La langue française

Philosophiquement

Définitions du mot « philosophiquement »

Trésor de la Langue Française informatisé

PHILOSOPHIQUEMENT, adv.

A. − [Corresp. à philosophique I]
1. Vieilli. D'une manière scientifique ou en appliquant une théorie générale. [Le] développement industriel, philosophiquement défini, c'est à dire embrassant l'ensemble total de l'action de l'homme sur le monde extérieur (...) remonte, incontestablement, jusqu'à ce premier âge social [le fétichisme] (Comte, Philos. posit., t.5, 1839-42, p.54).Je comprends (...) comment la biologie, philosophiquement cultivée, peut enfin combler toutes les graves lacunes encyclopédiques, en instituant une transition graduelle entre l'ordre extérieur et l'ordre humain (Comte, Catéch. posit., 1852, p.130).
2. Cour. Sur la plan de la philosophie, de sa méthode, de ses principes, de son histoire. Si quelques hommes d'un esprit supérieur ne soutenaient pas philosophiquement que c'est le premier bonheur de la vie [l'amour], on appellerait ces sentiments bientôt des amusements de femme, qu'on rapprocherait des jeux des enfants (Staël, Lettres jeun., 1788, p.234).Il est vain d'analyser philosophiquement la notion de forme, puisqu'il faut la prendre dans un sens strictement géométrique (Ruyer, Esq. philos. struct., 1930, p.82):
1. Philosophiquement, et dans ce qu'on appelle aujourd'hui la philosophie de l'histoire, Port-Royal nous semble le noeud et la clef d'une question (...) qui domine l'histoire de l'esprit humain dans le rapport du dix-septième siècle au dix-huitième. Sainte-Beuve, Port-Royal, t.1, 1840, p.20.
3. P. ext. D'une manière élevée; en se situant sur le plan des idées générales. Un jour qu'ils causaient philosophiquement des désillusions terrestres (Flaub., MmeBovary, t.2, 1857, p.118).
B. − [Corresp. à philosophique II] Avec sagesse, sérénité, résignation. À moins d'être né au milieu des biens ou d'attendre philosophiquement la fortune dans son lit, il faut prendre un parti et s'enrôler parmi les travailleurs (M. de Guérin, Corresp., 1835, p.228).Bien que l'on prétende parfois que nous sommes le peuple du monde le plus difficile à gouverner, je ne sache pas une population civilisée plus disposée que la nôtre à accepter philosophiquement les tyrannies de la routine (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p.337):
2. Ces flammes dans lesquelles brûlaient des maisons, des meubles, des économies, leur serraient le coeur. Ils étaient moins portés que leurs camarades à se dire philosophiquement: «C'est la guerre!» Romains, Hommes bonne vol., 1938, p.135.
P. anal. [À propos d'un animal] De l'oeuf à la boîte de fer-blanc, les oies sont acheminées vers un destin fatal. Elles y vont philosophiquement, balancées sur leurs pattes courtes, résignées à l'ignorance des grandes joies communes (Pesquidoux, Chez nous, 1921, p.42).
P. ext. En gardant son calme quelles que soient les circonstances. Les deux fidèles gardiens faisaient (...) leur quart, et recevaient philosophiquement ces rafales que la nuit leur crachait au visage (Verne, Enf. cap. Grant, t.2, 1868, p.234).Rouletabille qui l'attendait sans impatience, philosophiquement assis sur un banc (G. Leroux, Roul. tsar, 1912, p.111).
Prononc. et Orth.: [filɔzɔfikmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.a) Fin xives. philosophiement «d'une manière conforme aux critères de la philosophie» (Aalma 4.171 ds Roques t.2, p.144); 1529 philosophiquement (G. Tory, Champfleury, fo20 rods Gdf. Compl.); b) 1487 «avec sagesse» (Vocab. lat.-fr., Loys Garbin). Dér. de philosophique*; suff. -ment2*. La forme philosophiement s'explique par le b. lat. philosophice. Fréq. abs. littér.: 149.

Wiktionnaire

Adverbe

philosophiquement \fi.lɔ.zɔ.fi.kə.mɑ̃\

  1. D'une manière philosophique ou en philosophe.
    • Ainsi, Charles, quoique jeune (à peine avait-il trente ans), s'était déjà philosophiquement accoutumé à voir des idées, des résultats, des moyens, là où les hommes de son âge aperçoivent des sentiments, des plaisirs et des illusions. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  2. (Par extension) Dans une attitude de sage résignation.
    • La voyageuse avait fait cette dernière réflexion d'un ton qui prouvait qu'elle se résignait à son sort beaucoup plus philosophiquement qu'on ne l'aurait supposé. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Pauvre Cornejo, dit-il en se bourrant philosophiquement le nez de tabac, cela devait lui arriver un jour ou l’autre. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PHILOSOPHIQUEMENT (fi-lo-zo-fi-ke-man) adv.
  • D'une manière philosophique. Vous devez vivre à Paris gaiment, librement et philosophiquement : ces trois adverbes joints font admirablement, Voltaire, Lett. Thiriot, 19 déc. 1754.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « philosophiquement »

 Dérivé de philosophique avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Philosophique, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « philosophiquement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
philosophiquement filɔzɔfikœmɑ̃

Citations contenant le mot « philosophiquement »

  • Si seule la douleur est instructive, je demande pourquoi il est philosophiquement interdit de s’acharner contre son prochain, ce qui serait l’éduquer de la meilleure manière. De Cesare Pavese
  • Mutation et sélection ont fait l'homme de la même façon qu'elles ont modelé n'importe quel autre être vivant, avec l'impression philosophiquement importante, que sans cette difficulté, nous n'aurions pas eu de raison de naître. De Antoine Spire / Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • La singularité profonde de l’être humain est à la fois d’avoir une vie finie et de le savoir. Mais tout en le sachant, il pense à autre chose. Il pose cette idée sous le tapis. Montaigne et d’autres philosophes ne cessent de nous rappeler qu’il faut avoir cette idée de notre propre finitude en tête. Montaigne a cette formule : "Il faut avoir le goût de la mort en bouche" pour mieux apprécier le goût des choses, de la vie. Il ne s’agit pas de macérer dans une sorte de mortification désolée. Mais cette présence renouvelée du danger de notre mort peut nous permettre de saisir notre finitude, notre fragilité, et, du coup, non seulement de renforcer nos systèmes sanitaires, nos hôpitaux, mais aussi, philosophiquement, de nous replacer dans le présent vivant, tout en sachant que ce présent vivant est destiné à se terminer. France Culture, Roger-Pol Droit : "Le confinement est une expérience philosophique gigantesque"
  • Dormir, veiller et rêver font partie de l'homme. Si le rêve est un objet de pensée analysé par la psychologie et la psychanalyse, peut-il devenir un objet philosophique ? Comment penser philosophiquement le rêve ? France Culture, Philosophie : conscience et inconscient
  • Depuis une cinquantaine d’années, l’opposition entre défenseurs des droits de la nature et défenseurs des droits humains n’est plus aussi radicale. On s’interroge philosophiquement et juridiquement sur les liens entre les hommes et la nature. Et si l'avenir de l'écologie était inconcevable sans l'affirmation officielle de Droits de la nature ? France Culture, Philosophie politique : 8 émissions sur les notions de société, d'État, de justice et de droit
  • Les négociations ont été très difficiles entre deux camps dont les positions semblaient, à de nombreux égards, inconciliables. D’un côté, la grande majorité des Vingt-Sept, emmenés par Paris et Berlin, qui militaient pour des aides massives aux pays les plus touchés par la crise, au premier rang desquels l’Italie et l’Espagne. De l’autre, les « frugaux » – Pays-Bas, Autriche, Suède et Danemark – et leur allié finlandais, qui auront monnayé jusqu’au bout leur ralliement à un projet auquel ils sont philosophiquement opposés, celui d’une Union plus fédérale et plus intégrée. Le Monde.fr, Après 90 heures de négociations, les Européens adoptent un plan de relance historique

Traductions du mot « philosophiquement »

Langue Traduction
Anglais philosophically
Espagnol filosóficamente
Italien filosoficamente
Allemand philosophisch
Chinois 哲学上
Arabe فلسفيا
Portugais filosóficamente
Russe философски
Japonais 哲学的に
Basque filosofikoki
Corse filosoficamente
Source : Google Translate API

Synonymes de « philosophiquement »

Source : synonymes de philosophiquement sur lebonsynonyme.fr

Philosophiquement

Retour au sommaire ➦

Partager