La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « oiseler »

Oiseler

Définitions de « oiseler »

Trésor de la Langue Française informatisé

OISELER, verbe

A. − Emploi intrans., VÉN. Tendre des filets, mettre des gluaux pour prendre de petits oiseaux. (Dict. xixeet xxes.).
B. − Emploi trans., FAUCONN. Dresser (un oiseau) pour le vol, chasser à l'oiseau. Oiseler un épervier, un faucon tiercelet (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [wazle], (il) oiselle [-zεl]. Att. ds Ac. 1762-1878. Étymol. et Hist. A. Intrans. 1. ca 1165 fig. avoir mal oiselé «n'avoir pas réussi (dans une entreprise)» ([Chrétien de Troyes], Guillaume d'Angleterre, éd. M. Wilmotte, 1275); 2. 1202 vén. (Renart, éd. M. Roques, XVIII, 15675: et cil qui pas apris ne fu Ne d'oiseler ne de chacier). B. Trans. 2emoitié du xves. fauconn. (Jean de Franchieres, Fauconnerie, I, 3, Ars 2710 ds Gdf.). Dér. de oisel, forme anc. de oiseau*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 18.

Wiktionnaire

Verbe - français

oiseler \wa.zə.le\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Fauconnerie) Dresser un oiseau pour le vol ; chasser à l’oiseau.
  2. (Chasse) Tendre des filets, des pièges, pour prendre les petits oiseaux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

OISELER (oi-ze-lé. La syllabe sel double l'l, quand la syllabe qui suit est muette : j'oiselle, j'oisellerai)
  • 1 V. a. Terme de fauconnerie. Dresser un oiseau pour le vol ; chasser à l'oiseau.
  • 2 V. n. Terme de chasse. Tendre des filets, des gluaux, etc. pour prendre les petits oiseaux.

HISTORIQUE

XIIe s. Ostors por oiseler, Ronc. p. 7.

XIIIe s. Et cil qui pas apris ne fu Ne d'oiseler ne de chacier, Ren. 5057. Deables, qui de joie oisele [s'ébat], Quant voit les bones gens meffaire, Moult grant joie ot de cest affaire, Du Cange, oisellare.

XVIe s. Oiseler un faucon sur la grue, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

OISELER, v. a. terme de Fauconnerie ; dresser un oiseau.

Oiseler, chez les oiseleurs, veut dire, tendre des filets, préparer des gluaux, ou se servir du miroir & des trébuchets pour prendre des oiseaux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « oiseler »

(Vers 1165) Du moyen français oiseler[1], de l’ancien français oiseler[2], dérivé de oisel (« oiseau ») avec le suffixe -er[3].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Anc. franç. oisel, oiseau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « oiseler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
oiseler wazœle

Citations contenant le mot « oiseler »

  • L’oiseleur ? Quel beau nom pour le poète : celui qui saisit les petits oiseaux. Rien de mièvre ici mais le geste tendre de rendre l’instant à son cri naissant pour lui offrir un nid de brindilles rythmées. L’oiseleur sait attendre, imiter le chant des oiseaux, faire des nœuds pour ses dispositifs, ne rien oublier, oublier aussi. Et puis comme le chasseur chassé, ou l’arroseur arrosé, l’oiseleur sait se faire oiseler. «Tel est pris qui croyait prendre» - il n’est pas de meilleure devise pour l’entreprise indispensable de la poésie. Libération.fr, Henri Poncet, oiseau-lyre - Culture / Next

Images d'illustration du mot « oiseler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « oiseler »

Langue Traduction
Anglais bird
Espagnol pájaro
Italien uccello
Allemand vogel
Chinois
Arabe طائر
Portugais pássaro
Russe птица
Japonais
Basque txori
Corse acellu
Source : Google Translate API

Oiseler

Retour au sommaire ➦

Partager