La langue française

Pelauder

Définitions du mot « pelauder »

Trésor de la Langue Française informatisé

PELAUDER, verbe trans.

Vieux
A. − Battre, frapper quelqu'un. Malheur à lui s'il me dérange pour des billevesées, je le ferai pelauder si rudement qu'il y laissera son cuir (Gautier, Fracasse, 1863, p.347).
Empl. pronom. réciproque. ,,Se battre à coups de poing`` (Littré).
B. − Région. (Nord-Ouest). Éplucher. Synon. peler.Et va-t'en pelauder tes carottes! Dire qu'à près d'une heure, la soupe elle est seul'ment point trempée! (Elle s'assied, en soufflant, près de la Nioule, et se met aussi à éplucher) (Martin du G., Gonfle, 1928, I, 6, p.1191).
Prononc.: [pəlode]. Étymol. et Hist. A. 1532 réfl. se pelauder l'ung l'aultre «se battre» (Rabelais, Pantagruel, X, éd. V. L. Saulnier, p.81, 182); 1536 trans. «battre, rosser; maltraiter» (Cl. Marot, Epître de Frippelippes, 244 ds OEuvres, éd. C. A. Mayer, t.2, p.109); 1537 (Id., Epîtres, XXXIX, 67 ibid., t.1, p.216). B. 1928 «ôter la peau, éplucher» pelauder des carottes (Martin du G., loc. cit.). Dér., à l'aide de la dés. -er, de l'adj. pelaut «poilu, velu» (att. au xvies., v. Hug.; dér. de poil*; suff. -aud*; v. FEW t.8, p.487 a et 489 a, note 21); il signifie proprement «tirer par les cheveux, prendre aux cheveux», cf. le terme dial. pelée «volée de coups», FEW t.8, p.484a; mais pelauder est en même temps, par étymol. seconde, dér. de pel, peau* (cf. peler*), d'où, plus spéc. B, terme dial. du Nord-Ouest, relevé par FEW, p.487a: Le Havre plauder (un lapin) «dépouiller», haut-manceau plauder «peler» et employé par Martin du Gard.

Wiktionnaire

Verbe

pelauder \pə.lo.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Battre, étriller, châtier.
    • Fais entrer ce drôle, répondit le duc ; mais malheur à lui s’il me dérange pour des billevesées, je le ferai pelauder si rudement qu’il y laissera son cuir. — (Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, 1863, chapitre XIV)
    • Alain empoigna une trique, et le colporteur fut si bien pelaudé qu’il en demeura boiteux. — (Henri Béraud, Le Bois du templier pendu, Les Éditions de France, Paris, 1926)
    • Les amis des Hayot entraient dans la rixe, et de toute part circonvenant ce jeune héros, moins aguerri que son aîné à la lutte, le muletaient, le pelaudaient, lui portaient des coups dans les lombes et la poitrine. — (Camille Lemonnier, Un mâle, Marabout, 1977, p. 212)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PELAUDER (pe-lô-dé) v. a.
  • Terme populaire. Battre, étriller, châtier.

    Se pelauder, v. réfl. Se battre à coups de poing.

HISTORIQUE

XVe s. Ainsi est berné et pelaudé le pauvre homme, Les 15 joyes du mariage, p. 39, dans LACURNE.

XVIe s. Je fus pelaudé à toutes mains ; au gibelin j'estois guelphe ; au guelphe, gibelin, Montaigne, IV, 203.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pelauder »

du latin pellis peau : sens battre, étriller ( source: Grand Larousse illustré Tome IV en 7 volumes sous la direction de Claude Augé +- 1910)

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pelauder »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pelauder pœlode

Traductions du mot « pelauder »

Langue Traduction
Anglais pelaud
Espagnol pelaud
Italien pelaud
Allemand pelaud
Chinois 佩洛
Arabe pelaud
Portugais pelaud
Russe pelaud
Japonais ペロー
Basque pelaud
Corse pelaud
Source : Google Translate API

Synonymes de « pelauder »

Source : synonymes de pelauder sur lebonsynonyme.fr

Pelauder

Retour au sommaire ➦

Partager