La langue française

Pascal

Définitions du mot « pascal »

Trésor de la Langue Française informatisé

PASCAL1, -ALE, -AUX/-ALS, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. − De la Pâque; relatif ou propre à la fête juive de la Pâque. [L'Ecclésiaste célèbre] l'anniversaire pascal, en mémoire de ses pères guidés par Moïse au sortir de Misraïm, la maison de servitude (Villiers de L'I.-A., Contes cruels, 1883, p.377).
Agneau* pascal.
B. − De Pâques; relatif ou propre aux fêtes chrétiennes de Pâques. Vigile pascale. Il fut décidé que les élèves ne quitteraient pas le collège, mais y passeraient la quinzaine du repos pascal (Adam, Enf. Aust., 1902, p.184).[À la campagne] fiançailles et mariages sont intimement liés aux fêtes pascales (Menon, Lecotté, Vill. Fr., 1, 1954, p.65):
. ... je ne pouvais pas empêcher que le souvenir du temps pendant lequel j'avais cru passer à Florence la semaine sainte ne continuât à faire d'elle comme l'atmosphère de la cité des fleurs, à donner à la fois au jour de Pâques quelque chose de florentin, et à Florence quelque chose de pascal. Proust, Guermantes 1, 1920, p.143.
Cierge* pascal; communion* pascale; devoir pascal (v. devoir2).
Mystère pascal. ,,Mystère du Christ, vrai Dieu, vrai homme, mort et ressuscité pour le salut du monde entier`` (Foi t.1 1968). Temps pascal. ,,Période liturgique allant du jour de Pâques au samedi après la Pentecôte`` (Foi t.1 1968).
CHRONOL. Canon*, cycle* pascal.
II. − Subst. masc., OENOL. ,,Cépage à raisins blancs ou noirs, cultivé en Provence`` (Fén. 1970). Pascal noir, gros pascal.
REM.
Pascalisant, -ante, subst.,sociol. ,,Fidèle qui n'a gardé de la pratique chrétienne que la confession annuelle et la communion pascale`` (Foi t.1 1968). [D'après F. Boulard] il y a, en France, 36 % de pascalisants adultes (au-dessus de 14 ans) (Philos., Relig., 1957, p.50-1).
Prononc. et Orth.: [paskal], plur. masc. [-o]. Quatre sujets ds Martinet-Walter 1973 disent [-kɑl], un sujet [pɑ-]. Barbeau-Rodhe 1930 [pɑ]. Mart. Comment prononce 1913, p.38 ,,on contrarie mal à propos la tendance générale de la langue quand on ferme l'a devant deux consonnes distinctes comme dans (...) pascal...``. Ac. 1694-1740: paschal; dep. 1762: pascal; Ac. 1935: ,,le pluriel masculin pascaux n'est point usité``. Littré, plur. masc. pascaux. Étymol. et Hist.1. Déb. xiies. «relatif à Pâques» (St Brendan, 400 ds T.-L.); 2. déb. xives. Aignel pascal (Trad. de Beleth, B.N. Lat. 995, fo41 rods Gdf. Compl.); 1690 temps pascal «période qui va de Pâques à la fête de la Sainte Trinité» (Fur.); 1796 cierge paschal (Dupuis, Orig. cultes, p.336); 3. 1825 subst. «cépage provençal» (Dict. des sc. nat., ds FEW 7, 703a). Empr. au lat. eccl. Paschalis «de la Pâques, pascal»; le sens 3 vient du prov. pascaou, 1772 (Rozier, Mémoire sur la meilleure manière de faire et de gouverner les vins de Provence, p.37), pascau (v. Mistral). Fréq. abs. littér.: 88.

PASCAL2, subst. masc.

A. − PHYS. Unité de pression du système international (symb. Pa), égale à la pression exercée par une force d'un newton appliquée normalement et uniformément sur une surface d'un mètre carré (d'apr. Sarm. Phys. 1981). La pression atmosphérique normale équivaut à 101 325 pascals (Colas-Cab.1968).
B. − INFORMAT. ,,Langage de programmation conçu en 1969 et destiné à favoriser l'écriture systématique et structurée de programmes`` (Morvan Informat. 1981; ds Milsant 1981, Microproc. 1981).
Prononc. et Orth.: [paskal]. Barbeau-Rodhe 1930 [pɑ-]. Plur. des pascals. Étymol. et Hist. 1953 (Lar. 20eSuppl.). Empl. comme nom commun du nom de Blaise Pascal, écrivain, philosophe, mathématicien et physicien, [1623-1662], en hommage à ses travaux sur la pression atmosphérique.

Wiktionnaire

Adjectif

pascal \pas.kal\

  1. (Religion) Qui appartient à la pâque des juifs ou des chrétiens.
    • Le cierge pascal, grand comme un mât de vaisseau, pèse deux mille cinquante livres. Le chandelier de bronze qui le supporte est une espèce de colonne de la place Vendôme ; il est copié sur le chandelier du temple de Jérusalem, ainsi qu’on le voit figurer sur les bas-reliefs de l’arc de Titus ; tout est dans cette proportion grandiose. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • De même si beaucoup, si la plupart, pour ne pas dire tous, négligeaient depuis de longues années leur devoir pascal, il ne s’en trouvait pas un qui, à l’heure dernière, n’appelât à son chevet ce brave vieux bougre qui les avait vus vivre […] — (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Si les œufs étaient peints et offerts en cadeau de Pâques dès la fin du Ve siècle pour commémorer la résurrection de Jésus, l’arrivée du chocolat date, elle, de 1847: flairant le bon coup marketing, l’entreprise Fry’s crée le premier œuf de Pâques à base d’un mélange de sucre et de beurre de cacao. Bizarrement, la greffe ne mettra pas longtemps à prendre: le chocolat s’impose alors comme un incontournable de la confiserie pascale. — (François de la Taille, 5 trucs que vous ignoriez (peut-être) sur Pâques, BFMTV le 7 avril 2017)

Nom commun

pascal \pas.kal\ masculin

  1. (Métrologie) (Physique) Unité de mesure de pression du Système international égale à la pression qu'exerce une force de un newton sur une surface de un mètre carré. Son symbole est Pa.
    • Pour se figurer ce que peut représenter un pascal, il faut poser une liasse de cinq feuilles sorties de son imprimante (80 g/m²), les poser sur la table et se dire qu’elle exerce une pression de quatre pascals.
  2. (Argot) (Vieilli) Billet de banque de cinq-cents francs français, sur lequel apparaissait le portrait de Blaise Pascal.
    • File-moi un pascal.
    • Donne juste un pascal pour fumer Jean-Pascal — (Seth Gueko feat. Sefyu, Patate de forain, sur le street album Barillet plein, 2005.)
  3. Cépage à raisins blancs ou noirs, cultivé en Provence.
  4. (Agriculture) Variété de céleri.
  5. Variante de Pascal, nom d’un langage de programmation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PASCAL, ALE. adj.
Qui appartient à la pâque des Juifs ou à la fête de Pâques des chrétiens. Agneau pascal. Cierge pascal. Devoir pascal. Communion pascale. Temps pascal, L'une des périodes de l'année liturgique. Il s'étend sur un espace de huit semaines, de la fin de la messe du samedi saint aux premières vêpres de la Trinité. Temps pascal se dit aussi, dans un sens plus restreint, de la Période pendant laquelle les fidèles doivent accomplir leur devoir pascal.

Littré (1872-1877)

PASCAL (pa-skal, ska-l') adj.
  • 1Qui concerne la pâque des Juifs. Les Juifs mangeaient l'agneau pascal, debout, les reins ceints, et un bâton à la main.
  • 2Qui concerne la fête de Pâques des chrétiens. Souvent ils en viennent jusqu'à se dispenser de la communion pascale, Bourdaloue, Dim. oct. du St Sacrement, Dominic. t. II, p. 331. Vous étiez touché autrefois à l'approche de la solennité pascale, Massillon, Carême, Inconst. Porterez-vous jusqu'au festin pascal, jusqu'à la solennité de la résurrection, vos impuretés et votre ignominie ? Massillon, Carême, Prodig.

    Épître pascale, lettre que le pape, et primitivement le patriarche d'Alexandrie, écrivait aux évêques pour leur indiquer l'époque de Pâques.

  • 3 S. m. Le pascal ou pascaou, cépage particulier à la Provence.

REMARQUE

L'Académie dit que le pluriel pascaux n'est pas usité. Trévoux, Gattel, Boniface et Laveaux sont d'avis qu'on peut très bien dire des cierges pascals. Il vaut mieux dire pascaux, qu'on trouve d'ailleurs dans l'historique.

HISTORIQUE

XVIe s. Jeux paschaux, Nef des fols, f° 99, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pascal »

(Adjectif) Du latin paschalis (« relatif à la Pâque ») (Pascha en latin).
(Nom commun) (1971) Antonomase du nom du mathématicien français Blaise Pascal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prov. pascal ; catal. pasqual ; espagn. pascual ; ital. pascuale ; du lat. paschalis, de pascha, pâques.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pascal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pascal paskal

Traductions du mot « pascal »

Langue Traduction
Anglais pascal
Espagnol pascal
Italien pascal
Allemand pascal
Chinois 帕斯卡
Arabe باسكال
Portugais pascal
Russe паскаль
Japonais パスカル
Basque pascal
Corse pascal
Source : Google Translate API

Pascal

Retour au sommaire ➦

Partager