La langue française

Phrénologie

Définitions du mot « phrénologie »

Trésor de la Langue Française informatisé

PHRÉNOLOGIE, subst. fém.

HIST. DE LA MÉD. Théorie formulée par Gall, très répandue au xixes., qui supposait que les instincts, le caractère, les aptitudes, les facultés mentales et affectives étaient, en vertu des localisations cérébrales, conditionnées par la conformation externe du crâne. Synon. cran(i)ologie.Les principes de la phrénologie. Nul n'ignore que la phrénologie est une science qui apprend à juger les facultés intellectuelles et morales de l'homme par l'inspection des bosses de la tête (Mussetds R. des Deux Mondes, 1832, p.637).La phrénologie (...) poursuit l'identification du monde moral et du monde physique. C'est le crâne qui nous fait courageux, aimables, bons, moraux, incorruptibles (Reybaud,J. Paturot, 1842, p.100).Par la phrénologie, tu rappelles Cromwell, Napoléon et tant d'autres, et pourtant tu ne seras rien (Renard,Journal, 1888, p.17).Le plus en faveur [de ces postulats] fut celui qui assura le succès de la phrénologie de Gall; il concluait du seul volume d'un organe à sa valeur fonctionnelle. La vulgarisation s'empara bien vite d'une science qui piquait les esprits et l'encombra de charlatanisme (Mounier,Traité caract., 1946, p.207).
REM. 1.
Phrénologiquement, adv.D'un point de vue phrénologique. Nous pensons (...) que phrénologiquement parlant, cela dépend du développement harmonieux de toutes les facultés de son cerveau (E. Bareste,Français peints par eux-mêmes, Le Phrénologiste, t.3, 1841, p.102).
2.
Phrénologisme, subst. masc.,rare. Théorie systématique fondée sur les principes de la phrénologie. Cette science nouvelle du phrénologisme, qui abuse des phénomènes de correspondance de l'âme avec le corps et du corps avec l'âme pour attaquer le libre arbitre de l'homme (Lacord.,Confér. N.-D., 1848, p.106).
Prononc. et Orth.: [fʀenɔlɔ ʒi]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1818 (G. Spurzheim, Observations sur la phraenologie); 1818 (J.-F. Gall, Anat. et physiol. du cerveau, t.3, p.15, préf.). Comp. des élém. formants phreno- «intelligence» (gr. φ ρ ε ν(o)- de φ ρ η ́ ν «âme», «intelligence») et de -logie*. Mot utilisé par G. Spurzheim disciple et collaborateur de J.-F. Gall (médecin allemand, 1758-1828, fixé d'abord à Vienne, puis Berlin et Paris à partir de 1807) pour dénommer la doctrine mise au point par ce dernier sous le nom de craniologie* (1807, J.-F. Gall, Craniologie ou découvertes nouvelles ds Quem. DDL t.13). Fréq. abs. littér.: 25.
DÉR.
Phrénologique, adj.a) Relatif à la phrénologie. Étude, observations, science, système phrénologique(s). Les observations phrénologiques de l'un et les documents physiognomoniques de l'autre (Balzac,L. Lambert, 1832, p.95).P. méton. M. Bovary (...) reçut pour sa fête une belle tête phrénologique, toute marquetée de chiffres jusqu'au thorax et peinte en bleu (Flaub.,MmeBovary, t.1, 1857, p.113).b) Qui s'occupe de phrénologie. Société phrénologique. Une académie qui va, sans doute, devenir avant peu bien célèbre, a tenu récemment sa séance annuelle. Nous voulons parler cette fois, non pas de l'académie française, mais de l'académie phrénologique (Mussetds R. des Deux Mondes, 1832, p.637). [fʀenɔlɔ ʒik]. Att. ds Ac. dep. 1878. 1reattest. 1828 (Revue Britannique 17, 36 ds Fonds Barbier); de phrénologie, suff. -ique* (cf. l'angl. phrénologic, 1821, Joseph the book-Man, 12 ds NED). Fréq. abs. littér.: 16. Bbg. Quem. DDL t.13 (s.v. phrénologiquement).

Wiktionnaire

Nom commun

phrénologie \fʁe.nɔ.lɔ.ʒi\ féminin

  1. (Pseudo-science) (Psychiatrie) Système d’après lequel la conformation du crâne indique les diverses facultés ou dispositions de l’esprit humain.
    • En matière de phrénologie, par exemple, nous avons d’abord établi, assez naturellement d’ailleurs, qu’il était dans les desseins de la Divinité que l’homme mangeât. Puis nous avons assigné à l’homme un organe d’alimentivité, et cet organe est le fouet avec lequel Dieu contraint l’homme à manger, bon gré, mal gré. — (Edgar Allan Poe, Le Démon de la perversité, traduction par Charles Baudelaire, dans les Nouvelles Histoires extraordinaires, Paris : chez A. Quantin, 1884, p. 4)
    • La phrénologie inventée par Gall vers la fin du XVIIIe siècle dans la perspective, largement illusoire, de pouvoir deviner les capacités intellectuelles et les valeurs morales des individus à travers l’étude des bosses sur leur crâne a contribué à jeter un certain discrédit au projet plus général de lire le contenu de l’esprit en observant le cerveau penser. — (Lionel Naccache, Le Nouvel Inconscient : Freud, le Christophe Colomb des neurosciences, Odile Jacob, 2009, page 10)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PHRÉNOLOGIE. n. f.
Système d'après lequel la conformation du crâne indique les diverses facultés ou dispositions de l'esprit humain. La phrénologie est une hypothèse que l'expérience n'a pas justifiée.

Littré (1872-1877)

PHRÉNOLOGIE (fré-no-lo-jie) s. f.
  • Hypothèse physiologique de Gall, dans laquelle il considère le cerveau comme constitué par de nombreuses parties ou organes, dont chacun sert à une affection, à un instinct, à une faculté particulière.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « phrénologie »

Mot utilisé par Johann Gaspar Spurzheim pour populariser la « physiologie intellectuelle » de Franz Joseph Gall appelé par ce dernier crânioscopie ; mot composé de phrénologue et -ie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Φρὴν, intelligence, et λόγος, traité.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « phrénologie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
phrénologie frenɔlɔʒi

Citations contenant le mot « phrénologie »

  • Il y a presque deux siècles, une « science » voyait le jour dans l'enthousiasme du milieu universitaire : la phrénologie. Celle-ci cherchait à trouver une association statistique entre la forme de la boîte crânienne et les mœurs, en particulier lorsque ces dernières sont douteuses. Un de ses apôtres, Cesare Lombroso, développa même l'idée du criminel-né, reconnaissable par son crâne. Le Point, Intersectionnalité, la nouvelle pseudoscience - Le Point
  • Écrit à la première personne par le Comte Dalbis, l’auteur relate s’être lié d’amitié avec un certain « T » durant ses cours de phrénologie. Cet homme, « dont le visage maigre, les joues creuses et les yeux ternes semblaient indiquer à la fois les souffrances du corps et de l’esprit, mais dont les yeux s’animaient et les joues se coloraient dès que la leçon commençait » lui emprunte 5 000 francs afin de « faire éclore une découverte qui aura pour effet de rendre les hommes plus intelligents et meilleurs ». Quelques mois plus tard, lors d’une excursion dans les Pyrénées, le Comte retrouve la trace de son curieux ami, qui s’est établi dans les ruines d’un vieux château féodal. Pieuvre.ca, Sôlénopédie, la science-fiction d'autrefois - Pieuvre.ca
  • Elle s’inscrit dans la continuité d’une science fondée par Franz Joseph Gall (1758-1828), la phrénologie, que le médecin allemand définit ainsi dans le titre d’un ouvrage en 1810 : Anatomie et physiologie du système nerveux en général, et du cerveau en particulier, avec des observations sur la possibilité de reconnaître plusieurs dispositions intellectuelles et morales de l'homme et des animaux par la configuration de leur tête. , Paul Broca (1824 - 1880) - De l'anthropométrie crâniale - Herodote.net
  • Ainsi, le crâne serait constitué de bosses et de creux incarnant des zones spécifiques du cerveau qui renseignerait sur les capacités intellectuelles d’une personne, mais également sur ses caractéristiques émotionnelles. Reprises plus tard par d’autres adeptes de la phrénologie (ou cranioscopie), ces théories visaient à diviser le crâne humain en zones portant chacune un nom spécifique. Si certaines appellations sont plutôt classiques en ce qui concerne le cerveau comme celle de la mémoire, d’autres sont plutôt farfelues. Quelques exemples : « présence d’esprit », « vol », « prudence », « meurtre », « amour conjugal », « secret » ou encore « suavité ». Sciencepost, La phrénologie : Cette pseudoscience qui évalue l’intelligence à l’aide des formes du crâne
  • Sur le plan politique, le racisme est une variété hypertrophiée et vantarde du chauvinisme associé à la phrénologie. De même que l’aristocratie ruinée trouvait une consolation dans la noblesse de son sang, la petite bourgeoisie paupérisée s’enivre de contes sur les mérites particuliers de sa race. Il est intéressant de remarquer que les chefs du national-socialisme ne sont pas de purs Allemands, mais sont originaires d’Autriche comme Hitler lui-même, des anciennes provinces baltes de l’empire tsariste, comme Rosenberg, des pays coloniaux, comme l’actuel remplaçant d’Hitler à la direction du parti, Hess. Il a fallu l’école de l’agitation nationaliste barbare aux confins de la culture pour inspirer aux « chefs » les idées qui ont trouvé par la suite un écho dans le cœur des classes les plus barbares de l’Allemagne. , « Il est impossible de réformer le fascisme ou de lui donner son congé : on ne peut que le renverser » | NPA
  • Une "bosse" dans le cerveau et dans le crâne qui régirait l'intelligence mathématique : cette idée venue du XIXe siècle est issue de la phrénologie, une pseudoscience. Elle est totalement infondée. Science-et-vie.com, La bosse des maths existe-t-elle ? - Science & Vie
  • Petit retour en arrière, au 19ème siècle, à l’époque Victorienne afin de nous pencher sur la phrénologie. MaXoE, La phrénologie à l'époque Victorienne avec Franz Joseph Gall (Histoire, Sciences) - MaXoE
  • Qu’est-ce qui a incité le colonisateur français à récupérer et à conserver les crânes d’Algériens en France ?   Scientifiquement parlant, il importe de savoir que l’ère de récupération de ces crânes d’Algériens décapités a coïncidé avec l’ère de la naissance de l’anthropologie et de la phrénologie.  Et la France disposait déjà de son Musée de l’Homme. Ces crânes avaient été récupérés pour des raisons liées aux recherches anthropologiques humaines. En fait, la chair des Algériens leur servait d’échantillonnage. Ces scientifiques profitaient de l’époque de la colonisation, de la domination, de l’exploitation inhumaine pour faire des études sur les victimes algériennes. Ce que faisaient ces anthropologues n’était pas du tout éthique et était même contraire à la science. Il ne faut surtout pas perdre de vue que les militaires français de l’époque recouraient à cette atrocité inégalée pour terroriser la population et encourager la chasse aux têtes prisées des résistants.   http://www.liberte-algerie.com/, “Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha”: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com
  • La phrénologie ou l’origine de l’expression « la bosse des maths » Widoobiz, Les vrais talents du cerveau droit - Widoobiz

Images d'illustration du mot « phrénologie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « phrénologie »

Langue Traduction
Anglais phrenology
Espagnol frenología
Italien frenologia
Allemand phrenologie
Chinois 颅相学
Arabe علم الفرينولوجيا
Portugais frenologia
Russe френология
Japonais 骨相
Basque phrenology
Corse phrenologia
Source : Google Translate API

Phrénologie

Retour au sommaire ➦

Partager