La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « nenni »

Nenni

Définitions de « nenni »

Trésor de la Langue Française informatisé

NENNI, adv.

Vx. ou p.plaisant. [Dans la conversation fam., en réponse à une interrogation explicite ou non] Non. Si tu t'imagines que je vais te laisser aller comme ça! Ta, ta, ta, nenni mon coeur, je ne te lâche point (Hugo, Travaill. mer, 1866, p.420).−Il se moquait! dit Brotteaux. −Nenni, citoyen, nenni. C'est un homme qui ne plaisante pas (A. France, Dieux ont soif, 1912, p.156):
1. On connaît la fière devise: «Comtois, rends-toi −Nenni, ma foi». On connaît aussi la participation de la province aux gloires héroïques de la nation. Il suffit d'évoquer quelques grandes figures pour montrer que le courage tranquille, la fermeté d'âme, la bravoure sans faiblesse sont ici choses fort communes. J. Defrasne, Franche-Comté et Francs-Comtois, Besançon, Camponovo, 1955, p.70.
[Renforcé par une interj. ou une conj.]
Nenni-da. Anton. oui-da.N'est-il pas vrai, maître Antoine, lui dit le père d'un air riant et moqueur, que vous faites plus de cas de cette pièce que de toutes les autres de votre maître? −Nenni-dà [sic], mon père, répondit le jardinier (Sainte-Beuve, Port-Royal, t.5, 1859, p.350).
Que nenni. Avec tout cela, voilà un homme mort (...) −Oh! que nenni, il n'est pas mort, dit le vieux moine, je le vois qui grouille (Mérimée, Chron. règne Charles IX, 1829, p.217).
Emploi subst. masc. Et quand sonna l'heure des justes noces, Sorte d'Ariane qu'on me dit lourde, Mes yeux gourmands et mes baisers féroces À tes nennis faisant l'oreille sourde? (Verlaine, OEuvres compl., t.2, Parall., 1889, p.127).
2. La pudeur n'a pas de clémence, Nul aveu ne reste impuni, Et c'est par le premier nenni Que l'ère des douleurs commence. Sully Prudh., Vaines tendr., 1875, p.179.
Doux nenni. Refus engageant. Vous eussiez dit ces jeunes filles qui se font prier pour danser, et murmurent le plus doux des nenni en détournant la tête (Goncourt, Ch. Demailly, 1860, p.95).
Prononc. et Orth.: [nεn(n)i], [neni], [na-]. Littré [nani] ,,en plusieurs provinces on prononce nan-ni, nan comme dans an; ce n'est plus la bonne prononciation``; Barbeau-Rodhe 1930 [nani] moins bien [nεni]; Pt Rob. [nani], [ne(εn)ni]; Lar. Lang. fr. [neni]; Martinet-Walter: 7/17 [nεnni]; 5/17 [neni]; 1/17 [nani]. V. ennemi. Homon. nénie. Ac. 1694 et 1718: nenny; dep. 1740: nenni. Étymol. et Hist. Ca 1135 nenil (Couronnement de Louis, éd. Y. G. Lepage, rédaction AB, 1736). Particule négative s'opposant à oil*, comp. de nen forme atone de non* et du pronom il*, en sous-entendant une forme verbale pour signifier littéralement: «il n'est, il n'a ou il ne fait pas (cela)». Fréq. abs. littér.: 44.

Wiktionnaire

Interjection - français

nenni \nɛ.ni\ ou \ne.ni\ ou \na.ni\

  1. (Vieilli) Expression négative qu’on emploie pour marquer un refus catégorique ou encore par plaisanterie dans les réponses.
    • ROSEVAL :
      Il a quelque vaillance ;
      Mais Tancrède aujourd’hui,
      Lorsque Renaud l’offense,
      Peut lutter contre lui.
      SAINT-ANGE :
      - Nenni, ma foi,
      Je fuis ; Renaud est bien plus fort que moi.
      — (Maurice Ourry, Emmanuel Théaulon et Charles-François-Jean-Baptiste Moreau de Commagny, Jérusalem déshabillée, Masson, Paris, 1812, pages 28-29)
    • — Jeanne, veux-tu que je te dise ?…
      Nenni. Monsieur, je veux que vous ne me disiez rien, répondit Jeanne avec une tristesse qui était toute l’expression de son courroux.
      — (George Sand, Jeanne, 1844)
    • Nenni, nenni, Monseigneur, et je ne me laisse pas prendre à vos jeux d’esprit, moi : […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre I)
  2. Que nenni ! : expression renforcée pour signifier « Non, pas du tout », « Absolument pas ». Équivaut au plus récent que non.
    • — Tu ne prends pas l’auto ?
      Que nenni !
      — (Georges Simenon, Les Demoiselles de Concarneau, Gallimard, 1936, réédition Folio, page 28)
    • - Tu vas lui téléphoner tout de suite pour lui présenter tes excuses.
      - Que nenni.
      - J’ai pas bien entendu.
      - Que nenni...
      - C’est une mutinerie ?
      — (Yasmina Khadra, Morituri, éditions Baleine, 1997, page 55)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

NENNI (na-ni ; en plusieurs provinces, on prononce nan-ni, nan comme dans an ; ce n'est plus la bonne prononciation)
  • 1Partic. négat. Est-ce assez ? dites-moi, n'y suis-je point encore ? - Nenni. - M'y voici donc ? - Point du tout…, La Fontaine, Fabl. I, 3. M. Jourdain : Tu te moques de moi. - Nicole : Nenni, monsieur, je serais bien fâchée, Molière, Bourg. gent. III, 2.

    Il se joint quelquefois avec da. Nenni da, non ; je prétends…, La Fontaine, Mazet. Mascarille, est-ce toi ? - Nenni da, c'est quelque autre, Molière, l'Ét. III, 12.

    On dit aussi : oh ou ah ! que nenni. Oh que nenni, mon parrain, je devine mieux que vous, Dancourt, les Trois cousines, I, 4.

    Il n'y a point de nenni, c'est-à-dire c'est une chose forcée, nécessaire.

    Dites toujours nenni, vous ne serez jamais marié.

  • 2 S. m. Un doux nenni, un refus engageant. Retenez bien surtout cet heureux mot, Ce doux nenni qui plaît tant à Marot, Bernard, Art d'aimer, I.

HISTORIQUE

XIIe s. Coment ! fait saint Thomas, avez me desfié ? Nenal, fait Jocelins, mais co vus ad mandé Li reis…, Th. le mart. 130. Nenil, pour voir ; il ne puet [peut] estre ainsi, Couci, IX.

XIIIe s. Se doivent-il ci arrester ? Nennil, mes voisent [qu'ils aillent] viseter Le saintuaire precieus…, la Rose, 2318.

XVe s. Et l'eussent bien avoir voulu plus bref, s'ils eussent pu ; mais nennin, Froissart, I, I, 247.

XVIe s. Quoy donc ? la vraye penitence peut-elle consister sans foy ? nenni pas, Calvin, Instit. 462. Dieu, auquel il n'y a point d'ouy et nenin : c'est à dire qui ne se change ne contredit point, Calvin, ib. 1147. Qu'elles ayent plusieurs ouys aux yeulx, et force nennys en la bouche, Despériers, Cymbal. 127. Un doux nenny avec un doux sourire, Marot, Epigr. de ouy et nenny.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « nenni »

Lat. non illud, non cela, opposé à hoc illud, oïl, oui ; bourguig. nenà, nennain, nainin ; basse Normandie, ah vère nannin, négation très usitée ; Berry, nanni. La forme nennin n'est qu'une altération de la finale. Il faut sans doute en dire autant de nenal ; cependant la finale al est singulière.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin non illud (« ce n’est pas cela »), opposé à hoc illud (« c’est cela », devenu oïl que l’on retrouve dans l’expression langue d’oïl. Il est à noter que la prononciation traditionnelle [ˈna.ni] (avec un [a] comme dans [fam] écrit femme), avec accent tonique sur la première syllabe, est devenue [nɛ.ˈni] avec accent tonique sur la dernière syllabe sous l’influence tardive de la langue écrite.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nenni »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nenni nɛni

Citations contenant le mot « nenni »

  • Il y a toujours une raison d’hésiter sur l’orthographe d’un mot, voire de se tromper ! Bien souvent, on pense à un autre mot. Ainsi est-on tenté d’ajouter un "s" final à parmi pour imiter hormis. Que nenni ! Parmi ne prend pas de "s" ! Voici quelques explications pour distinguer enfin ces deux prépositions qui, décidément, ne finissent pas de la même façon. , Pourquoi écrit-on parmi, sans "s" et hormis, avec un "s" ? - L'Etudiant
  • Comme tout un chacun, j’attendais à l’annonce du nouveau gouvernement Castex la nomination d’un responsable Tourisme au sein de l’équipe du Premier Ministre. Que nenni ! C’est quand même un peu fort qu’au milieu de la tourmente nous soyons à ce point privé d’interlocuteur désigné pour le secteur. , Adriana Minchella (Cediv) adresse une nouvelle lettre ouverte au gouvernement - Tour Hebdo
  • Vous pensiez être plus malins que les dauphins avec votre marteau et votre tournevis ? Que nenni, les dauphins aussi peuvent se servir d'outils. C'est ce qu'ont découvert des scientifiques dans les années 1980, à Shark Bay en Australie. Là-bas, certains grands dauphins se promènent avec des éponges au bout du nez. Pourquoi ? Parce que les fonds marins sont pleins de coraux et de coquillages qui coupent. Avec leurs éponges sur le rostre, les dauphins peuvent gratter le sol sans se faire mal, et déloger les poissons qui s'y cachent. RTL.fr, Journée mondiale des dauphins : 4 faits étonnants sur ces cétacés
  • [09:08, 23/07/2020] Sama Yaye Sama Wëruwaay: Il aura fait rêver toute une génération. En 2002, notamment, qui n’a pas connu El Hadji Diouf, LA star sénégalaise ? Vous savez l’épopée de la fameuse équipe nationale du Sénégal qui avait battu la France championne du monde en titre en match d’ouverture de la coupe du monde, avant d’atteindre les quarts. La période qui a suivi, Dioufy comme certains le surnomment au Sénégal, voient les portes s’ouvrir en grand. Il rejoint ainsi Liverpool à l’issue du mondial contre 18,5 millions d’euros en provenance du Racing Club de Lens. On se dit alors que le nouveau numéro 9 des Reds va tout faire exploser. Que nenni ! El Hadji Diouf aura été l’ombre de lui-même dans ce club légendaire… Enfin en termes de statistiques. Car pour le chapitre frasques, il y en a eu. Entre des statistiques faibles, des problèmes extra sportifs et des différends avec celui qui fut capitaine et (toujours) légende du club, Steven Gerrard, El Hadji Diouf a laissé un mauvais souvenir du côté d’Andfield. Afrique Sports, Voici pourquoi El Hadji Diouf n'a jamais réussi à Liverpool, comme Sadio Mané

Traductions du mot « nenni »

Langue Traduction
Anglais nay
Espagnol no
Italien anzi
Allemand nein
Chinois
Arabe كلا
Portugais não
Russe нет
Japonais いや
Basque areago
Corse va micca
Source : Google Translate API

Synonymes de « nenni »

Source : synonymes de nenni sur lebonsynonyme.fr

Nenni

Retour au sommaire ➦

Partager