La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « nuage radioactif »

Nuage radioactif

Définitions de « nuage radioactif »

Wiktionnaire

Locution nominale - français

nuage radioactif \nɥaʒ ʁa.djɔ.ak.tif\ masculin

  1. (Sécurité nucléaire) Concentration accidentelle d’éléments radioactifs en suspension dans l’atmosphère.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « nuage radioactif »

Locution composée de nuage et de radioactif
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nuage radioactif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nuage radioactif nµaʒ radjoaktif

Évolution historique de l’usage du mot « nuage radioactif »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « nuage radioactif »

  • La réponse est facile à trouver. Le nuage radioactif qui s'était échappé de la centrale ukrainienne de Tchernobyl en 1986 avait atteint l'est de la France. "Tchernobyl est à 2 000 km de Lyon. Un accident, là-bas, ne pouvait donc arriver dans la vallée du Rhône que par les airs et c'est ce qui est arrivé. Ce qui s'est passé à Tchernobyl, c'est un incendie d'un des réacteurs. La colonne de fumée est montée jusqu'à 2 000 mètres d'altitude et au bout de trois jours les vents ont tourné vers l'ouest, alors qu'ils soufflaient d'abord vers le nord. C'est la Suède qui avait d'ailleurs donné en premier l'alerte", analyse Roland Desbordes. Selon cet expert, en cas de vent "favorables", un nuage radioactif pourrait arriver en 24 à 48 heures sur Lyon si un incendie se déclarait dans une centrale ukrainienne. Lyon Capitale, Un accident nucléaire en Ukraine peut-il toucher la région lyonnaise ? - Lyon Capitale
  • "Ces dernières semaines, il y a une explosion des demandes au vu de la situation actuelle", explique l'ingénieure, "avant, c’était surtout des abris pour les risques bactériologiques à cause de l’épidémie, mais là, la tendance, c’est plutôt des abris NRBC avec une protection nucléaire et donc des filtres à particules radioactives, un sas de décontamination pour se protéger des rayonnements que ce soit dans le cas d’un nuage radioactif ou d’une attaque d’un missile à tête nucléaire".  France 3 Nouvelle-Aquitaine, Un constructeur d'abris autonomes enterrés répond aux inquiétudes de certains face aux risques de conflits nucléaires
  • Mauro Poggia nuance cependant: «Si une bombe nucléaire arrive, il n’y a pas de parade à cela. Par contre, si une centrale nucléaire explose et créée un nuage radioactif, nous avons ce qu’il faut pour accueillir la population dans des abris. Les personnes de passage sur le canton, y compris les frontaliers, auront des pastilles d’iode à disposition.» , Ukraine: «Nous allons devoir nous adapter au fur et à mesure»
  • D’autres habitants voient dans la fin de l’obligation du port du masque une décision politique, à l’approche de la Présidentielle. Et préfèrent en conséquence, continuer de masquer une partie de leur visage. « Ce n’est pas parce que le président ou des ministres ont décidé qu’il n’était plus obligatoire, à partir de ce lundi, que je vais l’enlever. Moi je préfère le garder vu ce qu’il se passe en Chine (où plusieurs millions de Chinois ont été à nouveau confinés en raison d’une reprise de l’épidémie, NDLR). Je me dis que l’épidémie ne s’arrête pas ce lundi », explique Marie-Jo. Avant d’ajouter avec ironie : « C’est comme le nuage radioactif de Tchernobyl, il ne s’arrête pas à la frontière ». ladepeche.fr, Port du masque dans le Gers : "Je pense qu’il est trop tôt pour l’enlever partout" - ladepeche.fr
  • Je me souviens de cette fin d’avril 1986. Juste après l’annonce de l’explosion du réacteur numéro 4, à Tchernobyl. À la maison, on syntonisait la Radio suisse romande, juste de l’autre côté de la frontière, pour avoir de « vraies » nouvelles — car le gouvernement français affirmait que le nuage radioactif s’était arrêté aux frontières de l’Hexagone. C’était encore la guerre froide, cinq ans après la sortie du film apocalyptique Malevil. À 40 km du super réacteur de Creys-Malville — on disait parfois que nous avions « la chance » d’être trop près pour survivre à son explosion. Au printemps 1986, ce n’était plus une fiction. Le Devoir, La chronique d’Élisabeth Vallet : La dernière ligne rouge | Le Devoir

Images d'illustration du mot « nuage radioactif »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Nuage radioactif

Retour au sommaire ➦

Partager