La langue française

Parâtre

Sommaire

  • Définitions du mot parâtre
  • Étymologie de « parâtre »
  • Phonétique de « parâtre »
  • Citations contenant le mot « parâtre »
  • Traductions du mot « parâtre »

Définitions du mot « parâtre »

Trésor de la Langue Française informatisé

PARÂTRE, subst. masc.

Vieilli
A. − Beau-père.
1. Second mari. Il a été jugé que sont parents ou alliés au degré prohibé: Comme parents: Le père et le fils (...), le parâtre et le beau-fils, c'est-à-dire deux candidats dont l'un a épousé la mère de l'autre (Fonteneau, Conseil munic., 1965, p.27).
2. Père de la femme qu'on a épousée. Tout cela, tant pour ma dignité personnelle et pour la vie gagnée que pour fermer la bouche à ceux qui auraient dit que c'était pour faire la noce et pour manger la dot de ma femme (...), que j'avais, de guerre lasse, et après six mois de vexations infernales, fui la maison de mon exécrable parâtre (Verlaine, Corresp., t.1, 1872, p.292).
B. − P. ext. Mauvais père. (Dict.xixeet xxes.).
P. métaph. ou au fig., souvent en empl. adj. apposé. (Homme, être) dur, méchant. Ces rhapsodies sont de la bave et de la scorie (...) je veux rompre pour toujours avec elles (...) parâtre que je suis, je veux les exposer, et en détourner la face (Borel, Rhaps., 1832, p.9).Quoi! Ma franchise te blesse? Voudrais-tu que, par faiblesse, On voilât sa pauvreté? Non, non, nouveau Malfilâtre, Je veux, au siècle parâtre, Étaler ma nudité! (Borel, Rhaps., 1832, p.20).Le père [de la famille paysanne] mourait enfin; restait un dur parâtre: le sol (D'Esparbès, Roi, 1901, p.319).
Prononc. et Orth.: [paʀ ɑ:tʀ ̭]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist.1. Ca 1100 parastre «second mari de la mère» (Roland, éd. J. Bédier, 277), sens usuel jusqu'au xvies. (v. Hug.); 2. 1176-81 péj. parrastre (Chrétien de Troyes, Chevalier Charrette, éd. W. Foerster, 4053). Du b. lat. patraster «second mari de la mère», dér. du lat. pater «père» au moyen du suff. à valeur péj. -aster (cf. suff. -âtre). Patraster a supplanté le lat. class. vitricus. En raison du sens péj. qu'il a pris, l'a. fr. et m. fr. parastre, au sens de «second mari de la mère», a été supplanté par beau-père* (v. aussi marâtre).

Wiktionnaire

Nom commun

parâtre \pa.ʁɑtʁ\ masculin (pour une femme on dit : marâtre)

  1. (Famille) Beau-père.
    • S’il arrive de temps à autre que des enfants aient à se plaindre des traitements d’un parâtre ou d’une marâtre, ou seulement de certaines préférences, il n’en est pas moins vrai, […], les secondes noces, au lieu d’être un mal pour eux, leurs sont incontestablement avantageuses. — (Alfred Naquet, Vers l’union libre, E. Juven, Paris, 1908)
    • Pour reparler du conseil, je vais vous dire : ceux qui en seront vont vite se demander pourquoi vous voilà, vous, le parâtre, si fort incrusté auprès de jeunes filles qui ne vous sont rien. — (Hervé Bazin, Qui j’ose aimer, Grasset, 1956. p. 258)
    • Roland dit : « Ce sera Ganelon, mon Parâtre » — (Vers traduit de la Chanson de Roland, Manuscrit d’Oxford, laisse XX, vers 277 : Ço dist Rollant: « Ço ert Guenes, mis parastre »)
  2. (Famille) Mauvais père.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARÂTRE. n. m.
Beau-père. Il s'emploie aussi dans le sens de Mauvais père. Dans les deux sens il est peu usité.

Littré (1872-1877)

PARÂTRE (pa-râ-tr') s. m.
  • Ancien nom du beau-père, qui est parallèle à marâtre et qu'il est dommage qu'on ait perdu.

    Quand on l'emploie aujourd'hui, on lui donne une signification péjorative analogue à celle de marâtre. Et ma fortune, pourquoi la comptes-tu ? me prends-tu pour un parâtre ? Ch. de Bernard, la Peau du lion, ch. 3.

HISTORIQUE

XIe s. Ce dist Rolans : c'ert [ce sera] Guenes mis parastre [mon beau-père], Ch. de Rol. X.

XIIIe s. Le [la] haine que li parrastre et les marrastre ont envers lor fillastres, Beaumanoir, LVII, 7.

XVIe s. Un parastre peut bien avoir la garde des enfants de sa femme…, Coust. gén. t. I, p. 137.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « parâtre »

Père, avec la finale péjorative astre ; wallon, pâràss, pâraùs ; provenç. pairastre ; cat. padastre ; esp. padrastro ; port. padrasto.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin patraster.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « parâtre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parâtre paratr

Citations contenant le mot « parâtre »

  • Les tenues monochromes sont l'une des plus anciennes astuces pour parâtre séduisante instantanément sans passer une tonne de temps à se préparer. amomama.fr, Astuces mode à voler à l’élégante Brigitte Macron

Traductions du mot « parâtre »

Langue Traduction
Anglais stepfather
Espagnol padrastro
Italien patrigno
Allemand stiefvater
Chinois 继父
Arabe زوج الأم
Portugais padrasto
Russe отчим
Japonais 継父
Basque stepfather
Corse padrastu
Source : Google Translate API
Partager