La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « pimprenelle »

Pimprenelle

Variantes Singulier Pluriel
Féminin pimprenelle pimprenelles

Définitions de « pimprenelle »

Trésor de la Langue Française informatisé

PIMPRENELLE, subst. fém.

BOT. Plante dicotylédone aromatique, de la famille des Rosacées, dont les feuilles tendres, autrefois appréciées pour leurs propriétés médicinales, sont parfois employées comme assaisonnement. Des bouillons apéritifs et diurétiques, dans lesquels on fera entrer la bourrache, la buglosse, la chicorée sauvage, la laitue, l'aigremoine, la pimprenelle (Geoffroy, Méd. pratique, 1800, p.488).Lavez bien à l'eau fraîche une forte poignée de cerfeuil, une vingtaine de branches d'estragon, et le même volume de pimprenelle, puis une pincée de ciboulettes (Gdes heures cuis. fr.,Carême, 1833, p.131).
REM.
Pimpinella, subst. masc.;pimpinelle, subst. fém.Plante herbacée dont une espèce fournit l'anis vert. Pimpinelle ou pimprenelle: herbe aromatique. Au Moyen Âge, on prétendait qu'elle engendrait la folie (Gdes heures cuis. fr.,Éluard-Valette, 1964, p.246).La confusion avec pimprenelle est fréq. (infra Prononc.).
Prononc. et Orth.: [pε ̃pʀ ənεl]. Att. ds Ac. dep. 1694. Confusion dans les dict. de la fin du xviiies. et du xixes. qui traitent s.v. pimpinelle aussi bien les plantes du type boucage que celles du type Rosacées sanguisorbées; Fér. 1768, Fér. Crit. t.3 1788: pimprenelle ou pimpinelle: ,,Le grand usage est pour le 1er(...). On dit en Anjou pimpenelle, et à Paris pimprenelle (...). M. Desgrouais traite pimpinelle de gasconisme``. Selon Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, pimpinelle est une var. anc. de pimprenelle; selon Littré, pimpinelle est le ,,nom donné par Adanson à la pimprenelle``. Pour Lar. 19e, pimpinelle est une ,,autre forme du mot pimprenelle``; ds Nouv. Lar. ill., pimpinella nom sc. lat. de pimpinelle est considéré comme synon. de pimprenelle; à partir de Lar. 20e(jusqu'à Lar. Lang. fr.) on distingue nettement pimpinella «boucage» et pimprenelle «sanguisorbe». Étymol. et Hist. Ca 1265 pimpernele bot. (Voc. Plantes, ms. Harley 978, 140b ds T.-L.); xves. pimprenele (Gloss., ms. Lille ds Gdf. Compl.). Élargissement de l'a. fr. piprenelle (xiies., Gloss. Tours, 331 ds T.-L.), empr. au lat. médiév. pipinella «boucage» (2emoitié du viies. ds Latin. ital. Med. Aev.). On trouve aussi en lat. pimpinella (vies. ds FEW t.8, p.555b, v. aussi André Bot.). En raison de la ressemblance des feuilles des deux plantes, l'a. fr. et m. fr. pimprenele a également désigné la sanguisorbe, et il est difficile de faire la distinction entre les deux dans les ex. anc. La 1reattest. sûre pour le sens mod. de «sanguisorbe» est de 1549, v. FEW, loc. cit. Fréq. abs. littér.: 23. Bbg. Hakamies (R.). Deux essais d'étymol. Neuphilol. Mitt. 1950, t.51, pp.34-38. _Spitzer (L.). Two Anglo-Fr. etymologies. Word. 1951, t.7, pp.211-218.

Wiktionnaire

Nom commun - français

pimprenelle \pɛ̃.pʁə.nɛl\ féminin

  1. Herbe aromatique dicotylédone de la famille des rosacées.
    • Ils mangèrent de la pimprenelle avec leur pain. — (Émile Zola, La Faute de l'abbé Mouret, 1875)
  2. (Argot) Jeune fille un peu niaise.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PIMPRENELLE. n. f.
Herbe aromatique de la famille des Rosacées.

Littré (1872-1877)

PIMPRENELLE (pin-pre-nè-l') s. f.
  • 1Genre de la famille des rosacées. On y distingue : la petite pimprenelle, poterium sanguisorba, L., et la pimprenelle des prés, sanguisorba officinalis.
  • 2Pimprenelle d'Afrique, melianthus major, L. zygophyllées.

HISTORIQUE

XVIe s. La pilozelle, la pimpinelle, la garence…, Paré, XVI, 35. Pimpernelle, Paré, XX, 11. Sans artifice ès champs non-labourés, croist la pimprenelle… elle s'affranchit par la culture, De Serres, 535.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PIMPRENELLE, s. f. (Hist. nat. Botan.) pimpinella ; genre de plante à fleur monopétale, en forme de rosette, & divisée jusqu’au centre en quatre parties. Cette fleur a plusieurs étamines, ou un pistil frangé. Le calice devient dans la suite un fruit, le plus souvent quadrangulaire & pointu aux deux bouts, qui a tantôt une seule capsule, & tantôt deux, & qui renferme des semences presque toujours oblongues. Tournefort, inst. rei herb. Voyez Plante.

Tournefort établit douze especes de ce genre de plante. La plus commune est celle qui est nommée pimpinella sanguisorba, minor, hirsuta & levis, par C. B. P. 160. & dans les I. R. H. 157. en anglois, the common pimpernell, called Burnet saxifrage.

Sa racine est ronde, longue, grêle, divisée en plusieurs branches rougeâtres, entre lesquelles on trouve quelquefois de petits grains rouges. Elle pousse plusieurs tiges à la hauteur de plus d’un pié, rougeâtres, anguleuses, rameuses, garnies d’un bout à l’autre de feuilles qui sont arrondies, dentelées en leurs bords, rangées comme par paires le long d’une côte grêle, rougeâtre & velue. Ces tiges soutiennent en leur sommet des têtes rondes comme en peloton, garnies de petites fleurs purpurines formées en rosette, à quatre quartiers, ayant en leur milieu une touffe de longues étamines.

Ces fleurs sont de deux sortes ; les unes stériles qui ont un paquet d’étamines, les autres fertiles qui ont un pistil. Quand les fleurs fertiles sont passées, il leur succede des fruits à quatre angles, ordinairement pointus par les deux bouts, de couleur cendrée dans leur maturité. Ils contiennent quelques semences oblongues, menues, d’un brun roussâtre, d’une saveur astringente & un peu amere, & d’une odeur forte qui n’est pas désagréable.

Cette plante croît naturellement en des lieux incultes, sur les montagnes, les collines & dans les pâturages ; on la cultive dans les jardins potagers, & elle est fort en usage dans les salades. Elle fleurit en graine aux mois de Juin & de Juillet, & est très-vivace. (D. J.)

Pimprenelle, (Mat. med.) cette plante tient un rang distingué parmi les remedes altérans. Elle est regardée comme propre à purifier le sang, à en résoudre les arrêts légers, à donner du ressort aux parties, & à préserver des maladies contagieuses & même de la rage, &c. On ordonne fréquemment les feuilles de cette plante avec d’autres substances végétales, analogues, dans les bouillons & les apozèmes appellés apéritifs ; & il paroît que son extrait peut concourir en effet au très-léger effet médicamenteux de ces sortes de remedes. On compte aussi communément pour quelque chose, dans l’estimation de son action médicinale, un principe odorant très-foible dont elle est pourvue. Mais ce principe est en effet trop foible pour qu’on puisse compter sur son influence, & surtout lorsque la plante à essuyé la décoction, voyez Décoction. Ce parfum léger se rend pourtant très-sensible lorsque, selon un usage fort connu, on fait infuser à froid quelques feuilles de cette plante dans du vin ; mais il n’est pas permis de croire que le vin chargé de ce principe, & d’une quantité infiniment petite d’extrait, ait acquis une vertu apéritive & diurétique ; car la vertu diurétique est une de celles qu’on a attribuées à la primprenelle.

Une autre qualité pour laquelle on l’a beaucoup célebrée encore, & qui lui a mérité l’épithete de sanguisorba, c’est-à-dire capable de repomper ou d’étancher le sang, c’est sa prétendue efficacité pour arrêter les hémorrhagies : je dis prétendue, sans penser à rejetter le témoignage des auteurs qui la lui ont attribuée, & pour exprimer seulement que cette propriété n’est point constatée par des effets journaliers, par l’usage.

Les feuilles de pimprenelle entrent dans le sirop de guimauve composé, appellé de ibisco ; dans le sirop de guimauve de Fernel ; dans le mondificatif d’ache ; dans l’emplâtre de bétoine, &c. (b)

Pimprenelle blanche, (Mat. med.) Pimprenelle-Saxifrage, Bouquetine ou Boucace, grande & petite. Voyez Boucage.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pimprenelle »

(Nom 1) Du latin pipinella (« boucage »), le mot a aussi désigné la sanguisorbe, la pimpinelle en raison de la ressemblance des feuilles des plantes.
(Nom 2) Probablement du personnage de Pimprenelle dans la série télévisée Bonne nuit les petits, quoique vraisemblablement antérieur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pic. pimpernelle ; wall. pinpurnell ; catal. pampinella ; espagn. pimpinela ; ital. pimpinella. Les étymologistes y voient une corruption de bipennella, bipennula, à deux ailes ; mais le cat. pampinella indique un diminutif du lat. pampinus, pampre. Cela va assez bien avec le vieux français pinpernele, élégante : XIIIe s. Quant l'acointa la jovincele, Qui estoit jone pinpernele, Du Cange, pipernella.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pimprenelle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pimprenelle pɛ̃prǝnɛl

Citations contenant le mot « pimprenelle »

  • Présente à l’état sauvage partout en Europe, la pimprenelle est une plante rhizomateuse rustique. Elle était jadis dans tous les jardins méditerranéens ou d’altitude mais fut supplantée progressivement par le persil. , La pimprenelle, une aromatique trop peu connue | Actu
  • « Tous les trois mètres, il faudrait s’arrêter pour découvrir quelque chose », observe Nicolas Le Garff, l’animateur du Grand-site de France des Dunes Sauvages, en relançant à chaque instant la curiosité et l’intérêt des participants à la balade sur le plus grand massif dunaire de Bretagne. Et d’expliquer les lichens et tout ce qu’ils recèlent et cachent, la rose-pimprenelle qui cousine avec les pommiers, l’immortelle des dunes, etc. Le Telegramme, Balade nature à Erdeven : ils ont marché sur la dune ! - Erdeven - Le Télégramme
  • Feuilles de pimprenelle Europe 1, Concombres en gelée
  • Pendant que l’on ôte les feuilles de pimprenelle qui finiront hachées dans un fromage blanc, ou en sauce d’accompagnement, Solange empile sur une salade verte tout un tas d’herbes. Elle les énumère : du plantain majeur qui développe des arômes de champignon, de la bourrache, l’achillée millefeuille, surnommée « sourcil de Vénus », du chénopode, un épinard sauvage… L'Obs, En Savoie, la savoureuse quête des herbes sauvages des Bauges
  • La pimprenelle, est une herbe rare, au goût qui rappelle celui du concombre et que vous pouvez commander sur certains sites spécialisés. Si vous n’en disposez pas près de chez vous, vous pouvez aussi réaliser cette recette sans la pimprenelle. Kiss My Chef, Risotto d’épeautre aux haricots et pimprenelle - Kiss My Chef

Images d'illustration du mot « pimprenelle »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pimprenelle »

Langue Traduction
Anglais burnet
Espagnol pimpinela
Italien pimpinella
Allemand burnet
Chinois 伯内特
Arabe حرق
Portugais burnet
Russe кровохлебка
Japonais バーネット
Basque burnet
Corse bruciatu
Source : Google Translate API

Pimprenelle

Retour au sommaire ➦

Partager