La langue française

Moreau, morelle

Sommaire

  • Définitions du mot moreau, morelle
  • Étymologie de « moreau »
  • Phonétique de « moreau »
  • Citations contenant le mot « moreau »
  • Traductions du mot « moreau »
  • Synonymes de « moreau »

Définitions du mot « moreau, morelle »

Trésor de la Langue Française informatisé

MOREAU, -ELLE, adj.

HIPPOL. [En parlant d'un cheval] Qui est d'un noir foncé et luisant. Chevaux moreaux. C'est un tape-cul attelé d'une jument morelle, conduit par un cocher borgne et souvent ivre (Arnoux, Nuit St-Avertin, 1942, p.10).Son poil [d'un cheval] moreau, humide, où saillaient les muscles mobiles et les côtes soufflantes, lui donnait un aspect de monstre demi-marin (Arnoux, Rhône, 1944, p.122).
Emploi subst. masc. Cheval moreau. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [mɔ ʀ ο], fém. [-εl]. Ac. 1694-1878: moreau. Étymol. et Hist. A. Subst. ca 1180 morel «cheval noir» (Fierabras, 173 ds T.-L.). B. Adj. 1remoitié du .iiies. [ms.] «brun foncé, noir (d'un cheval)» (Pastourelles, XLVIII, éd. J.-Cl. Rivière, t.2, p.78, 41: palefroit morel); 1455-57 [ms.] cheval moreau (Comptes des mines de Jacques Coeur, Arch. KK 329, fo184 rods Gdf.). D'un lat. pop. *maurellus «brun comme un Maure», dér. de Maurus, v. maure (cf. le nom propre Maurellus att. en lat. d'Espagne au viiies., d'apr. FEW t.6, 1, p.556a, note 22; d'où Morel, comme nom de cheval en a. fr.: 1180-90, Alexandre de Paris, Alexandre, éd. Elliott Monographs, 37, p.235, 4130). On note plus anciennement destrier moreis et moreis, subst. (ca 1130, Gormont et Isembard, éd. A. Bayot, 91 et 101).

Wiktionnaire

Adjectif

moreau \mɔ.ʁo\

  1. Qui a le poil d’un noir foncé, vif et luisant, en parlant d’un cheval.
    • Aux abords de la forêt, le domaine agreste,
      ho ! voici que vient le seigneur, il revient encore
      sur son fougueux cheval moreau,
      les fers sonnent joyeusement,
      droit vers la cabane.
      — (Karel Jaromír Erben, Le rouet d’or)
    • Un cheval moreau galopait à sa suite, à toute allure, et sur le cheval se tenait un cavalier en armure noire, portant un heaume orné des ailes d’un rapace. — (Andrzej Sapkowski, Le Temps du mépris)

Nom commun

moreau \mɔ.ʁo\ masculin

  1. Panier en corde rempli de foin, qui servait à nourrir les ânes bâtés pendant qu’ils marchaient.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Cheval au poil moreau.
    • En tête chevauchaient deux clairons sur deux chevaux pommelés bien nourris, suivis d’un détachement de hussards sur des moreaux. — (Ivo Andrić, Le Pont sur la Drina, 1945 ; traduit du serbo-croate par Pascale Delpech, 1994, p. 147)

Nom commun

morelle \mo.ʁɛl\ féminin.

  1. (Botanique) Nom courant de plantes du genre Solanum, en particulier la morelle douce-amère, ainsi que d’autres solanacées.

Forme d’adjectif

morelle \mo.ʁɛl\ féminin

  1. Féminin singulier de l’adjectif moreau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MOREAU (mo-rô) adj. m.
  • Qui a le poil d'un noir foncé, vif et luisant, en parlant d'un cheval. Des chevaux moreaux.

    Substantivement. Les moreaux figurent souvent dans les chansons de gestes comme montures des chevaliers un jour de combat. Sans dégainer et sans monter moreau, Mettez à fin périlleuse aventure, Deshoulières, Rondeau redoublé, au duc de Saint-Aignan.

REMARQUE

Cet adjectif n'a point de féminin ; mais il conviendrait de reprendre l'ancien féminin et de dire : une jument morelle.

HISTORIQUE

XIIe s. Li cons [le comte] Gerins sist au cheval morel, Ronc. 67.

XIIIe s. Il monta sor un sien cheval moriel, et le heurta des esperons, H. de Valenciennes, III. Et verriés [l'étalon] contre li [la jument] corre, S'il n'iert qui l'en peüst rescorre, Non pas morel contre morele Solement, mes contre fauvele, Contre grise, contre liarde, la Rose, 14263.

XVe s. Jean Lyon tout premier monté sur un cheval morel, Froissart, II, II, 56.

XVIe s. Sire, vois-tu point ce barbare là, qui est monté sur un cheval moreau aux pieds blancs ? Amyot, Pyrrh. 35.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MOREAU, (Maréchal.) On appelle ainsi un cheval extrèmement noir.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « moreau »

Diminutif de more ; ital. morello.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « moreau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
moreau mɔro

Citations contenant le mot « moreau »

  • Alors que j’écrivais un conte où je décrivais une potion de sorcière, composée de plantes plus ou moins maléfiques, il m’est arrivé quelque chose d’étrange… C’était la fin d’un jour humide et chaud à Malte et le soleil disparaissait dans un rouge flamboyant. Derrière moi, sur la terrasse, trônaient deux magnifiques Cycas et comme je lâchais le stylo pour les arroser, je vis dans l’un des deux pots à fleur de lys qu’une plante s’était invitée… Pas n’importe laquelle de surcroît. Une de celle dont je parlais dans mon conte : la morelle noire. Elle ne savait pas ou plutôt elle savait très bien qu’elle était ma plante préférée. Tela Botanica, L’ensorceleuse : la morelle noire – Tela Botanica

Traductions du mot « moreau »

Langue Traduction
Anglais moreau
Espagnol más
Italien moreau
Allemand moreau
Chinois 莫罗
Arabe مورو
Portugais moreau
Russe moreau
Japonais モロー
Basque moreau
Corse moreau
Source : Google Translate API

Synonymes de « moreau »

Source : synonymes de moreau sur lebonsynonyme.fr
Partager