La langue française

Mucine

Définitions du mot « mucine »

Trésor de la Langue Française informatisé

MUCINE, subst. fém.

BIOCHIM. ,,Substance transparente, hyaline, semi-fluide, appartenant au groupe des glycoprotéines, élaborée par les cellules du tissu muqueux (mucines salivaires, certains kystes, urine)`` (Verch.-Bud. 1981). Le mucus doit ses propriétés filantes à une matière mucilagineuse spéciale qui a reçu le nom de mucine (Wurtz, Dict. chim.,t. 2, 1ervol., 1873, p. 475).Les ciments intercellulaires semblent renfermer une quantité importante de mucine, possédant des groupements hydrocarbonés (Policard, Histol. physiol.,1922, p. 170).
Prononc. : [mysin]. Étymol. et Hist. 1871 (H. Frey, Traité d'Histol. [trad. de l'all. par P. Spillmann], p. 179). Dér. de mucus*; suff. -ine*. Déjà mucin « id. » en angl. (1833-55 ds NED).
DÉR.
Mucinase, subst. fém.,,Enzyme intestinale permettant la dégradation de la mucine`` (Méd. Flamm. 1975; ds Lar. Lang. fr., Lexis 1975). [sina:z]. 1reattest. av. 1907 (Roger, Trémolières ds Nouv. Lar. ill. Suppl.); de mucine, suff. -ase*.

Wiktionnaire

Nom commun

mucine \my.sin\ féminin

  1. (Biochimie) Substance analogue à la mucosine.
    • Les glucoprotéides, qui se dédoublent sous l'influence des acides en albumines et matières sucrées: les mucines, secrétées par les muqueuses, appartiennent à ce groupe. — (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MUCINE (mu-si-n') s. f.
  • Terme de chimie. Substance analogue à la mucosine.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mucine »

→ voir mucus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mucus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mucine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mucine mysin

Citations contenant le mot « mucine »

  • Les cellules de la muqueuse respiratoire produisent du mucus en continu qui forme une couche protectrice. Le mucus est surtout composé de très longues protéines, les mucines, enrobées de glycanes, un type de molécule de sucre, mais il contient aussi une petite quantité de TFF, des protéines formant des boucles. “Les TFF sont connus depuis longtemps pour rendre le mucus plus visqueux (plus épais), et il a été postulé que cet épaississement se produit dans les maladies respiratoires. Cependant, jusqu'à présent, nous ne comprenions pas complètement comment les TFF y parvenaient”, explique Ethan Goddard-Borger, professeur associé au Walter and Eliza Hall Institute (Melbourne, Australie), qui a dirigé l’étude. www.pourquoidocteur.fr, BPCO : pourquoi le mucus des patients est si épais
  • Quelle explication ? D3-5 augmente considérablement la production de mucine, et donc, de manière proportionnelle, les niveaux des bactéries Akkermansia muciniphila, qui dégradent la mucine. Cet effet est permis par l'acide lipotéichoïque, un composant de D3-5, qui améliore l'expression de la mucine en modulant une voie biologique spécifique. Cette cascade réduit les fuites intestinales liées à l'âge intestin et l’inflammation. santé log, VIEILLISSEMENT : Le probiotique inactivé qui colmate la perméabilité intestinale | santé log
  • La N-acétylcystéine (vendue sous les noms Mucomyst®, Exomuc® ou Fluimucil®) est un médicament très largement utilisé comme mucolytique : elle permet de fluidifier les sécrétions bronchiques et de favoriser l’expectoration. Son mécanisme d’action est très simple : la N-acétylcystéine casse les liaisons moléculaires entre les protéines de mucine (le principal constituant du mucus). Ce faisant, les macromolécules de mucine sont découpées en fragment plus petits, rendant le mucus plus fluide et plus facile à expectorer. Salle de presse | Inserm, Le principal composant du sirop contre la toux efficace en cas d’AVC | Salle de presse | Inserm
  • Il est également possible que les deux souches s'installent dans le tube digestif à des moments variables. Celle capable de se développer uniquement en présence de mucines s'établirait très rapidement, dans le ventre des nouveau-nés par exemple, lorsque le mucus est la seule source de carbone disponible. L'autre souche s'immiscerait plus tard, dans la flore intestinale adulte, et profiterait à la fois des mucines et d'autres sources de carbone à disposition. Futura, Des bactéries friandes de sucres bénéfiques pour notre flore intestinale
  • Riche en cellules qui s’enchevêtrent, l’épithélium pulmonaire assure une fonction protectrice face à des molécules toxiques, bactéries ou virus. Ainsi, chaque cellule de l’épithélium pulmonaire a sa fonction attitrée. Les cellules basales d’abord, communes à tous les épithéliums du corps humain. S’appuyant sur un assemblage de protéines et de glycoprotéines extracellulaires, les cellules basales sont des cellules progénitrices – c’est à partir d’elles que toutes les autres cellules de l’épithélium sont produites. Viennent ensuite les cellules sécrétrices, qui sécrètent, entre autres, un constituant du mucus pulmonaire : la mucine. « À chaque inhalation, des déchets se déposent sur la surface des voies aériennes : poussières, particules ou microbes. Le mucus constitue un papier tue-mouches sur lequel ils vont pouvoir être attrapés, pour pouvoir ensuite être évacués », précise Pascal Barbry, directeur de recherche CNRS à l’Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire1, à Sophia Antipolis près de Nice.   CNRS Le journal, Voyage au cœur du poumon | CNRS Le journal
  • Le film lacrymal remplit diverses fonctions, en particulier le maintien d'une surface lisse pour la réfraction de la lumière, la lubrification de la cornée et de la conjonctive, et l'apport d'oxygène et de nutriments à la cornée. On pourrait penser que les larmes sont simplement de l'eau, mais en réalité le film lacrymal est composé de ces 3 couches de base (mucine, eau et lipides) aux fonctions multiples et indispensables pour la santé oculaire. Le film lipidique en particulier, alors qu’environ 80% des cas de sècheresse oculaire sont causés par des anomalies de cette couche lipidique. Pourtant, alors qu’il existe des médicaments ciblant les couches d'eau et de mucine, aucun médicament n'a encore été développé pour traiter la couche lipidique. santé log, SÉCHERESSE OCULAIRE : Du meibum à la rescousse ? | santé log

Traductions du mot « mucine »

Langue Traduction
Anglais mucin
Espagnol mucina
Italien mucina
Allemand mucin
Chinois 粘蛋白
Arabe موسين
Portugais mucina
Russe муцин
Japonais ムチン
Basque mucin
Corse mucina
Source : Google Translate API

Synonymes de « mucine »

Source : synonymes de mucine sur lebonsynonyme.fr

Mucine

Retour au sommaire ➦

Partager