La langue française

Oncques

Sommaire

  • Définitions du mot oncques
  • Phonétique de « oncques »
  • Citations contenant le mot « oncques »
  • Images d'illustration du mot « oncques »
  • Traductions du mot « oncques »
  • Synonymes de « oncques »

Définitions du mot « oncques »

Trésor de la Langue Française informatisé

ONC, ON(C)QUES,(ONQUES, ONCQUES) adv.

Vx, littér. ou p. plaisant.
A. − [Avec une valeur positive] Un jour, à quelque moment. Le temps au brouillard et aux plus damnées tristesses qui furent oncques (Barb. d'Aurev.,Memor. 2,1838, p.379):
1. ... nous avons remarqué, entre autres, cette comtesse de Laborne, femme passionnée, s'il en fut oncques, aimante, et dont l'amour touche à la haine. Balzac,OEuvres div.,t. 1, 1830, p.443.
B. − [Avec une valeur négative, servant, avec ne, à former une négation de temps] Jamais, à aucun moment. Le diable sait où il disparut, en Belgique probablement. Mais onques, nul ne l'a revu, sur le bitume du boulevard (Bourges,Crépusc. dieux,1884, p.303).On croit que le loup la mangea car on ne la revit oncques plus (A. France,Barbe-Bleue,1909, p.23):
2. Il ne venait jamais sans apporter quelque plat de poisson ou de gibier, qu'il fricotait lui-même comme onc chef de grande maison ne sut jamais cuisiner. E. de Goncourt,Élisa,1877, p.63.
Prononc. et Orth.: [ɔ ̃:k]. Ac. 1694: onc; 1718-1878: onc ou onques; 1935: onques; Littré, DG: onc ou onques; Rob., Lar. Lang. fr.: onc, oncques, onques. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p.207: onque. Étymol. et Hist. Adv. de temps A. Empl. avec nég. 1. «jamais» négatif; verbe au prétérit ca 881 non ... omque (Ste Eulalie, 9 ds Henry Chrestomathie, p.3: Niule cose non la pouret omque pleier La polle sempre non amast lo Deo menestier); fin xes. unque non (Passion, éd. D'Arco Silvio Avalle, 9: Peccad negun unque non fiz); ca 1050 unc ... ne (St Alexis, éd. Chr. Storey, 140); ca 1100 unches mais ... ne (Roland, éd. J. Bédier, 1461); 2. empl. comme nég. totale au sens de «ne ... pas du tout; ne ... absolument pas» ca 1100 unc ne (Roland, 1769: Unc ne sunast, se ne fust cumbatant); id. ne ... unkes (ibid., 2495: Icele nuit n'unt unkes escalguaite). B. Empl. sans nég. «à quelque moment que ce soit, jamais» ca 1100 dans une phrase interr. dir. (Roland, 2292: Culvert paien, cum fus unkes si os Que me saisis...?); ca 1160 interr. indir. (Eneas, 347 ds T.-L.: Ne sai se onkes i ot blé); ca 1175 hyp. (Benoît de Ste-Maure, Chronique des ducs de Normandie, 11865, ibid.: od le trenchant de m'espee Li ai dreit fait, s'onc li mesfis); 1174-87 dans une phrase de forme affirm. mais de sens implicitement nég.: après un compar. suivi de que (Chrétien de Troyes, Perceval, éd. F. Lecoy, 7914: Artus, comant se contient ore? Mialz qu'il ne fist onques ancore). Mot qualifié de ,,vieux et burlesque`` dep. Fur. 1690. Du lat. umquam «un jour, quelquefois», empl. dans des phrases nég., des prop. interr. ou cond.: non umquam «jamais», nihil umquam, nemo umquam; si umquam, des phrases de forme affirm. mais nég. de sens, notamment après un compar. suivi de quam. Cf., issu de numquam (ne-umquam) adv. de temps «jamais», également empl. comme nég. totale au sens de «pas du tout», l'a. fr. nonque «jamais» (842, Serments de Strasbourg ds Henry Chrestomathie, p.2, 7; ca 881 Ste Eulalie, 13, ibid., p.3). Fréq. abs. littér.: 45.

Wiktionnaire

Adverbe

oncques \ɔ̃k\

  1. (Désuet) Variante orthographique de onques.
    • Femme je suis povrette et ancienne,
      Ne riens ne sçay ; oncques lettre ne leuz
      — (François Villon, Ballade pour prier Nostre Dame)
    • Ah, oui, concernant le particulier de Bow Street ? Envolé ! Fuitt ! Fuitt ! comme une fumée ! La maison est fermée et oncques n'a revu ce vieux fou ! Serait-ce l'un des bandits ?. — (Jean Ray, Harry Dickson, Les Etoiles de la mort, 1933)
    • […] mon père, qui oncques ne sut résister à la beauté de ma mère, à ses larmes, à ses manières enjôleuses. — (Robert Merle, Fortune de France, VI. 1977)

Adverbe

oncques \Prononciation ?\

  1. (Avec « ne ») Jamais.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « oncques »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
oncques ɔ̃kk

Citations contenant le mot « oncques »

  • À ma droite les quatre chats, étendus mollement sur le dos à rien foutre, descendant deux boîtes de pâtée /jour, butant tout ce qui bouge en biodiversité alentour (oiseaux, mulots, orvets, écureuils, tout ce qui témoigne de la parfaite pureté écologique de l’environnement susdit), grattant comme des forcenés dans le potager que Papinou s’évertue à faire vivre pour nous nourrir, coûtant un bras en véto, et surtout ne servant strictement à rien. De l’autre, les poules, pas bien jolies, mais si courageuses, pondant à tour de bras (enfin, plus ou moins), nettoyant le jardin avec grand sérieux, fertilisant le potager de leur fiente,bouffant les restes gratuits, ne prédatant rien si ce n’est oncques vers de terre… Voilà tout le paradoxe : les ceusses qui font des dégâts dans la nature et les ceusses qui la préservent. Libération.fr, Quand moins c'est mieux... - Libération

Images d'illustration du mot « oncques »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « oncques »

Langue Traduction
Anglais oncques
Espagnol oncques
Italien oncques
Allemand oncques
Chinois c
Arabe oncques
Portugais oncques
Russe oncques
Japonais オンク
Basque oncques
Corse oncques
Source : Google Translate API

Synonymes de « oncques »

Source : synonymes de oncques sur lebonsynonyme.fr
Partager