La langue française

Palinod

Définitions du mot « palinod »

Trésor de la Langue Française informatisé

PALINOD, subst. masc.

,,Poème en l'honneur de l'immaculée conception de la Vierge que l'on présentait à Rouen, à Caen et à Dieppe`` (Littré).
P.méton. Académie littéraire, propre à quelques villes de Normandie, dans laquelle on lisait ces poèmes en vue d'attribuer un prix. Pierre Corneille s'intéresse à la plus jeune, Jacqueline [Pascal], lit ses vers (elle en écrit depuis l'âge de douze ans), la prie de faire un poème sur la Conception de la Vierge pour les Palinods de Rouen, et, comme elle est absente le jour du prix, il remercie à sa place le président des Jeux Floraux (Brasillach,Corneille,1938, p.196).
Prononc. et Orth.: [palino]. Ac. 1762: palinod ou palinot; dep. 1798: -nod; id. ds Littré. Barrès, Cahiers, t.7, 1909, p.178: palinode. Étymol. et Hist.1. 1548 palinod «refrain (spéc. dans le chant royal)» (Th. Sebillet, Art poétique, II, 15 ds Hug.); 2. 1588 pallinot, palinot «pièce de vers en l'honneur de la Vierge, dont les strophes se terminent en général par un refrain» (Bourgueville, Antiquités de Caen, p.234 ds Gdf.); 3. 1842 «académie littéraire créée dans diverses villes de Normandie pour cultiver le palinod» (Ac. Compl.). Var. de palinode masc. (lui-même issu de palinodie*): av. 1483 [impr. 1501] palmode [lire palinode] «refrain» (L'Instructif de la seconde rhétorique ds Le Jardin de Plaisance, éd. E. Droz et A. Piaget, t.1, foa III vob, b I roa, v. t.2, pp.59-60). Voir FEW t.7, p.504a.

Wiktionnaire

Nom commun

palinod \pa.li.nɔ\ masculin

  1. Poésie dont un même vers se devait d'être répété à la fin de chaque strophe
  2. (En particulier) (Histoire) (Religion) Poème chanté en l’honneur de l’Immaculée Conception de la Vierge, pour lesquels des prix étaient décernés annuellement à la meilleure pièce de ce genre par les académies de Rouen, de Caen et de Dieppe.
    • Le palinod se faisait ordinairement en chant royal, ballade, ode, sonnet, etc., au gré du poète.

Nom commun

palinod \Prononciation ?\ masculin

  1. Refrain.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Palinod.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PALINOD. n. m.
On appelait ainsi autrefois un Poème en l'honneur de l'Immaculée Conception de la Vierge : des prix étaient décernés annuellement à la meilleure pièce de ce genre par les académies de Rouen, de Caen et de Dieppe. Le palinod se faisait ordinairement en chant royal, ballade, ode, sonnet, etc., au gré du poète.

Littré (1872-1877)

PALINOD (pa-li-no) s. m.
  • 1Poëme en l'honneur de l'immaculée conception de la Vierge que l'on présentait à Rouen, à Caen et à Dieppe ; un prix était adjugé à la meilleure pièce.

    Le jour de cette solennité s'appelait les palinods, ou la fête des palinods.

  • 2Pièce de poésie dans laquelle on devait amener la répétition du même vers à la fin de chaque strophe.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PALINOD. Ajoutez : En rhétorique, à treize ans, il [Fontenelle] composa, pour le prix des palinods de Rouen, une pièce en vers latins, qui, sans avoir obtenu de couronne, fut pourtant jugée digne de l'impression, Trublet, Mém. sur Fontenelle, p. 275.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PALINOD, s. m. (Poésie.) espece de poésie, chant royal, & ballade, qu’on faisoit autrefois en l’honneur de la vierge à Caen, à Rouen, & à Dieppe ; mais il n’y a plus que les écoliers & les poëtes médiocres qui fassent des palinods.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « palinod »

De l’ancien français palinod lui même composé de πάλιν, pálin (« de nouveau ») et de ᾠδή, ôidế (« chant »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin palinodia.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voy. PALINODIE. Un prix était distribué, au XVIe siècle, par les puys ou académies de Rouen, Caen et Dieppe à un poëme que l'on appelait palinod parce que c'était une rétractation, une contradiction des impiétés que proféraient les protestants contre l'immaculée conception.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « palinod »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
palinod palɛ̃ɔ

Citations contenant le mot « palinod »

  • Juchés sur une estrade, un puy, les poètes déclament leurs vers, les palinods. Joute oratoire, la poésie palinodique est au confluent de l’écriture érudite et de la foi. En arrière-plan, se profile une conception théologique et religieuse autour du culte de l’Immaculée Conception qui trouve toute sa force à la Renaissance. www.paris-normandie.fr, Rouen à l’heure des poètes, au XVe siècle

Traductions du mot « palinod »

Langue Traduction
Anglais palinod
Espagnol palinod
Italien palinod
Allemand palinod
Chinois 炮台
Arabe بالينود
Portugais palinod
Russe palinod
Japonais パリノド
Basque palinod
Corse palinod
Source : Google Translate API

Synonymes de « palinod »

Source : synonymes de palinod sur lebonsynonyme.fr

Palinod

Retour au sommaire ➦

Partager