La langue française

Moscouade, moscovade

Définitions du mot « moscouade, moscovade »

Trésor de la Langue Française informatisé

MOSCOUADE, MOSCOVADE, subst. fém.

Vx. Sucre brut coloré par de la mélasse. La raffinerie de sucre s'est localisée à Bordeaux, à La Rochelle, à Marseille, à Cette, et sur les bords de la Loire, à Nantes, Angers et Saumur, pour le traitement des «moscouades» de la Martinique, de Saint-Domingue ou de la Guadeloupe (E. Schneider, Charbon, 1945, p.122).
Prononc. et Orth.: [mɔskuad], [-ɔva:d]. Ac. 1835: -couade; Littré: -couade ,,Les formes ont varié: mascovades, masconnades, mascouades, mosconade``; Rob.: -couade ou -covade. Étymol. et Hist. 1666 mascouade (Thévenot, Divers voyages curieux..., IV, p.12 ds Boulan, p.59); 1814 moscouade (Nysten). Du port. mascavado «id.», var. du xvies. (cf. Mach.3) de l'anc. mascabo, part. passé de mascabar, altération de me(n)oscobar, signifiant proprement «laisser une chose inachevée, incomplète» (contraction de menos «moins», lat. minus, v.moins et de acabar «achever», lat. caput, v. achever).

Wiktionnaire

Nom commun

moscouade féminin

  1. (Raffinerie du sucre) Sucre brut.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MOSCOUADE (mo-skou-a-d') s. f.
  • Sucre brut coloré par de la mélasse et autres substances étrangères.

REMARQUE

Les formes ont varié : mascovades, tarif du 16 avril 1667. masconnades, Arrêt du cons. d'État, 15 janv. 1671. mascouades, ib. 26 oct. 1672. mosconade, Genlis, Maison rust. t. III, p. 356, dans POUGENS.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MOSCOUADE. - ÉTYM. Ajoutez : M. Roulin a trouvé l'origine de ce mot : c'est le portug. mascabado, moins blanc, non purifié, en parlant du sucre. Il vient de mascabar, décréditer, déprécier ; le même que l'esp. menoscabar, déprécier, de mas ou menos, moins, et cabo, tête, chef.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MOSCOUADE, s. f. est parmi les épiciers le sucre des îles non altéré. C’est la base de tous les différens sucres que l’on fait ; il faut qu’elle soit d’un gris blanchâtre, seche, la moins grasse, & qu’elle sente le moins le brûlé qu’il est possible.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « moscouade »

Corruption du portugais mascavado (« non raffiné »)[1], ou mascavo, de mascavar (ancien français meschever) ; apparenté à menoscabar (« déprécier »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « moscouade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
moscouade mɔskwad

Citations contenant le mot « moscouade »

  • Elles transformaient la moscouade en beaux pains blancs. Des pains de sucre produits à Orléans. À la fin du XVIII e siècle, 32 raffineries, précisément, étaient, dans la cité, implantées. www.larep.fr, [Histoire] Quand Orléans transformait le sucre - Orléans (45000)

Images d'illustration du mot « moscouade »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « moscouade »

Langue Traduction
Anglais moscow
Espagnol moscú
Italien mosca
Allemand moskau
Chinois 莫斯科
Arabe موسكو
Portugais moscou
Russe москва
Japonais モスクワ
Basque mosku
Corse mosca
Source : Google Translate API

Moscouade

Retour au sommaire ➦

Partager