La langue française

Orphique

Définitions du mot « orphique »

Trésor de la Langue Française informatisé

ORPHIQUE, adj.

A. − ÉSOTÉRISME, HIST. DES RELIG.
1. [En parlant des ouvrages, des théories morales et philos.] Que l'on attribue à Orphée, poète et musicien légendaire de la mythologie grecque. Doctrine, dogme, mystère, poème orphique. Mais ces parfums que chantent les hymnes orphiques sont bien moins nombreux que les divinités qu'ils chérissent (Proust,Sodome, 1922, p.840).
2. Qui concerne ces ouvrages et ces théories. Initiation, oracle, orgie orphique. C'est le rôle des aèdes orphiques ou homériques relevant les ruines morales de l'hellénisme primitif (Faure,Espr. formes, 1927, p.44).
OEuf orphique. Emblème symbolisant l'univers. L'oeuf orphique, dont le jaune suspendu au milieu d'un liquide enceint d'une voûte, figura le globe du soleil, nageant dans l'éther au milieu de la voûte des cieux (Volney,Ruines, 1791, p.273).
Rites orphiques. Rites (purifications, initiations, omophagie du taureau sacré) qui étaient censés donner la félicité éternelle. Les rites orphiques prétendent purifier l'âme elle-même de la partie qui en elle demeure liée au corps, vouée à la destruction et gouvernée par la mort (J. Vuillemin,Essai signif. mort, 1949, p.242).
3. Empl. subst.
a) Sectateur de l'orphisme. Ce philosophe était de la secte des orphiques (Ac.).Platon témoigne ainsi que telle était la doctrine des orphiques (Fulcanelli,Demeures philosophales, t.1, 1929, p.214).
b) Subst. fém. plur. Fêtes célébrées selon les rites orphiques. (Dict. xixeet xxes.).
B. − PEINT. [En parlant d'une esthét., d'une peint.] Qui est propre à l'orphisme. Ce nom admirable d'orphisme (...) signifie tout ensemble temps nouveaux et total lyrisme. L'orphique peinture de Delaunay annonce et chante (Cassou,Arts plast. contemp., 1960, p.184).
Prononc. et Orth.: [ɔ ʀfik]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1545 adj. orfique (Préf. de J. de La Mirande, ap. La Bod., Harmon., XXI ds Gdf.: hymnes orfiques); 2. 1913 cubisme orphique (G. Apollinaire, Peintres cubistes ds OEuvres compl., éd. M. Décaudin, p.25). Empr. au lat. orphicus «id.», du gr. ο ρ φ ι κ ο ́ ς «id.», dér. de Orpheus, v. Orphée. Cf. le m. fr. orpheique «id.» 1545 (J. Bouchet, Ep. fam., XXI ds Gdf.), empr. au b. lat. orpheicus «id.» (début ves.). Fréq. abs. littér.: 26.

Wiktionnaire

Adjectif

orphique \ɔʁ.fik\ masculin et féminin identiques

  1. (Antiquité) Qui se rapporte à Orphée.
    • Poèmes orphiques.
  2. Relatif aux doctrines, aux mystères, qu’Orphée passait pour avoir établis.

Nom commun

orphique \ɔʁ.fik\ masculin

  1. Philosophe pythagoricien prétendant avoir reçu d’Orphée les doctrines qu’il professait.
    • Ce philosophe était de la secte des orphiques.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ORPHIQUE. adj. des deux genres
. T. d'Antiquité. Qui se rapporte à Orphée. Poèmes orphiques et, substantivement, Orphiques, Poèmes attribués à Orphée. Il se dit aussi des Doctrines, des mystères qu'Orphée passait pour avoir établis. Il se dit, substantivement, de Certains philosophes pythagoriciens qui prétendaient avoir reçu d'Orphée les doctrines qu'ils professaient. Ce philosophe était de la secte des orphiques.

Littré (1872-1877)

ORPHIQUE (or-fi-k') adj.
  • 1Se dit des dogmes et des mystères attribués à Orphée.

    Œuf orphique, sorte d'emblème de l'univers.

    Vie orphique, vie sage et réglée par l'amour de la vertu, telle qu'on l'attribuait à Orphée.

  • 2 S. m. pl. Les orphiques, philosophes pythagoriciens prétendant avoir reçu d'Orphée dogme et morale. Ce philosophe était de la secte des orphiques.
  • 3S. f. pl. Les orphiques, orgies ou fêtes de Bacchus, parce qu'Orphée avait péri dans une de ces solennités, ou, suivant d'autres, parce qu'il les avait instituées.
  • 4 S. m. pl. Les Orphiques, poëmes attribués à Orphée.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « orphique »

Du latin Orphicus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ὀρφιϰὸς, de Ὀρφεὺς, Orphée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « orphique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
orphique ɔrfik

Citations contenant le mot « orphique »

  • À l’heure où s’achevait au Grand Palais, à Paris, la rétrospective Kupka qui a entraîné les visiteurs aux sources du cubisme orphique, le langage lumineux de ce père de l’abstraction se prolongeait de manière inattendue dans une des collections haute couture les plus brillantes de la saison. Pour l’automne/hiver 2018-19, et sous la double direction artistique de Sylvia Fendi Venturini et Karl Lagerfeld, la maison Fendi a en effet donné un défilé presque sans fourrure, mais tout en textures et illusions optiques directement inspirées des couleurs, formes et dynamiques de l’orphisme, courant artistique du début du XXe siècle notamment représenté par Frantisek Kupka, Robert Delaunay et Sonia Delaunay. Textures illusionsC’est au palais Brongniart, ancienne place de la Bourse française, que Fendi a présenté sa collection de l’hiver prochain. « Quatre-vingts pour cent de ces pièces ne sont même pas en fourrure », affirmait Karl Lagerfeld dans les coulisses du défilé. Seule compensation à la rareté du vision, et pratiquement unique source animale de la collection, la peau de mouton retournée se prêtait à toutes sortes de transformations quasi magiques, imitant les fourrures les plus précieuses. L’organza lui-même, glacé, superposé, tendu, ressemble à du cuir. Les effets de texture bluffants, entre velours jouant l’astrakan, tulle de soie effiloché jouant le velours, chiffon frangé jouant les plumes, bandes de fourrure mimant un plissé soleil, cuir tressé irradiant de couleurs contrastées, harmonies de motifs géométriques déconstruits, cercles multiples évoquant les explorations stylistiques de Kupka ou Robert Delaunay, provoquent des persistances rétiniennes qui sont à la vue ce qu’est à l’odorat le sillage d’un grand parfum : une émotion inoubliable. Réminiscences Art déco et puissance architecturaleLa collection est composée en grande partie de manteaux somptueux, mordorés, marquetés, véritables œuvres d’art vibrantes de toute une palette de couleurs vives, ou réminiscences des années folles avec de vastes cols imitant la fourrure et des motifs de spirales sculptés dans une matière textile aussi opulente que sensuelle. Des robes en organza transparent, rebrodées de paillettes invisibles, ton sur ton, qui leur confèrent une aura lumineuse, sont à elles seules de véritables exercices de style autour des années 1920, taille remontée à sa place naturelle, mais camaïeux de bronze et cuisse de nymphe, velours dévoré et débauches de franges à damner Paul Poiret, Mme Vionnet et Mme Lanvin en leur temps. Les motifs abstraits contribuent à conférer aux silhouettes une architecture puissante. Le corps, quasi resculpté, semble dans ces créations irréel. Escarpins à la « Memphis » Côté accessoires, la collection Fendi Couture est surtout concentrée sur une nouvelle ligne de chaussures dans la même note artistique, mais projetée, cette fois, au cœur des années 80 avec des citations du mouvement Memphis. Agrémentés de talons en érable, plexiglas ou corne, les escarpins bicolores, parfois tricolores ou simplement monochromes à bout carré légèrement arrondi sont travaillés en rayons à l’avant et ornés du F de Fendi dessiné par Karl Lagerfeld des deux côtés. Recruté dans sa trentaine par les cinq filles des fondateurs de la marque Adele et Eduardo Fendi, Karl Lagerfeld est le directeur artistique de Fendi depuis 1965, secondé par Sylvia Venturini Fendi (de la 3e génération) pour les accessoires et le prêt-à-porter homme et enfant. Depuis lors, toutes les collections qui sortent des ateliers de l’enseigne de luxe appartenant au groupe LVMH portent la touche du kaiser de la mode qui réussit à imprimer une identité unique à chaque marque dont il a la charge, que ce soit Chanel, Fendi, ou sa griffe éponyme. L'Orient-Le Jour, Chez Fendi, fourrure pour rire et poésie pour rêver - L'Orient-Le Jour
  • Dans cet antre orphique résonne le chant de la soprano Karen Vourc’h, accompagnée de trente-deux choristes, treize violoncelles, six pianos, des percussions et des guitares électriques. Sans oublier les voix et les vibrations du public, puisque l’œuvre invite chacun à se promener, découvrir, rencontrer. Une plongée étonnante dans un univers dantesque. Art Critique, Un opéra immersif dans le parking du Centre Pompidou
  • Selon les mythes homérique et orphique de la Création : la Nuit aux ailes noires fut courtisée par le Vent et déposa un œuf d’argent dans le sein de l’Obscurité. Éros sortit de cet œuf et mit en marche l’Univers : il créa la terre, le ciel, le soleil et la lune. Éros est donc l’organisateur du Chaos, de cet insondable mystère sortira l’Ordre, c’est-à-dire la vie, et cette vie ne peut exister qu’en dehors du Chaos dont elle vient. , L’ordre et le chaos dans les symphonies de Mahler : la quête de l’Ordre « Aller + Loin « ResMusica
  • La politique globalisée devient-elle un concept obsolète sous l’emprise d’un miroir orphique aux abords duquel la porosité aveuglante des frontières nous tue ? Pas obligatoirement si nous parvenons à comprendre que le durcissement des formalités d’entrée ou de sortie d’un territoire étranger n’entraîne pas nécessairement le repli xénophobe des pays qui en couvrent une portion alors même qu’il les préserve, en les maintenant connectés aux sagesses ultraterrestres, de céder à leurs intestinaux instincts mal dégrossis, grégaires et délétères, et que, partant, ce renforcement de la solidarité inter(nationale) n’équivaut pas à un enfermement en cellule capitonnée. Le confinement planétaire est un vaccin rudimentaire et archaïque dont la campagne mondiale contre la Fin qu’il envisage de mener à son terme, aura été un test pour l’homme universel, pour les ambitions mégalomaniaques d’un idéal qu’il remettra incessamment sur le tapis, ou pour son efficience dénuée d’affect en tant que porteur sain du virus de la paix. Que nous soyons en mesure ou non de mettre au point un ou plusieurs traitements spécifiques contre l’angoisse épidémique liée au Covid-19, nous survivrons au sentiment du Grand Vide intérieur qu’il nous aura forcés à côtoyer de près à condition que nous ne nous y réfugions pas de manière inconséquente, en séquestrant jusqu’au XXIIe siècle un principe d’émulation auquel sont chevillées nos forces représentationnelles et motionnelles. Si la mondialisation favorise l’Internationale de la mort, elle a su faire ses preuves en matière d’échanges de fluides éthériques (licence poétique ≠ lexique occultiste) entre les corps entremêlés des Pères fondateurs de nos nations fantômes, si l’on admet que nos antiques royaumes phénigiens n’en finissent pas de renaître de leurs cendres. La communauté internationale est invitée à se tâter le muscle de la création ex nihilo comme est régulièrement amenée à le faire toute communauté scientifique ou artistique, telle qu’un creuset de population tressé vers l’infini, qui déroule son programme à l’image du noyau atomique, de l’écorce terrestre, de la mésosphère ou du fond diffus cosmologique qu’elle parcourra d’un double regard modiglianesque. Nous ne viendrons jamais à bout d’un virus sans-frontiériste en nous privant d’une compétition scientifique à visée planétaire. Pour ce qui est de l’humanitaire, ce vestige des lois néonoachides de l’avant-guerre ne survivrait pas longtemps à son basculement dans la fosse trop commune qu’il se serait creusée ; son action dépendra donc de sa propension à endiguer la catastrophe sanitaire, plutôt qu’à la prodiguer ; nous le sauverons, évidemment, à condition qu’il continue d’accomplir, partout où elle a lieu de persévérer dans son être, sa mission salutaire. La mondialisation est aussi stupide est dangereuse que peut l’être le nationalisme lorsqu’elle sombre avec lui sur l’écueil de l’idéologisme. Quand la fermeture d’une frontière sauve plus de vies qu’elle n’en menace, on ne tergiverse pas avec la responsabilité de protéger ; on ne s’inquiète pas du cadeau que l’on ne fait absolument pas au partisan de l’isolationnisme que l’on n’est pas soi-même ; on ferme la frontière aussi vite qu’on la rouvrira, aussitôt que la situation mondiale nécessitera que nous élargissions les fondements politico-économiques et culturels de l’Ultime Royaume. La Règle du Jeu, Bernard-Henri Lévy, Le coronavirus, les migrants et les Rohingyas - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts

Traductions du mot « orphique »

Langue Traduction
Anglais orphic
Espagnol órfico
Italien orfico
Allemand orphisch
Chinois 立体的
Arabe أورفيك
Portugais órfico
Russe орфический
Japonais オルフィック
Basque orfikoetan
Corse orfica
Source : Google Translate API

Synonymes de « orphique »

Source : synonymes de orphique sur lebonsynonyme.fr

Orphique

Retour au sommaire ➦

Partager