La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « premier communiant »

Premier communiant

Variantes Singulier Pluriel
Masculin premier communiant premiers communiants

Définitions de « premier communiant »

Wiktionnaire

Locution nominale - français

premier communiant \pʁə.mje kɔ.my.njɑ̃\ masculin (pour une femme, on dit : première communiante)

  1. (Religion) Personne (généralement un enfant d’environ 10 à 12 ans) qui fait sa première communion, dans l’Église catholique romaine.
    • Son lorgnon tremblait sur son nez comme une médaille sur un cœur de première communiante. — (Jean Giraudoux, Provinciales, Grasset, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 146)
    • Je devais avoir dix ou onze ans. J’avais une allure de premier communiant en complet de flanelle anglaise gris foncé, de coupe croisée, un nœud papillon bleu marine étirant sous mon menton ses ailes de phalène géant. — (Jean-Pierre Alaux, Une dernière nuit avec Jimmy, Calmann-Lévy, 2010, page 125)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « premier communiant »

Locution composée de premier et de communiant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « premier communiant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
premier communiant prœmje kɔmynjɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « premier communiant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « premier communiant »

  • Quel premier communiant n'a rêvé d'être pape ? De François Mitterrand / La rose au poing
  • Sérieux, on n’en fait plus des comme lui! En costume sombre sur chemise blanche. Impeccable. Avec cette tête de premier communiant et ce corps de curé de campagne. Au point qu’on lui donnerait le bon Dieu sans confession. Sans concession aussi. Var-Matin, Sur la scène du théâtre Galli, à Sanary, le 22 mars... Bernard Mabille enfin la bonne ! - Var-Matin
  • Chaque homme à une enfance. Celle d’Alain Estève ne fut jamais un sujet. Faite de misère, d’alcool et de mauvais traitements, elle resta longtemps la part d’ombre du géant de Béziers. Grâce, ou à cause, d’un double cancer qui lui rappela que la vie pouvait avoir une fin, il a osé lever le voile sur cette partie essentielle de son existence. Elle aurait tourné à la catastrophe si le bonhomme n’avait pas eu la rage de quitter une condition d’enfant pauvre, livré à lui-même dans une famille défaillante. Cette fureur de vivre le sauva et fit de lui un homme d’exception. Une force plus nature que la nature, plus rude que la rudesse, plus sensible qu’un premier communiant, lit-on dans sa biographie qui vient de paraître. midi-olympique.fr, Alain Estève ou la fureur de vivre - midi-olympique.fr

Images d'illustration du mot « premier communiant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Premier communiant

Retour au sommaire ➦

Partager