La langue française

Munster

Définitions du mot « munster »

Trésor de la Langue Française informatisé

MUNSTER, subst. masc.

Fromage au lait de vache, à pâte molle, à croûte orange plus ou moins foncée, affiné en cave humide avec frottage à la saumure, fabriqué sur les deux versants du massif vosgien. Munster fermier; munster industriel, laitier, pasteurisé; munster au cumin. Le Munster est surtout connu pour sa mauvaise odeur. Celle-ci est forte en effet. Mais il en est de bien pires même parmi les fromages très faits. C'est un fromage moelleux, fondant même, à la saveur relevée (L. Bérard, Guide des fromages,Paris, Éd. La Courtille, 1978, p. 100).
Prononc. et Orth. : [mœ ̃stε:ʀ]. Plur. des munsters. Étymol. et Hist. 1895 (Pouriau, Laiterie, p. 687). Emploi comme nom commun de Munster, nom d'un chef-lieu de canton du Haut-Rhin, réputé pour son fromage. Fréq. abs. littér. : 14. Bbg. Behrens D. 1923, p. 63.

Wiktionnaire

Nom commun

munster \mœ̃s.tɛʁ\ masculin

  1. (Fromage) Fromage à base de lait de vache, à pâte molle à croute lavée, de forme cylindrique, haut de 2,4 à 8 cm, d’un poids moyen de 800 grammes. La croute est lavée avec des bactéries Brevibacterium linens.
    • Tout aussi classique, en Alsace et en Lorraine, l’accompagnement d’un munster ou géromé avec un gewurztraminer ou un pinot gris, avec ou sans graines de carvi. — (Jean Froc, Balade au pays des fromages : Les traditions fromagères en France, éditions Quæ, 2006, page 212)
    • Puis arrivent les petites mouches piophiles, dont les larves avides de fermentation se trouvent aussi dans les fromages trop faits (style munster ou fromage corse). — (Bernard Werber, Nouvelle Encyclopédie du savoir relatif et absolu, Albin Michel, 2009)
    • Ce plateau fromager lorrain et franc-comtois pèserait 69000 tonnes de fromage, soit 52000 tonnes de pâtes molles et d’emmental et 17000 tonnes d’AOC: brie de Meaux, munster, comté, morbier,mont d’or… — (Rita Lemoine, 50 premières entreprises laitières, Revue laitière française : rlf.fr, 6 août 2010)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MUNSTER, (Géog.) ce mot est allemand d’origine, & signifie un monastere ; il y a eu des monasteres qui ont donné lieu à bâtir des villes autour d’eux, & sur leur territoire, & ces villes ont pris le nom de Munster, soit seul, soit accompagné de quelque syllabe. Souvent même des villes ont quitté leur ancien nom, pour prendre le nom de Munster, Minster, Monstier ou Monstiers, tous noms formés de monasterium. (D. J.)

Munster, (Géog.) ville fortifiée d’Allemagne, au cercle de Westphalie, capitale de l’évêché auquel elle a donné le nom.

On appelle aujourd’hui cette ville en latin Monasterum, mais l’ancien nom étoit Mimigardevordia ; son origine dans le onzieme siecle a commencé par un monastere, & elle a un grand nombre d’hommes & de femmes dans son enceinte. On sait comment Munster tomba dans le seizieme siecle entre les mains du fanatique Jean de Leyde, dont le vrai nom étoit Jan Bocolde, & l’on sait également son supplice en 1536. Munster voulut depuis être regardée ville impériale, mais Jean de Galen son évêque, la soumit en 1661, à reconnoître l’autorité de ses prélats. Ce fut dans Munster en 1648 que fut reglé le traité de paix, qu’on nomme aussi le traité d’Osnabrug, & d’un commun nom le traité de Westphalie.

Cette ville est sur la petite riviere d’Aa, qui la traverse, à 7 milles d’Osnabrug, 12 de Paderborn, 15 de Cassel, 18 de Cologne, 22 de Brême, 34 d’Amsterdam. Long. selon Lieutaud, 25. 20. 30. lat. 52. Long. selon Street, 20. 12. 50. lat. 52.

Mallinckrot (Bernard) natif de Munster, s’est fait connoître par des ouvrages assez estimés, & par des brigues qui lui furent fatales. Il étoit doyen de cette ville, aspiroit à l’evêché, & ne l’ayant pas obtenu, il suscita des troubles contre le nouvel évêque. Celui-ci le fit arrêter, & conduire dans un château sous bonne garde, après lui avoir ôté son doyenné. Il mourut dans ce château en 1664. Avant sa détention, il avoit mis au jour en latin, un traité sur l’invention & le progrés de l’Imprimerie ; un autre livre sur la nature & l’usage des lettres ; & un troisieme sur les chanceliers de la cour de Rome, & les archichanceliers de l’Empire. (D. J.)

Munster, l’évêché de, (Géogr.) c’est un des plus considérables évêchés d’Allemagne par son revenu, qui est de 300 mille écus du pays, par la fertilité du territoire, par le grand nombre d’hommes robustes & guerriers dont il est peuplé, & par les places fortes qui le couvrent, Munster en est la capitale. L’évêque est prince souverain de l’Empire ; c’est aujourd’hui l’électeur de Cologne, qui indépendamment de son archevêché, possede encore les évêchés d’Osnabrug, de Munster & de Paderborn. (D. J.)

Munster, (Géog.) province maritime d’Irlande. Voyez Monnster.

Munster, in der S. Gregorien thal (Géog.) c’est-à-dire, Munster dans la vallée de S. Grégoire, petite ville d’Allemagne, dans la haute Alsace. Elle doit son origine à un monastere qui y fut fondé au septieme siecle, par Childéric roi de France, sous le titre de la Ste Vierge, S. Pierre, S. Paul & S. Grégoire pape : voilà un titre de fondation digne de son tems. Ce monastere est présentement uni à la congrégation de S. Vanne, & la ville qui est très-peu de chose, a été incorporée dans le bailliage de Haguenau. (D. J.)

Munster Thall, (Géog.) c’est-à dire, le val de Munster, c’est le nom de la onzieme communauté de la ligue de la Caddée, au pays des Grisons, entre les monts Strela & Fluela.

Le Munster Thall tire son nom d’un couvent de religieuses qui s’y trouve encore. Ce petit pays est partagé en deux jurisdictions, qui comprennent plusieurs villages & hameaux. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « munster »

(Siècle à préciser) Du nom de la ville alsacienne de Munster.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « munster »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
munster mœ̃stɛr

Citations contenant le mot « munster »

  • Pour déguster du Munster, un fromage de caractère au parfum puissant et au goût plus doux qu’il n’y paraît. Il est né dans la vallée de la rivière Fecht, en plein massif des Vosges, quand des moines bénédictins venus de Rome se sont implantés pour christianiser la région. Pour conserver le lait des vaches et se nourrir, ils ont fabriqué un fromage : le munster, qui serait un dérivé de “monastère”.  Europe 1, Tartine à la crème de Munster
  • Avec son épouse Laura, 36 ans, Lionel Vaxelaire transforme chaque année environ 90.000 litres de lait en munster fermier AOC (Appellation d’origine contrôlée), tommes des Vosges (bargkass nature ou parfumée et “Cœur de massif”), fromages frais, “petits blancs” et yaourts, vendus à la ferme, sur des marchés et auprès d’intermédiaires. Le Huffington Post, "Le Confiné", ce fromage des Vosges né pendant le confinement | Le Huffington Post LIFE

Traductions du mot « munster »

Langue Traduction
Anglais munster
Espagnol munster
Italien munster
Allemand münster
Chinois 芒斯特
Arabe مونستر
Portugais munster
Russe munster
Japonais ミュンスター
Basque munster
Corse munster
Source : Google Translate API

Synonymes de « munster »

Source : synonymes de munster sur lebonsynonyme.fr

Munster

Retour au sommaire ➦

Partager