La langue française

Polka

Sommaire

  • Définitions du mot polka
  • Étymologie de « polka »
  • Phonétique de « polka »
  • Citations contenant le mot « polka »
  • Images d'illustration du mot « polka »
  • Traductions du mot « polka »

Définitions du mot polka

Trésor de la Langue Française informatisé

POLKA, subst. fém.

A.−
1. Danse d'origine tchèque ou polonaise, à l'allure vive et enlevée, qui fut en grande vogue vers le milieu du xixesiècle et qui consiste pour les deux danseurs à marquer le rythme avec chaque pied tout en effectuant un mouvement circulaire et à sauter ensuite sur un temps de repos (d'apr. Bach.-Dez. 1882 et Mus. 1976). La polka est quelque chose de très gracieux qui aurait fort scandalisé nos aïeules (Mérimée, Lettres Ctessede Montijo,t. 1, 1844, p. 85).Nous dansions, nous autres. Des polkas, des valses, des mazurkas, comme Napoléon III et la reine Victoria (Guéhenno, Journal « Révol. »,1938, p. 156).
Polka-mazurka, polka-mazurke. Valse qui dérive de la polka, qui s'exécute sur une mesure à trois temps et en répétant presque deux fois le pas de cette danse (d'apr. Desrat 1895). Les essais de polka-masurke qui ont été risqués ont assez mal réussi, par la faute de l'orchestre, qui ne voulait pas jouer en mesure (About, Grèce,1854, p. 373).Le besoin de créer une nouvelle danse d'un côté, d'un autre le souvenir de la mazurka russe et polonaise, déjà entrée dans nos salons, sont les seules étymologies du mot polka-mazurka (Desrat1895).
Polka-piquée. Polka jouée en notes piquées et dansée d'une façon sautillante. Hier, à la société des gens de lettres, Maël et Rameau, tous deux boiteux, mais d'une jambe différente, se complétaient fort bien pour danser la polka piquée (Renard, Journal,1894, p. 225).V. piqué.
2. P. méton., MUS. Musique à deux temps sur laquelle on exécute cette danse. Exécuter, jouer une polka; un air de polka. Les musiciens de la ligne s'arrêtèrent, et la polka d'Offenbach resta un pied en l'air (A. Daudet, Tartarin de T.,1872, p. 64).La danse s'était figée. Le lourd piétinement des couples sur le plancher sablé et crissant s'était arrêté net. (...) la grosse musique continuait à moudre à grand fracas une polka tressautante (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 191).
B.− À la polka, loc. adj., vx ou polka, en appos. avec valeur d'adj. [Qualifie une chose, un comportement] Qui se veut chic, à la mode du jour. Robe, vêtement (à la) polka. Mouillebec entre (...) suivi d'Alidor : il tient à la main un chapeau polka à petits bords (Labiche, Deux merles bl.,1858, II, 1, p. 151).En 1843-44, époque de l'apparition de cette gigue anglaise croisée de valse allemande, il était de bon goût de s'habiller à la polka, de chanter à la polka, de marcher à la polka, de dormir à la polka, etc. (Delvau1883).
C.− Arg. ,,Maîtresse`` (Esn. 1966). Le gonze qui avait essayé de camoufler son artillerie sous la jupe de sa polka [fut emmené dans le bureau des inspecteurs] (Le Breton, Razzia,1954, p. 99).[Un souteneur :] Jules a emballé ma polka, je vais pas me gratter pour le mettre à l'amende (Pt Simonin ill.,1957, p. 151).
D.− Spécialement
1. AGRIC. ,,Petite brouette servant à transporter de la terre ou du fumier dans les carrières réservées à la culture du champignon de couche`` (Fén. 1970).
2. BOULANG., en appos. avec valeur d'adj. Pain polka. Pain fariné, légèrement aplati, dont la croûte est striée de lignes formant des losanges ou des petits carrés. (Dict. xxes.). Des pains polkas. P. ext., coupe polka, coup de lame polka. Coupe, coup de lame employé pour obtenir le pain polka. Le coup de lame « polka ». À l'aide de la lame tenue verticalement, la pâte est incisée en diagonale sur toute la surface du pâton en partant de la droite vers la gauche, puis de la même façon, mais en coupant cette fois de la gauche vers la droite (J.-M. Viard, Le Compagnon Boulanger,1982, p. 241).
3. CARR. Outil de tailleur de pierre formé d'un marteau à deux têtes dont l'une est à biseau simple et l'autre à biseau dentelé (d'apr. Chabat t. 2 1876). Pour les pierres tendres, les marteaux à grain d'orge, le rustique, la polka serviront successivement au dégrossissage et à la finition (Lambertie, Industr. pierre et marbre,1962, p. 65).
Prononc. et Orth. : [pɔlka]. Att. ds Ac. dep. 1878. Plur. des polkas. Adj. : pain polka, plur. des pains polkas (Rob.). Étymol. et Hist. 1. 1844 danse (Balzac, Gaudissart II, p. 284); v. aussi V. Rozier, Les Bals publics à Paris, 1856, 3eéd., p. 49 : L'apparition de la polka, en 1842, donne l'idée aux maîtres de danse de créer, tour-à-tour, la Mazurka, la Redowa, la Schottisch, la Victoria; 2. 1876 « pioche » (Chabat); 3. 1881 (Rigaud, Dict. arg. mod., s.v. pain : Pain polka. Pain long, dans le jargon des boulangers); 4. 1907 (Nouv. Lar. ill. Suppl. : Polka. Petite brouette servant aux transports de terre dans les carrières où l'on cultive le champignon de couche). Orig. incertaine; cette danse, originaire de Bohême, étant connue dès 1835 à Prague, 1839 à Vienne, 1840 à Paris et printemps 1842 à Londres (cf. Mém. d'Anna M. W. Pickering − 1903 − XVI d'apr. NED), le fr. est prob. un empr. par l'intermédiaire de l'all. au tch. polka « id. », où ce mot est soit une déformation de pulka « demi-pas », en raison des pas courts qui caractérisent cette danse (v. Kluge20), soit le subst. Polka « Polonaise », par sympathie pour les Polonais opprimés (FEW t. 20, p. 43b; v. aussi Duden Etymol.). Bbg. Klein Vie paris. 1976, pp. 49-50.

Wiktionnaire

Nom commun

polka \pɔl.ka\ féminin

  1. (Danse) Danse de salon d’origine tchèque ou polonaise.
    • La polka est quelque chose de très gracieux qui aurait fort scandalisé nos aïeules. — (Mérimée, Lettres à la Comtesse de Montijo, t. 1, 1844)
    • Ces dames dansèrent. Les polkas, les valses, les mazurkas, alternèrent avec les quadrilles. — (Émile Zola, La Curée, 1871)
    • Mes trois aînés avaient en commun un amour exalté de la danse. La polka pointée, la mazurka, la scottish, la valse étourdissante, la valse vertigineuse, le pas des patineurs, les quadrilles, les lanciers…, rien ne leur était inconnu. — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 94.)
  2. (Musique) Musique à deux temps sur laquelle on exécute cette danse.
    • Jouer une polka.
  3. (Habillement) Coiffe traditionnelle portée en Bretagne.
    • Sur le premier pont se tient une femme portant la polka, coiffe traditionnelle de la région de Rennes. — (Alain-François Lesacher, Rennes à la belle époque, Ouest-France, 1981, p. 30)
  4. (Technique) Marteau de tailleur de pierre à deux taillants opposés, l’un parallèle au manche, l’autre perpendiculaire.
    • Le taillant à deux tranchants perpendiculaires est appelé Polka. — (Les percussions lancées, ruedeslumieres.morkitu.org)
    • La Polka apparaît à l'époque romaine puis disparaît pour revenir supplanter le taillant au Moyen Âge. L'outil est comparable au taillant à la différence près qu'il est muni de deux tranchants orientés différemment. — (Les Taillants, pierres-info.fr)
  5. Brouette utilisée dans les champignonnières.
    • Ainsi [...] dans le domaine de la mycoculture, la "polka" désigne une brouette utilisée en carrière pour la manutention des champignons de couche. — (Smille, batiproduits.com)

Forme de verbe

polka \pɔl.ka\

  1. Troisième personne du singulier du passé simple de polker.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

POLKA. n. f.
Danse d'origine polonaise. Il se dit aussi de la Musique à deux temps sur laquelle on exécute cette danse. Jouer une polka.

Littré (1872-1877)

POLKA (pol-ka) s. f.
  • Espèce de danse importée de Pologne (de Bohême, selon Escudier), vers 1845, en France. C'est une danse à deux temps. Le cavalier, tenant sa dame par la taille de la main droite, lui donne l'autre main, et tourne avec elle en faisant le pas de polka. La polka n'a pas d'autre figure que les autres danses tournantes. Chaque couple, en tournant sur lui-même, décrit une espèce de cercle ou d'ellipse selon la figure de la salle.

    Pas de polka : on frappe alternativement des deux pieds trois temps sur quatre ; au quatrième temps, le pied reste levé, et c'est lui qui commence les frappés suivants.

    Air à deux temps et assez vif sur lequel on exécute cette danse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « polka »

(1844) Du tchèque polka par l’intermédiaire de l’allemand Polka, cette danse, originaire de Bohême, étant connue dès 1835 à Prague, 1839 à Vienne, 1840 à Paris et au printemps 1842 à Londres.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « polka »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
polka pɔlka

Citations contenant le mot « polka »

  • Enfin le programme officiel s’achève par la polka rapide (polka schnell, fouettée, vive « Fougueux en Amour et dans la Danse / Stürmisch in Lieb’und Tanz » opus 393, jouée avec le triangle scintillant, festival de nuances des plus subtiles. , Compte-rendu, concert. VIENNE, concert du nouvel an, 1er janvier 2021 / Neujahrs Konzert 2021. Wiener Philharmoniker, Riccardo Muti (direction). | Classique News

Images d'illustration du mot « polka »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « polka »

Langue Traduction
Anglais polka
Espagnol polca
Italien polka
Allemand polka
Chinois 波尔卡
Arabe رقصة البولكا
Portugais polca
Russe полька
Japonais ポルカ
Basque polka
Corse polca
Source : Google Translate API
Partager