choses sur les combats sur ce front. Mais les experts pensent que le gros des troupes régulières ukrainiennes se trouve là-bas. Un encerclement de ces forces porterait un coup très dur à la résistance de Volodymyr Zelensky. De quoi assurer la mainmise russe sur l’est de l’Ukraine, éventuellement conjuguée à une conquête des rives de la mer Noire? Et d’ouvrir la voie vers une partition de l’Ukraine? Le Temps, Quatre scénarios sur l'issue de la guerre en Ukraine - Le Temps

Images d'illustration du mot « prendre à revers »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Prendre à revers

Retour au sommaire ➦

Partager