La langue française

Paritarisme

Sommaire

  • Définitions du mot paritarisme
  • Étymologie de « paritarisme »
  • Phonétique de « paritarisme »
  • Citations contenant le mot « paritarisme »
  • Traductions du mot « paritarisme »
  • Synonymes de « paritarisme »

Définitions du mot « paritarisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

Paritarisme, subst. masc.,,Doctrine visant à résoudre la question sociale par la généralisation de modes de gestion paritaires (employeurs-travailleurs)`` (GDEL). La bonne gestion des ASSEDIC est un succès qu'il faut porter au compte du paritarisme (Bergeronds Force ouvrière, 19 avr. 1961ds G. Lefranc, Le Mouvement syndical, Paris, Payot, 1969, p.213).

Wiktionnaire

Nom commun

paritarisme \pa.ʁi.ta.ʁism\ masculin

  1. (Économie) Principe consistant en la cogestion d’un organisme par un nombre égal de représentants des employés et des employeurs.
  2. (Politique) Action en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « paritarisme »

 Dérivé de paritaire avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « paritarisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
paritarisme paritarism

Citations contenant le mot « paritarisme »

  • Depuis sa naissance, la Commission Copie privée peut s’enorgueillir d’un magnifique paritarisme. À droite, un collège de redevables de 12 personnes. À gauche, un collège de bénéficiaires de 12 autres personnes. Quoi de plus équilibré pour une telle instance chargée de définir l’assiette et le taux de la redevance Copie privée ? , Quoique bancale, la Commission Copie privée peut continuer ses travaux
  • D’autres questions n’ont pas été débattues, comme celle de l’avenir des régimes complémentaires, menacés si le plafond contributif du régime universel est porté à trois plafonds de Sécurité sociale. Est-il opportun de planifier ainsi la liquidation de la plus importante réussite du paritarisme de gestion, l’Agirc-Arrco ? Les partenaires sociaux y ont fait preuve d’inventivité et de responsabilité en prenant toujours les décisions assurant sa soutenabilité financière, cela grâce à la culture du compromis. Ce sont d’ailleurs eux qui ont inventé le système à points, dans le régime des cadres dès 1947… Le Monde.fr, Jacques Barthélémy et Gilbert Cette : « Sortir de la crise en renforçant le paritarisme »
  • En trois ans, Jean-Michel Blanquer a avancé tel un bulldozer : Parcoursup, réformes du lycée et des différents bacs, loi Blanquer, évaluations, privatisation rampante, fin du paritarisme, enseignants transformés en simples exécutants… Il l’a fait au prix d’une défiance record dans toute la communauté éducative et jusque dans son propre ministère, mais en soignant son image au-dehors. S’il reste, c’est pour finir le travail avec, en premier lieu, la réforme des retraites et l’après-Covid, vu comme une opportunité pour pousser les feux du numérique et sortir certains enseignements du giron de l’éducation nationale. Il aura en face de lui des syndicats certes affaiblis, mais pas abattus. L'Humanité, Ministère de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer | L'Humanité
  • Selon lui, c'est la gouvernance du système paritaire (patronats et syndicats) qui aurait dû proposer des solutions. "On nous dit 'vous avez le choix des armes', mais finalement 'il ne restera plus que ça'. Le gouvernement doit comprendre que le paritarisme, ce n'est pas le petit doigt sur la couture du pantalon. Il faut faire confiance aux partenaires sociaux qui gèrent l'Agirc et l'Arrco depuis des années. La confiance, ce n'est pas nous dire 'je vous donne les clés du camion' mais c'est moi qui décide", s'indigne le secrétaire.  Europe 1, Retraites : "Le paritarisme, ce n'est pas le petit doigt sur la couture du pantalon !", rappelle le secrétaire général adjoint de l'UNSA
  • Le « paritarisme » est le système par lequel les syndicats des salariés et des employeurs gèrent ensemble de façon « paritaire » les budgets alloués à la formation professionnelle ainsi que les cotisations sociales obligatoires collectées sur les salaires et les rémunérations des indépendants au titre des couvertures maladie, chômage et retraite. Contrepoints, Insolite : le Medef renonce à l’argent du « paritarisme » ! | Contrepoints
  • Le gouvernement de Gaulle signe en 1967 la mort de la démocratie sociale. Des ordonnances éclatent la Caisse nationale de Sécu en trois caisses nationales distinctes (maladie, vieillesse, famille) et l’élection des conseils d’administrations est supprimée afin de faire place au paritarisme, en principe la stricte égalité entre les syndicats et le patronat, chargés de gérer à parité les caisses. Le paritarisme devient théorique avec la présence croissante d’autres administrateurs représentants des mutuelles, des associations, familiales et des personnalités « qualifiées ». Les directeurs n’ont pas de difficultés à faire approuver leurs gestions et le budget car il s’est presque toujours trouvé des administrateurs syndicaux pour voter majoritairement comme les patrons. Ces bons élèves ont tous présidé des caisses nationales, au côté d’un directeur général nommé par le gouvernement. FO a ainsi présidé la CNAM jusqu’en 1995, et la CFDT remercié pour son soutien au plan Juppé lui a ensuite succédé. En 1991, la CSG remplace peu à peu la cotisation sociale. Cette fiscalisation du financement de la Sécu est une étape dans son processus d’étatisation. En 1996, s’appuyant sur le fait que l’impôt doit être voté par le parlement, la loi constitutionnelle modifie l’article 34 de la Constitution pour instituer le vote annuel par le parlement d’une loi de financement de la Sécurité sociale. Chaque année un objectif national de dépense d’assurance maladie (l’Ondam), une enveloppe fermée établie par le gouvernement, est voté par le parlement.  , Que reste-t-il de la « démocratie sociale » et du « paritarisme » ? | NPA
  • L’après-guerre marque un tournant dans l’Histoire des mouvements sociaux français. Après plusieurs décennies marquées par des conflits parfois très durs entre le salariat et le patronat, le modèle du paritarisme va chercher à ancrer les différents acteurs dans une culture du dialogue, de la concertation et du compromis. Les Echos, Paritarisme à la française : stop ou encore ? | Les Echos
  • Il faut le dire sans détour : le paritarisme, comme on l'a connu, est en danger de mort. Et pourtant, même s'il n'est pas exempt de défauts, il a permis de grandes avancées dans notre pays et reste, aujourd'hui encore, la condition sine qua non d'une démocratie saine. Seul à même de faire accepter paisiblement les grandes évolutions de notre pays par le plus grand nombre, il doit impérativement se réinventer. C'est pourquoi nous appelons à l'invention d'un nouveau contrat social entre l'Etat et les partenaires sociaux. Pour le permettre, la CPME propose de revenir aux principes mêmes de la subsidiarité, autour de trois piliers majeurs : responsabilité, indépendance et transparence. Les Echos, Nous devons inventer un nouveau paritarisme | Les Echos
  • L’échec des négociations sur l’Unedic est d’autant plus fort sur le plan symbolique que l’assurance chômage a été à l’origine du concept de paritarisme. Ce n’est qu’à l’occasion de la création de ce système en 1958 que représentants des salariés et représentants du patronat sont admis en nombre équivalent dans les instances dirigeantes. En ce qui concerne la sécurité sociale, les textes fondateurs de 1945 ne prévoyaient pas la « parité » puisqu’ils accordaient la majorité aux représentants des salariés. Le paritarisme au sens strict n’y a été introduit qu’en 1967. BFM BUSINESS, Assurance chômage : vers la fin du paritarisme ?

Traductions du mot « paritarisme »

Langue Traduction
Anglais parity
Espagnol paridad
Italien parità
Allemand parität
Chinois 平价
Arabe التكافؤ
Portugais paridade
Russe соотношение
Japonais パリティ
Basque parekotasuna
Corse parità
Source : Google Translate API

Synonymes de « paritarisme »

Source : synonymes de paritarisme sur lebonsynonyme.fr
Partager