La langue française

Oreillon

Sommaire

  • Définitions du mot oreillon
  • Étymologie de « oreillon »
  • Phonétique de « oreillon »
  • Citations contenant le mot « oreillon »
  • Images d'illustration du mot « oreillon »
  • Traductions du mot « oreillon »
  • Synonymes de « oreillon »

Définitions du mot « oreillon »

Trésor de la Langue Française informatisé

OREILLON, subst. masc.

A. − Ce qui rappelle une (petite) oreille.
1. [Chez les animaux]
a) Partie de l'oreille des chauves-souris. L'oreille [des chauves-souris] est formée par un pavillon parfois énorme, et qui se prolonge souvent jusqu'au coin de la bouche. On peut, en outre, y observer une excroissance de forme et de dimensions variables, dite tragus ou oreillon (Beautés du monde animal, t.1, Mammifères, 1970, p.10-3).
b) Petite touffe de plumes disposée de chaque côté de la tête d'un oiseau. Du mois de mai à juillet, le mâle [chez les combattants] prend une brillante parure (...). Des deux côtés de la tête apparaissent deux oreillons emplumés (Coupin, Animaux de nos pays, 1909, p.97).Le camail blanc contraste beaucoup avec le reste de son plumage barré de noir et blanc [d'une poule]. Les oreillons sont petits et parfois pigmentés de bleu (Rustica, 11-17 mars 1981, no585, p.11).
2. Partie latérale, souvent saillante, d'un objet.
a) Partie d'une coiffure qui descend de chaque côté sur l'oreille.
HIST. ,,Partie mobile du casque romain protégeant les oreilles et les joues`` (Leloir 1961).
Partie d'une casquette qui couvre l'oreille. Synon. oreille, oreillette.En 1817, la mode engloutissait les petits garçons de quatre à six ans sous de vastes casquettes en cuir maroquiné à oreillons assez ressemblantes à des mitres d'esquimaux (Hugo, Misér., t.1, 1862, p.144).Partie de certaines coiffes qui pend sur l'oreille. Elle avait une coiffe toute jaunie par le renfermé, qui (...) montrait de chaque côté de sa tête deux grands oreillons bien larges et bien plats (Sand, Pte Fad., 1849, p.131).
b) Partie latérale, rembourrée, située de chaque côté du dossier de certains fauteuils, au niveau de la tête. Synon. oreille, oreillard, oreillette.Ce sont vraiment de fort élégantes et fort commodes voitures que ces nouvelles malles; on y est assis comme dans son fauteuil, les jambes à l'aise, avec des oreillons à droite et à gauche (Hugo, Rhin, 1842, p.40).
c) Saillie pleine ou évidée, située généralement de chaque côté d'un objet, servant à le saisir ou à le fixer. Pot à oreillons. Clubin (...) prit un sac-valise qu'il avait, mit des vêtements dans le compartiment élastique, (...) cadenassa le sac, et passa dans les oreillons une aussière toute préparée pour le hisser au besoin (Hugo, Travaill. mer, 1866, p.146).Tous poussaient aux roues des fourgons, des caissons et des pièces, apportant les bombes par leurs oreillons, deux à deux (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t.2, 1870, p.241).[Les tuyaux] en fonte cannelée (...) comportent au collet un oreillon pour la fixation par un crampon de fer à scellement dissimulé derrière le tuyau (Robinot, Vérif., métré et prat. trav. bât., t.4, 1928, p.116).
d) ARCHITECTURE
,,Partie encastrée, de faible largeur, d'un appui ou d'un seuil, de chaque côté dans les trumeaux`` (Noël 1968).
,,Syn. de crossette de chambranle`` (Noël 1968). Les impostes à oreillons de ses baies disaient son âge [d'une tour] (Hugo, Quatre-vingt-treize, 1874, p.72).
e) FORTIF. Synon. de orillon.
f) ART CULIN. Moitié (d'abricot, de pêche dénoyauté(e)). Oreillons de pêche au sirop. (Ds Clém. Alim. 1978).
B. − Au plur.
1. TECHNOL. Rognures de peau (en particulier d'oreilles) qui servent à faire de la colle forte. (Ds Chesn. t.2 1858).
2. MÉD., cour. Maladie infectieuse et contagieuse, d'origine virale, caractérisée par une tuméfaction, plus ou moins prononcée, des glandes parotides et parfois d'autres glandes salivaires, par de la fièvre et qui peut atteindre, surtout chez l'adulte, les testicules ou les ovaires, le tissu nerveux, le pancréas. Synon. maladie, fièvre ourlienne; parotidite infectieuse.Attraper, avoir les oreillons; souffrir des oreillons. Nous avons (...) à Paris une épidémie d'oreillons. Savez-vous ce que c'est? C'est une douleur dans les glandes du cou et les oreilles (Mérimée, Lettres Panizzi, t.1, 1860, p.88).
Prononc. et Orth.: [ɔ ʀ εjɔ ̃] et [-ʀe-]. Ac. 1694-1740: orillon; 1762-1878: oreillons ou orillons; 1935: oreillon. Les 2 formes aussi dans DG. Étymol. et Hist. A. 1. 1230 orillon «coup sur l'oreille» (Gaidon, éd. F. Guessard et S. Luce, 244 ds T.-L.), cf. horion; 2. 1549 méd. oreillons (Tagault, Institutions chirurgiques, 636 ds Gdf. Compl.); 3. 1573 oreillons «rognures de cuirs de certains animaux destinées à faire de la colle» (Ordonnance sur la sayetterie ds A. Thierry, Recueil des monuments inéd. de l'hist. du Tiers-Etat, 1resérie, t.2, p.811 ds Fonds Barbier: oreillons de vasches); 4. 1760 zool. oreillon «partie de l'oreille de la chauve-souris» (Buffon, Hist. nat., t.8, p.127); 5. a) 1765 orillons «bouffettes pour orner la tête d'un cheval» (Encyclop.); b) 1840 arm. oreillon «partie du casque qui couvrait l'oreille» (Ac. Compl. 1842); c) 1849 «partie d'une coiffure couvrant l'oreille» (Sand, loc. cit.). B. 1. Ca 1290 oroilloun «versoir de la charrue» (Gautier de Bibbesworth, Traité, éd. A. Owen, 913); 2. 1548 «anse, poignée d'un récipient» (Coyecque, Rec. d'actes notariés..., t.2, p.265: escuelle à oreillons); 3. 1599 fortif. oreillon (Marnix, Differens, I, V, 4 ds Hug.); 1676 orillon (Félibien, p.90); 4. 1691 archit. oreillon «retour au coin des chambranles, crossette» (D'Aviler, Cours d'archit., t.2, p.523); 5. 1765 tiss. orillons «tasseaux supportant les ensouples» (Encyclop.); 6. 1789 plomb. «tenon, environnant le pourtour d'une chaudière de plombier» (Encyclop. méthod. Mécan. t.6, p.489, s.v. chaudière: oreillon; p.499: orillon); 7. 1842 oreillon «partie latérale d'un dossier de fauteuil» (Hugo, loc. cit.), cf. oreillette; 8. 1938 «moitié d'abricot» (Mont.-Gottschalk, s.v. abricot). Dér. de oreille*; suff. -on1*. Au sens B 8, cf. déjà oreilles d'abricots «abricots confits dont on a ôté les noyaux, et dont on a rejoint les deux moitiés» (1690, Fur.); cf. aussi l'esp. orejon «tranche de pêche séchée au soleil» (1737, Autoridades). Fréq. abs. littér.: 16.

Wiktionnaire

Nom commun

oreillon \ɔ.ʁɛ.jɔ̃\ masculin

  1. (Chiroptérologie) Partie saillante de l’oreille chez la chauve-souris.
    • La plupart ont la tète surmontée par quatre oreillons, toutes out les yeux petits, obscurs et couverts, le nez ou plutôt les naseaux informes, la gueule fendue de l’une à l'autre oreille […]. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, « La Chauve-souris », in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 818.)
  2. Partie d’un casque qui protège les oreilles.
    • Les aviateurs portent des casques à oreillons.
  3. (Par analogie) Parties saillantes de chaque côté d’un objet.
    • C’était une de ces gourdes revêtues d’osier, larges et plates, à oreillons, qu’on se pendait au côté par une courroie, et qu’on appelait alors « gourdes de hanche ». — (Victor Hugo, L’Homme qui rit, 1869, édition 1907)
  4. Demi abricot.
  5. (Médecine) (Au pluriel) → voir oreillons ; maladie infectieuse, consistant en un gonflement des parotides.
    • Avoir les oreillons.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OREILLON. n. m.
Partie d'un casque qui protège les oreilles. Les aviateurs portent des casques à oreillons. Il se dit aussi d'une Maladie infectieuse, consistant en un gonflement des parotides. Il s'emploie surtout au pluriel, Les oreillons. Avoir les oreillons.

Littré (1872-1877)

OREILLON (o-rè-llon, ll mouillées, et non o-rèyon) s. m.
  • 1Anciennement, partie du casque qui couvrait l'oreille ou qui se prolongeait en mentonnière.
  • 2 Terme de zoologie. Une des éminences de l'oreille des chauves-souris, quand elle est développée. Les oreilles sont droites, un peu courbées en dehors, arrondies à leurs extrémités et sans oreillon, Buffon, Quadrup. t. XIII, p. 105.
  • 3 Terme de médecine. Gonflement inflammatoire du tissu cellulaire qui entoure la glande parotide.
  • 4 S. m. pl. Nom qu'on donne aux rognures des cuirs de bœufs, de vaches et d'autres animaux, destinées à faire de la colle forte ; apparemment parce qu'il s'y trouve quantité d'oreilles. Oreillons de toutes bêtes à faire colle, le cent pesant estimé 50 sous, Décl. du roi, nov. 1640, tarif.

HISTORIQUE

XVe s. Je ly donrray tel oreillon [coup sur l'oreille], Qu'il y aura du vermillon ; Tien ce cop ; fui-je mensongiers ? la Pass. de N. S. J. C.

XVIe s. …Flanquée, pour le mousquet seulement, de la courtine de deux ravelins sans espaule, sans retraite, sans orillon [sorte de fortification], D'Aubigné, Hist. III, 258. Les oreillons d'un fer de javeline, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « oreillon »

De oreille avec le suffixe -on.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dérivé de oreille.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « oreillon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
oreillon ɔrɛjɔ̃

Citations contenant le mot « oreillon »

  • Et deux qui font treize. Vendredi matin, Baptiste Héguy et Pieter-Jan Van Lill ont dû renoncer au déplacement à Bordeaux, où l’Aviron Bayonnais affrontait l’UBB le lendemain. La raison, les oreillons. En moins d’un mois, treize joueurs de l’effectif basque ont contracté la maladie. SudOuest.fr, Contagion : treize joueurs malades, l’Aviron bayonnais a les oreillons qui sifflent
  • Les oreillons sont une infection virale, strictement humaine, pouvant s’accompagner de complications neurologiques ou génitales. Il est important que la couverture vaccinale soit optimale. , Oreillons – Santé publique France
  • Devant la possibilité de complications pouvant être graves, la vaccination systématique par le vaccin ROR (rougeole, oreillons, rubéole) se justifie chez tous les enfants dès l'âge d'un an. On recommande deux doses de vaccin. En France, la première est administrée à l'âge de 12 mois et la seconde au cours de la deuxième année, à 16-18 mois. Epidémie d'oreillons en Catalogne, Espagne, Epidémie d'oreillons en Catalogne, Espagne - MesVaccins.net
  • Les oreillons sont de retour sur les campus universitaires, comme à Louvain-la-Neuve, ou notre équipe a tendu le micro RTL INFO à plusieurs étudiants. "J'ai entendu ça il n'y a pas longtemps, et justement, j'avais un peu peur de l'attraper, surtout avant le blocus, je pense que ce n'est pas du tout la bonne période", explique une jeune femme. "J'ai demandé à mes parents et j'ai été vacciné, donc je ne pense pas que j'ai trop de risques de l'attraper", explique un jeune homme. "Je ne sais vraiment pas bien ce que c'est en plus, on n'est pas très informés là-dessus", non, estime une étudiante. RTL Info, Une maladie TRÈS contagieuse touche plusieurs universités du pays: voici les symptômes des oreillons et les complications possibles - RTL Info
  • Sur le campus de Woluwe-Saint-Lambert, les étudiants ont entendu parler des cas d’oreillons, mais ne sont pas inquiets. "Je n'ai jamais eu mais je suis vaccinée, donc normalement je suis protégée", explique une jeune étudiante. "Je suis vacciné mais je n'ai aucune idée des symptômes en fait, je ne sais même pas ce que ça fait", confie un étudiant. "Je n'ai pas été atteint moi-même, mais mon colloque oui. J'ai entendu que ça pouvait amener à une certaine stérilité, donc il ne faut pas prendre ça à la légère", indique un autre. RTL Info, Les oreillons touchent des étudiants à Bruxelles: "C'est une maladie virale très contagieuse" - RTL Info
  • Les oreillons définissent une maladie virale très contagieuse due au virus ourlien. Le meilleur moyen de prévenir la maladie demeure la vaccination, via le vaccin ROR. Définition, symptômes, prévention, traitement... On fait le point. PARENTS.fr, Définition, transmission, traitement : tout sur les oreillons | PARENTS.fr
  • Pour expliquer cette différence, les chercheurs ont examiné si le vaccin ROR, qui n’existe que depuis une quarantaine d’années, influence l’évolution des infections au coronavirus. Si les plus âgés n’ont pas eu ces vaccinations, c’est le constat inverse pour la grande majorité des plus jeunes. Une proportion importante de personnes âgées ont eu les oreillons, la rougeole et la rubéole. Le Soir, Coronavirus : le vaccin rougeole-rubéole-oreillons pourrait rendre l’infection moins grave - Le Soir

Images d'illustration du mot « oreillon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.
  • This illustration provided a 3D graphic representation of a spherical-shaped mumps virus particle, that was studded with glycoprotein tubercles. The studs, colorized reddish-brown, are known as F-proteins (fusion), and those colorized beige, are referred to as HN-proteins (hemagglutinin-neuraminidase). Photo de CDC via Unsplash

Traductions du mot « oreillon »

Langue Traduction
Anglais mumps
Espagnol paperas
Italien parotite
Allemand mumps
Chinois 腮腺炎
Arabe النكاف
Portugais caxumba
Russe свинка
Japonais おたふく風邪
Basque papera
Corse orecchini
Source : Google Translate API

Synonymes de « oreillon »

Source : synonymes de oreillon sur lebonsynonyme.fr
Partager