La langue française

Périastre

Définitions du mot « périastre »

Trésor de la Langue Française informatisé

périastre , subst. masc.Point de l'orbite d'un satellite ou d'une planète le plus proche de l'astre autour duquel il gravite. Les vitesses à l'apoastre et au périastre (Schatzman, Astrophys.,1963, p. 78).

Wiktionnaire

Nom commun

périastre \pe.ʁjastʁ\ masculin

  1. (Astronomie) Point de l’orbite d’un objet céleste, gravitant autour d’un autre, pour lequel la distance des deux corps est minimale.
    • Il s’agit de faire descendre le périastre jusqu’à une centaine de kilomètres d’altitude, là où la sonde est freinée par l’atmosphère.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « périastre »

(Date à préciser) Dérivé de astre avec le préfixe péri-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « périastre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
périastre perjastr

Citations contenant le mot « périastre »

  • Déjà en 2014, Trujillo et Sheppard avaient fait remarquer que ce groupement des objets transneptuniens extrêmes, ou ETNO, autour de la valeur 0 de l'argument du périastre était anormal. On aurait dû observer une répartition aléatoire. Ils en avaient déduit que ce groupement pouvait résulter, via le fameux mécanisme de Kozai, de l'influence gravitationnelle de deux superterres situées à environ 250 UA du Soleil. Il s'agissait évidemment d'une affirmation révolutionnaire et problématique à plus d'un titre. Futura, Système solaire : deux superterres au-delà de Pluton ?
  • Autour de Sagittarius A* gravite un groupe d’étoiles dense, les « étoiles S », évoluant à des distances très proches du trou noir. L’une d’entre elles, l’étoile S2, est une « sonde » gravitationnelle particulièrement fiable. En effet, de précédentes études ont montré qu’elle ne semble pas être un système d’étoiles binaires, ce qui induirait d’autres effets et perturberait les mesures. En outre, l’orbite de l’étoile S2 est très elliptique, de sorte qu’à son périastre (le point le plus proche de Sagittarius A*), la distance qui sépare l’étoile du trou noir est de seulement 120 unités astronomiques (120 fois la distance moyenne Terre-Soleil). À une distance aussi faible, les effets gravitationnels du trou noir sont intenses et le décalage gravitationnel vers le rouge de la lumière émise par l’étoile est important. Pourlascience.fr, La relativité générale validée au centre de la Voie lactée | Pour la Science
  • Ce nouveau succès de la théorie de la relativité générale devrait bientôt être suivi d'un autre, très probable. En effet, les observations en cours devraient permettre d'observer la composante relativiste de la précession du périastre de S2, l'équivalent de la fameuse précession relativiste du périhélie de Mercure. Il y a 16 ans, bien que l'on ne disposait pas d'instruments aussi performants qu'aujourd'hui, un précédent passage au périastre de S2 avait été observé, permettant donc une comparaison en cours avec celui de 2018. Futura, Trou noir supermassif : Gravity observe enfin la précession de Schwarzschild
  • Il est intéressant de relever quelques données de l’étoile S2 : sa période orbitale est de 16 ans et elle est passée au périastre du trou noir central de notre Galaxie (Sgr A*) durant le mois de mai 2018, à une distance de quelque 120 unités astronomiques (UA), soit 16,6 heures-lumière. Comme l’excentricité de son orbite est énorme (0,88466), l’apoastre est, par contre, à 1’950 UA, soit à quelque 271,4 heures-lumière, le demi-grand-axe de son orbite étant donc de 144 heures-lumière. Vue d’ici, à quelque 26’500 années-lumière, l’orbite de S2 a un a diamètre angulaire (avec périastre + apoastre = 288 heures-lumière, ou 12 jours-lumière, ou 2’070 UA) de 0,25‘’ (seconde d’arc) très bien observable. En comparaison, l’invisible trou noir central Sgr A* (ayant une masse d’environ 4,1 millions de masses solaires) a lui-même un diamètre estimé à environ 24 millions de km, soit 80 secondes-lumière, ou 1,33 minutes-lumière, correspondant à un diamètre apparent attendu de quelque 20 microsecondes d’arc, un ordre de grandeur 12’500 fois plus petit que le diamètre de l’orbite de S2, ce qui explique la difficulté de le « voir » ! Mais le passage de S2 au périastre, à 16,6 heures-lumière de Sgr A*, s’est fait à seulement 750 fois le diamètre de Sgr A*. Malgré cette proximité, l’étoile S2 ne risque pas d’être avalée par le trou noir central de notre Galaxie. Elle devrait s’en approcher à quelque 16 minutes-lumière pour être déchirée, désagrégée par effet de marée. Le passage au périastre, à 16,6 heures-lumières, s’est fait à la vitesse faramineuse de 7’500 km/s, soit à 2,5% de la célérité de la lumière. L’effet relativiste de cette vitesse et surtout de la gravité énorme exercée par le trou noir a provoqué le décalage d’Einstein, un « décalage gravitationnel fréquentiel vers le rouge » (par dilatation du temps, ou contraction équivalente des longueurs), très bien mesuré en 2018 dans la lumière émise par l’étoile qui est devenue « plus rouge » pour nous, en tant qu’observateurs situés dans un bien plus faible champ gravitationnel que S2. Exploration spatiale, En combinant les lumières des télescopes VLTI*, GRAVITY nous promet des résultats spectaculaires – Exploration spatiale
  • Les rédacteurs de ce Gorafi de la science ont pourtant laissé quelques indices pour permettre au lecteur de saisir la blague. Leur explication du fait que « l’orbite elliptique de la géante Jupiter possède une vitesse altazimutale apochromatique complexe pour laquelle la projection cyclo-parabolique (repère de Lambert ajusté) est affectée par une anomalie analemmique singulière modifiant la ligne des apsides (NDLR : la droite joignant l’apoastre au périastre d’une orbite) qui traverse précisément l’orbite de l’astérisme de la planète Mars », aura laissé sceptique plus d’un internaute. On ne rappellera jamais assez l’importance de lire plus que le titre d’un article.eval(ez_write_tag([[580,400],'metrotime_be-banner-1','ezslot_4',106,'0','0'])); Metro, Fake: Non, la planète Mars ne sera pas aussi grosse que la Lune ce soir

Traductions du mot « périastre »

Langue Traduction
Anglais periapsis
Espagnol periapsis
Italien periasse
Allemand periapsis
Chinois 围ap
Arabe الحضيض
Portugais periapsia
Russe периапсида
Japonais 近視
Basque periapsis
Corse periapsi
Source : Google Translate API

Antonymes de « périastre »

Périastre

Retour au sommaire ➦

Partager