La langue française

Plèvre

Définitions du mot « plèvre »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLÈVRE, subst. fém.

ANAT. Membrane séreuse enveloppant les poumons composée de deux feuillets, un feuillet viscéral appliqué sur la surface du poumon, un feuillet pariétal qui tapisse la paroi thoracique. Plèvre pariétale, viscérale. Les plèvres, pulmonaire et costale, sont également épaissies, infiltrées, vascularisées dans une partie de leur étendue ou sur toute leur surface (...). Parfois la plèvre est recouverte seulement de fausses membranes fibrineuses, fermes, aplaties entre les feuillets, et l'on ne rencontre qu'un exsudat liquide insignifiant pleurésie sèche (Nocard, Leclainche,Mal. microb. animaux, 1896, p.238).[Laennec] publie une première note «sur une maladie du coeur, ossification de la valvule mitrale, dilatation du ventricule droit avec affection du poumon et de la plèvre gauches» (Bariéty, Coury,Hist. méd., 1963, p.601).
Prononc. et Orth.: [plε:vʀ ̥]. Ac. 1694, 1718: pleure; 1740: plevre en vedette, plèvre dans le texte; 1762, 1798: plèvre (classé alphabétiquement avant pleurant); dep.1835: plèvre; v à la place de u pour distinguer le mot de pleure (verbe pleurer), à côté des mots du type pleurésie, etc. qui conservent u. Étymol. et Hist. 1552 (Rabelais, Quart Livre, éd. R. Marichal, chap.30, p.142). Empr. par le lang. méd. de la Renaissance au gr. π λ ε υ ρ α ́ plur. de π λ ε υ ρ ο ́ ν «côte; côté, flanc». Fréq. abs. littér.: 11.

Wiktionnaire

Nom commun

plèvre \plɛvʁ\ féminin

  1. (Anatomie) Membrane séreuse qui revêt les parois du thorax et enveloppe les poumons.
    • L’inflammation de la plèvre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLÈVRE. n. f.
T. d'Anatomie. Membrane séreuse qui revêt les parois du thorax et enveloppe les poumons. L'inflammation de la plèvre.

Littré (1872-1877)

PLÈVRE (plè-vr') s. f.
  • Terme d'anatomie. Nom de deux membranes séreuses qui tapissent chacune un des côtés de la poitrine et se réfléchissent ensuite sur le poumon.

    Plèvre costale, la portion qui revêt la face interne des côtes.

    Plèvre pulmonaire, celle qui est en contact avec le poumon.

HISTORIQUE

XVIe s. La fracture des costes du dedans, à cause qu'elle picque la pleure, excite inflammation, Paré, XIII, 11.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « plèvre »

De pleure, du grec ancien πλευρόν, pleurón (« côte, flanc »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Πλευρὸν, côté, πλευρὰ, côte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « plèvre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
plèvre plɛvr

Citations contenant le mot « plèvre »

  • L’affection de la plèvre la plus commune est la pleurésie, une inflammation de la membrane provoquée par un épanchement entre le feuillet pariétal et le feuillet viscéral et qui provoque de fortes douleurs thoraciques. Lorsque la pleurésie occasionne une gêne respiratoire, une ponction pleurale peut être effectuée afin de déterminer si la pleurésie est d’origine inflammatoire (pneumonie bactérienne, tuberculose), cardiaque (insuffisance cardiaque) ou cancéreuse. Medisite, Cancer de la plèvre : symptômes, traitements et taux de survie
  • AVIS D'EXPERT - Pneumothorax, épanchement pleural et cancers, les maladies de la plèvres son diverses. Les explications du professeur Philippe Bonniaud, service de pneumologie et soins intensifs respiratoires au CHU du Bocage à Dijon. , Quand surviennent les maladies de la plèvre ?
  • Le mésothéliome pleural malin (MPM) est une tumeur primitive de la plèvre, très agressive, pour laquelle il n’existe aucun traitement curatif. Ce cancer est principalement causé par l’exposition à l’amiante et les premiers symptômes peuvent apparaître jusqu’à 40 ans après avoir été au contact du matériau pour la première fois. Chaque année ce sont entre 800 et 1000 nouveaux cas qui apparaissent en France. www.pourquoidocteur.fr, Un nouveau traitement prometteur pour le mésothéliome
  • La pneumonie, aussi appelée pneumopathie, se manifeste par plusieurs signes respiratoires, comme une toux, des crachats souvent associés à des sécrétions purulentes ou un essoufflement. Le malade peut ressentir aussi des douleurs au thorax lorsque la plèvre (enveloppe qui couvre le poumon) est touchée. Une fièvre persistante et un état de fatigue se déclarent également à la suite de la contraction de cette infection. Après son auscultation, le médecin envoie le patient faire une radio du thorax et des poumons en ville pour confirmer le diagnostic. Aucun bilan biologique en ville n'est nécessaire car les bilans se font à l'hôpital.  Europe 1, Symptômes et traitement : tout savoir sur la pneumonie, complication du Covid-19
  • La plèvre permet notamment de protéger les poumons en atténuant les chocs et en bloquant le passage de certains virus et bactéries. La présence de liquide  (épanchement pleural) au sein de cette cavité, peut être due à une pleurésie. Medisite, Pleurésie : symptômes et traitements
  • Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont étudié en détail le génome des 22 lignées cellulaires issues de patients, déjà utilisées pour leurs travaux de 2015. Quinze d'entre elles étaient sensibles au virus de la rougeole. Et parmi elles, 11 ne produisaient pas d’INF en réponse à l'infection virale. Les protéines cellulaires impliquées dans la détection du virus et l’adressage du signal d’infection dans le noyau fonctionnaient correctement. Le défaut semblait donc se situer au niveau de l’expression des gènes des INF. Les altérations chromosomiques sont fréquentes dans les cellules cancéreuses, en particulier les délétions de gènes : l’équipe a donc émis l’hypothèse que l’incapacité des cellules à produire et secréter les interférons pouvait tout simplement s'expliquer par l'absence des gènes qui les codent. Une analyse génétique a confirmé cette hypothèse pour 8 des 11 lignées étudiées. L’équipe a en outre mis en évidence que la disparition de ces gènes était liée à celle du suppresseur de tumeur CDKN2A, situé à proximité, sur le chromosome 9. La délétion du gène CDKN2A est un des événements les plus fréquents à l’origine de la transformation tumorale des cellules de la plèvre. Elle survient chez environ 75% des patients. "Cette association avait déjà été rapportée par le passé, mais elle n'avait pas été prise en compte pour expliquer la sensibilité des cellules à la virothérapie", explique Jean-François Fonteneau. Inserm - La science pour la santé, Virothérapie : pourquoi certaines tumeurs y sont sensibles et d'autres non ? | Inserm - La science pour la santé
  • Les cancers de la plèvre, marque d'une exposition à l'amiante, "sont toujours plus nombreux", selon un rapport de l'agence sanitaire Santé publique France (SpF) qui estime qu'"aujourd'hui 1.100 nouveaux cas surviennent chaque année en France". Sciences et Avenir, Amiante: des cancers de la plèvre "toujours plus nombreux" - Sciences et Avenir
  • [ASCO 2017] Le CHRU de Lille, centre expert national sur le cancer de la plèvre, a présenté les résultats encourageants d'une étude conduite sur 125 patients souffrant d'une tumeur primitive de la plèvre due à l'amiante. Topsante.com, Cancer de la plèvre : 2 traitements prometteurs - Top Santé

Traductions du mot « plèvre »

Langue Traduction
Anglais pleura
Espagnol pleura
Italien pleura
Allemand pleura
Chinois 胸膜
Arabe غشاء الجنب
Portugais pleura
Russe плевра
Japonais 胸膜
Basque pleura
Corse pleura
Source : Google Translate API

Plèvre

Retour au sommaire ➦

Partager