La langue française

Odelette

Sommaire

  • Définitions du mot odelette
  • Étymologie de « odelette »
  • Phonétique de « odelette »
  • Citations contenant le mot « odelette »
  • Traductions du mot « odelette »

Définitions du mot « odelette »

Trésor de la Langue Française informatisé

ODELETTE, subst. fém.

LITT. Petite ode traitant un sujet léger et gracieux. Les odelettes, ou petites odes de Ronsard, m'avaient servi de modèle (...). La forme concentrée de l'odelette ne me paraissait pas moins précieuse à conserver que celle du sonnet (Nerval,Chât. Bohême,1853, p.17).Sa pensée (...) ne prenait qu'un intérêt médiocre aux odelettes et aux sonnets amoureux de Ronsard, malgré leurs belles rimes et leurs doctes inventions renouvelées des Grecs (Gautier,Fracasse,1863, p.18).Notre cuisinière indignée nous mit entre les mains une odelette, qui célébrait avec concupiscence ses charmes de brune (Colette,Apprent.,1936, p.177).
Prononc. et Orth.: [ɔd(ə)lεt]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1555 (Ronsard, Odelette, éd. P. Laumonier, VII, p.105, titre). Dér. de ode*; suff. -elette, v. -et, -ette.

Wiktionnaire

Nom commun

odelette \ɔd.lɛt\ féminin

  1. Petite ode du genre gracieux.
    • Et, du samedi soir au dimanche matin, il enfouissait sa grosse tête dans la généreuse chevelure mordorée de celle qu’il avait dans la peau, et lui susurrait de odelettes galantes comme si jamais les nuages algériens n’étaient venus voiler le pur soleil de son amour. — (Georges Perec, Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?, Denoël, 2000, collection Folio, page 36.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ODELETTE. n. f.
Petite ode du genre gracieux.

Littré (1872-1877)

ODELETTE (o-de-lè-t') s. f.
  • Petite ode. Voyez si vous êtes un peu content de la petite odelette pour votre souverain, Voltaire, dans le Dict. de POITEVIN. Lorsqu'avec les sons Dont tu les complètes, Tu fais des chansons De mes odelettes, Th. de Banville, Odelettes, 8.

HISTORIQUE

XVIe s. Odelette, Oudin, Dict.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « odelette »

Dérivé de ode avec le suffixe -ette
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de ode.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « odelette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
odelette ɔdlɛt

Citations contenant le mot « odelette »

  • La deuxième partie porte sur la production des années 1552-1557. Elle prend acte de l’abandon de l’ode et de l’apparition de l’hymne blason et de l’hymne, de la mise au point du dithyrambe et de l’exploration de nouvelles espèces lyriques, l’odelette et la “chanson” (vingt et une chansons dans la Nouvelle Continuation des amours en 1556). Brèves, liées à la pratique musicale et proches de l’ode comme l’avait vu Rémy Belleau, les chansons favorisent la diffusion de l’œuvre de Ronsard. Le chapitre 7 est consacré à la complexité des Amours de 1552 et à son esthétique énonciative d’ordre lyrique soutenue par la contrainte métrique favorisant la mise en musique des sonnets. Le dernier chapitre de cette deuxième partie étudie “Ronsard en Anacréon”   et la compatibilité des modèles lyrique et anacréontique puis le renoncement au lyrique des Continuations marquées par l’hypertextualité élégiaque   . , La voix lyrique de Ronsard - Nonfiction.fr le portail des livres et des idées
  • Le tour de France a toujours été en bons termes avec les mots. C’est même un genre littéraire proche parfois de la comédie et de la tragédie ou de la poésie. Sa poésie ne donne pas dans la comptine, elle peut atteindre le haut des sonnets. Ce n’est pas non plus une odelette aux fines herbes. Sa vraie distance c’est l’épopée. L’épopée grave, pas celle d’Omer Simpson mais celle d’Homère des antiquitaires. Celui qui a écrit Liliane et l’Audi C. Ou encore c’est Victor Hugo avec ses Misérables comme Jean Valjean le forçat de la route, ou le gars Vroche qui est tombé par terre la fiole à Jalabert, le nez dans le rhino pour enrhumer Hinault. La-R%C3%A9publique-des-Pyr%C3%A9n%C3%A9es, PAROLES DE CHAMPIONS - La République des Pyrénées.fr
  • 6La deuxième partie s’intéresse de plus près aux années 1553‑1556, qui constituent un moment de transition dans le développement de la poésie lyrique ronsardienne. B. Andersson y met en évidence une diversification de la voix lyrique, qui passe par l’expérimentation de nouvelles formes. La publication de nouvelles odes, l’émergence de l’odelette et de la chanson s’accompagnent d’un abandon partiel de la « mesure à la lyre » au profit d’une plus grande simplicité métrique. Quant aux « Dithyrambes » de 1553, ils constituent pour le poète l’occasion d’explorer une autre voie de renouvellement du lyrisme, en renouant avec la vocation mystique et l’inspiration bachique d’une forme ancestrale de poésie. Enfin, les Hymnes de 1555‑1556 témoignent par leur facture narrative d’une ouverture du lyrique à l’épique, tout en élevant le chant poétique vers la louange des mystères divins et sacrés. La figure du poète lyrique, intermédiaire entre le divin et l’humain, s’enrichit alors d’une dimension orphique. , Ronsard & l’invention de la « modernité » lyrique (Acta Fabula)

Traductions du mot « odelette »

Langue Traduction
Anglais odelette
Espagnol odelette
Italien odelette
Allemand odelette
Chinois 颂歌
Arabe أوديليت
Portugais odelette
Russe odelette
Japonais オデレット
Basque odelette
Corse odelette
Source : Google Translate API
Partager