La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « novlangue »

Novlangue

Définitions de « novlangue »

Wiktionnaire

Nom commun 2 - français

novlangue \nɔv.lɑ̃ɡ\ féminin

  1. (Par extension) (Néologisme) (Politique) Langue de bois, en particulier en parlant des politiciens.
    • La novlangue néolibérale. La rhétorique du fétichisme capitaliste.
    • Reste à savoir qui, parmi les candidats investis dans la course à l’Elysée, osera reprendre à son compte le concept de genre plutôt banni, ces derniers temps, de la novlangue politique. — (Mattea Battaglia, La bataille contre les stéréotypes sexistes à l’école n’est pas encore gagnée sur LeMonde.fr. Mis en ligne le 22 février 2017, consulté le 26 février 2017)
    • Ou plutôt un anachronisme, de n’avoir pas adopté la communication moderne, avec la novlangue mielleuse, velouteuse, huileuse qui fait les délices de notre Assemblée ? — (François Ruffin, « Maxence Bigard, c’est moi  ! », Fakir no 83, page 13, décembre 2017 – janvier 2018)

Nom commun 1 - français

novlangue \nɔv.lɑ̃ɡ\ féminin ou masculin (l’usage hésite) au singulier uniquement

  1. Langue officielle de l’Océania, dystopie inventée par George Orwell dans son roman 1984.
    • Le novlangue était destiné, non à étendre, mais à diminuer le domaine de la pensée, et la réduction au minimum du choix des mots aidait indirectement à atteindre ce but. — (Amélie Audiberti (trad.), 1984, 1950 (éd. 2009) ISBN 978-2-07-036822 ISBN invalide ; traduit de l’anglais : George Orwell, Nineteen Eighty-Four, 1949)
    • Elle vient de déclarer, dans un registre de novlangue très orwellienne: «Je suis une femme de gauche. La justice sociale et l’égalité des chances sont les combats de ma vie. Et c’est en Emmanuel Macron que j’ai trouvé leur meilleur défenseur». — (Réforme de l’assurance-chômage en France: la violence sociale par décret, Alencontre, 9 mars 2021)
  2. Registre de langue abscons, proche de la langue de bois ou du politiquement correct.
    • La contagion des cultures adolescentes se manifeste encore plus spéctaculairement dans l’invention d’une « novlangue », dédaigneuse des règles de syntaxe et de grammaire, au profit d’abréviations plus efficaces, brèves, rapides. — (Bernard Poulet, La fin des journaux et l’avenir de l’information, Gallimard, 2009, page 119)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « novlangue »

(1950) Mot-valise composé de nouveau et de langue, calque de l’anglais Newspeak créé par George Orwell dans son roman 1984 (1949) et composé de new et de speak, traduit par Amélie Audiberti.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « novlangue »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
novlangue nɔvlɑ̃g

Citations contenant le mot « novlangue »

  • En 2018, deux ans avant l’élection municipale, Florence Berthout, maire du 5è arrondissement, avait publié un drôle et bienvenu dictionnaire de la novlangue hidalguesque. Il a d’autant moins perdu de son actualité qu’Anne Hidalgo vient d’être réélue. Nous voici à l’orée de six longues années, dont il n’est pas sûr que Paris se remettra. Nous allons continuer à entendre parler de « mobilités douces » pour la marche à pied ou le vélo, de « phénomènes de dérégulation de certains quartiers » pour parler d’insécurité, ou de « vision ouverte des espaces publics parisiens » pour la promotion du naturisme. La Mairie va continuer à installer des boulevards à cyclistes qui sont la plupart du temps vides tandis que les voitures s’entassent sur une seule file et leurs embouteillages se répercutent à l’ensemble de la banlieue parisienne. Libre de s’adonner à ses pulsions de maîtresse d’école sadique, Madame Hidalgo va non seulement continuer à raconter que la propreté de Paris est question d’éducation mais, pour joindre l’acte aux paroles, supprimer, nous dit-on, les poubelles de rue. Ce qui fut la Ville Lumière continuera à s’enfoncer dans la crasse et les odeurs répugnantes, la pollution de l’air artificiellement causée par un aménagement des rues digne d’Ubu maire. La criminalité va continuer à augmenter, les familles vont, toujours plus, quitter Paris, ne laissant face à face, dans un phénomène de « bruxellisation », que des quartiers gouvernementaux et d’affaires, d’une part, et des quartiers d’immigration non assimilée, d’autre part.  Atlantico.fr, Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque | Atlantico.fr
  • La novlangue décrite dans le roman 1984 de George Orwell se basait sur un appauvrissement des mots, "le langage s'épuisant comme peau de chagrin", décrit Thomas Clavel. Mais dans le langage post-moderne, l'auteur observe au contraire "une prolifération, une augmentation du nombre de mots". "Le vocabulaire s'appauvrit mais certains mots apparaissent tout à coup et deviennent des mots de cette novlangue post-moderne", note-t-il. À titre d'exemple, Thomas Clavel pense justement au mot "confinement", "sorti de nulle part qui peut être remplacé par enfermement ou emprisonnement général". Sud Radio, Thomas Clavel : "Il y a d'abord un empoisonnement des mots puis un emprisonnement de la langue" - Sud Radio
  • Comment la langue peut-elle devenir un instrument de domination ? C'est la question que se pose George Orwell dans "1984" avec la novlangue imposée par le pouvoir. Jean-Jacques Rosat, professeur de philosophie et éditeur, explique comment Orwell tente de nous prévenir des dangers du "prêt-à-parler". France Culture, La novlangue de George Orwell, un instrument de domination
  • Après le mariage pour tout.e.s.es.tes (en novlangue $ocialiste dans le texte), demain le casque obligatoire pour tous afin d'éviter la chute de météores. lindependant.fr, Jean Castex confirme le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos le 1er août - lindependant.fr
  • Cette trahison des mots n'est pas qu'en France. Tous les pays occidentaux sont contaminés. Ca ressemble à un grand chambardement type 1968 qui avait été la 1ère chute des valeurs occidentales vers la tiersmondisation. Voici la 2ème vague. Il s'agit maintenant de s'auto flageler pour tout et rien. Ce qui était bien est mal, parfaite novlangue. Mort à la voiture, à l'avion, au business. Le délinquant fait le Droit, l'honnête le finance. C'est très organisé, Les média sont aux ordres. Qui a décidé ça ? L'onu ? Le Point, Sébastien Le Fol – « Distanciel », « présentiel »… vous avez dit novlangue ? - Le Point
  • George Orwell était écrivain, penseur, mais aussi praticien du langage. Dans son roman «1984», il invente la «novlangue», un langage dont le but est l’anéantissement de la pensée, la destruction de l'individu devenu anonyme, l'asservissement du peuple. Réflexions sur le pouvoir des mots. France Culture, La novlangue, instrument de destruction intellectuelle
  • Les Verts (cette couleur qui mélangée à beaucoup de rouge donne les « mairies pastèques ») ont beaucoup d'ennemis, au premier rang desquels, outre la croissance et leurs camarades de luttes (entre eux ils ne peuvent pas se blairer) - , on trouve évidemment la voiture. La tâche de Luca de Meo qui prend ce mercredi 1er juillet ses fonctions à la tête de Renault ne s'annonçait déjà pas simple, le résultat des municipales va la rendre encore plus complexe. Faites attention Luca, une convention citoyenne peut toujours en cacher une autre ! Le ministre espagnol de l'Industrie a salué le départ du sauveur de Seat par ces mots : « Luca avait compris l'importance de Seat pour la Catalogne et pour l'Espagne ». Les nouveaux édiles français comprendront-ils l'importance de Renault pour la France ? Chez Renault, on se félicite d'avoir su attirer le Milanais, 53 ans tout juste, en particulier parce qu'il brille dans le commerce et le marketing les deux points faibles de Renault. Il devra y ajouter la politique et joindre la novlangue à l'italien, l'anglais, l'allemand, l'espagnol et le français que ce polyglotte parle déjà couramment. Depuis ses débuts chez Renault Italie en 1992 le diplômé réputé pour avoir fait beaucoup la fête dans ses années Bocconi a déjà montré qu'au volant il savait presque tout faire. Il aura connu Toyota, Fiat, Volkswagen et leurs marques, Audi, Lancia, Abarth, Lamborghini, Seat. Chez Fiat, c'est lui qui eut l'idée de génie de positionner la Fiat 500 comme un produit de mode. Du coup, expliquait-il alors à Challenges, cette voiture qui « coûte quelques centaines d'euros de plus que la Panda se vend en moyenne 1000 à 1500 euros de plus ». Du génie il en a et du charme à revendre. Bon courage. Les Echos, Luca de Meo. En route | Les Echos
  • Nous sentons qu’une nouvelle novlangue pèse sur nous. Il faut alors la décrypter, ce que fait spontanément le commun des mortels, qui a appris à décoder le sens Le Figaro.fr, Mathieu Bock-Côté: «Une novlangue pèse sur nous»
  • Bonjour et merci. Enfin un article sur la novlangue qui, avec l’injonction à l’innovation et le « business english », constitue le trio infernal du « management » actuel des collectivités territoriales. Les collectivités semblent souffrir d’un complexe d’infériorité ou rigardise vis à vis du management privé et se sentent obligées de suivre le mouvement : agilité, co-construction, mobilier aux couleurs acidulées, brainstorming, etc.. Mais l’innovation tant souhaitée ne constituerait-elle pas à inventer un mode de management différent, moins basé sur les effets de langage et la communication que sur le sens et le fond ? La novlangue et le « business english » sont malheureusement les témoins de la vacuité des idées. La Gazette des Communes, Novlangue : les maux du management
  • Y a-t-il une guerre, mais aussi une convergence, entre les novlangues de gauche et de droite ? Ont-elles, comme dénominateurs communs, les mêmes moyens communicationnels au service de la rationalisation excessive, de l’administration ou de la surveillance des représentations et des mots présentés publiquement ? Les rapports sociétaux entre majorité et minorités se retrouvent-ils toujours inversés par une valorisation uniquement de ces derniers? Qui représente qui? Y a-t-il des limites au-delà desquelles les recettes de la rectitude politique deviennent autoritaristes et coercitives? Quels sont les mécanismes démocratiques qui permettraient de les remettre en cause et d’en débattre? Comment éviter que ce phénomène progresse jusqu’à la fracture sociale? , Rectitude politique, langue de bois et novlangue (Baia Mare, Roumanie)
  • Thomas MORALES.- Ce moment hors du temps a été finalement une confirmation de mes attaches berrichonnes. Une validation charnelle! Je suis né quelque part et je n’en ai pas honte. Je suis resté fixé à mon terroir et à ma province. J’ai horreur de la novlangue des technocrates qui parlent de «territoires», c’est une insulte à ma terre d’origine, une distanciation qui fait abstraction de mes émotions, qui trahit mon passé, qui annihile ma famille. Et je suis un homme resté fidèle à la mémoire des siens. Un fils unique respectueux, un bon garçon qui ne veux pas détruire le père ou le grand-père, je suis désolé, c’est d’un classicisme suspect aujourd’hui où l’on doit faire absolument repentance. Je suis un écrivain sentimental, dès que je remets les pieds dans mon Berry, je communie avec le souvenir de ma grand-mère, négociante en vins et lectrice érudite, je la revois au volant de sa 2CV fatiguée ou dans sa bibliothèque me parler de Chateaubriand et de Kessel. Je repense à cette France simple, travailleuse, cultivée, curieuse et éternelle. Elle sent le tanin et la glycine. La vue des vignes et au loin cette Loire sauvage, insoumise et mélancolique me ravit et m’enchante. J’y puise ma nostalgie et aussi mon amertume. Le Figaro.fr, «Cet été, les Français vont goûter au suc de l’existence»
  • La conseillère de Donald Trump, Kellyanne Conway, a justifié un mensonge flagrant de la Maison blanche en le qualifiant de "fait alternatif". Une nouvelle expression qui a propulsé le roman "1984" de George Orwell en tête des ventes : il y développait le concept de "novlangue", un outil de contrôle. France Culture, La novlangue, de George Orwell à Donald Trump
  • Erik Rydberg publie « Zeitgeist », un ouvrage militant contre ce qu’il appelle la « novlangue néobourgeoise » et ses « minuscules doses d’arsenic » qui instillent « l’idéologie dominante »… Le Soir Plus, A lire: Haro sur la «novlangue néobourgeoise» - Le Soir Plus
  • Cette liste aux accents novlangue a pu décontenancer certains internautes. Mais l'édile assume, notamment conforté par le constat fait depuis plusieurs années par des spécialistes. leparisien.fr, Pourquoi la cour de récréation donne plus de place aux garçons - Le Parisien
  • Peut-on donner un sens à son argent ? Une manière d’avancer dans la réponse me semble être d’abord de nous libérer de la contrainte de la novlangue que fait peser sur notre imaginaire l’économisme marchand. Celui-ci utilise des mots forts du sens commun tels que «valeur», «bénéfice», «perte», mais les réduit à une signification purement marchande qui peut même s’avérer mensongère par rapport à la réalité. Libération.fr, Résister à la novlangue économiste - Libération
  • La politique lorgnant du côté des disruptives start-ups, cool hipsters et bienheureux bobos ayant inondé son territoire, il est bien normal que notre dame de Paris devienne bilingue. L’histoire ne dit pas si son adjoint à l’urbanisme, Jean-Louis Missika, rêve en novlangue. Pourtant, il pourrait prétendre à un score de 975/990 au TOEIC (Test of English for International Communication) ; chacune de ses interventions publiques annonce les nouvelles expressions, vides à souhait, qui feront les notes d’intention de demain. Dernière en date, ‘Faire la ville autrement’ aura été le mot d’ordre de la conférence de presse du 15 juin dernier pour le lancement des consultations du futur quartier Saint-Vincent-de-Paul. Chroniques d‘architecture, Novlangue 2.0, de Georges Orwell à “faire autrement la ville”
  • Professeur de français en réseau d’éducation prioritaire de la Seine-Saint-Denis, Thomas Clavel publie « Un traître mot ». Son héros, Maxence commet, – dans une France où la loi Avia serait appliquée – un crime de langage. Ce crime contre la novlangue va le mener en prison au terme d’un procès en sorcellerie. Récit passionnant et effrayant d’hommes broyés par une religion victimaire dont « l’évangile » pourrait se résumer à « détestez-vous les uns les autres ». TVLibertés - 1ère chaîne de réinformation | Nous, c'est vous, Le langage soumis à l'idéologie victimaire - Le Zoom - Thomas Clavel - TVL
  • Un quart de siècle après la loi Toubon relative à l’emploi de la langue française, anglais et globish envahissent l’actualité et le patrimoine linguistiques. Près d’un demi-millénaire après l’ordonnance de Villers-Cotterêts, qui fonde la primauté du français dans les documents officiels, un salmigondis verbal nourrit les discours publics. Trente-cinq ans après 1984, date à laquelle Orwell fixait son anticipation d’une dictature des écrans et d’une novlangue autoritaire, vocabulaire et grammaire pâtissent d’une police sournoise. Les tics de langage pullulent sur les réseaux sociaux et dans l... Le Point, Julien Damon - Novlangue de basse-cour - Le Point
  • Le chef d'oeuvre de George Orwell "1984" va bénéficier d'une nouvelle traduction chez Gallimard. Certains mots prennent une nouvelle orthographe, à l'image de la "novlangue", qui devient le "néoparler". Des choix que justifie la nouvelle traductrice de l'ouvrage, Josée Kamoun. France Culture, De la "novlangue" au "néoparler" : la nouvelle traduction de 1984
  • 3/ la novlangue (expressions à la mode masquant une réalité contrariante, données ici avec traduction en français factuel). Atlantico.fr, Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona | Atlantico.fr
  • A dose raisonnable, la novlangue corporate est d'une efficacité redoutable. Elle permet en un rien de temps de mobiliser les équipes autour d'un objectif déterminé et de développer un fort sentiment d'appartenance entre des personnes d'un même milieu professionnel. En excès, ce jargon peut produire des effets néfastes et bien des incompréhensions quand certains y recourent pour masquer une pensée difficile à clarifier. A maîtriser et manier donc avec précaution Les Echos Executives, Le jargon pro, novlangue corporate, Idées - Les Echos Executives
  • Or une petite musique, qui tutoie parfois la novlangue, gagne les écologistes : estimant que les institutions attirent surtout les élites, ils veulent mettre l’accent sur une culture populaire, participative, qui descend dans la rue et se répand dans les quartiers. Encourager la pratique en amateur aussi. Défendre « une culture pour tous », sous-entendu pas celle destinée à une minorité privilégiée. Le Monde.fr, « L’expérience de Grenoble explique en grande partie l’extrême méfiance du monde culturel envers les écologistes »
  • T'as pas compris ! "Commenteurs" est un terme de novlangue, fabriqué à partir de "communication" et de "menteurs". MacGeneration, Slack porte plainte contre Microsoft à Bruxelles | MacGeneration
  • FIGAROVOX/ANALYSE - La sémiologue Élodie Mielczareck développe une analyse du langage employé par le gouvernement et les gilets jaunes lors du Grand débat. Elle décrit un dialogue de sourds entre la novlangue venue d'en haut et le refus du langage communicationnel de la part des gilets jaunes. Le Figaro.fr, Comment la novlangue du gouvernement instaure un dialogue de sourds avec les gilets jaunes
  • La violence de sa diplomatie comme sa novlangue pour « éduquer » son peuple ou pointer la désunion de ses « clients » mondiaux n’ont plus de limites. CharenteLibre.fr, Chine: le grand bond totalitaire [Le point de vue de CL] - Charente Libre.fr
  • A l’échelle d’un département, d’un service, ou d’une équipe, la novlangue peut avoir des effets pervers. On a tendance à l’oublier tant certaines expressions se sont installées dans les usages. Les Echos Start, Ne dites plus "ce sera difficile", dites "ce sera challenging" | Les Echos Start
  • Et c’est là que parfois, tout dérape. Que certains, peut-être, se perdent dans leur volonté de présenter une facette idéale et colle un peu trop à un monde du travail parfois un peu... flippant. C'est ainsi que pullulent ces phrases entre le mantra et l'invocation, comme "ce sont les hommes qui font l’organisation et pas l’inverse", "Ne me jugez pas sur mes succès, jugez-moi sur le nombre de fois où je suis tombé et ou je me suis relevé à nouveau". Ce sont aussi ces récits qui se veulent inspirants, mêlant novlangue managériale et développement personnel. C'est également une langue qui n'existe qu'ici, où les internautes parlent d'"attrition", d'"impact carrière", vantent le "bottum-up disruptif".  LCI, "Disruptivité", "attrition" et "bottum-up" : quand les Twittos se gondolent avec la novlangue de LinkedIn | LCI
  • Le chantier de réflexion sur cette novlangue de la culture reste totalement ouvert, en attendant nous passerons encore un bel été de lecture à profiter des brochures de festivals entre « vitalité du geste chorégraphique sur le territoire » et « médiations transversales ». France Culture, La novlangue culturelle
  • Qu'est-ce la novlangue ? Club de Mediapart, Actualité de "1984" : symptômes de la novlangue dans la société et les médias | Le Club de Mediapart
  • Paradoxalement, plus un individu utilise cette novlangue, plus il paraîtra intelligent et important. Parler ainsi nous fait «paraître» important… Il est donc logique que tout le monde s'en donne à cœur joie. Et nous sommes tous coupables! Dans ce livre, j'utilise moi-même une bonne moitié des mots et expressions que je dénonce. L'idée n'est d'ailleurs pas réellement de bannir ou d'éviter de dire quoi que ce soit, chacun est libre de parler comme il le souhaite! Mais il s'agit en revanche de prendre un peu de recul et réfléchir un peu à la manière dont nous parlons, et pourquoi nous agissons ainsi... C'est d'ailleurs assez risible! La novlangue de bureau est un mimétisme: elle s'est imposée parce que d'autres individus, des supérieurs hiérarchiques, des conférenciers, et autres personnalités «inspirantes» s'expriment ainsi. L'anthropologue anglo-saxon David Graeber a évoqué dans un livre les «Bullshit Jobs», sa vision cynique - à relativiser d'ailleurs - du monde du travail contemporain… Je pense que l'on peut également parler des «Bullshit Words» que l'on y trouve! Le Figaro.fr, Quentin Périnel : «La novlangue de bureau est un patchwork indigeste !»
  • INTERVIEW - Christian Delporte, professeur des universités en histoire contemporaine et spécialiste de la communication politique\*, décrypte la novlangue socialiste. Le Figaro.fr, «En inventant des mots, il s'agit de faire passer la pilule»
  • Dans ce charabia pur premium et assez précurseur au point de vue baratin, les deux seuls mots acceptables sont “une” et “et”. Howard Schultz nous sert ici une mixture de vieux jargon et d’ajouts plus récents de la novlangue moderne, assaisonnés d’une petite touche personnelle. Si rebattue soit-elle, cette “offre” d’une “expérience” n’en est pas moins crispante, les qualificatifs “ultra” et “premium” relèvent d’une inflation textuelle parfaitement inutile et si l’adjectif “immersif” est effectivement à la mode ces jours-ci, on peut se demander s’il est le plus approprié dans un contexte de café bouillant. La vraie innovation étant ce “précurseur”. On ne voit pas forcément bien ce que c’est, mais ça a l’air fantastique. Courrier international, Travail. Bienvenue dans l’enfer de la novlangue d’entreprise
  • Le chef de l'Etat s'est donc forgé un vocabulaire spécifique, repris religieusement par les porteurs de sa parole, une sorte de novlangue du "ni droite ni gauche", du "et de droite et de gauche". Pour cela, Emmanuel Macron puise dans différents registres, populaire, sportif, sophistiqué et même… marxiste. Démonstration en cinq expressions ou mots-clés. L'Obs, La novlangue de Macron pour séduire la droite sans hystériser la gauche
  • La novlangue évolue et le réel change. Restent les idées : faisons les avancer. Contrepoints, La novlangue vue par ceux qui la font | Contrepoints
  • Le caractère important pour nous réside dans le fait que cette rigidité sémantique est présente dans le vocabulaire A, le vocabulaire de la vie quotidienne. Ce vocabulaire, dans la novlangue, est en fait presque le même que chez nous, mais une destruction lexicale phénoménale est entreprise, qui interdit toute subtilité et surtout toute abstraction dans l’expression. Orwell entend par là qu’un nombre massif de mots de notre langage quotidien disparaît, mais surtout que les mots restant sont inemployables pour autre chose que ce qu’ils désignent concrètement. Ainsi le verbe « cut » (couper) disparaît, remplacé par le nom « knife » (couteau). En tant que linguiste, cela ne m’effare pas, ce qui est véritablement intriguant est le fait que ce verbe, « knife », ne sera pas utilisé en dehors de son contexte concret (i.e. n’existeront plus des expressions comme « couper la parole, la route, court », etc.) Une subtilité de l’expression disparaîtrait aussi du fait de la suppression des antonymes. « Bad » devenant « ungood » illustre une vue assez prosaïque de l’auteur, ou du moins du régime, quant à la complexité lexicale. Je vous donne un exemple. Le mot « profond » a plusieurs sens, et de là plusieurs antonymes : Contrepoints, De la pertinence du concept de Novlangue | Contrepoints
  • «Démarches participatives inclusives», «dynamique naturelle à la salissure», «implantation harmonieuse», «intensité de sollicitation piétonne», «lieux pacifiés et multi-usages»... Autant d'expressions pour décrire la réalité quotidienne des Parisiens. Pour faciliter la compréhension, la maire du Vème arrondissement de Paris, Florence Berthout, présidente du groupe LR au Conseil de Paris a recensé les termes utilisés par Anne Hidalgo, dans ses communiqués, ses interventions, ses déclarations. Un petit livret qui a vocation à être distribué aux Parisiens, notamment sur les marchés. «On aurait tort de n'y voir qu'une coquetterie du langage. Il s'agit d'une véritable offensive idéologique. C'est à la création d'une novlangue au sens de George Orwell que l'on assiste», explique Florence Berthout. «Molière avait raison, le vide se cache souvent le vernis d'un langage savant». Le Figaro.fr, La patronne de la droite parisienne s'attaque à la «novlangue» d'Hidalgo
  • Do you newspeak ta race ? Dans sa version perfectionnée, cette langue ne compte que des mots formés à des fins politiques pour imposer l’attitude mentale voulue à la personne qui les emploie. Pas toujours facile à prononcer, ce lexique novlangue se divise en deux classes distinctes, que nous appellerons vocabulaire raciste, ou vocabulaire R, et vocabulaire anti-raciste, ou vocabulaire AR. Notons d’ores et déjà qu’il est difficile, sans une compréhension complète des objectifs personnels et collectifs des dévots de la race, d’employer ces mots correctement. Le Monde.fr, « Non-souchiens ou racisé.e.s : la novlangue des dévots de la race »
  • Justin Trudeau s’exprime lui dans une novlangue. Il faut souvent traduire ses mots français en anglais pour saisir ce qu’il veut exprimer. Il doit penser en anglais en parlant français. Les mots qui sortent de sa bouche ressemblent souvent à un communiqué. Sa vraie langue affective est à l’évidence l’anglais. Le Journal de Montréal, Le bilinguisme canadien | Le Journal de Montréal
  • « Je ne doute pas que la compréhension en sera améliorée et que vous soutiendrez enfin cette proposition », a débuté Loïc Prud’homme. Pour défendre la gratuité des transports en commun, le député La France Insoumise de Gironde a adopté ce qu’il appelle « la novlangue » macroniste, lors de l’examen du projet de loi sur l’orientation des mobilités à l’Assemblée nationale. Il propose ainsi en préambule au gouvernement de « benchmarker » la gratuité des transports - c’est-à-dire d’observer comment ça marche dans les villes où cela a été mis en place. L'Obs, Quand un député « insoumis »  s’essaye (ironiquement) à la « novlangue macroniste »
  • Au-delà de l’humour, certains sont ulcérés par une locution qui aurait tout de la novlangue orwellienne. Dans une chronique au vitriol, le quotidien conservateur ABC dénonce ainsi “un oxymore gros comme une maison” : Courrier international, Les mots de la pandémie : “nouvelle normalité”
  • Pour éviter la novlangue, l'Association française de la communication interne (Afci) recommande de créer un lieu réservé à la parole dans l'entreprise. « Les salariés ne tiennent des propos authentiques que lorsque la culture de l'organisation dans laquelle ils évoluent leur permet d'exprimer leur subjectivité, leurs difficultés, leurs doutes, leurs interrogations, etc., ont observé les professionnels à l'occasion d'une conférence consacrée au sujet en 2017. Lorsqu'ils ne peuvent pas le faire dans la sérénité, ils utilisent les termes autorisés, ce qui renforce le sentiment d'évoluer dans un monde faux. […] La parole authentique ne peut fonctionner qu'à condition que l'environnement permette la mise en place d'espaces bienveillants de parole. » Les Echos Executives, Mieux communiquer au bureau : ce qu'il faut faire, Communication interne - Les Echos Executives
  • C'est là où la référence à la novlangue, cette langue volontairement appauvrie que décrit George Orwell dans '1984', et qui est devenue une figure quasi imposée des antiféministes, est particulièrement cocasse : qui a aujourd'hui le pouvoir d'imposer les catégories du genre ? La novlangue d’Orwell est un moyen de renforcer le discours des dominants. Or, je n’ai pas le sentiment que les dominants prônent l’abolition du genre. Par ailleurs, il ne s'agit pas de supprimer des mots, mais bien d'ouvrir le champ des possibles." L'Obs, "Novlangue", "invasion américaine"... 6 classiques de l'antiféminisme (et comment y répondre)
  • Quelle est donc cette novlangue qui inonde au quotidien les ondes et les gazettes ? Pourquoi les responsables publics se sentent-ils obligés d'infliger à leurs concitoyens un... Marianne, "Libérer les énergies", "être plus agile" : cette novlangue macroniste qui rend fou
  • Dans son livre "La Novlangue manageriale" (Ed. Eres) la sociologue Agnès Vandevelde-Rougale analyse les ingrédients de la novlangue. rts.ch, Sur le bout des langues: La novlangue managériale - rts.ch - Culture
  • La novlangue est aussi beau­coup utilisée pour atténuer le sens d’une mauvaise nouvelle. Par exemple, si vous réalisez que le projet ne se déroule pas comme prévu et que les effectifs de l’équipe vont devoir être réduits, annoncez à vos collaborateurs : «Nous allons devoir nous réaligner et recadrer un peu les acteurs. Il va aussi falloir latéraliser quelques-unes de nos compétences.» «Latéraliser» signifiant ici «mettre de côté» ou «entre parenthèses», c’est-à-dire supprimer. Capital.fr, Langue de bois en entreprise : comment maîtriser les bases de la "novlangue" - Capital.fr
  • La novlangue de George Orwell était destinée à appauvrir la pensée. Celle qui encombre le discours actuel est croisée avec le politiquement correct. Et à ne pas nommer un chat un chat, un problème un problème, à diluer les notions dans des concepts et inversement, on arrive à noyer poissons et réflexions. Sans doute ne sommes-nous pas exempts de tels travers. Mais nous avons voulu, pour ce numéro d’été, donner à sourire et s’interroger. Sans oublier que « mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde » (Albert Camus). Témoignage Chrétien, Abécédaire de la novlangue - Témoignage Chrétien
  • FIGAROVOX/TRIBUNE - Le Centre de déontologie journalistique vient d'éditer un fascicule pour bannir certains mots comme immigré, clandestin ou migrant. Pour le sénateur belge Alain Destexhe, la Wallonie est convertie à la novlangue du roman 1984 d'Orwell. Le Figaro.fr, La novlangue des médias belges : Big Brother est Wallon et journaliste
  • Si ces expressions savoureuses s’apparentent précisément à ce que George Orwell a appelé la « novlangue », c’est parce qu’elles servent de « mode d’expression à une vision du monde » comme on peut le lire dans 1984. Atlantico.fr, Anne Hidalgo et la novlangue : quand le politique prend son verbe pour des réalités | Atlantico.fr
  • Fini de rire ! Voici l'histoire d'un site animé par trois artisans de l'humour noir, du rire jaune, adeptes de l'énorme et des facéties, ironisant sans limites sur les turpitudes de leurs dirigeants, leur novlangue. Un Gorafi d'Alger. Exemple : « Un enfant arrêté après s'être posé la question : pourquoi la mer est bleue ? » Sinon, « l'Algérie, c'est la Corée du Nord, le prestige international en moins ». En pleine crise du coronavirus, le trio titre « Le pouvoir s'engage à moins frapper les médecins pendant les prochaines manifs ». Toute l'actualité était relue et corrigée avec un humour dé... Le Point, Le Gorafi algérien ne rit plus - Le Point
  • La différence majeure, c’est que la novlangue d’Orwell est fabriquée délibérément par un gouvernement pour empêcher l’élaboration de la pensée, alors que la « novlangue managériale » n’est pas un appauvrissement délibéré de la langue commune par quelques-uns pour manipuler les autres. Mais il y a un effet de limitation de la pensée par le discours managérial dans le monde de l’entreprise, d’où le terme « novlangue ». Il caractérise l’intériorisation d’une certaine logique avec les mots du discours managérial. Aujourd’hui, la logique de l’efficacité et de la performance, prônée au sein des organisations, s’immisce ainsi dans notre quotidien et influence la manière dont l’on va percevoir les choses. C’est cette intériorisation du discours d’entreprise qui peut empêcher, ou en tout cas contraindre la pensée. Cependant, à la différence de la dystopie imaginée par d’Orwell, il nous reste d’autres façons de nous exprimer, et l’écart entre différentes manières de dire peut nourrir la pensée. Politis.fr, « Le langage procède à une euphémisation du discours de pouvoir au sein des entreprises » par Antoine Cariou | Politis
  • Si tous les mots ont un sens, c’est que tous les sens requièrent des mots, a dit un grand écrivain. L’autre jour, alors qu’on m’interrogeait afin de savoir si « je descendais sur Paris » et que je répondais à mon interlocuteur vouloir « partir effectivement pour la capitale »,  je me demandais ce qui avait bien pu se passer, ces derniers temps, autour de ma très chère langue maternelle. Sans être un obsédé du rétrécissement lexical, je me pose d’ailleurs souvent la question. Et pas uniquement lorsque les médias et les politiques nous assènent et nous assomment avec le pathos de leur novlangue. Mais surtout lorsque j’entends parler mes semblables. Causeur, Au bout de ma langue - Causeur
  • Choix conscient ou non, l'emploi d'une telle novlangue est par essence le produit d'une idéologie déréalisante, c'est également un moyen de tenir à l'écart les parents en rendant, par l'utilisation d'un charabia scientiste, extrêmement compliqué ce qui pourrait être simple et clair. Au fond, les programmes sont réalisés non pas pour les élèves et les enseignants, mais bien au nom d'une certaine conception du système éducatif, d'une certaine idée de l'enfant. Le Figaro.fr, Réforme du collège : la novlangue obligatoire!
  • Entre le flou des connotations, le véritable sens, et le besoin de montrer son appartenance, comment penser notre usage de ces petits morceaux d’anglais ? Comme le résume la philosophe Sophie Chassat, l’important est de garder notre faculté de choisir, et de nous approprier les mots que nous employons, sans tomber dans des automatismes. “L’enjeu n’est pas de s’interdire les anglicismes, mais de se forcer à leur trouver des synonymes le plus souvent possibles”, écrit-elle dans Le Monde. “Car le risque véritable, c’est qu’une langue appauvrie n’en vienne très vite à engendrer une pensée tarie et contrainte (et vice versa, cercle vicieux)”. Alors, en nous interrogeant sur ce qui fait la différence entre un “call” et un “appel”, on se garde la liberté de choisir entre plusieurs options différentes… et on se préserve des dangers d’une “novlangue”, au sens donné par Georges Orwell. Car dans 1984, le “newspeak” mis en place par la dictature de Big Brother se bâtit sur une restriction de la palette linguistique : moins de mots, moins de syllabes, moins de liberté de penser. Les Echos Start, Ne dites plus j’ai un "appel", dites j’ai un "call" | Les Echos Start
  • En 2013, le centre de jeunes Taboo (FGTB) et les JOC (Jeunes Organisés Combatifs) avaient lancé un concept unique en Belgique, inspiré d’un projet français : un atelier de désintoxication à la langue de bois, la "novlangue" selon le terme de Georges Orwell dans son roman d’anticipation 1984. DH Les Sports +, Envie de se désintoxiquer de la "novlangue" et autre langue de bois politique? - DH Les Sports+
  • Vous ne comprenez toujours pas le principe de la blockchain ni l’intérêt des hackathons ? Pas sûr que ce lexique du dessinateur Fix vous aide, mais il vous permettra de mieux supporter cette novlangue tech. L'ADN, Dictionnaire des mots de la tech par le dessinateur Fix

Traductions du mot « novlangue »

Langue Traduction
Anglais newspeak
Espagnol neolengua
Italien politichese
Allemand newspeak
Chinois 新闻报导
Arabe كلام جديد
Portugais novidade
Russe обтекаемый язык
Japonais ニュースピーク
Basque newspeak
Corse newspeak
Source : Google Translate API

Novlangue

Retour au sommaire ➦

Partager