Néologique : définition de néologique


Néologique : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

NÉOLOGIQUE, adj.

Relatif au néologisme (v. néologisme A 2), à la néologie (v. néologie B). Emploi, formation, locution néologique. Boursault a fait une petite comédie assez gaie sous le titre de Mots à la mode; de ces mots, la plupart ont disparu du dictionnaire, et quelques autres ont acquis, par l'usage, le droit d'y figurer. Nous avons essuyé un débordement néologique (Jouy,Hermite,t.4, 1813, p.133).La nécessité pour le français de préciser ses capacités néologiques est ressentie par tous: mais on note une hésitation entre recours à l'emprunt et formation de nouvelles unités lexicales (Ling.1972).
Prononc. et Orth.: [neɔlɔ ʒik]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1726 (Abbé Desfontaines, Dict. néologique...). Formé de l'élém. néo-* et de logique2*. Bbg. V. néologie.

Néologique : définition du Wiktionnaire

Adjectif

néologique \neɔ.lɔ.ʒik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui se rapporte aux néologismes.
    • Expression néologique.
    • Manie néologique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Néologique : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NÉOLOGIQUE. adj. des deux genres
. Qui se rapporte aux néologismes. Expression néologique. Manie néologique.

Néologique : définition du Littré (1872-1877)

NÉOLOGIQUE (né-o-lo-ji-k') adj.
  • Qui appartient à la néologie ou au néologisme. L'on peut dire que chaque siècle a pu avoir ses critiques et son dictionnaire néologique, Dumarsais, Tropes, 2e part. art. 3. On y trouve plusieurs expressions impropres ou recherchées ; ces expressions furent relevées avec l'affectation la plus maligne dans le dictionnaire néologique de l'abbé Desfontaines, D'Alembert, Éloges, Houtteville.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Néologique : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

NÉOLOGIQUE, adj. qui est relatif au néologisme. Voyez Néologisme. Le célebre abbé Desfontaines publia en 1726 un Dictionnaire néologique, c’est-à-dire une liste alphabétique de mots nouveaux, d’expressions extraordinaires, de phrases insolites, qu’il avoit pris dans les ouvrages modernes les plus célebres publiés depuis quelques dix ans. Ce dictionnaire est suivi de l’éloge historique de Pantalon-Phébus, plaisanterie pleine d’art, où ce critique a fait usage de la plûpart des locutions nouvelles qui étoient l’objet de sa censure : le tour ingénieux qu’il donne à ses expressions, en fait mieux sentir le défaut, & le ridicule qu’il y attache en les accumulant, n’a pas peu contribué à tenir sur leurs gardes bien des écrivains, qui apparemment auroient suivi & imité ceux que cette contre-vérité a notés comme répréhensibles.

Il y auroit, je crois, quelque utilité à donner tous les cinquante ans le dictionnaire néologique du demi siecle. Cette censure périodique, en réprimant l’audace des néologues, arrêteroit d’autant la corruption du langage qui est l’effet ordinaire d’un néologisme imperceptible dans ses progrès : d’ailleurs la suite de ces dictionnaires deviendroit comme le mémorial des révolutions de la langue, puisqu’on y verroit le tems où les locutions se seroient introduites, & celles qu’elles auroient remplacées. Car telle expression fut autrefois néologique, qui est aujourd’hui du bel usage : & il n’y a qu’à comparer l’usage présent de la langue, avec les remarques du P. Bouhours sur les écrits de P. R. (II. Entretien d’Arist. & d’Eug. pag. 168.) pour reconnoître que plusieurs des expressions risquées par ces auteurs ont reçu le sceau de l’autorité publique, & peuvent être employées aujourd’hui par les puristes les plus scrupuleux. (B. E. R. M.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « néologique »

Étymologie de néologique - Wiktionnaire

(1726) Adjectif composé de néo- et logique [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « néologique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
néologique neɔlɔʒik play_arrow

Citations contenant le mot « néologique »

  • Ces groupes d’experts, principalement composés de bénévoles, recensent les besoins (c’est la « veille néologique »), traitent des définitions et termes, en équivalents le plus souvent de termes étrangers, et soumettent leurs travaux à la Commission d’enrichissement de la langue française, qui à son tour s’assure que les définitions et les termes proposés sont compréhensibles par tous. BookSquad, Frédéric Vitoux reconduit à la présidence de la Commission d’enrichissement de la langue française - BookSquad
  • 1) Le traitement informatique de la néologie : ayant effectué sa percée il y a une vingtaine d’années, où en est aujourd’hui l’informatisation de l’étude des néologismes ? Quelles approches informatiques sont actuellement mises en œuvre (liste d’exclusion, statistiques distributionnelles, modèles mathématiques), quelles pistes de progrès sont explorées ? Sur quels problèmes d’extraction ou de détection la technologie bute-t-elle à présent (ex. la néologie sémantique et les unités polylexicales) et quelles sont les tentatives visant à les résoudre ? Qu’est-ce qui distingue les outils de veille néologique existants sur le plan fonctionnel et logiciel et peut-on envisager leur intégration dans un unique outil de type « couteau suisse » ? , La néologie à l’ère de l’informatique et des nouveaux moyens de communication (Neologica, n° 13)
  • « Cas-types ». Ce mot-valise-néologique s’est imposé partout (même chez nous) pour accompagner les explications de texte de la réforme des retraites. Si le projet de loi est désormais déposé dans sa version finale à l’Assemblée nationale, avant un vote (et des amendements) prévu le 17 février, le gouvernement n’est toujours pas en mesure de fournir un réel simulateur permettant à chaque Français de calculer la pension que lui versera le nouveau système universel, pour la comparer à l’actuel. L'Obs, Réforme des retraites : les « cas-types » du gouvernement sont-ils biaisés ?
  • Il n’y a pas en français, jusqu’au XVIIIe siècle, de terme spécifique pour nommer le néologisme. À l’Âge classique, le débat est vif autour de ce qu’on appelle les "mots nouveaux", mais les contours de cet objet semblent assez flous. Quand, s’inscrivant dans la continuité d’une résistance à l’instabilité de la langue commune, l’abbé Desfontaines écrit un Dictionnaire néologique (1726), il dénonce non seulement les formes lexicales inédites, mais aussi des constructions verbales (tomber amoureux), des qualifications (yeux contempteurs), des tours métaphoriques (faire sortir l’esprit de sa coquille). Par l’adjectif néologique — qu’il invente — il qualifie de nouvelles façons de parler, et non spécifiquement de nouvelles unités lexicales. La série néologique, néologie, néologisme voit évoluer, au cours du XVIIIe siècle, son marquage axiologique. On se propose d’examiner comment le mot néologisme, issu du discours épilinguistique, devient un terme linguistique et intègre, pendant la période où se construit cette discipline, les concepts de la lexicologie. France Culture, Comment se fabriquent les néologismes ?
  • Tous ces termes, dont certains sont des emprunts à l’anglais, et qui ont dans tous les cas une dimension néologique (nouvelle forme, nouveau sens, etc.), visent à penser les objets de la lutte, et à faciliter la prise de conscience. L’ensemble de ce travail sur le vocabulaire et les concepts est considéré comme indissociable de l’action elle-même. Et, en effet, s’engager sur une cause passe nécessairement par le fait de travailler les mots qui sont en rapport avec cette cause. The Conversation, « Privilège blanc » : quels mots pour quelles luttes ?
  • Or, en linguistique, cette relation entre le nom propre (anthroponymes, toponymes, chrononymes, ergonymes, etc.) et la création néologique a jusqu’ici été peu étudiée en tant que telle. En effet, du côté des études de néologie, le néologisme est explicitement défini comme une unité de nature lexicale, c’est-à-dire comme un principe de vitalité des langues, vis-à-vis duquel le nom propre n’est pas pertinent, n’étant pas lui de nature lexicale. Par ailleurs, si les études de lexicologie se préoccupent bien de procédés de formation portant sur le nom propre (essentiellement le phénomène de l’antonomase), elles relient rarement les moyens morpho- sémantiques de l’innovation lexicale au contexte socio-historique de cette dernière, laissant ainsi de côté les conditions textuelles et pragmatiques (cruciales en traduction), la situation événementielle (ex. la déonomastique des patronymes politiques est contemporaine de leur médiatisation) et, au-delà, le parcours historique de diffusion des créations lexicales (mots à la mode ou intégration durable des antonomases à la langue commune).Dans le but d’approfondir la relation entre le nom propre et la création néologique, ce colloque réunit des spécialistes internationalement reconnus du nom propre et de la néologie, mais aussi des informaticiens-linguistes, des spécialistes de la traduction, de la rhétorique et un professionnel du nom d’entreprise. Diversité des approches et des langues, originalité scientifique et portée socio-culturelle du sujet constituent ainsi les points forts de ce colloque de dimension européenne. , Neonoma : néologismes et noms propres (Strasbourg)

Traductions du mot « néologique »

Langue Traduction
Corse neologicu
Basque neological
Japonais ネオロジカル
Russe неологический
Portugais neológico
Arabe نيولوجية
Chinois 神经学的
Allemand neologisch
Italien neologica
Espagnol neológico
Anglais neological
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires