La langue française

Ophrys

Sommaire

  • Définitions du mot ophrys
  • Étymologie de « ophrys »
  • Phonétique de « ophrys »
  • Citations contenant le mot « ophrys »
  • Traductions du mot « ophrys »

Définitions du mot ophrys

Trésor de la Langue Française informatisé

OPHRYS, subst. masc.

BOT. Plante vivace (de la famille des Orchidacées) répandue en Europe, dans les pays méditerranéens, etc., généralement caractérisée par deux bulbes globuleux, des fleurs terminales espacées, à labelle sans éperon, plus ou moins convexe, marqué de dessins divers, évoquant un insecte, et représentée par une vingtaine de variétés. Quant aux formes innombrables d'ophrys qui se dissimulent dans l'herbe de nos coteaux pierreux, on comprend (...) que les botanistes aient emprunté les noms qui les désignent au règne animal: apifera «abeille» (...), arachnites et aranifera «araignée» (...), bombyliflora «bourdon» (...), muscifera «mouche» (...), tenthredinifera et vespifera «guêpe» (...) −par allusion aux divers arachnides ou hyménoptères dont elles imitent l'aspect (L. Guyot, P. Gibassier,Les Noms de fleurs, 1968, p.60):
. L'espèce la plus fréquente est l'«Ophrys frelon» (ou bourdon). Ses sépales roses, bien étalés, sont séparés par deux pétales plus petits et plus colorés; le labelle brun rouge, bombé, velu, est orné à la base de deux petites bosses coniques (...). Les sépales roses de l'«Ophrys abeille», plus grands que le labelle sont séparés par deux pétales étroits et verts. Au-dessus du labelle, l'étamine est protégée par un bec long et sinueux (...). L'Ophrys mouche vit en colonie sur les sols pierreux. Ses sépales vert pâle forment un écrin à deux petits pétales brun foncé; le labelle brun rougeâtre s'allonge en forme de pantin au plastron bleuâtre. J. Jolinds Ét. touloises, 1979, no17, pp.27-28.
Prononc. et Orth.: [ɔfʀis]. Ac. 1762: ophris. Lar. Lang. fr.: -phrys ou -phris. Étymol. et Hist. 1549 ophris (Commentaires tres excellens de l'hystoire des plantes, trad. d'un ouvrage lat. de L. Fuchs d'apr. FEW t.7, p.371b); 1701 ophrys fém. (Fur.); 1752 masc. (Trév.). Empr. au lat. ophrys «espèce d'orchidée», qui est peut-être à rapprocher du gr. ο φ ρ υ ́ ς «sourcil» (André Bot.).

Wiktionnaire

Nom commun

ophrys \ɔ.fʁis\ masculin invariable.

  1. (Botanique) Genre d'orchidées terrestres euro-méditerranéennes.
    • Les ophrys sont des plantes herbacées à 2 ou 3 tubercules, avec des feuilles en rosette basale et une hampe florale à peu de fleurs aux sépales et pétales latéraux étalés, au labelle sans éperon, avec une partie glabre et une partie poilue…
    • Certains insectes mâles sont attirés par la forme, les couleurs et l'odeur (phéromones) des fleurs d'ophrys et essaient de copuler les labelles, assurant par là la pollinisation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « ophrys »

Du grec ancien ὀφρῦς, ophrûs (« sourcil ») car les labelles sont en partie poilus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ophrys »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ophrys ɔfriz

Citations contenant le mot « ophrys »

  • Dame Nature sait se montrer imprévisible et généreuse dans les pires moments. Ainsi, elle est venue surprendre agréablement une Clairanenque, Thèrese Migeon, en déposant un petit cadeau dans son jardin lors du confinement. Période où Thérèse ne tond plus sa pelouse, le ramassage des déchets ayant été interrompus le mardi 17 mars. Quelques semaines après cette date, elle aperçoit émergeant de l’herbe haute, une fleur d’un violet délicat ressemblant à une orchidée. Prenant bien soin de ne pas l’abîmer, elle la photographie et fait des recherches sur internet pour donner un nom à cette nouvelle venue. Et là, elle découvre que la visiteuse est une orchidée, mais pas n’importe laquelle : une oprhys abeille*, orchidée sauvage que l’on rencontre principalement en prairie naturelle ou en lisière des bois. L’ophrys abeille est fleur très particulière : ophrys vient du grec ophrus qui signifie sourcil car cette plante servait à teindre les cheveux et les sourcils ! Apifera fait référence à la ressemblance de l’un des pétales de sa corolle avec l’abdomen d’une abeille, si frappante qu’elle trompe les abeilles mâles. Cette espèce est aussi la seule à pouvoir s’auto-féconder car elle possède des pièces sexuelles à la fois mâles et femelles. lindependant.fr, Des oprhys abeille prennent racine dans un jardin - lindependant.fr
  • Et d’autres beaucoup plus rares, comme les délicats ophrys mouche, ophrys abeille, ophrys frelon… www.lamontagne.fr, Orchidées d'Auvergne : trouvez la perle dans la prairie ! - Clermont-Ferrand (63000)
  • Des Caisses de Jean-Jean avec son lierre en forme de coeur, en passant par le Vallon du Renard avec le Pas du Loup et ses coris de Montpellier, le long des vignes du Domaine de Lauzières pour atteindre le Pas du Cerf avec en contrebas la bugle ivette, du Destet pour rejoindre Aureille par le mas de Vaudoret avec ses oliviers et la centaurée des collines, la Tour de guet du pas de la Figuière et ses oeillets prolifères, le Rocher des deux trous après avoir croisé des cèdres de l’Atlas, le Mont Gaussier avec la centranthe chausse-trappe et une pensée pour Vincent Van Gogh, le Val Aurousa avec ses orchidées et une superbe vue des vignes du Domaine de la Vallongue, le Jas de Pézou sur le chemin de la Baume Brignolle et ses stéhélines avec une pensée pour le botaniste bâlois, les Gypières avec les inules des montagnes et leur surnom d’arnica de Provenc, les crètes du Castellas de Mouriès avec ses globulaires buissonnantes nous annonçant le printemps tout proche, la chapelle Saint-Gabriel et ses orchidée, les tours de Castillon et ses éphédras que l’on retrouve aussi en contrebas des Opies, le plateau de la Caume et ses tulipes australes si furtives que l’on retrouve aussi vers le point culminant des Alpille, le Vallon des Glauges et ses ophrys jaunes, Saint-Michel-de-Frigolet et ses asphodèles, les Cascades de Saint-Rémy-de-provence avec l’origan sous le soleil de juillet, la Tour de l’Horloge d’Eygalières et ses immortelles à toupet, on peut se remémorer chaque plante et chaque fleur à un endroit précis des Alpilles tellement leur spécificité avec un paysage est surprenante. Tela Botanica, Découverte de la Flore des Alpilles – Tela Botanica
  • Moins spectaculaire mais plus délicate, l’ophrys abeille fleurit également de mai à juillet. C’est un exemple de coévolution d’une fleur et de son pollinisateur qui a amené l’orchidée elle-même à ressembler à un insecte. Elle est assez peu courante. Il faut s’armer de patience pour la débusquer. Et gare, où l’on pose les pieds ! SudOuest.fr, Nature : on déconfine avec les orchidées sauvages du Sud-Charente

Traductions du mot « ophrys »

Langue Traduction
Anglais ophrys
Espagnol ophrys
Italien ophrys
Allemand ophrys
Chinois oph
Arabe ophrys
Portugais ophrys
Russe ophrys
Japonais オープリーズ
Basque ophrys
Corse ophrys
Source : Google Translate API
Partager